Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Ne la réveillez pas – Angélina Delcroix

Le lieutenant Philippe Donelli et l’adjudante Joy Morel sont appelés le même jour sur des affaires d’homicides codés. Pourtant, mille kilomètres les séparent… Commence alors une course contre la montre pour stopper l’hémorragie de cadavres. La particularité du tueur : s’insinuer dans l’esprit de ses adversaires au point de réveiller en eux une confusion psychique frôlant dangereusement la folie. Intelligence sadique, modes opératoires troublants et variés : la lucidité des enquêteurs va être sérieusement entravée. Et si leur pire ennemi n’était pas le tueur…

Tout a commencé par …

une envie de lire romans policiers et thrillers qui ne sont pas des pavés. J’ai fouillé sur Livraddict et les retours majoritairement positifs sur cette œuvre ont occasionné ma lecture.

L’histoire s’ouvre sur un prologue. Mars 2015, Seine-et-Marne. Un homme vient de tuer sa mère. Un homme étrange l’appelle Numéro 10, lui annonce que ce n’est qu’un jeu.

Un jeu dans lequel l’adjudante Joy Morel, 36 ans, travaillant depuis cinq ans à la brigade de recherche de Meaux se verra obligée d’intervenir…

J’ai mis beaucoup de temps à terminer ce roman. Est-ce dû à l’excès de violence ou aux personnages auxquels je ne me suis pas attachée ?

Les hommes savent être barbares. J’ai eu une pensée pour toutes les victimes de la barbarie nazi. Face à tant de noirceur, j’ai apprécié le début de romance de Joy.

L’identité du tueur n’est pas si facile à deviner. L’auteure a su jouer avec le mystère.

Je salue le travail de recherche de l’auteure mais j’ai eu du mal à croire à son histoire.

La fin donnerait envie à tout esprit curieux de lire le tome 2 mais je ne m’y aventurerai pas. Je n’ai pas spécialement envie de retrouver Joy et toute sa clique.

Nous naissons tous fous, certains le demeurent.

Samuel Beckett

Publicité

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse et me permet d'avoir plusieurs prix dont le Prix Horizon 2018. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.