Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Exode Moral

exode moral

Une femme vêtue de blanc en pleine méditation (ou incantation), un oiseau blanc, des bougies, des éclairs, un globe. Ces images qui évoquent la paix et le chaos sont la porte d’entrée à l’exode moral.

Jusqu’où irons-nous dans les hauteurs de la vertu ? Jusqu’où descendrons-nous dans les abîmes du vice ? La vertu finira-t-elle par se confondre avec le vice?

Telles sont les interrogations qui me viennent à l’esprit en regardant la 1ère de couverture de ce recueil de poésie.

La première page tournée, je découvre des vers où se mêlent confessions, souvenirs, satire.

27 poèmes exposent avec le langage et le rythme  de la nostalgie, de la colère ou du dépit :  la souffrance, le vice, la passion, la beauté  et l’abus de pouvoir. 

« Le Poète souffre de lui-même, tel est le destin de son existence

Cet être charitable de bonne humeur et bienveillance

Est une épave, invisible à l’œil nu.

Il porte les stigmates de ce sacerdoce en permanence,

Que vous ne saurez deviner dans son regard perdu »

Le poète souffre de sa bonté, de ses maux, de l’incompréhension des autres. Il souffre de l’amour « souvenir », des tentations auxquelles il cède. Les conseils d’un sage s’évaporent si vite dans sa mémoire…

« Il y a bien sur des personnes comme moi, comme vous

Qui ont déjà consommé les mets succulents de la poubelle.

On y trouve remède balsamique,

Des vices, péchés et déchets recyclés bienfaiteurs de l’âme ;

Des plaisirs censurés au puissant pouvoir thérapeutique,

Lorsque notre cœur et notre âme en manque sont bredouilles,

Nous escaladons la censure et avons recours à d’autres sources. »

« Nous choisirons d’être impur

De nos vices et notre passion, nous serons récidivistes.

La chair sera notre pain quotidien

Nous roterons nonchalamment de satiété. »

Mais il n’ a pas envie qu’elles ne soient que des souffrances. Il désire s’en servir pour arriver à la maturité, la reconnaissance de soi, forger sa détermination et atteindre le succès.

Le Poète ne se voile pas la face, des vices il en a. Il l’affirme : il n’est qu’un homme.

« Je ne suis qu’un homme !

Devant la force de mon vouloir

Je ne peux faire ce qui est à mon pouvoir.

Devant les événements qui me dépassent,

Que veux-tu que je fasse ?

Je ne suis qu’un homme aux limites qui se tracent

Quand par multiples efforts personnels

Je me mets sur la pointe des pieds,

Ma tête qui n’atteint guère le toit du ciel

Me rappelle mon humanité »

Suivant la trace des poètes romantiques, le Poète évoque la beauté de l’amour posthume.

« Te souviens-tu du pacte de notre amour scellé

Sur la terre sainte de l’innocence de nos enfances ?

L’amour à distance a eu raison de nous.

Nous nous sommes affrontés comme on s’est aimé »

Il  évoque la beauté de sa communion avec sa muse, l’inédite beauté de sa bien aimée.

« Qui n’osera renoncer à son vœu de fidélité

Pour l’avoir à ses côtés ?

Qui n’osera renoncer à son vœu de chasteté

Pour espérer l’épouser ? »

Le Poète aime beaucoup, à la folie, passionnément. Il aime entièrement, sans calcul ni raison. 

« Que tu sois la Vierge Marie ou la femme adultère

A qui il faut insensiblement jeter la pierre

Que tu sois l’apôtre Pierre ou Judas

Que tu le renies ou pas

Que tu sois un calvaire ou une aubaine

Que tu incarnes toutes choses vilaines

Que tu pratiques le bien ou le mal

Que tu sois cupide et vénale

Le Poète t’aime d’un amour viril et indélébile »

Le Poète est passionné de son art, son sacerdoce et il le montre tant dans la forme que dans le fond de ses poèmes. 

Le Poète se rebelle, il refuse de se taire. Il dénonce les abus de pouvoir des gouvernants ventripotents, leur politique de dérapage.

« Vous paierez un jour ou l’autre

Le mal que vous infligez insensiblement aux autres.

Exprimez votre malhonnête opulence librement,

Entretenez vos multiples concubines et vos illégitimes enfants,

Envoyez-les hors du pays, comme à l’accoutumée,

Et nous, tuez-nous par vos crimes légalisés.

 

L’ensemble de ces vers ramène le lecteur à sa quête d’équilibre moral. Il l’amène à réfléchir sur la condition du Poète, l’état de sa passion, son engagement tant amoureux que sociétal.

J’ai lu le recueil à deux reprises parce qu’un recueil de poèmes ne se lit pas qu’une seule fois. Il ne m’a pas bouleversée émotionnellement mais il m’ a offert un instant de répit face au rythme effréné de la vie. 

J’espère qu’il aura le même effet, sinon plus sur vous. 

 

Biographie de l’auteur 

Fils d’instituteur, l’enfance de Yahn AKA a été bercée par les susurrements capiteux des pages des livres qu’il recevait comme cadeaux. C’est donc dans la logique des choses qu’il a opté pour l’écriture pour extérioriser le bouillonnement d’idées qui sévit en lui depuis l’adolescence.

Il est animateur d’une émission littéraire sur une radio privée, éditeur et passionné de guitare acoustique.

 

Quelques détails sur l’oeuvre

Nombre de pages : 56

Date de publication : Décembre 2015

Maison d’édition : Editions Maïeutique

 

GM signature

Publicités

Auteur :

Quand j’ai eu envie d’écrire pour me décharger des maux de la vie, le courant poétique s’est imposé comme le canal d’expression par excellence. En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteur du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » Désirant partager ma passion pour la lecture et l’écriture, j'ai créé en mai 2015 ce blog éponyme. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

11 commentaires sur « Exode Moral »

      1. merciii 🙂
        je t’en tiendrai informé. bisous 🙂
        ce serait chouette que tu passe sur mon blog aussi, histoire de m’aider un peu.
        je commence à peine et je ne sais pas trop où aller…

        Aimé par 1 personne

      2. Je suis déjà dessus, j’ai l’habitude d’aller sur les blogs des visiteurs très actifs 🙂 Quels sont les thèmes que tu veux aborder sur ton blog ou tu veux qu’il soit généraliste ?

        J'aime

      3. Personnellement, je ne suis pas très fan du thème WordPress que tu as utilisé mais s’il te parle plus, laisse-le. Tu pourrais le rendre plus girly (ça ne veut pas dire qu’il faut forcément du rose mais plus de couleurs), pour les articles, rien à signaler 🙂

        Aimé par 1 personne

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s