Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Nouvelles chansons d’amour

Je veux vous chanter 

Toutes

Fleurs noires

Au goût de miel

Tendres beautés

Qui faites frémir mon sang

Entendez

Mes belles

Aux yeux du matin radieux

L’écho sonore

De ces

Nouvelles chansons d’amour

Auteur ivoirien, Maurice Bandaman publie ici son premier recueil de poèmes. « Ode à une inconnue » et « Anthologie des femmes que j’ai aimées » constituent les deux tempos de ces Nouvelles chansons d’amour qui se présentent comme des hymnes  à la gloire de l’amour et de la femme. 

Maurice Bandaman

Ce livre m’a attirée pour deux raisons principales : son genre qui est la poésie et le bon souvenir que j’ai des œuvres de l’auteur même si leurs titres m’échappent.

La première partie du recueil est une Ode à une inconnue. Un poème lyrique célébrant une femme que le poète aime, désire et attend.Chaque jour de la semaine, l’attente revêt une nouvelle forme.

Avec des mots empreints de sensibilité, de sensualité et de musicalité, des images poétiques bien choisies, le poète chante sa langueur, son espérance, son chagrin.

Il nous communique son attente, nous transporte dans ce monde où il rencontrera l’élue de son cœur. Le poète sait parler aux femmes; il éveille nos sens, nous donne l’envie d’être cette inconnue à qui sont réservés ces mots.

C’est Lundi

Et mes doigts caressent longuement

Et longuement caressent le souffle de ton cœur

Toi que j’attends

Femme au nom de toutes les femmes

Quand tu seras là

Avec toutes les ivresses récoltées

Aux flancs de ton corps

Je caresserai les étoiles qui perlent ta poitrine

Voilà les corps au repos

Étendus sur la chair des plaisirs évidés

Ils ont le calme de toutes les puissances

déchaînées

Aimer, la première douleur

Aimer, la dernière angoisse

Sois collectionneuse de baisers

Et invite-moi dans le salon de tes rêves où sont

Engrangées des caresses fanées

Dans Anthologie des femmes que j’ai aimées, le poète ravive les flammes de ses souvenirs qui consument son âme, revoit les visages de ses madones immaculées, ANTI, MATY, FELI, NADI.

Je t’ai aimée

Et je ferme l’œil sur ton visage

Pour le garder vivant dans mon âme

Il investit le temps et l’espace, prend à témoin la nature pour célébrer le corps de ces femmes ainsi que les moments et sentiments partagés.

Toi, le réceptacle de mes blessures

Foyer ardent qui collectionne mes larmes

Lac bouillonnant du feu de mes lamentations

L’amour n’oublie pas les douleurs bues déjà

Les nouvelles font se dresser les premières

Mon pauvre cœur

Orphelin sans tuteur

Ce livre est une belle symphonie, 66 pages à lire du matin au soir pour être ébloui par la force de l’amour, du souvenir et du désir. J’ai adoré ce recueil et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Publicités

Auteur :

Quand j’ai eu envie d’écrire pour me décharger des maux de la vie, le courant poétique s’est imposé comme le canal d’expression par excellence. En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteur du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » Désirant partager ma passion pour la lecture et l’écriture, j'ai créé en mai 2015 ce blog éponyme. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

2 commentaires sur « Nouvelles chansons d’amour »

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s