Publié dans Psyché

#PrayforSomalia ma colère face à l’indignation sélective

Merde à ce monde qui sélectionne les morts qu’il doit pleurer.

Tel est le message que j’ai écrit sur Twitter après l’attentat qui a fait  276 morts et 300 blessés à Mogadiscio. Attentat passé sous silence. Non, le monde a autre chose à faire que de s’appesantir sur l’horreur en Somalie. Mogadiscio n’a pas l’allure de Paris, Londres, Barcelone. Mogadiscio c’est où déjà ?

Mon cœur saigne à chaque fois qu’il y a un attentat dans le monde, j’ai mal au cœur quand mon continent est frappé mais le 15 octobre, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

276 morts dans un coin du monde mais c’est comme si rien ne s’était passé. Mogadiscio n’a pas l’éclat de Paris, Londres, Barcelone. Elle n’a pas fière allure. Mogadiscio c’est où déjà ?

Les « stars » que je suis sur les réseaux sociaux n’ont pas pris la peine de poster une image #PrayforSomalia. J’ai laissé passer quelques jours avant de publier cet article, je me suis dit : laisse leur le temps d’apprendre cette terrible nouvelle, ils sont très occupés. Le temps a passé, je n’ai rien vu.

Ce monde manque terriblement d’humanité.

Ce monde manque cruellement d’amour.

Ce monde sélectionne les morts qu’il faut pleurer.

Ce monde choisit le deuil légitime à porter.

J’ai été choquée par cette indignation sélective, ce lourd silence. J’ai compris que la compassion est géographique, qu’il y a des victimes qui comptent plus que d’autres. J’ai compris que les morts en Afrique n’ont aucune valeur. 

Depuis 2015, la Tour Eiffel s’est éteinte en hommage à des victimes d’attentats plus de 6 fois. Va t-elle s’éteindre pour Mogadiscio ? Pardonnez-moi, j’ai oublié. Mogadiscio n’a pas l’allure de Paris, Manchester, Barcelone, Bruxelles, Saint-Pétersbourg.

J’ai écrit l’année dernière un texte après les attentats de Boko Haram au Cameroun. J’étais indignée parce que certains présidents africains avaient pleuré Charlie Hebdo et oublié leurs morts à Kolofata ou Maroua. 

Je l’ai ressorti parce qu’il est malheureusement d’actualité. 

 

 Hâtez-vous !

Venez pleurer nos morts !

Laissez les vôtres

Vos morts ne sont pas morts…

Venez pleurer nos morts, ces vies exceptionnelles qui ont pris le chemin du non-retour,

Ces vies riches qui ont impacté le monde

Venez pleurer nos morts, laissez les vôtres. Leur absence ne changera pas le monde…

Exposez notre chagrin à coups de hashtag, partagez notre deuil, négligez le vôtre

Geignez sur nos morts et leurs sensibilités qu’ils nous ravissent

Pleurez les brillants érudits, 

Les preneurs de risque, les épicuriens émérites

Fixez vos regards sur nos vies raffinées qui se sont envolées.

Venez, ignorez vos pertes humaines régulières, vos morts que vous comptez quotidiennement par milliers

Pleurez pour Paris, Barcelone, Manchester pendant des mois. Pleurez pour Maroua, Kolofata, Ouaga, Bamako pendant quelques instants.

Les morts violentes et cruelles, vous en avez l’habitude. Pourquoi vous appesantir sur une énième mort ?

Oui, nous partageons la même brutalité de l’état islamique,

Oui, nous subissons la même folie meurtrière mais nos morts n’ont pas la même valeur, la même signification. L’intensité de la douleur ne peut pas être la même…

 

N’oublions pas qu’une perte en vie humaine est une perte en vie humaine peu importe que la victime soit blanche, jaune, noire. N’oublions pas que devant la mort, nous sommes tous égaux. 

Pleurons avec la même intensité tous les êtres humains que la folie de l’état islamique et ses dérivés arrachent au monde. 

Aimons nous pour de vrai. Soyons profondément humains.

GM signature

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse et me permet d'avoir plusieurs prix dont le Prix Horizon 2018. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

28 commentaires sur « #PrayforSomalia ma colère face à l’indignation sélective »

  1. C’est dingue quand même de lire ça en 2018 mais ce n’est même pas surprenant. Il y a malheureusement plus de médiatisation de certains par rapport à d’autres. On se demande bine pourquoi? Comme si certaines vies avaient plus d’importances que d’autres…

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as tout à fait raison : la compassion semble être géographique. Nous le notons à chaque attentat. Quand c’est en France, il y a un grand émoi général. Il suffit que ce soit en Allemagne, en Angleterre, en Somalie, au Cameroun ou au USA et tout d’un coup, cela semble moins important… Comme si la tristesse, la compassion et la colère restaient au sein de nos frontières. Je le fais remarquer à chaque drame.
    Merci d’avoir mis des mots sur ces pensées.

    Aimé par 1 personne

  3. Je comprends ta colère et tes propos sont malheureusement justes, la compassion est souvent géographique. Et je me fous dans le lot, je me sens plus touchée quand les drames arrivent pas loin de chez moi. Peut-être parce que je réalise plus que c’est réel tout simplement, mais y’a une vraie éducation à refaire là-dessus on est d’accord :/

    Aimé par 1 personne

  4. Ne demandons pas à autrui de venir pleurer nos morts. Ne demandons pas à autrui d’avoir de la compassion pour nos morts.
    Je me souviens encore lors des récentes attaques dans cet hôtel au Mali. Pendant que les chaînes françaises diffusaient cette information en boucle,certaines du continent -aux mêmes heures – diffusaient des séries novelas.

    Je n’ai pas beaucoup vu des chaînes du continent parler de ce que vivent les Camerounais avec Boko Haram. Mais ces chaînes diffusent ce que vivent les français, belges,anglais,américains.

    Je n’ai pas vu un président du continent adresser un message de soutien au Cameroun mais ils sont allés marcher et même pleurer pour Charlie.

    Pleurons nos morts nous-mêmes sans rien attendre d’autrui. Autrui n’est pas nous et nous ne serons jamais autrui.

    S’il n’y a pas assez de bruit autour de nos morts,nous allons le faire !

    Que désormais chacun pleure ses morts.

    Aimé par 1 personne

  5. Personnellement j’en ai entendu parler aux informations de je ne sais plus quel JT télé. J’crois bien que c’était TF1. Mais je partage ton avis. Un mort est un mort. Un homme est un homme.

    Mais c’est aussi et surtout la faute de la télévision, et de la radio. Au lieu de faire de l’information, ils font du business.

    Aimé par 2 personnes

    1. Et c’est dommage de ne montrer qu’une partie du monde, de ne s’intéresser qu’aux pays que lorsqu’il y a possibilité de voler uranium, or, pétrole. Ce sera difficile de changer ce monde là. Merci d’avoir laissé ton avis 🙂

      J'aime

    1. Oui c’est pour ça que je dis que la compassion est géographique, que les africains doivent d’abord pleurer leurs morts avant d’aller pleurer ceux des autres parce que les autres ne pleureront pas nos morts. Merci d’avoir donné ton avis 🙂

      J'aime

  6. Je partage ta colère. C’est complètement indigne. Je ne regarde pas les informations donc je ne le savais pas. Mais aucune trace sur les réseaux sociaux. Une vraie honte

    Aimé par 1 personne

      1. Je n’ai pas Twitter. Globalement je n’aime pas les informations tout court. J’écoute un peu la radio, et le journal qui dure 10 minutes. Et je n’en ai pas entendu parler même pas 30 secondes. Je n’ai pas de mots pour dire mon indignation.

        Aimé par 1 personne

      2. J’en ai marre des médias qui ne présentent que les intérêts de leurs pays. Je suis désolée mais ils ont fait un tabac sur Barcelone , Mogadiscio rien. C’est écoeurant ! C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime Twitter. Là-bas l’info sur le monde entier circule

        Aimé par 2 personnes

  7. Je ne peux que partager ton indignation et ta tristesse face à ce monde qui ne connaît plus la compassion, l’empathie. Un monde qui marche sur la tête. La justesse de ton propos souligne un peu plus la mesquinerie et l’hypocrisie de ceux qui nous gouvernent.

    Aimé par 1 personne

    1. Vraiment quel triste monde ! Je me demande quand est-ce que les aliens vont nous envahir parce que c’est là c’est plus possible 😀 ( Mieux vaut en rire qu’en pleurer pfff)

      J'aime

  8. Je pense qu’ils ont certaines choses à se reprocher s’il ne révèle pas la totalité de ses informations au grand jour. Nous devons nous posez les bonnes questions, est-ce plus de la faute des dirigeants africains ? ou celle des journalistes ?

    Je suis totalement d’accord avec toi.

    Aimé par 1 personne

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.