Publié dans Panaché

Mini-swap Wish-List

Préparer des colis, ça me manquait. J’ai par conséquent décidé de participer au mini-swap wishlist sur Livraddict organisé par Jed’s Burdy.

Boomerang m’a proposé d’être sa binôme et j’ai dit oui ! Nous avons opté pour un colis qui devait contenir :

  • 1 carte
  • 2 livres de poche issus de notre wishlist
  • 2 marque-pages
  • 2 goodies
  • des gourmandises

Voici ce que contenait mon colis

La carte

Je suis tombée amoureuse de cette carte gourmande

Les marque-pages

Les 2 livres de ma wishlist

Les goodies

Une pochette toute mignonne qui va rejoindre ma collection et une bougie parfumée qui sent trop bon. J’ai bien noté le clin d’œil fait à l’une de mes couleurs préférées 😀

Les gourmandises

La gourmandise typiquement belge est très sucrée mais agréable à découvrir. Et pour les deux thés, figurez-vous qu’ils ne m’appartiennent qu’à moitié. Ma sœur m’a imposé un partage.

Des bonus

Une photo du colis de ma binôme

https://zupimages.net/up/21/15/bxmb.jpg

J’ai préparé son colis avec en tête un triptyque : rouge – ethnique -exotique. C’est la première fois que je constitue une thématique pour un colis à préparer et je suis ravie du résultat. Une double joie puisque ma binôme a beaucoup apprécié son colis.

Avez-vous déjà lu les livres qu’on s’est offerts ma binôme et moi ?

Publié dans Panaché

Box de Noël Prestige des éditions Elixyria

En novembre dernier, je suis tombée sur une superbe offre des éditions Elixyria: la Box de Noël Prestige.

Pour 65 euros et les frais de port offerts, on obtient :

  • Une boîte cadeau prestigieuse
  • Un livre papier au choix parmi le catalogue
  • Un calendrier mural Elixyria format A4 : une page par mois illustrée de nos plus beaux visuels
  • Un bracelet pour briller de mille feux pendant les fêtes
  • Une surprise spéciale Noël à mettre sous le sapin
  • De nombreuses gourmandises pour exciter vos papilles
  • Un tapis de souris Elixyria surprise 24 x 19 cm
  • Une bougie Elixyria Surprise 6,5 x 5 cm
  • Un stylo métal turquoise Elixyria
  • Un bijou surprise
  • Une autre surprise Elixyria
  • Le magnet rond 5,6 cm Elixyria spécial fêtes
  • Une multitude de goodies pour vous faire plaisir
  • Et pour terminer, une toute dernière surprise Elixyria pour vous accompagner toute l’année 2021

Ayant envie de me faire plaisir, j’ai sauté sur l’occasion. Malheureusement, la poste n’a pas été très efficace et du coup, je n’ai pas reçu le colis pour Noël. Heureusement, il est arrivé à quelques jours de mon anniversaire et le colis de Noël s’est mué en colis d’anniversaire.

Dans une belle boîte cadeau, j’ai découvert

Le livre acheté pour mon neveu.

Je salue le travail de qualité de l’édition. La couverture est belle, le papier est de qualité.

Le calendrier mural Elixyria format A4

Un bracelet et des colliers fantaisie trop mignons.

Une chaussette qui va servir pour Noël prochain et un set de cartes à l’effigie de livres des éditions Elixyria qui vont sans aucun doute accompagner mes prochains swaps.

Des gourmandises très appréciées de mes neveux et du thé pour moi

Un tapis de souris que je vais sûrement offrir parce que je n’aime pas les chats. 😀

Une bougie Elixyria, mon accessoire préféré.

De la papeterie

Des magnets

Des marque-pages

Encore une fois, je suis satisfaite des produits proposés par cette maison d’édition. J’espère qu’ils relanceront cette box de Noël cette année et qu’ils feront une box de l’Avent.

Publié dans Panaché

Swap Le livre qui voulait faire le tour du monde

Holà ! 

Il y a presque deux ans, j’ai souhaité embarquer dans l’aventure d’un swap plutôt original sur Livraddict: le livre qui voulait faire le tour du monde.
Le principe: faire voyager un livre autour du monde. Ce livre sera accompagné d’un carnet dans lequel chaque personne rédigera son avis sur sa lecture. Et, petit plus, ajoutez une photo du livre quelque part dans votre ville (devant l’hôtel de ville, dans un parc, etc.) afin de faire de ce carnet un véritable carnet de voyage. Vous pouvez même vous amuser à écrire une partie journal où le livre nous racontera ses plus beaux souvenirs en votre compagnie. 

En plus du livre et du carnet (que vous ne garderez pas), le colis doit contenir au moins :
– Des marque-pages
– 1 ou 2 surprises
– 1 ou 2 gourmandises
– Un petit mot

Le livre ET le carnet voyagent ensemble, d’une personne à l’autre.

L’aventure s’est étirée dans le temps pour diverses raisons mais le livre et le carnet ont enfin marqué une halte à Abidjan en décembre dernier !

img_20201223_110107

J’ai reçu de Tshuna du thé vert bio et une bougie qu’elle a confectionnée.

Le carnet

J’ai été ravie d’en savoir un peu plus sur les participantes à ce swap et de découvrir leurs avis sur le livre. 

Le livre 

Couverture Le restaurant de l'amour retrouvé

Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière. Rinco cueille des grenades juchée sur un arbre, visite un champ de navets enfouis sous la neige, et invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant leurs émotions enfouies.

Mon avis

Vous désirez me poser une colle? Posez-moi une question sur la littérature japonaise. Comme auteur japonais, je ne connais qu’Aki Shimazaki et encore je n’ai lu qu’une œuvre de cette auteure.

C’est ce presque vide qui m’a poussé à découvrir le restaurant de l’amour retrouvé à travers le swap.

Dès les premières lignes, on se laisse porter par la douceur de la plume de la narratrice qui a perdu la voix depuis un chagrin d’amour. On assiste à son retour chez sa mère, avec qui la relation n’est pas au beau fixe. On est curieux de voir comment les choses vont évoluer entre sa mère et elle et surtout pour le restaurant qu’elle veut ouvrir.

L’Escargot est un restaurant très spécial. La cuisine de Rinco, notre héroïne, est personnalisée en fonction du client. Elle ne sert qu’un repas par jour. Et les repas cuisinés avec discernement, de façon généreuse ont un certain pouvoir sur les convives: ils soignent l’âme.

Rinco nous entraîne dans une aventure thérapeutique culinaire. La lecture est très gourmande. Les plats imaginés, concoctés mettent l’eau à la bouche.

Le rythme de narration est très lent mais les pages se tournent grâce à la fluidité de la plume de l’auteure.

J’ai apprécié les divers thèmes abordés notamment le partage, la confiance en soi. L’amour est au centre du récit et sous ses diverses formes. Amour de la cuisine, premier amour, amour filial etc…

J’ai passé un bon moment avec ce livre.

Ma lecture terminée et après avoir rempli le carnet de voyage, j’ai passé la main à Julie qui vit en Allemagne. Elle m’avait suggéré de lui faire découvrir mon beau pays à travers le colis. Je crois que c’est chose faite. 🙂

https://nsa40.casimages.com/img/2021/01/22/21012204463549027.jpg

En bonus numérique, elle a reçu un autre exemplaire du magazine cordon bleu

L’image contient peut-être : nourriture

Si vous avez envie de découvrir ces incontournables, faites-le moi savoir 😉

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Une journée mémorable pour les enfants atteints d’hydrocéphalie et spina-bifida

L’ONG Charitis a réalisé son 3e arbre de Noël, le samedi 26 décembre dernier en partenariat avec l’Association Ephrata.

Toute l’équipe Charitis s’est mobilisée pour offrir une journée mémorable aux enfants atteints d’hydrocéphalie et spina-bifida. Chaque membre a sollicité famille, amis, connaissances et collègues pour mobiliser des fonds afin de non seulement offrir un Noël joyeux à ces enfants mais prendre en charge les opérations chirurgicales de deux atteints atteints d’hydrocéphalie.

A la suite des allocutions de la directrice générale de Charitis et de la responsable de l’association Ephrata, nous avons reçu, avec beaucoup d’émotion, le témoignage d’Adamo auparavant atteint d’hydrocéphalie et aujourd’hui totalement indépendant. 

Une quarantaine d’enfants ont reçu leurs cadeaux des mains du Père Noël.

© Charitis

Les voir danser, rire, passer un bon moment nous a mis des paillettes dans les yeux. Mettre un sourire sur le visage d’un enfant est le plus beau des trésors.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, danse et sur scène
© Charitis
© Charitis

Par ma voix, tous les membres de Charitis remercient ces centaines de personnes qui ont répondu favorablement à notre appel. Grand merci à tous ces hommes et ces femmes qui ont compris que Nul n’a le droit d’être heureux tout seul comme le disait Raoul Follereau. 

 

Une page se tourne mais Charitis a encore de beaux chapitres à écrire pour améliorer le quotidien des populations, engendrer une génération de leaders. Nous ne comptons pas en rester là. Nous préparons activement de prochaines actions environnementales et citoyennes.

 

Si vous voulez rejoindre l’ONG Charitis, contribuer à nos différentes actions ou en savoir un peu plus sur l’ONG, ci-après les différents moyens de contact :

Site internet : ICI

Page Facebook : ICI

E-mail : ong.charitis@gmail.com

Twitter : ICI

Youtube : ICI

 

Contribuons chacun à notre niveau à rendre notre monde meilleur.

 

signature coeur graceminlibe

 

 

Publié dans Interviews, Panaché

Miss Littérature 2020 et ses sept péchés capitaux en lecture

Durant mes années lycée, j’ai longtemps admiré les promotionnaires qui participaient au concours miss Mathématiques.

Stimuler le goût des mathématiques et des sciences en général chez la jeune fille ivoirienne est une excellente initiative mais n’y a-t-il que les sciences à stimuler chez la jeune fille/femme ?

Il manquait quelque chose et le vide a été comblé par Carmen Toudonou, journaliste, écrivaine et promotrice culturelle, à travers la création du concours Miss Littérature.

Initié au Bénin depuis 2016, le concours Miss Littérature vise principalement à promouvoir l’excellence et susciter plus d’intérêt de la jeune fille pour le livre.

«Nous évaluons la capacité des candidates à pouvoir effectuer des comptes rendus littéraire, répondre à des questions de littérature et leur capacité de rédaction» dixit Carmen Toudonou.

Le concours Miss Littérature est biennal et regroupe 8 pays africains: Le Bénin, le Burkina-Faso, le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Niger, le Tchad et le Togo. Une représentante par pays est désignée et une finale régionale est organisée pour désignée la Miss Littérature.

Depuis le samedi 19 décembre, la représentante de la Côte d’Ivoire à la finale régionale est connue et elle s’appelle N’Tamon Adèle.

Miss Littérature 2020 : N'Tamon Bedaba Adèle rafle la couronne de  l'intelligence cérébrale | Pressecotedivoire

Etudiante en Master 1 recherche droit privé fondamental, N’tamon Adèle est férue de basket (son sport préféré) et de livres. Curieuse, j’ai eu envie d’en savoir un peu plus sur son rapport à la lecture.

Comment avez-vous découvert le concours Miss Littérature ? Pourquoi avez-vous eu envie d’y participer ?
J’ai découvert le concours à travers les réseaux sociaux. Et par coïncidence c’était la finale régionale que je suivais.
J’ai été émerveillée, fascinée par la prestation de Yélé Aïcha_ la miss littérature régionale 2019_et je me suis dis pourquoi pas moi ?

Comment vous êtes-vous préparée à ce concours ?
Ah la partie immergée de l’iceberg. Il y avait une pression énorme sur moi surtout à l’école. Et à quelques jours du concours, je n’étais pas vraiment prête, il fallait redoubler d’effort parce que je voulais à tout prix être au moins dans le trio.
Pour terminer, je ne peux parler de cette étape sans évoquer son nom, Sonia Aivodji (miss littérature 2018) qui m’a énormément aidé. Au passage, merci encore Sonia.

Être Miss Littérature 2020, qu’est-ce que cela représente pour vous ?
C’est un véritable honneur pour moi de pouvoir représenter la Côte d’Ivoire à l’extérieur, une fierté de brandir le drapeau Orange, Blanc et Vert. Cela consolide également ma confiance en moi.

Combien de livres avez-lu cette année ?
Cette année, je n’ai lu que 11 ouvrages à cause de la situation sanitaire (confinée au village, je ne lisais que mes anciennes œuvres), de mes examens de licence et enfin de la situation socio-politique qui nous mettait dans une permanente psychose.

Quels sont vos genres littéraires favoris ?
Le roman, les nouvelles et un peu de poésie.


Quelles sont vos plus belles lectures cette année ?
Évasion virtuelle de Nabou Fall, L’honneur d’un Creed de Linda Lael Miller, Pour le bonheur des miens de Macaire Etty et enfin l’œuvre imposée au concours le crime du professeur Djounga. Ce sont mes meilleures lectures de cette année.


Le livre le moins cher dans votre bibliothèque ?

L'honneur d'un Creed - Harlequin

L’honneur d’un Creed de Linda Lael Miller, une œuvre de plus de 300 pages que j’ai achetée à 1500 FCFA.

10 gâteaux incroyables pour les dévoreurs de livres | Un Monde Littéraire

Quel livre avez-vous dévoré ?

Vallesse Côte d'Ivoire : édition - diffusion - distribution - représentation

Pour le bonheur des miens de Macaire Etty. J’ai dévoré cette œuvre. Je l’ai lue en deux jours, à chaque fois que j’avançais, je voulais absolument connaître la suite. Puis, je l’ai relue près de trois fois.

Quel livre avez-vous négligé par paresse ?

L'étranger - Albert Camus - Babelio


L’étranger d’Albert Camus. La froideur, l’indifférence abusée et inhumaine de Meursault heurtaient ma sensibilité. J’ai par conséquent négligé ce roman.


Quel livre érotique vous a le plus marquée ?

Entre les lignes - Livre de Portia Da Costa

Entre les lignes de Portia Da Costa.

Quel personnage avez-vous trouvé trop orgueilleux ?

Le Rouge et le Noir - Stendhal - Babelio

Mathilde de la Mole dans le Rouge et le Noir de Stendhal.

Quel livre vous fait envie en ce moment ?

SEXE FAIBLE, MAILLON FORT

Sexe faible, maillon fort de Radjoul Mouhamadou.

Quel lecture vous a mise en colère ?

Au-delà du caractère pathétique de la vie d’Éric, j’ai été vraiment en colère contre la société et surtout son indifférence envers les enfants de la rue.

Merci Adèle et à tous, je souhaite un Joyeux Noël !!! ❤

Publié dans Panaché

Swap Claque ta bulle

Cette année, j’explore le genre Bande-dessinée. Je n’ai donc pas hésité à participer au Swap Claque ta bulle sur Livraddict.

Ma binôme Silmarien et moi avons opté pour le colis BéDévore qui devait contenir :

  • 2 BD ou 2 mangas ou 2 comics de la WL de votre binôme (5 titres)
  • 1 BD ou manga ou comics que vous aimeriez faire découvrir à votre binôme
  • 1 gourmandise ou boisson / 1 carte / 1 goodies

Voici ce que contenait mon colis

La carte

Amoureuse de cette carte colorée

Le marque-page

Les livres de ma wishlist

Je les ai dévorés en une journée. Tout l’avantage des BD. Vous aurez très vite mes avis de lecture.

Le livre découverte

Mon bébé de 7 ans a voulu le lire avant moi et je ne suis pas sûre qu’il ait compris quelque chose. Une lecture commune s’impose 😀 .

Les goodies

Mon coup de cœur. C’est la première fois que je vois un pot de yaourt bougie 😀

En bonus, des carnets

Les gourmandises

J’ai dévoré les macarons avec famille et collègues. Mon père a apprécié le chocolat noir.

J’ai encore une fois oublié de prendre la photo du colis envoyé à ma binôme mais il contenait

2 livres de sa wishlist

J’ai eu envie de lui faire découvrir Kivu

Et je lui ai offert deux objets artisanaux. Un mini tableau fait à base de sable et un éventail en imprimé kita.

Update : une photo reçue de ma binôme

J’ai hâte d’être à l’an prochain pour une autre session de ce swap.

Publié dans Panaché

TAG – Une enquête à mener dans votre bibliothèque

J’ai découvert un tag sur le blog de Ma Lecturothèque : une enquête à mener dans votre bibliothèque qui est une idée de Fondant grignote.

Il m’a inspirée et je me suis permise de le transformer. Envie de découvrir ? C’est parti !

Trouvez dans votre bibliothèque

1. Une histoire qui se déroule au Nigéria

Couverture La fille du roi araignée

Le lien de ma chronique ICI

2. Un livre avec des yeux sur la couverture

Couverture Le Destin d'Orïsha, tome 1 : De Sang et de Rage

Le lien de ma chronique ICI

3. Une histoire qui se déroule en Floride

Couverture Mais leurs yeux dardaient sur Dieu

Vous pouvez retrouver mon avis ICI

4. Un livre entre 150 et 200 pages

Couverture Toutankhamon, la légende de l'enfant pharaon, tome 1 : La force du bien

Le lien de ma chronique ICI

5. Un soldat américain

broken soldier

Le lien de ma chronique ICI

6. Des secrets de famille

Le lien de ma chronique ICI

7. Un personnage écrivain

Sonia, héroïne du roman la noce d’Anna

Le lien de ma chronique ICI

8. Une saga familiale

Le lien de ma chronique ICI

9. Un livre de la rentrée littéraire 2019

Couverture Rouge impératrice

Le lien de ma chronique ICI

10. Un livre où l’humour est très présent

Evangelia - Editions Zulma

Le lien de ma chronique ICI

11. Un récit qui débute par un prologue

Le lien de ma chronique ICI

12. Une femme noire sur la couverture

Le lien de ma chronique ICI

13. Des jumeaux

Le lien de ma chronique ICI

14. Une reine

Couverture La reine de Saba

Le lien de ma chronique ICI

15. Du sang sur la couverture

Couverture Commissaire Florent Bargamont, tome 1 : Charade

Le lien de ma chronique ICI

J’espère que vous avez apprécié ce tag façon Grâce M. Si vous le reprenez, n’hésitez pas à me transmettre le lien pour que j’aille lire vos réponses 😀

signature coeur graceminlibe
Publié dans Panaché

Swap Livres et thés 2020

Ma 2e participation à ce swap dont le principe est d’envoyer et de recevoir un colis cocooning avec des livres et du thé (par thé, on entend toute boisson chaude à votre goût : thé / tisane / rooibos / café / chocolat, mais également thé glacé) 

Les envois étaient programmés pour mars-avril mais ont été chamboulés avec le covid-19.

Ma binôme Jed’s Burdy et moi avons opté pour le petit colis qui devait contenir :

  – 1 carte
          – 1 marque-page
          – 2 livres 
          – 2 thés
          – 1 goodie en rapport avec le thème (mug, livre, décoration, bougie, plaid ….)
          – 1 gourmandise

Les marque-pages

Petit clin d’œil à mon voyage à Dubaï

Les livres

J’ai eu droit à 3 livres de ma wishlist créée spécialement pour ce swap.

Ces 3 livres sont alignés au thème du swap parce que :

  • Le thé est cultivé à la Réunion
  • Je n’ai jamais regardé un soap opéra turc où les acteurs ne prenaient pas une tassé de thé
  • Les somali consomment du thé à tout moment de la journée

Les thés

Déjà goûté à deux thés et j’ai apprécié leurs saveurs.

Les goodies

Deux mignons bullet journal ont rejoint ma petite collection de carnets. L’un d’entre eux est ardemment convoité par ma nièce 😀

Les gourmandises

Des galettes et cookies bretons appréciés par toute la famille.

Pour découvrir le contenu du colis envoyé à ma binôme, vous pouvez cliquer ICI

Encore une fois un bel échange mais je ne remercie pas la poste française pour le traitement réservé à mon colis 😦

J’ai maintenant hâte de recevoir mes swaps sur l’histoire et claque ta bulle.

Que votre dimanche soit doux, les amis !

Publié dans Panaché

Swap Sens et Ressenti

Holà ! 

J’ai participé au Swap Sens et Ressenti sur Livraddict. Un swap qui fait appel aux cinq sens. Ma binôme n’était autre que l’organisatrice du swap à savoir Shury.

Nous avons opté pour le Menu Maxi – (2 livres obligatoires)
→ Un sens au choix : 1 Livre de la WL sur le sens choisi OU dans la thématique du sens
→ Un doigt de gentillesse (carte)
→ Une image mélodieuse (marque-pages)
→ Une bouche sucrée (une ou des gourmandise.s)
→ Une farandole des Tsukumogami (un ou des googie.s)
→ Un bonus sens : livre sur un handicap ou une maladie liée au sens OU 1 livre sur un autre sens (ou dans la thématique d’un autre sens)

La carte

Joli clin d’œil à la Bretagne. 

Les gourmandises 

La Bretagne encore une fois à l’honneur avec des galettes de pont Aven, des chips au sarrasin, de la crème de caramel au beurre salé, du miel & fleur de sel de Guérande. Ça fera la joie de toute la famille. 

J’ai également reçu du thé. Je pourrai ravitailler mon stock au bureau. 

Le marque-page 

 

Les livres 

Ma binôme m’a offert deux livres de ma WL et un livre bonus. Ma prochaine lecture sera sans doute mes contes de Perrault qui m’intrigue beaucoup.

Les goodies 

J’ai reçu un coffret de produits de toilette de Provence, un mini bloc-notes, un baume de massage de la Nouvelle-Calédonie et deux tartelettes de la marque Yankee Candle. Je suis beaucoup intriguée par le savon à la tomate. 

Composition Ach. Brito Savon - Tomate - UFC-Que Choisir

Création d’une marque portugaise Ach Brito. Ce sera une véritable première pour moi. 


En image, le colis que j’ai envoyé à ma binôme. A la fête du livre de Kinshasa, j’ai découvert des auteurs  de manga kinois et j’ai immédiatement pensé à elle. 

Encore une fois un bel échange. La situation sanitaire et les nombreux soucis de poste ont ralenti mon ardeur mais j’ai deux swaps en attente de réception et je suis inscrite au Père Noël Secret 2020. Si ça vous tente, voici le lien d’inscription.

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Rentrée littéraire Afro – Automne 2020

Oyé Oyé braves gens ! Apprêtez vos porte-monnaie, préparez vos paroles douces et séduisantes pour bénéficier des dons et cadeaux. Il y a du nouveau du côté de la littérature africaine et afro-descendante ! 18 romans à découvrir en cette rentrée littéraire.

Commençons par les auteures.

  1. Petina Gappah, zimbabwéenne

Le puissant roman d’aventure et d’exploration dans l’Afrique du XIXe siècle de Petina Gappah retrace l’histoire captivante des femmes et des hommes africains qui ont transporté le corps du Docteur Livingstone, explorateur et missionnaire, sur une distance de deux mille cinq cents kilomètres jusqu’à la côte, afin que sa dépouille puisse être rapatriée vers son Angleterre natale et son œuvre préservée. Racontée par deux de ses serviteurs, Halima, la cuisinière à la langue bien pendue, et Jacob Wainwright, le secrétaire de Livingstone d’une piété inflexible, l’histoire nous plonge au cœur du continent noir, juste au moment qui précède sa colonisation par les puissances européennes.
Avec une inoubliable galerie de personnages et au long d’un voyage riche en conflits et marqué par une incroyable ténacité, Hors des ténèbres, une lumière éclatante revisite un événement historique à travers le regard de ceux qui ont été souvent exclus de l’Histoire. Entraînant, profond, terrible et drôle, ce roman passe en revue toute l’hypocrisie de l’esclavage et de la colonisation – l’hypocrisie de l’humanité – tout en célébrant la résistance, la loyauté et l’amour.

2. Tayari Jones, afro-américaine

Tayari Jones nous livre la stupéfiante histoire de la mystification d’un homme, de la complicité d’une famille et de deux sœurs perdues au milieu, chacune tentant de trouver sa voie dans un château de cartes bâti sur le mensonge. Mais si la colère, la jalousie et l’amertume hantent ces pages, elles débordent surtout d’amour. Dans ce texte, pas de gagnants, juste des survivants, et un inoubliable et bouleversant portrait de famille se déployant sur trois générations, avec pour toile de fond la lutte pour les droits civiques et l’émancipation des femmes noires dans les États sudistes.

3. Yaa Gyasi, américaine d’origine ghanéenne

Gifty, américaine d’origine ghanéenne, est une jeune chercheuse en neurologie qui consacre sa vie à ses souris de laboratoire. Mais du jour au lendemain, elle doit accueillir chez elle sa mère, très croyante, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même et reste enfermée dans sa chambre. Au fil de souvenirs d’enfance émouvants, Gifty s’interroge sur sa passion pour la science si opposée aux croyances de sa mère et de ses ancêtres. Sublime Royaume raconte les difficultés d’avoir une peau noire en Amérique, et le choc des générations au sein d’une famille issue de l’immigration.

4. Bernardino Evaristo, britannique d’origine nigériane

Imaginez un chœur polyphonique réunissant douze femmes dont un homme trans, âgées de 19 à 93 ans, presque toutes noires, chantant leur(s) expérience(s) britannique(s) dans une scénographie multipliant décors et points de vue de Newcastle à Cornwall en passant par Londres et dans une chronologie s’étendant du XXe siècle aux trébuchements d’un XXIe siècle remodelé par les mouve-ments #metoo et #Blacklivesmatter. Cela donne Fille, Femme, autre, un roman-fusion époustouflant où, comme le soutien-gorge en son temps, la ponctuation a été allègrement jetée par la fenêtre. Son auteure, Bernardine Evaristo, a raflé comme une tornade dans son passage tous les honneurs dont le Man Booker Prize 2019 devenant ainsi la première femme noire à recevoir le prestigieux prix. C’est l’histoire entremêlée d’Amma, Yazz, Dominique, Carole, Bummi , LaTisha, Shirley, Winsome, Penelope, Megan/Morgan, Hattie et Grace et d’autres encore. Chacune d’elles cherche un avenir, une maison, l’amour, une mère absente, un père perdu, une identité, un genre – il, elle, iel – une existence, et au passage, le bonheur. Toutes ont traversé l’espace et le temps – pour atterrir au cœur de l’Angleterre, carrefour historique des migrations et échouer aux confins éternellement figés des castes britanniques. Femmes invisibles dans la société anglaise, elles prennent corps et âmes sous la plume libre et libératrice d’une auteure, poète, dramaturge qui, avec ce huitième roman, signe une œuvre d’une grande vitalité

5. Brit Bennett, afro-américaine

Quatorze ans après la disparition des jumelles Vignes, l’une d’elles réapparaît à Mallard, leur ville natale, dans le Sud d’une Amérique fraîchement déségrégationnée. Adolescentes, elles avaient fugué main dans la main, décidées à affronter le monde. Pourtant, lorsque Desiree refait surface, elle a perdu la trace de sa jumelle depuis bien longtemps: Stella a disparu des années auparavant pour mener à Boston la vie d’une jeune femme Blanche. Mais jusqu’où peut-on renoncer à une partie de soi-même ?
Dans ce roman magistral sur l’identité, l’auteure interroge les mailles fragiles dont sont tissés les individus, entre la filiation, le rêve de devenir une autre personne et le besoin dévorant de trouver sa place.

6. Sindiwe Magona, sud-africaine

Grand roman de l’apartheid où violence et quête d’humanité demeurent l’héritage de l’histoire. Sindiwe Magona signe un récit bouleversant sous forme de lettre. L’Afrique du Sud y est racontée tout en nuances, complexité et passion.

7. Akwaeke Emezi, nigériane

Eau douce - Akwaeke Emezi - Babelio

Au Nigéria, dans la cosmologie igbo, lorsqu’un enfant est dans le ventre de sa mère, il est façonné par des esprits qui déterminent son destin. Mais à la naissance de la petite Ada, les portes entre le monde des humains et celui des esprits se sont temporairement ouvertes, le temps pour ces derniers de s’immiscer dans le corps de la fillette et de s’y trouver bloqués.
Un pied dans le monde des vivants, un pied dans le monde des esprits, Ada va ainsi grandir envahie par un cortège de voix qui vont se disputer le contrôle de sa vie, fractionnant son être en d’innombrables personnalités.
Mais lorsque Ada quitte son berceau géographique pour faire ses études aux États-Unis, un événement traumatique d’une violence inouïe va donner naissance à un nouvel esprit, beaucoup plus puissant, beaucoup plus dangereux. Ce nouveau «moi» prend possession d’elle et se nourrit de ses désirs, de sa colère et de sa rancœur. La vie de la jeune fille prend alors une tournure de plus en plus inquiétante, où la mort semble devenir une séduisante échappatoire.

8. Karine Silla, franco-sénégalaise

Aline Sitoé Diatta naît en 1920, au beau milieu des forêts luxuriantes de la Casamance, dans le sud du Sénégal. Enfant déterminée, puis adolescente indépendante, solitaire et douce, elle quitte la brousse pour se rendre à Dakar afin d’y travailler comme gouvernante dans une famille de colons. C’est là qu’elle entend, pour la première fois, des voix qui lui ordonnent de rentrer chez elle pour libérer son peuple. Prônant la désobéissance civile et la non-violence, Aline appelle les Sénégalais à lutter pour leurs terres et le respect qui leur reviennent de droit. S’entourant des anciens, comme le veut la tradition diola, écoutant les conseils de son sage ami Diacamoune, la jeune femme est vite érigée en icône de la résistance, magnétique et insoumise, et est sacrée reine. Menaçant l’ordre établi et mettant à mal l’administration française, Aline, la « Jeanne d’Arc du Sénégal », devient l’ennemie à abattre, mettant, dès lors, sa jeune vie en danger. À travers Aline, Karine Silla renoue avec l’histoire de ses origines et fait entendre la musique de tout un pays grâce à son écriture aussi envoûtante et inspirante que la voix de cette femme de lutte et de coeur qui, plus jamais, ne nous quittera.

9. Roukiata Ouedraogo, burkinabé

Le premier roman de Roukiata Ouedraogo est le récit très personnel d’une petite fi lle confrontée à l’univers des hommes. Avec l’humour tendre qui l’a rendue célèbre en France et dans toute la Francophonie, l’actrice burkinabè tient la chronique douce du drame qui a bouleversé son enfance.

10. Djaïli Amadou Amal, camerounaise

Ramla, Hindou et Safira. Trois femmes, trois histoires, trois destins liés.
Ce magnifique roman retrace le destin de Ramla, 17 ans, arrachée à son amour pour être mariée de force avec Alhadji Issa, un homme riche et déjà marié. Hindou, sa soeur du même âge, est contrainte d’épouser Moubarak, son cousin, alcoolique, drogué et violent. Quant à Safira, 35 ans, la première épouse d’Alhadji Issa, elle voit d’un très mauvais oeil l’arrivée dans son foyer de la jeune Ramla, qu’elle veut voir répudiée.
Pour les aider dans cette étape importante et difficile de leur vie, leur entourage ne leur donne qu’un seul et même conseil : patience !
Mariage précoce forcé, viol conjugal, consensus et polygamie, avec Les Impatientes, Amal brise les tabous en dénonçant la condition de la femme dans le Sahel et nous livre un roman bouleversant sur la question universelle des violences faites aux femmes

Du côté des auteurs, ça donne quoi ?

1. Colson Whitehead, afro-américain

Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis prend très à coeur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l’université pour y faire de brillantes études, il voit s’évanouir ses rêves d’avenir lorsque, à la suite d’une erreur judiciaire, on l’envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s’engage à faire des délinquants des « hommes honnêtes et honorables ». Sauf qu’il s’agit en réalité d’un endroit cauchemardesque, où les pensionnaires sont soumis aux pires sévices. Elwood trouve toutefois un allié précieux en la personne de Turner, avec qui il se lie d’amitié. Mais l’idéalisme de l’un et le scepticisme de l’autre auront des conséquences déchirantes.

2. Fiston Mwanza Mujila, congolais

Sanza, exaspéré par la vie familiale, quitte ses parents et rejoint le Parvis de la Poste, où vivent d’autres gamins de la rue. Commence la dolce vita, larcins petits et grands, ciné avec Ngungi l’enfant-sorcier et voyages en avion vers l’infra-monde… Mais les bagarres et les séances de colle finissent par le mettre vraiment sur la paille et l’obligent à céder au mystérieux Monsieur Guillaume et à sa police secrète.

Lubumbashi est en plein chaos, on conspire dans tous les coins, on prend des trains pour nulle part, on se précipite dans l’Angola en guerre pour aller traquer le diamant sous la protection de la Madone des mines de Cafunfu, un écrivain autrichien se balade avec une valise pleine de phrases, le Congo devient Zaïre et le jeune Molakisi archevêque. Mais la nuit, tous se retrouvent au « Mambo de la fête », là se croisent tous ceux qui aiment boire et danser ou veulent montrer leur réussite et leur richesse. Là on se lance à corps perdu dans la Danse du Vilain.

3. Jeffrey Colvin, afro-américain

Années 1930. Kath Ella refuse de suivre son destin tout tracé de fille de couleur et quitte Africville, un quartier fondé par d’anciens esclaves en Nouvelle-Écosse, au Canada. Après une histoire d’amour marquée par le deuil, elle donnera naissance à un fils, Omar, qui sera rebaptisé Étienne.

Années 1960. Étienne, dont la pâleur lui permet de passer pour un Blanc, vit en Alabama. Il est déchiré entre ses racines noires et la peur de perdre la vie qu’il est en train de construire.

Années 1980. À la mort de son père, Warner se lance dans une quête de ses origines, qui le mènera dans ce qui reste d’Africville mais aussi dans une prison d’État au fin fond du Mississippi.

Trois destins, trois personnages aux prises avec la réalité sociale de leur époque et les aléas de la vie. Pas de pathos ni de velléité moralisatrice. Les héros de ce roman sont des êtres vrais, de chair et de sang. En toile de fond, Africville, à la fois aimant et repoussoir, dont l’empreinte se transmet de génération en génération.

4. Oho Bambe, franco-camerounais

Après avoir tenté l’aventure à Rome, le héros est rapatrié au Cameroun, son pays natal. En quête de sens, porté par l’amour de Sita, sa grand-mère, il s’engage dans une association qui lutte pour éviter les départs « vers les cimetières de sable et d’eau ». Au Maroc, il rencontre le père Antoine, qui accueille des réfugiés,
et Imane, dont il ne lâchera plus la main. Au rythme de cette épopée chorale lumineuse, les parcours s’enchevêtrent, les destins s’entremêlent, entre l’Afrique mère fondamentale et l’Europe terre d’exils. La voix et le phrasé uniques de Marc Alexandre Oho Bambe effacent les frontières entre roman, poésie et récit initiatique.

5. Serge Bilé, franco-ivoirien

En 1525, François Ier est emprisonné à Madrid, après sa défaite à Pavie. Le roi de France cherche à s’évader. Pour tromper la vigilance des gardiens, il décide de se barbouiller le visage de suie et de se faire passer pour l’esclave noir qui entretient la cheminée. En 1658, Louis XIV se produit dans le Ballet d’Alcidiane au palais du Louvre. Il incarne un prince de… Mauritanie. Quitte à interpréter un Africain, autant viser haut. Le roi est accompagné d’une suite mau-resque, composée de son frère, de marquis et duchesses. En 1809, Napoléon Ier participe à un divertissement chez un ministre italien. L’empereur surprend son hôte et son entourage. Il est « déguisé en nègre » et marche devant le quadrille, en soufflant gaiement dans une sorte de trompe. Ce livre fourmille d’anecdotes, plus étonnantes les unes que les autres. Il revisite l’histoire de France, à travers la suie, en remontant à la source du grimage, pratiqué dès le Moyen-Âge par le peuple, les princes et les rois.

6. Alain Mabanckou, franco-congolais

Rumeurs d'Amérique - Alain Mabanckou - Babelio

Pour la première fois, j’ouvre les portes de mon Amérique, celles de la Californie où je vis depuis une quinzaine d’années, où j’enseigne la littérature française, mais aussi où j’écris tous mes romans. L’opulence de Santa Monica, l’âpre condition des minorités de Los Angeles, le désespoir des agglomérations environnantes, mais également l’enthousiasme d’une population qui porte encore en elle le rêve américain, c’est aussi mon histoire aujourd’hui.
Faits divers, musique, sport, guerre des gangs, enjeux de la race, habitudes politiques et campagne de l’élection présidentielle, mœurs des Angelinos, découverte d’endroits insolites, tout est passé au crible ici pour dessiner le portrait d’une autre Amérique.

7. Gauz, ivoirien

Black Manoo - Gauz - Babelio

Vous en avez marre de Paris ? Il suffit de lire Black Manoo : Paris est ici le royaume des junkies et des petits dealers. Oubliez les Champs-Elysées, partez pour Belleville et ses recoins, juteux en potins comme en personnages hauts en couleurs !

8. Eddy L. Harris, afro-américain

Le Mississippi. Un fleuve mythique qui descend du lac Itasca dans le Minnesota jusqu’au golfe du Mexique, en passant par Saint-Louis et La Nouvelle-Orléans. Impétueux et dangereux, il charrie des poissons argentés, des branches d’arbre arrachées, des tonnes de boue, mais aussi l’histoire du pays et les rêves d’aventure de ses habitants. À l’âge de trente ans, Eddy décide de répondre à l’appel de l’Old Man River, de suivre en canoë son parcours fascinant pour sonder le cœur de l’Amérique et le sien, tout en prenant la mesure du racisme, lui qui ne s’est jamais vraiment vécu comme Noir. Au passage, il expérimentera la puissance des éléments, la camaraderie des bateliers, l’admiration des curieux ou l’animosité de chasseurs éméchés. Mais aussi la peur et le bonheur d’être seul. Il en sortira riche d’une force nouvelle et d’un livre fondateur, publié en France pour la première fois.

Quels titres vous tentent ?