Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Rouge comme

Hésitant sur quel livre choisir cette semaine, j’ai décidé de lire ceux qui avaient un titre ou une couverture de couleur rouge. Les heureux élus sont: Murmurer à l’oreille des femmes, Le profil de l’assassin et Son carnet rouge.

Je vous donne en quelques lignes mes impressions sur ces livres:

#Son carnet rouge  de Tatiana de Rosnay

«Je préfère mille fois être une épouse compréhensive qu’une femme libérée. »

C’est la phrase d’Emma, 30 ans, mariée et cocue.

Les histoires qui précèdent et suivent la sienne montrent que son cas n’est pas isolé; bon nombre de femmes et d’hommes sont trompés par leurs conjoints(e).

Chaque histoire, introduite par une citation qui plante le décor, nous dévoile des femmes et des hommes trompés par des êtres à qui ils avaient confié leur cœur.

Tatiana de Rosnay maîtrise parfaitement le genre qu’est la nouvelle et nous montre sur un ton léger et souvent sarcastique les différentes formes de l’infidélité conjugale.

On passe un moment agréable en s’imprégnant de chacune de ces trahisons qui se succèdent mais ne se ressemblent pas.

Mes coups de cœur sont Hotel Room et La brune de la rue du Ranelagh.

#Le profil de l’assassin  de Christian Jacq

L’assassin les aimait brunes, plutôt jeunes, et avait un sens aigu de la chasse. Détestant les femmes oisives, il tuait ses proies selon un protocole immuable et semblait laisser derrière lui de précieux indices comme une petite bouteille de lait posée sur la poitrine, un petit morceau d’une pierre semi-précieuse enfoncé dans le nombril, une chaussette de fil d’Ecosse orange passée au pied gauche de ses victimes.

Et personne, jamais, ne parviendrait à l’identifier. Personne… Sauf, peut-être, l’inspecteur Higgins, s’il comprenait pourquoi l’assassin agissait ainsi.

Le suspense n’est pas au niveau maximum  dans ce roman policier mais l’intrigue est bien ficelée, le style d’écriture fluide. On rejoint sans difficulté le trio d’enquêteurs formé par l’inspecteur Higgins, le superintendant Marlow et la profileuse Kingsley.

C’est un livre idéal pour passer l’ennui des longues files d’attente dans les magasins ou l’irritation des embouteillages, enfin si ce n’est pas vous qui conduisez 🙂

#Murmurer à l’oreille des femmes de Douglas Kennedy

L’amour et la solitude,

La possibilité de changer de vie,

Le hasard des rencontres,

Les choix qui s’offrent à nous,

L’art de la fuite…

Exploration d’obsessions, variation en 12 mouvements, 12 histoires tour à tour nostalgiques, drôles ou douces-amères dans lesquelles l’auteur se dévoile comme jamais pour revisiter le discours amoureux.

Ce n’est pas mon impression, juste ce qui est écrit en 4ème de couverture.

C’est la 1ère œuvre de l’auteur que je lis et je me demande si je vais en lire une 2ème.  Le discours amoureux que revisite l’auteur ne m’a pas vraiment emportée, les différents couples présentés ne m’ont pas transportée.

Trois histoires ont quand même réussi à me toucher: Sonate d’été, couche-tard et un conte de Noël.

Et vous, qu’avez-vous lu cette semaine?

Grâce Minlibé

Auteure de Chimères de verre

massage

Publicités

Auteur :

Quand j’ai eu envie d’écrire pour me décharger des maux de la vie, le courant poétique s’est imposé comme le canal d’expression par excellence. En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteur du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » Désirant partager ma passion pour la lecture et l’écriture, j'ai créé en mai 2015 ce blog éponyme. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s