Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Une si douce illusion

Barbara Katts

Quand un homme que vous aimez depuis 3 ans vous annonce qu’il en aime une autre en pleines vacances en Corse (je parle d’un homme au physique peu avantageux, contraint de faire preuve d’esprit pour séduire, un homme qui avait de gros défauts entre autres celui d’être égocentrique, volubile, froid  et sans goût) que faites-vous ?

Ne répondez pas si vite, permettez que j’ajoute d’autres éléments.

Après cette terrible révélation, vous décidez de rentrer chez vous, d’écourter vos vacances. En pleine conduite, vous faites un accident, distraite par le coup d’œil furtif jeté à votre téléphone. Un homme d’une beauté renversante de mauvais garçon a assisté à votre accident, appelle les secours, veille sur vous, vous tient compagnie dans cette chambre neutre d’hôpital , s’occupe des papiers pour les formalités de sortie, se propose d’être votre compagnon de voyage pour le retour et votre assistant à domicile pour vous aider étant donné que vous avez un bras dans le plâtre.

Dites-moi quand un beau gosse s’intéresse autant à vous, la femme de 35 ans au cœur brisé, que faites-vous ?

Celles qui ont lu Cendrillon et croient aux contes de fée ouvriront les portes de leur domicile et de leur cœur à ce magnifique inconnu. C’est ce qu’Amanda a fait.

Elle a donné les clés de sa maison et de son cœur à Paul, une fée du logis, un amant magnifique, un homme qui ne veut rester qu’avec elle, un homme qui la retire du monde extérieur, un homme qui ne parle pas beaucoup de lui et dont le village n’est pas fixe, un homme qui fronce les sourcils dès qu’il entend le mot «police »…

 

C’est une envie de lire une histoire romantique et moderne teintée de mystère, de découvrir un nouvel auteur qui m’a conduit jusqu’à ce livre de Barbara Katts.

L’auteur possède une belle plume, les descriptions des lieux et des sentiments sont réussies, les dialogues sont vivants.

On envie un peu Amanda  et la chance qu’elle a d’avoir un homme pareil à ses côtés. Les notes de mystère laissées çà et là tiennent en haleine, nous transforment en un instant en détective privé. On a envie de percer le mystère qui plane autour de Paul.

On découvre aussi l’attention que le genre humain porte à la beauté extérieure.

J’aurais voulu plus de rebondissements, qu’on fasse abstraction de certains détails, que la révélation des secrets de Paul prenne moins de temps mais bon…

En résumé, l’histoire est assez plaisante à lire, j’ai beaucoup aimé la fin qui est très loin des contes de fée.

Je termine mes propos avec une phrase tirée du livre qui m’a bien fait rire

Cette femme ne sait pas s’y prendre avec les hommes, ça se voit. Quand on n’a rien d’autre à offrir, la cuisine, c’est un minimum.

Grâce Minlibé

Auteur de Chimères de verre

Ps : Toi qui viens de lire ces lignes, quelle est la plus belle histoire d’amour que tu as lue ?

Publicités

Auteur :

Quand j’ai eu envie d’écrire pour me décharger des maux de la vie, le courant poétique s’est imposé comme le canal d’expression par excellence. En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteur du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » Désirant partager ma passion pour la lecture et l’écriture, j'ai créé en mai 2015 ce blog éponyme. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s