Publié dans Quand on est célib'

Arrière de moi célibat ! par Grâce Minlibé

Ebola – Choléra – Célibat  – Varicelle – Rage

Qui est l’intrus dans cette liste ?

Malheur à celui qui osera dire : Varicelle ! 

Le célibat n’est pas une maladie et pourtant on  regarde souvent le célibataire comme s’il était atteint d’une maladie incurable. On le prend en pitié, comme si ses jours étaient comptés.

Malheur à celle qui osera dire qu’elle est épanouie en étant célibataire ! Des moqueries surgissent. C’est impossible d’être heureuse seule. Comme si le célibataire n’avait pas une vie sociale, n’avait aucune occupation, n’était aimé de personne. 

Ces regards pleins de jugement ignorent toute la pression qu’ils mettent sur les célibataires. Ils ne savent pas qu’ils participent à la création de pseudo couples, ils ne savent pas ou font semblant de ne pas savoir que le regard qui juge, méprise ou prend pitié fragilise le célibataire.

Le stress augmente, l’inquiétude aussi ; l’équilibre émotionnel est perturbé. C’est l’inflation du côté du célibataire.

Le célibat devient une insécurité. Les cris fusent : « arrière de moi, célibat ! »

On a envie d’être en couple pour être comme tout le monde et être du bon côté de la vie, celle qui a de l’importance, celle qui est louable.

Peu importe l’état de l’intérieur de la coquille, pourvu que son apparence extérieure soit lisse et sans défaut.

On ne s’intéresse plus à la qualité de la relation, ce qui importe c’est son existence.

L’envie d’être comme tout le monde pousse aux choix irréfléchis qui ont de lourdes conséquences souvent minimisées.

En noircissant l’importance de la saison du célibat, on ignore qu’on est en train de faire du mal à la vie de couple.

Dites-moi, demain peut-il exister sans aujourd’hui ?

 

Mener des gens vers la vie de couple, le mariage en dénaturant le côté constructif du célibat dans la vie d’un être humain c’est comme vouloir atteindre l’autre côté d’une rive sans passer par l’unique moyen qui relie les deux rives.

On minimise l’utilité du célibat, on dénature son impact, on le juge sur son apparence et on ne cherche pas à savoir ce qu’il peut apporter à notre croissance. On étouffe le poussin dans sa coquille…

 

 

L’épanouissement de la personne en couple n’est pas meilleur que celui du célibataire, et vice versa. Enlevez-vous cette idée fausse de la tête. La personne en couple et le célibataire vivent l’épanouissement mais de manière différente.

DIFFÉRENT ne veut pas dire que ça n’existe pas.

Aux célibataires, libérez-vous du regard destructeur des autres, profitez du caractère constructif de cette saison et préparez-vous à créer une relation de couple durable, personnalisée, unique. 

Aux autres, laissez les célibataires vivre leur saison, consacrez-vous à réussir votre vie de couple car rien n’est acquis. Vous pouvez en un clin d’œil revenir au célibat et portez le fardeau que vous aviez mis sur le dos des autres…

 

Publicités

Auteur :

Quand j’ai eu envie d’écrire pour me décharger des maux de la vie, le courant poétique s’est imposé comme le canal d’expression par excellence. En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteur du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » Désirant partager ma passion pour la lecture et l’écriture, j'ai créé en mai 2015 ce blog éponyme. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

37 commentaires sur « Arrière de moi célibat ! par Grâce Minlibé »

  1. Je te jure, à en croire la société autant se caser avec le premier venu, marions-nous au bout de deux mois (grand max hein) et faisons un bébé dans la foulé … Hummm et au bout de six mois on divorce, mais ça passera mieux, car au moins on a un enfant !
    Tchiiiiiiiiip (version Mama Africaine bien énervé)
    Je préfère être célibataire plutôt que de plaire à notre société de jugement ! Je le redis, le célibat n’est pas une fin en soie !

    Aimé par 1 personne

  2. Il doit avoir un problème. Avec mes comm. Ils passent pas !? Je disais donc que j’ai une amie qui est divorcée et elle nous répond quand on lui suggère un amoureux qu’elle n’en veut pas et qu’elle n’a jamais été aussi bien dans sa vie que maintenant qu’elle est célibataire. Et c’est vrai qu elle est épanouie !

    Aimé par 1 personne

  3. Que du vrai dans ton article ! On est conditionnés à penser qu’il faut absolument être en couple pour être heureux et bien dans sa peau. J’en ai fait les frais, à vouloir à tout prix ne jamais être seule, et j’en ai souffert par des relations vides et creuses. Maintenant je suis avec mon copain depuis presqu’un an mais parce que les choses se sont faites naturellement, au bon moment et que personne ne nous a forcé !
    Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. OUI, enchaîner les relations ça n’apporte rien de bon à l’esprit, à l’âme et même au corps! Je te souhaite une excellente vie de couple et de te servir de toutes les bonnes leçons que tu as apprises durant ton célibat pour construire une vie de couple durable

      J'aime

  4. Haha, j’adore l’énumération du titre 🙂

    En tant que célibataire chronique (je suis une phobique de l’engagement ^^), je crois que j’ai à peu près tout entendu sur le sujet ! Le célibat est effectivement considéré comme une maladie honteuse, surtout quand on est une femme (bienvenue dans notre société patriarcale bien sexiste à point ^^)

    Je n’ai jamais compris ce délire selon lequel on ne peut pas être épanoui lorsqu’on est célibataire – surtout quand on voit le nombre de gens autour de soi qui ne sont clairement pas plus épanouis en couple.

    « On a envie d’être en couple pour être comme tout le monde ».
    Ah voilà, il est là le bug dans la matrice en ce qui me concerne : j’ai toujours refusé d’être en couple juste pour être en couple, je ne vois pas l’intérêt. Puis être comme tout le monde, c’est surfait ! Et passé de mode. Soooo siècle dernier, darling ! 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense qu’il faut être sincère avec soi-même, sans avoir peur du jugement des autres. Profiter de sa vie de célibataire y tirer le meilleur et quand vient la saison du couple profiter à fond et faire en sorte qu’elle soit belle et durable. Je trouve que c’est trop beau de vivre avec une personne, d’évoluer à ses côtés et de s’aimer jusqu’à ce que la mort nous sépare

      J'aime

  5. Très bel article plein de vérités. Oui célibataire n’est pas une maladie, et se mettre en couple juste pour combler sa solitude ne sert à rien. Il y a temps de choses à dire. Bonne journée bises ma belle

    Aimé par 1 personne

  6. Je suis en couple mais j’ai eu des longues périodes de célibat et je l’ai très bien vécu. Comme tu dis, on peut très bien s’épanouir seul(e). Il y a une liberté que tu n’as plus forcement quand tu es en couple. Parce qu’en couple, il faut penser pour deux, faire des compromis, des concessions. C’est une façon différente de vivre mais elle est tout aussi bien. Je n’ai jamais compris cette obsession de la société pour les couples

    Aimé par 1 personne

  7. Coucou,

    Je suis actuellement en couple mais je n’ai jamais vu le célibat comme une tare ou un fardeau. Au contraire comme tu l’as dit dans ton article : l’épanouissement n’est pas le même. Je trouve qu’il y a des avantages et des désavantages des deux côtés 🙂

    Aimé par 2 people

  8. Je n’ai jamais compris pourquoi les gens avaient peur d’être célibataire (pour certains) Je pense que la meilleure chose à faire est d’être en accord avec ce que l’on veut, ce que l’on est et vivre chaque moment pleinement que ce soit avec quelqu’un ou non

    Des bisous

    Aimé par 1 personne

  9. Hello ! J’ai beaucoup aimé ton article. C’est vrai que lorsque j’étais célibataire, je vivais assez mal la pression implicite de la société, et beaucoup d’amies à moi se sont retrouvées dans le même cas. « Quoi, à 25 ans, tu n’as pas trouvé THE ONE ? Fais gaffe, l’horloge tourne » ou « la vie c’est mieux quand on est amoureux ». Et effectivement, à cette époque, j’ai cherché cherché cherché… je n’ai trouvé que des LOOSERS (enfin des gars pas hyper réglo sur la fidélité, tout ça tout ça). Et c’est quand j’ai arrêté de chercher, et que j’ai surtout travaillé sur moi-même, à m’aimer, m’accepter, commencer ma vraie vie d’adulte.. que je suis tombée sur mon Chéri ❤ ! Alors je suis bien d'accord avec ton article !

    À très vite,

    Estelle

    Aimé par 1 personne

  10. Bien que le sujet soit sérieux, les petits gifs qui l’agrémentent m’ont bien fait rire ^^ Les gens pourraient peut être vivre leur vie de la manière qui les rend heureux tout simplement sans prendre systématiquement compte du regard de l’Autre ou de la pression de la société.

    Lucie
    lechaperonnrouge.blogspot.fr

    Aimé par 1 personne

  11. Coucou,
    Ton article est vraiment intéressant ! Je dois dire que je ne vois pas de problème au fait d’être célibataire, à chacun de faire ce que bon lui semble, le mieux pour lui et de faire comme il peut aussi^^ Puis c’est mieux d’être seul que d’être en couple mais pas heureux ahah^^
    Gros bisous à toi et bon week-end 🙂

    Aimé par 2 people

  12. Exactement !!!! Très bien parlé 🙂
    Je considère qu’il y a des périodes de la vie pour tout. En ce moment, je suis célibataire parce que je l’ai décidé, et ça me convient. Dans quelques mois, ça changera peut-être (ou pas lol), mais en attendant, en ce moment, je ne veux pas être en couple, et celui ou celle qui ne comprend pas ça n’a rien compris à la vie.
    Voualà 🙂

    Aimé par 1 personne

  13. Merci Grâce pour cet excellent article avec lequel je suis complètement en phase! Prenons le temps de recevoir chaque saison, chaque moment et chaque lieu avec gratitude, plutôt que de vouloir forcer notre destin pour coller à un idéal de réussite déconnecté de notre existence présente. Le bonheur n’est pas pour demain, il est pour maintenant!

    Aimé par 1 personne

  14. Oui Oui Oui 😊 Je suis parfaitement d’accord avec toi! J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet il y a quelques mois. Tout le monde doit pouvoir s’affranchir du regard inquisiteur et des avis sans valeur des autres. À chacun sa vie.

    Aimé par 1 personne

  15. Je connais tant de couples qui ne sont pas heureux mais qui restent pour des biens matériels, des enfants ou que sais-je… Le couple n’est pas une fin en soi, et puis dans une vie on a souvent plusieurs couples, pas un seul, fini le temps de nos grands-parents qui ne divorçaient pas parce que socialement c’était mal vu. Je crois qu’il faut avoir le courage d’être soi avant tout. Être soi ce n’est pas être conforme à ce que la société veut…

    Aimé par 3 people

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s