Publié dans Ma poésie

La coupe est pleine

la coupe est pleine

Qu’on ferme les volets et me laisse dormir.

Visiteurs du jour, n’ayez pas cet air abasourdi

Rassurez-vous, je ne couve aucune maladie.

Je n’ai pas un trop-plein d’alcool dans mon foie 

Juste un trop-plein de désillusion dans ma foi

Je ne veux pas m’épancher, laissez-moi dormir !

Éloignez-vous, la coupe est pleine,

J’ai besoin d’une longue accalmie,

Du silence de mes espérances et peines

Du gommage de la liste des souhaits émis.

S’il vous plaît, abandonnez mon intérieur

Continuez votre vie, allez donc à l’extérieur

Ne commettez pas l’erreur de dire que je suis une privilégiée,

Qu’il y a des gens qui vivent pire que moi et sont défavorisés.

Vous ai-je dit que je préfère être amblyope plutôt que non-voyant ?!

Si ça vous enchante, ajoutez-moi à la liste des ingrats et incroyants,

Je ne veux qu’une chose : qu’on éteigne la lumière, me laisse dormir !

Je ne m’éveillerai qu’au moment où le destin voudra bien me faire sourire…

© Grâce Minlibé 25/08/15 _ 01h00

Ce poème vous a plu ? Vous aimerez sûrement Chimères de verre

Publicités

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s