Publié dans Histoires

Octobre rose – #BYN FRENCH CHALLENGE

BYN French Challenge

Ce mois, la sympathique communauté des bloggeuses/youtubeuses noires francophones a choisi comme thème  pour le  BYN French Challenge : « Octobre rose». 
Découvrez ma participation dans les lignes suivantes.

Je lâche un cri strident avant d’ouvrir les yeux. Instinctivement, je me touche les seins. J’inspire… Ils sont là, ils sont toujours là…

Le noir plane dans ma chambre comme dans mes mauvais rêves. Des rêves incessants qui ont la même robe, les mêmes accessoires ; des cauchemars qui ont la même structure : un sujet, un verbe, un complément.

8 jours que dans mes rêves, on m’enlève mes seins, le cœur de ma féminité, le centre du plaisir de l’homme adulte et du nouveau-né.

8 jours que mes mauvais rêves veulent m’ôter tout l’espoir instillé par mon médecin : « Une femme dont la mère ou la sœur a déjà eu un cancer du sein risque deux fois plus que les autres femmes de développer un cancer du sein mais ce n’est pas votre cas. Votre mammographie* n’a rien relevé d’anormal. Tout va bien, Leslie.”

Si c’était le contraire, il me l’aurait dit parce qu’un cancer du sein ce n’est pas une quinte de toux.

Ce n’est pas un tout petit bobo.

Ce mal peut coûter gros.

Un verre d’eau puis une écoute de « Godwin », voilà ce qu’il me faut pour me changer les idées. Le goût et l’ouïe apaiseront ce que la vue a subi dans ce mauvais rêve. Ils confirmeront mon toucher : tout va bien.

J’ai hâte de prendre mes congés et de quitter l’Occident. Je veux retrouver la terre de mon origine métisse : le Nigéria.  Là-bas, je serai en sécurité. J’éclate de rire, me rendant compte de l’incongruité de mes propos.

Le cancer du sein est un mal invisible, il rôde sur toute la surface de la terre cherchant qui il dévorera mais je ne lui ferai pas ce plaisir d’être sa victime. J’évite l’alcool, mon alimentation est équilibrée et sur-dosée en fruits et légumes, l’activité physique régulière est mon passe-temps favori.

Il ne me reste plus qu’avoir mon premier enfant avant le 19 Octobre 2016, c’est-à-dire la veille de mes 30 ans pour compléter mon armure. La cancer du sein ne passera pas par moi. Il me fait pleurer mon modèle depuis 2 ans, cette femme qui m’a donné la vie mais il ne m’aura pas.

“Je ne te ferai pas ce plaisir, tu m’entends ?”

Je regarde autour de moi. Je sens la présence de ce mal invisible. Il rôde cherchant qui dévorer…

Trois semaines plus tard,

J’ôte ma nuisette rose, me tiens droite devant ma psyché. Je réalise mon examen mensuel après mes règles : mon auto- palpation. J’inspecte les deux seins, vérifie qu’il n’y a rien d’anormal : écoulement par le mamelon d’un liquide, crevasses, fossettes, plis ou peau qui pèle…

RAS.

Je lève le bras droit. Avec les trois doigts de la main gauche, je palpe le sein droit, fermement, attentivement et complètement.
En commençant par la partie externe, je parcoure le sein en effectuant de petits cercles avec les bouts des doigts.

RAS

Idem dans la zone entre le sein et l’aisselle, cette dernière comprise.

Il n’ y a aucune grosseur ou toute induration anormale sous la peau.

Je m’attaque au mamelon, le presse délicatement. Aucun écoulement ne se produit. Je répète l’auto-examen sur le sein gauche.

RAS !!!

Mes seins vont bien !

Ma jubilation intérieure porte mes pas vers mon sac, j’en extirpe mon tactile, lance le numéro d’Ulrich. Ce week-end, je le passe avec lui à Bordeaux, sous ou sur lui, sur son canapé ou dans son garage qui pue la pisse de chat, peu m’importe. Pourvu qu’on soit l’un dans l’autre et qu’il me donne l’élément nécessaire pour achever mon armure …

*La mammographie est l’examen le plus courant. Elle est souvent pratiquée dans le cadre d’un dépistage, c’est-à-dire à la recherche d’une éventuelle tumeur, sans qu’aucun signe d’alerte ne permette de suspecter un cancer. Cet examen d’imagerie est une radiographie des seins. Il permet grâce aux rayons X de visualiser les tissus intérieurs des seins. Les seins sont observés sous plusieurs angles afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

** L’auto-examen constitue un atout de plus pour votre santé mais ne se substitue en aucun cas à votre visite régulière (au moins annuelle) chez votre gynécologue ou médecin. L’auto-palpation devrait être répétée au moins une fois chaque mois, à la même période.

Envie de lire les articles des autres participantes ?

Rendez-vous sur les sites de Malika et Ohhappydiy et sur la page Facebook de la communauté. 

Publicités

Auteur :

Quand j’ai eu envie d’écrire pour me décharger des maux de la vie, le courant poétique s’est imposé comme le canal d’expression par excellence. En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteur du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » Désirant partager ma passion pour la lecture et l’écriture, j'ai créé en mai 2015 ce blog éponyme. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

13 commentaires sur « Octobre rose – #BYN FRENCH CHALLENGE »

    1. Merci Malika, ça fait plaisir. Pour le moment, je n’ai écrit qu’un recueil de poèmes qui s’appelle Chimères de verre et est en vente sur les sites d’Amazon et la Fnac mais les romans viendront par la suite In Sha Allah. Bisous

      J'aime

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s