Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Throwback Thursday Livresque 35 avec Serge Bilé

Coucou par ici !

On se retrouve pour le THROWBACK THURSDAY LIVRESQUE. Il est géré par Carole du blog My BoOks depuis quelques semaines.

C’est ma 2e participation depuis le changement. La première a été faite sur Facebook.

 

Thème de cette semaine : Maltraitance

J’ai tout de suite pensé à la maltraitance d’enfants ou d’animaux et je n’en avais pas dans mes lectures non récentes. J’ai failli passer mon tour quand une petite voix m’a proposé d’aborder le thème sous un autre angle.

Je vous présente donc Blanchissez-moi tous ces nègres de Serge Bilé

img_20190413_162131

 

En France, on les plongeait dans un bain d’acide oxymuriatique, au Québec, on les bombardait de nitrate d’argent, alors qu’aux Etats-Unis, on les décapait aux rayons x, provoquant, chez les cobayes, de graves brûlures et souffrances. 
Ces expériences ont, au fil des siècles, laissé croire à certains Noirs, déboussolés par l’esclavage, qu’ils pouvaient réellement changer de peau pour changer de vie, en s’enduisant le corps avec de miraculeuses crèmes éclaircissantes.
Ce livre retrace l’incroyable histoire du blanchiment, et dévoile comment ce fléau, soutenu par la propagande occidentale, s’est imposé à des millions de gens, accrocs désormais d’une drogue inquiétante qui leur empoisonne la vie.

 

mon-avis-de-lecture

 

Avant de lire ce livre, j’ignorais que le blanchiment de la peau était une expérience scientifique dès le XVIIIe siècle.

La peau noire intrigue l’homme blanc. Peut-elle devenir blanche ? De nombreuses expériences vont s’en suivre afin de confirmer ou infirmer l’hypothèse. 

En Europe comme aux États Unis des actes de trempage dans des acides, lotions, fumigations, séances de rayon X, injection du germe de l’albinisme. Des expériences imposées pour certains patients sans résultats….

Un « vieux docteur » de Philadelphie expérimentait les rayons X sur des patients. En multipliant les expositions jusqu’à la limite permise par la force du sujet, il serait parvenu à décolorer complètement la peau par plaques.

Certains Noirs se pressaient dans son cabinet et étaient prêts, quitte à endurer de graves brûlures, à dépenser des fortunes pour se décolorer, dans l’espoir d’être acceptés dans la société blanche et ne plus souffrir du racisme.

L’esclavage, la colonisation, le statut social des métis a engendré le culte de la blancheur. Le Blanc n’est-il pas associé à la pureté et le Noir aux ténèbres ?

En Afrique, la dépigmentation est monnaie courante. Hommes et femmes se blanchissent la peau. Prêts à tout, ils utilisent tout et n’importe quoi et finissent par maltraiter leur peau et mettre leur santé en danger.

 

En achetant ce livre, je m’attendais à lire des recherches plus poussées sur les expérimentations qui étaient faites sur les noirs pour leur blanchir la peau, des témoignages de ces personnes là mais je reste sur ma faim. L’auteur énonce cela sans aller en profondeur.

Il retranscrit des interviews de personnes qui se dépigmentent la peau. Certaines réponses m’ont fait éclater de rire.

img_20190420_121716

 

img_20190420_122643

 

Quel livre auriez-vous choisi pour ce thème ? Faites-moi sortir des sentiers battus ! 

 

fleur v1

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse et me permet d'avoir plusieurs prix dont le Prix Horizon 2018. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

14 commentaires sur « Throwback Thursday Livresque 35 avec Serge Bilé »

  1. Je me serais aussi laissé tenter par ce thème. Je le met quand même dans ma liste, malgré ta déception C’est un sujet intéressant,même s’il est incomplet, le livre m’intrigue

    Aimé par 1 personne

    1. Oui le sujet est intéressant, je pense qu’il faut le lire sans trop d’attente. 😀 Il parle notamment de la Martnique où des noirs s’éclaircissaient ou sortaient avec des blancs pour avoir des enfants métis et leur assurer une vie meilleure. C’est fou comme le culte de la blancheur est ancré dans les esprits. A noter qu’il y a 50 pages de questionnaires des personnes qui se dépigmentent.

      J’aime

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.