Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 35 avec Serge Bilé

Coucou par ici !

On se retrouve pour le THROWBACK THURSDAY LIVRESQUE. Il est géré par Carole du blog My BoOks depuis quelques semaines.

C’est ma 2e participation depuis le changement. La première a été faite sur Facebook.

 

Thème de cette semaine : Maltraitance

J’ai tout de suite pensé à la maltraitance d’enfants ou d’animaux et je n’en avais pas dans mes lectures non récentes. J’ai failli passer mon tour quand une petite voix m’a proposé d’aborder le thème sous un autre angle.

Je vous présente donc Blanchissez-moi tous ces nègres de Serge Bilé

img_20190413_162131

 

En France, on les plongeait dans un bain d’acide oxymuriatique, au Québec, on les bombardait de nitrate d’argent, alors qu’aux Etats-Unis, on les décapait aux rayons x, provoquant, chez les cobayes, de graves brûlures et souffrances. 
Ces expériences ont, au fil des siècles, laissé croire à certains Noirs, déboussolés par l’esclavage, qu’ils pouvaient réellement changer de peau pour changer de vie, en s’enduisant le corps avec de miraculeuses crèmes éclaircissantes.
Ce livre retrace l’incroyable histoire du blanchiment, et dévoile comment ce fléau, soutenu par la propagande occidentale, s’est imposé à des millions de gens, accrocs désormais d’une drogue inquiétante qui leur empoisonne la vie.

 

mon-avis-de-lecture

 

Avant de lire ce livre, j’ignorais que le blanchiment de la peau était une expérience scientifique dès le XVIIIe siècle.

La peau noire intrigue l’homme blanc. Peut-elle devenir blanche ? De nombreuses expériences vont s’en suivre afin de confirmer ou infirmer l’hypothèse. 

En Europe comme aux États Unis des actes de trempage dans des acides, lotions, fumigations, séances de rayon X, injection du germe de l’albinisme. Des expériences imposées pour certains patients sans résultats….

Un « vieux docteur » de Philadelphie expérimentait les rayons X sur des patients. En multipliant les expositions jusqu’à la limite permise par la force du sujet, il serait parvenu à décolorer complètement la peau par plaques.

Certains Noirs se pressaient dans son cabinet et étaient prêts, quitte à endurer de graves brûlures, à dépenser des fortunes pour se décolorer, dans l’espoir d’être acceptés dans la société blanche et ne plus souffrir du racisme.

L’esclavage, la colonisation, le statut social des métis a engendré le culte de la blancheur. Le Blanc n’est-il pas associé à la pureté et le Noir aux ténèbres ?

En Afrique, la dépigmentation est monnaie courante. Hommes et femmes se blanchissent la peau. Prêts à tout, ils utilisent tout et n’importe quoi et finissent par maltraiter leur peau et mettre leur santé en danger.

 

En achetant ce livre, je m’attendais à lire des recherches plus poussées sur les expérimentations qui étaient faites sur les noirs pour leur blanchir la peau, des témoignages de ces personnes là mais je reste sur ma faim. L’auteur énonce cela sans aller en profondeur.

Il retranscrit des interviews de personnes qui se dépigmentent la peau. Certaines réponses m’ont fait éclater de rire.

img_20190420_121716

 

img_20190420_122643

 

Quel livre auriez-vous choisi pour ce thème ? Faites-moi sortir des sentiers battus ! 

 

fleur v1

Publicités
Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 34 – Cycle 2 – Bleu

Coucou par ici ! Oui, vous avez bien lu le titre. Ceux qui suivent ce rendez-vous hebdomadaire doivent sûrement se dire que je me suis trompé de semaine car les couleurs à l’honneur cette semaine sont le marron, le vert, l’ocre. 

N’ayant pas de lecture non récente sur ces couleurs et ne pouvant réaliser le rendez-vous la semaine prochaine, j’ai décidé de prendre de l’avance 😛

Image associée

Bleu comme…

J’ai immédiatement pensé au tome 1 de Marquer les ombres de Veronica Roth. 

 

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Cyra, sœur du tyran qui gouverne les Shotet, et Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables.

Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider… ou décider de se détruire.

 

Le bleu est assez présent dans ce roman. La couverture du livre, l’une des neuf planètes, Pitha, est également connue sous le nom de « planète océane » à cause de l’eau qui la recouvre. 

Le bleu est la couleur préférée des Shotet, ils suivent le ruban-flux à travers la galaxie jusqu’à ce qu’il vire au bleu.

Maintenant que je vous ai exposé les raisons de mon choix, je devrais peut-être vous dire ce que j’ai pensé du livre non ?

N’étant pas une adepte de la Science-Fiction, j’ai eu beaucoup de mal à me représenter l’univers du roman. J’ai dû durant la première partie du roman faire des allers-retours entre la carte de la galaxie et le glossaire car il y a bon nombre de choses à assimiler : les noms des planètes, leurs spécificités, les liens qu’ils ont les uns avec les autres, etc…

L’écriture est fluide et marquée par une alternance de narrateurs : Cyra et un narrateur externe qui nous donne le point de vue d’Akos.

Les personnages ont une personnalité bien particulière que leur confèrent leurs don-flux (pouvoir unique à chaque personne). Akos annule le don-flux des autres, Vas ne ressent pas la douleur, Cyra inflige la douleur, Cisi, la grande sœur d’Akos a le don d’apaiser, de mettre en confiance.

J’ai apprécié les notions de don-flux et de destin qui ne sont pas très loin de la réalité. Le destin est-il tout tracé, peut-on le modifier ?

Veronica Roth

img_20190225_232953

Ma lecture a été intéressante…

Une fois la moitié de l’ouvrage passée, il y a plus d’action: manigances, manipulations. Il y a également une romance prévisible qui se tisse progressivement.

…mais pas addictive. Je ne lirai sûrement pas le second tome mais je salue l’imagination de l’auteure. Je n’imagine pas tout le travail qu’il y a derrière pour dresser une telle histoire sans s’emmêler les pinceaux.

 

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Quel livre auriez-vous associé aux couleurs de cette semaine ?

fleur v1

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 33 – Cycle 2 – Rose, violet

Attention, les amis ! Le second cycle du Throwback Thursday Livresque fait son entrée !

NOUVEAU CYCLE : COULEURS 

Cette semaine, le rose et le violet sont à l’honneur. 

Rose pour l’innocence, la douceur, le romantisme, le sucré.
Violet pour le mystère, le romantisme, l’idéalisme, la mélancolie.

A la signification de ces deux couleurs, j’ai voulu associer L’aigle solitaire de Danielle Steel

 

1940. La belle Kate Jamison rencontre au bal des débutantes Joe Allbright, célèbre pilote d’avion poussant toujours plus loin les records de vitesse. Elle ne le sait pas encore, mais cet homme réservé et élégant sera au centre de sa vie pendant plus de trente ans… Dès le début de leur relation, Kate ne rêve que d’une chose : épouser Joe alors que ce dernier est plutôt réticent au mariage et que la perspective d’avoir des enfants le terrifie. Malgré son amour pour Kate, il la néglige et passe la plupart de son temps à tenter de nouvelles expériences aériennes, sa grande passion. Kate finit par rompre et fonder une famille elle semble heureuse, comblée par un mari attentionné. Mais un jour, Joe réapparaît dans sa vie… Pour le meilleur ou pour le pire

J’ai lu ce roman en 2010 à Nantes, je l’ai trouvé dans la bibliothèque de ma tante. C’est mon 1er Danielle Steel si mes souvenirs sont intacts.

Je ne me souviens plus exactement des rebondissements de l’oeuvre ni du dénouement final mais je me rappelle avoir ressenti de la mélancolie au fil de ma lecture. J’ai en mémoire les désillusions de Kate, l’idéal de vie de Joe et sa détermination à le conserver. C’est une belle histoire d’amour mais en dents de scie. Nos héros vont s’aimer, se blesser, se séparer, se retrouver…

 

Quel livre auriez-vous associé aux couleurs de cette semaine ?

fleur v1

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 32 – Cycle 2 – les chaudes

Attention, les amis ! Le second cycle du Throwback Thursday Livresque fait son entrée !

NOUVEAU CYCLE : COULEURS 
Pour l’interprétation, vous êtes totalement libres à nouveau. Il peut s’agir de la couleur de la couverture, de celle dont le personnage se revêt toujours, d’une couleur qui revient sans cesse dans l’histoire (exemple le rouge de roses… ), la couleur d’un lieu d’action qui ressort… Pas de limites ! À noter que vous pouvez aussi vous baser sur la signification de la couleur pour votre choix. Facile, non ?

Cette semaine, le jaune, l’orange et le rouge sont à l’honneur. J’ai immédiatement pensé à Championne l’enjailleuse d’Alafé Wakili. 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

Championne est une femme. « Ce que femme veut, Dieu veut » : dit-on pour magnifier la mère, l’épouse, la génitrice, socle de la famille, du peuple et de l’humanité. Cependant, « Ce que vaut DIEU ne vaut pas femme ». Dieu est Éternel, la femme est éphémère. Dieu est partout, la femme moderne n’aime pas aller là où il y a la précarité, le risque, la déception, l’incertitude, le manque d’assurance, de sécurité et de protection. 
Championne est l’amie des jours heureux et des jours malheureux par Calcul, Ambition et Plaisir (CAP). De nos jours, le CAP est l’arme de destruction massive de la femme jeune, adulte ou vieille. Les erreurs du passé servent d’enseignements au présent qui trace le cap pour l’avenir. 

Jaune pour l’opulence. 

Rouge pour la passion, la tentation, l’interdit, le pouvoir, la puissance, le luxe.

Orange pour l’audace, le rayonnement. 


L’auteur nous présente le portrait d’une jeune femme motivée par l’appât du gain, guidée par les plaisirs de la chair et qui en fait la source de son pouvoir. Cette jeune femme adore être désirée, elle aime le luxe et la luxure. Championne enjaille Babi, des dirigeants politiques aux guides religieux en passant par les bourgeois et journalistes : Mario, Almamy, Roméo, Christ.

Je m’attendais en ouvrant ce livre à un vrai bouleversement des cœurs et des esprits : que Championne détienne le pouvoir dans tous les sens du terme, que les têtes s’entrechoquent, tombent à cause d’elle. Mais Championne n’est pas si puissante que ça, elle n’est qu’une enjailleuse. Elle ne sait faire que ça…

C’est à votre tour de vous prêter au jeu. J’attends patiemment votre liste de livres en rapport avec ces couleurs. 

Rendez-vous la semaine prochaine pour le rose et le violet. 🙂

fleur v1

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 31 – Cycle 2 – Nuances

Attention, les amis ! Le second cycle du Throwback Thursday Livresque fait son entrée !

NOUVEAU CYCLE : COULEURS 
Pour l’interprétation, vous êtes totalement libres à nouveau. Il peut s’agir de la couleur de la couverture, de celle dont le personnage se revêt toujours, d’une couleur qui revient sans cesse dans l’histoire (exemple le rouge de roses… ), la couleur d’un lieu d’action qui ressort… Pas de limites ! J’ajoute les nuances de gris, noir et blanc. À noter que vous pouvez aussi vous baser sur la signification de la couleur pour votre choix. Facile, non ?

On débute ce cycle avec les nuances de gris, noir et blanc. J’ai immédiatement pensé à BIS ?  d’Alex Akah. Les héros sont noirs, le noir domine la photo de couverture.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et gros plan

Humiliée, trompée, meurtrie, brisée. C’est ainsi que Paule sort de son mariage. En représailles, elle choisit de fermer son cœur à l’amour et de ne vivre que pour elle. C’est sans compter Charles, un bel homme qui n’a pas froid aux yeux. Charles Traoré est tout ce que Paule abhorre ; beau, trop sûr de lui, franc à l’excès et… Sénégalais musulman par dessus le marché ! Faisant fi de son attirance pour lui, elle le repousse brutalement, préférant un cœur froid mais intact à une relation inter religieuse difficile. Mais Charles n’est pas homme à baisser les bras, il veut Paule-Emmanuelle Kipré et rien ni personne ne l’empêchera de l’avoir, surtout pas elle !

Ce roman s’inscrit dans la « Chick lit « , le ton de narration est désinvolte, habillé d’effets comiques. L’atmosphère familiale et amicale règne dans le roman.
Jusqu’aux 70 premières pages, j’avais l’impression de lire un journal d’infos, n’eut été la touche d’humour de Paule-Emmanuelle, j’aurais décroché. C’était un peu linéaire pour moi.
Heureusement l’auteur a pressenti ma pensée, la suite de l’histoire a été beaucoup plus dense. L’histoire d’amour en elle-même est banale, deux êtres qui se rencontrent, s’apprivoisent, s’aiment, des éléments perturbateurs qui mettent des freins à cette histoire, on en rencontre dans toutes les histoires d’amour.
Alex Akah apporte une touche de singularité en misant sur sa facilité à apporter une touche de comédie, à créer une atmosphère familiale et bon enfant.
« Bis ?  » offre une lecture légère, sans prise de tête et vous savez quoi ? 

Il ne faut pas craindre un « bis » lorsqu’on entre dans une nouvelle relation et que la précédente a capoté.

 

Quel livre auriez-vous choisi ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour les couleurs chaudes. 🙂

 

fleur v1

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 30 – Cycle 1 – Peur

Le Throwback Thursday Livresque est de retour sur le blog, vêtue de sa nouvelle robe. 

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera pour nous de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept (exemple : émotions, leçons de vie, amour, pays imaginaire…). Aussi un genre littéraire pourrait être exploité et aussi dériver vers nos styles de prédilection à nous.

 

CYCLE 1 : LES ÉMOTIONS

 

Cette semaine, le thème initial est un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surprise. N’ayant pas de livre précis en tête, j’ai opté pour la première émotion de ce cycle, la peur

 

Avez-vous déjà lu  Histoires à lire lumières toutes allumées de Hitchcock ?

Aucune description de photo disponible.

Un habile stratagème permet à un homme d’exiger des rançons pour des otages imaginaires.
Après un double meurtre commis à New York, un tueur s’enfuit sur l’autoroute. Il tue encore et enlève une jeune serveuse pour faciliter sa fuite alors que la police est lancée à ses trousses.
Une femme commandite à des tueurs l’assassinat de son mari, mais pouvait-elle prévoir que son cadavre « parlerait » pour la démasquer ?
Pour se venger de l’infidélité de sa femme, un homme entraîne son rival dans une fatale partie de chasse sous-marine, sans savoir qu’il sera pris à son propre piège.
Un photographe restaure des clichés anciens mais le voici mêlé à des scènes d’un temps révolu qu’ils représentent.
Une toile de maître est remplacée dans un musée par un faux, à moins que le faux ne devienne le vrai..
Des histoires terrifiantes, pleines de mystère et d’angoisse, sous l’égide d’un maître du suspense.

Si vous aimez le vin qui date de 1900 et le suspense, ce livre d’Hitchcock est fait pour vous. J’ai oublié le contenu des histoires mais je me souviens d’une chose : elles distillent la peur. 

 

Quel livre auriez-vous choisi pour le thème initial ou celui que j’ai choisi ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir le cycle 2. 🙂

 

fleur v1

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 29 – Cycle 1 – Tristesse, Colère

Le Throwback Thursday Livresque est de retour sur le blog, vêtue de sa nouvelle robe. 

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera pour nous de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept (exemple : émotions, leçons de vie, amour, pays imaginaire…). Aussi un genre littéraire pourrait être exploité et aussi dériver vers nos styles de prédilection à nous.

 

CYCLE 1 : LES ÉMOTIONS

 

Pour cette semaine, il faudra parler d’un livre qui m’a rendue triste ou en colère (ou les deux)

J’ai hésité entre deux livres mais je pense que celui que je présenterai représente mieux les deux émotions. 

 

Elle est noire, africaine, célibataire et mère d’une ado rebelle. Il est blanc, occidental, marié sans enfants. Entre eux, un amour fou. Une rencontre improbable, elle qui se bat pour les déshérités, lui qui vit dans un monde de célébrités. Et pourtant ils vont s’aimer… L’homme qui m’offrait le ciel est le récit d’une passion absolue. Mais la passion peut-elle lutter contre les pressions sociales, le confort des habitudes et la peur de l’inconnu ?

 

J’ai lu ce roman grâce à une amie en 2011 ou 2013 et ai découvert l’idylle de M. Drucker et l’écrivaine Calixthe Beyala. J’ai apprécié l’écriture subtile, poétique et coquine de l’auteure.

Elle nous relate une belle passion amoureuse contrariée qui a provoqué la tristesse et la colère dans mon cœur de lectrice. J’ai été triste de voir cette histoire d’amour passionnelle avortée par peur du qu’en dira-t-on. 

J’ai ressenti de la colère envers l’amant. Je l’ai trouvé lâche, perfide. Il n’a pas eu le cran d’assumer leur amour. 

 

 

Le thème de la semaine prochaine ? 

Un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surpris, pris de court, je ne l’avais pas vu venir.

 

Bonne fête de Saint-Valentin à ceux qui la célèbrent ! ❤ ❤ ❤

 

signature coeur graceminlibe

 

 

Publié dans Panaché

Le bilan de 2018 en tag PKJ

Adieu 2018 ! 

2018 a été une belle année littéraire pour moi avec tous les prix reçus. J’ai également lu plus de livres par rapport à 2017.

Le blog a également enregistré de belles performances en termes de visites et de visiteurs même si les like et commentaires ont baissé.

Merci à tous ceux qui ont bien voulu m’accompagner en 2018. Je prendrai le temps de vous remercier lors de l’anniversaire prochain du blog, DIEU voulant.

Je vous propose un tag pour débuter 2019, le dernier tag PKJ de l’année, celui du bilan ! Il s’agit de faire le point sur mon année de lecture en seulement 15 questions !

700__desktop_tag_adieu_2018_dekstop.png

 

Pouvez-vous citer…?

 

1) vos trois meilleures lectures de l’année.

Rebecca de Daphne du Maurier (mon coup de cœur)

Un amour interdit d’Alyssa Cole

Il est à toi ce beau pays de Jennifer Richard

 

 

2) vos trois plus grandes déceptions.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Et si l'aube nous appartenait, tome 1 Roca Cendrine"

 

Des cris sous la peau 
Et si l’aube nous appartenait, tome 1 
Live your life come what may 

 

3) le meilleur roman PKJ lu cette année.

Honte à moi, je n’ai pas lu de PKJ cette année.

 

 

4) le premier livre lu en 2018.

 Les jeunes mortes de Selva Almada.

Résultat de recherche d'images pour "les jeunes mortes"

 

5) le dernier livre lu en 2018.

 

baiser du scandale

 

6) le livre avec la plus belle couverture.

 

Sagesse contée, tome 1

sagesse contée attita

 

7) une saga que vous avez terminée.

Aïe, il n’y en a pas. Les sagas et moi ce n’est pas la grande histoire d’amour.

 

 

8) le meilleur nouvel auteur lu.

Jennifer Richard. Il est à toi ce beau pays est une oeuvre magistrale.

 

Résultat de recherche d'images pour "jennifer richard"

 

9) la maison d’édition la plus lue.

Publishroom, en majeure partie des services presse. J’en profite pour remercier l’équipe marketing et communication. 

 

10) le dernier livre qui a intégré votre bibliothèque.

Résultat de recherche d'images pour "une coccinelle dans le coeur"

 

11) le roman que vous attendiez le plus en 2018.

Le nouveau roman de Chimamanda Ngozi Adichie. Il n’est toujours pas sorti. 😀

 

12) le livre que vous avez le plus conseillé.

 

La noce d’Anna.

dav

 

13) le livre dont tout le monde parlait (que vous l’ayez lu ou non).

 A Abidjan, tout le monde parlait de Camarade papa.

littérature ivoirienne

 

14) votre meilleur souvenir lié aux livres.

Les deux swaps faits cette année. 

 

 

15) le livre que vous attendez le plus en 2019.

La traduction française du dernier roman de Leye Adenle, la suite des aventures d’Amaka.

 

Résultat de recherche d'images pour "leye adenle when trouble sleeps"

 

Très belle année 2019 à tous et n’hésitez pas à me partager votre bilan lecture 2018 !

Mes plus belles lectures de 2018
J’en profite pour mettre les liens des articles moins consultés en 2018. Je sais que vous êtes très occupés, vous les avez sans doute loupés 😀
signature coeur graceminlibe
Publié dans Panaché

Colore ton Swap, Noël avant l’heure

Le 31 juillet dernier, je me suis inscrite au Colore ton swap sur Livraddict, mon 2e swap littéraire après celui de l’été. 

Le principe du swap

Lors de votre inscription, vous choisissez une couleur. Ce sera la couleur « fil rouge » de votre swap.
Votre wish-list élaborée spécialement pour ce swap devra comporter des livres dont la couverture est de la couleur choisie ou comporte un mot dans le titre en rapport avec la couleur choisie.
Les MP, gourmandises et goodies devront également être de cette couleur.

 

Le contenu du colis 

– 1 carte
– 2 livres 
– 1 surprise 
– 1 marque-page
– 1 gourmandise ou boisson

 

Un tirage au sort m’a attribué Melaneko comme binôme, une jeune dame bien sympathique avec qui il est plaisant de discuter. 

Elle a choisi le bleu comme couleur et moi j’ai choisi l’orange car les livres qui me faisaient envie ont cette couleur sur leurs couvertures.

Je vous laisse découvrir et jalouser le beau colis orangé que j’ai reçu. 

La carte

Melaneko a joint une lettre pour détailler le contenu du colis. J’espère que tu ne m’en voudras pas ma belle de ne l’avoir pas fait. Je l’ai fait lors de mon 1er swap et cette fois-ci j’ai zappé. 😀

dav

La carte de sa région natale est toute mignonne et rejoint ma collection de cartes postales. 

 

 

Les livres 

Le swap en prévoit deux. Melaneko a trouvé des livres de ma wishlist mais étant des livres d’occasion, elle a pris trois livres au lieu de deux pour compenser. 

dav

Merci ma belle ! Je suis en mode Zulma, j’avais vraiment envie d’avoir dans ma bibliothèque des livres de cette maison d’édition au design original.

Deux d’entre eux sont des SP mais on s’en fout Melaneko. Tu n’as surtout pas à t’excuser. Ce qui importe c’est qu’ils soient en bon état.

La photo étant floue, je vous mets les titres :

Love is Power, ou quelque chose comme ça, Adrian Igoni Barrett 

By the rivers of Babylon, Kei Miller

Evangelia, David Toscana

 

Vu que Noël approche, je pense commencer par Evangelia. 

 

La surprise 

Melaneko double le bonheur. J’ai reçu deux surprises au lieu d’une.

dav

Une bougie parfumée qui sent hyper bon et une jolie boîte. Je l’utiliserai pour ranger mes MP, cartes postales et bougies. 
Le marque-page
dav
Un marque-page fait main, que demander de plus ?
La gourmandise
Ma binôme triple le bonheur !!! ❤ ❤ ❤
nfd
J’ai goûté les palets et ils sont très bons.  Les craquelets sont très sucrés mais ça passe avec du thé sans sucre. J’ai réservé le caramel fleur de sel pour les crêpes. Mon ventre m’est tellement reconnaissant ! 
Merci beaucoup à ma binôme. J’ai été ravie de faire ce swap avec elle. Voici un aperçu de son colis bleu. 
https://zupimages.net/up/18/50/vayp.jpg
(c) Melaneko
Alors mes très chers, comment trouvez-vous ce swap coloré ? Avez-vous déjà participé à ce genre de swap ?
Bon dimanche à tous !
fleur v1

Coucou les amis, voici mon premier article invité ! 

will ferrell yes GIF

Je remercie ma copine Yasmine du blog Ma vie, mes humeurs pour son invitation et sa confiance.

Je débarque chez elle avec un compatriote, Serge-Claver Adou, auteur de 36 ans, auto-édité.

Au menu de notre petite causerie : sa bibliographie, son parcours d’écrivain et ses sept péchés capitaux en lecture.

Sans plus tarder, je vous laisse découvrir l’article  Sept péchés capitaux en lecture par Serge-Claver Adou. 

sept péchés capitaux en lecture

 

Bonne lecture !

Article invité: Sept péchés capitaux en lecture par Serge-Claver Adou