Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Messagerie fantomatique

Jeune auteur de dix-neuf ans, Christy Nemiroff est passionnée depuis toujours par la lecture. Débordante d’imagination, elle a rapidement décidé d’inventer ses propres histoires et contes. Aujourd’hui, elle se lance dans la création de son propre univers au delà de ses premiers écrits publiés.

Elle a gentiment proposé à des lecteurs/blogueurs de lire sa nouvelle  « Messagerie fantomatique ». S’il y a  une chose que je ne refuse jamais de faire c’est de lire alors j’ai sauté sur l’occasion !

J’ai lu cette nouvelle et je vous dévoile mon ressenti.

Messagerie fantomatique

Le titre de la nouvelle est très accrocheur. En le découvrant, j’ai d’abord pensé à une histoire qui fait frémir de peur, une histoire pleine de suspense, une histoire étrange….

Mon hypothèse sur la peur et le suspense était fausse mais pas celle sur le caractère étrange de l’histoire.

Une femme appelle quotidiennement un inconnu, tient un monologue journalier puisque la personne censée être à l’autre bout du fil ne répond jamais.

Est-ce la conséquence de son métier de standardiste ? On s’interroge tout en n’omettant pas de laisser traîner notre oreille, de ne rien perdre du fil de son monologue.

A cet inconnu, elle confie son état de santé physique et moral. On découvre une femme qui a connu une grande tristesse et essaie d’aller mieux, de positiver.

Tu le dis souvent, de toute façon, je suppose que tu as raison et qu’il ne faut pas continuer à mourir quand le corps est encore là.

Le jour suivant, on découvre la face visible de l’iceberg : son prénom, ses consultations chez sa psychologue, la perte brutale de son mari.

La face cachée de l’iceberg ? C’est une Kathleen qui a complètement perdu ses repères. Elle n’est plus dans le monde que l’on connaît mais dans celui du deuil, un deuil qui l’a certainement conduite loin d’elle-même, loin de sa personnalité…

J’ai apprécié cette courte nouvelle pour sa chute, cette douce tristesse qu’elle émane, l’intrigue qui se dévoile au fur et à mesure qu’on avance dans notre lecture, ainsi que pour le thème du deuil exploré.

Cette nouvelle nous prouve qu’un deuil mal géré peut avoir d’immenses dégâts.

J’espère que vous aurez un bon moment de lecture avec cette nouvelle.

Pour vous la procurer, juste un clic par ici .

Quelle histoire sur le deuil vous a touché dans votre carrière de lecteur ?

Publicités

Auteur :

Quand j’ai eu envie d’écrire pour me décharger des maux de la vie, le courant poétique s’est imposé comme le canal d’expression par excellence. En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteur du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » Désirant partager ma passion pour la lecture et l’écriture, j'ai créé en mai 2015 ce blog éponyme. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

2 commentaires sur « Messagerie fantomatique »

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s