Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 67 : I.R.$ – All watcher, tome 1 : Antonia

Qui dit jeudi, dit Throwback Thursday Livresque. Cette semaine, le thème est : Une histoire qui se passe en Europe 

Un livre lu fin d’année dernière aurait fait l’affaire mais je le réserve pour la semaine prochaine.

Dans la première quinzaine du mois dernier, j’ai lu grâce à Youscribe et Canal+, le 1er tome d’une bande-dessinée

Couverture I.R.$ - All watcher, tome 1 : Antonia

Dans le premier tome de cette série dérivée de «I.R.$.», Stephen Desberg revient sur de récents événements à Rome et nous présente un rouage caché de ce sac de nœuds mêlant la mafia et le Vatican

Cette année, j’ai décidé de lire davantage de BD et je m’éclate sur la plateforme Youscribe.

J’ai été un peu perturbée par les premières lignes de la 4e de couverture de la BD à l’honneur aujourd’hui. Une série dérivée de IR$, quésaco? J’ai dû faire une petite fouille digitale pour découvrir cette série de bande-dessinée belge de Stephen Desberg et Bernard Vrancken racontant les aventures de Larry Max, un agent spécial de l’IRS.

Larry Max est évoqué dans ce tome 1 de la série I.R.$ – All watcher dès les premières planches mais il n’est pas le personnage principal. Le personnage au centre du récit est Antonia Sforzi.

N ‘ayant pas encore su donner de véritable sens à sa vie, Antonia Sforzi, une ravissante romaine à l’aube de ses vingt-trois ans, noie son chagrin dans l’alcool. Trompée et larguée par l’homme de sa vie, elle ne se réjouit pas non plus de l’expectative d’une soirée d’anniversaire en compagnie de son père. Sa vie bascule lorsque son père lui révèle qu’il n’était pas fonctionnaire mais tueur à gages au service de la Famille Valeroni. Etre tueur à gages est un héritage dans la famille et Antonia doit prendre la relève. Mais il y a un hic : Antonia a du mal à tuer de sang-froid….

J’ai suivi les pas d’Antonia avec attention. Son chemin de vie est coloré : rouge comme le sang, noir comme la couleur du gouffre de la mort, gris comme les nuances de sa personnalité. Il y a de l’action, quelques rebondissements mais j’en attendais plus de cette bande-dessinée de 50 pages. La loge de Monsignor Markus Scailes, secrétaire général de la banque du Vatican est évoquée dès les premières pages et j’ai été frustrée de ne pas en savoir plus sur les arcanes de cette loge. Fort heureusement, on n’en est qu’au 1er tome et l’apparition de All Watcher à la dernière planche donne envie de lire les prochains tomes.

Laissez-moi vous dire que j’ai eu un gros coup de cœur pour les dessins. J’ai aimé leur réalisme. Je les ai trouvés magnifiques.

Connaissez-vous cette série ?

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse et me permet d'avoir plusieurs prix dont le Prix Horizon 2018. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

11 commentaires sur « TTL 67 : I.R.$ – All watcher, tome 1 : Antonia »

  1. Bonjour,
    les dessins sont assez fabuleux. je lis peu de Bd en ce moment, mais pourquoi pas me replonger dans ce bel univers.
    Bonne semaine livresque.

    Aimé par 1 personne

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.