Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Moi aussi – Reiko Momochi

 

J’ai désiré découvrir les mangas. Grâce à Livraddict, j’ai découvert les sous-genres et le Josei semblait me correspondre. En recherchant des livres relatifs au thème d’avril pour le marathon de lecture : un livre avec une cause dans le contexte (écologie, dénonciation, harcèlement…), je suis tombée sur la saga Moi aussi de Reiko Momochi.

J’ai inséré le 1er tome dans ma wishlist mais ma binôme de swap m’a offert les 2 tomes que j’ai lus très vite.

Satsuki Yamaguchi travaille en intérim en tant qu’opératrice dans un service client téléphonique. Elle est aussi formatrice pour les nouveaux employés. En 2005, elle a 27 ans. Très investie dans son travail, elle devient malheureusement la cible du harcèlement sexuel d’un de ses supérieurs, M. Dôbayashi. Ce récidiviste notoire a jeté son dévolu sur Satsuki et il ne la lâche pas. Elle refuse de céder à ses avances et il le lui fait payer. Satsuki sombre peu à peu dans la solitude. Anxiété, stress, boulimie deviennent son lot.

Elle décide de briser la loi du silence mais personne ne veut l’écouter. Et quand on l’écoute, on ne la croit pas. Satsuki s’effondre…

Mais un jour, elle découvre une association d’entraide pour les femmes. Grâce à elle (s), elle réussit à sortir la tête de l’eau. Ces femmes lui donnent de la force pour s’engager dans un long combat: faire reconnaître ses droits et les conséquences du harcèlement sexuel en entreprise…

Hormis le fait d’avoir eu du mal avec le sens de lecture japonais, j’ai beaucoup apprécié cette lecture engagée. J’ai admiré la résilience de Satsuki.

Ce manga en deux tomes est une véritable conscientisation sur le harcèlement sexuel en entreprise et ses impacts non seulement sur les victimes mais aussi sur leurs proches. J’espère ne jamais subir un quelconque harcèlement parce que ça détruit de l’intérieur. On le perçoit bien avec Satsuki.

M. Dôbayashi est détestable à souhait et je regrette qu’il s’en sorte si bien dans cette histoire.

Connaissez-vous des mangas féministes ou évoquant ce thème ? Avez-vous des Josei à me recommander ?

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse et me permet d'avoir plusieurs prix dont le Prix Horizon 2018. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.