Publié dans Périple

Africa Tour Challenge – 48 heures à Man

Vivre c’est être curieux, découvrir.

Vivre c’est voyager.

le-voyage-cest-la-part-du-reve-2

J’ai profité de ma période de congés pour découvrir l’une des grandes villes de l’ouest de mon cher pays la Côte d’Ivoire. La région des 18 montagnes, je ne la voyais qu’à travers les livres. Vous n’imaginez pas ma joie de la découvrir en vrai.

Si un jour, vous disposez de 48 heures et désirez les dépenser généreusement à Man, situé à plus de 500 km d’Abidjan, voici les 10 commandements qu’il vous faudra respecter :

 

les-10-commandements-du-touriste

 

1. Entre l’avion et le trajet en car, tu privilégieras…

Celui qui ne fera du mal ni à tes fesses, ni à ton portefeuille. 😀 

Le trajet en car dure plus de 9 heures via la compagnie de transport UTB et le trajet coûte 8100 francs CFA.

Le trajet en avion coûte 100000 francs CFA et les départs se font uniquement les jeudis et les dimanches.

J’ai opté pour le trajet en car parce que je suis fan de l’économie 😀 Le trajet était long mais non pénible. Il y a des escales et le car diffuse des films. J’avais également des livres à lire. Assise à la fenêtre, j’ai vu défiler campements et villages.

 

2. Entre l’hôtel les cascades et l’hôtel CAA tu privilégieras…

Celui qui ne fera ni du mal à ton besoin de confort, ni à ton portefeuille.

J’ai passé une nuit à l’hôtel les cascades et une autre nuit à l’hôtel CAA. Les deux hôtels sont côte à côte. 

L’hôtel les cascades est un hôtel confortable, calme avec un cadre sympathique. Il est à proximité des sculpteurs, des tisserands et du marché. 

La chambre a été à la hauteur de mes attentes. Il y a la télé avec les chaînes câblées sauf Trace TV.

Ma nuitée m’a coûté 35000 francs, petit-déjeuner compris.

dav

dav

L’hôtel a un restaurant. Idéal quand on est épuisé après un long voyage et qu’on n’a pas envie d’aller à la recherche d’un restaurant. J’ai pris un plat de rissolade de poulet provençale qui m’a coûté 4500 francs. Ce n’était pas un plat exquis mais il a su apaiser ma faim. 

nfd

 

 

Ma nuitée à l’hôtel CAA quant à elle m’a coûté 12 mille francs. L’hôtel est en rénovation mais quelques chambres étaient disponibles. Ce n’est pas le haut standing mais le lit est confortable. Il y a une télé avec les chaînes câblées. J’ai passé une bonne nuit mais j’ai pris une douche froide. Il n’ y avait pas d’eau chaude.

Hôtel CAA à MAN
Hôtel CAA à MAN

 

L’hôtel n’a pas de restaurant. Tant mieux, il m’a permis de me délecter de la cuisine du restaurant le Pacifique.

 

3. Au restaurant Le Pacifique, tu te délecteras

Google m’a donné une liste de restaurants à Man. J’ai appelé le Pacifique et j’ai été agréablement surprise de savoir qu’ils font des livraisons. 

Confortablement installée à l’hôtel, j’ai reçu mon plat de kedjenou poulet épicé. J’ai fait honneur à ce plat qui m’a coûté 2500 francs CFA. 

 

nfd

 

4. Un guide, tu auras

C’est la moindre des choses quand on ne connaît personne dans la ville et que les lieux à visiter sont assez éloignés de la ville. Mon guide m’a été recommandé par la réception de l’hôtel les cascades. Il m’a menée aux cascades, à la forêt de Gbêpleu, la cathédrale de Man. Nous avons également fait un tour de la ville de Man à moto. 

Il est sympathique et à l’écoute. On se sent en sécurité avec lui. Le seul hic, je l’ai trouvé trop cher. 20 mille francs pour la journée! Il n’a pas voulu aller en deçà. 

 

5. Aux cascades de Man, tu te rafraîchiras

les petites cascades de man

A Man, il y a les petites cascades et les grandes cascades. Ces dernières étant fermées pour réhabilitation, je suis allée aux petites cascades. Comme dirait quelqu’un Visiter Man sans voir sa cascade c’est comme aller à Paris sans voir la Tour Eiffel. 

Les cascades sont à une demi-heure de marche à pied d’un village dont j’ai oublié le nom. 😀 J’ai été fascinée par la beauté et le calme du lieu. Arrêtez-vous un instant et admirez la nature.

En retournant au village, j’ai découvert une carrière qui m’a fait penser à Photo de groupe au bord du fleuve d’Emmanuel Dongala.

Carrière à Man

 

6. A la forêt sacrée des singes de Gbêpleu, tu iras

Mon guide de la journée m’a demandé d’acheter des bananes, nous les avons découpées en petits morceaux. Des cascades, il nous a fallu une quinzaine de minutes pour rejoindre la forêt sacrée. Les singes n’ont pas hésité à sortir de la forêt en nous voyant arriver les bras chargés.

dav

J’ai eu beaucoup de chance selon mon guide, le chef des macaques ne sort pas souvent.

les singes de Gbêpleu chef des macaques
Le chef des macaques

 

7. La dent de man tu escaladeras

Enfin si tu es assez sportif. Il faut compter environ deux heures pour escalader et deux heures pour descendre. La Dent de Man culmine à 891 mètres d’altitude. Je n’étais pas prête physiquement à le faire alors je l’ai contemplée de loin.

hdr

8. Une vue panoramique de Man, tu t’offriras

Tu peux l’avoir en escaladant la dent de Man. Si tu n’as pas l’âme d’un alpiniste, tu peux admirer la ville du sommet de l’hôtel les cascades. Le sommet de la cathédrale de Man offre également une vue panoramique.

 

9. Devant le travail des tisserands tu t’éblouiras

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour accéder à l’hôtel les cascades, il faut monter une pente. Pour accéder aux tisserands, il faut également gravir un mont. Les tisserands exercent en hauteur.

Une pelote en coton en bas nous indique le chemin à suivre pour retrouver les tisserands. Tout en haut, on les observe, chacun sur sa machine de travail. C’est un travail manuel qui demande beaucoup d’adresse, de patience. Les bobines tissées sont ensuite revendues à des couturiers. J’ai admiré leur travail. Oui, j’ai un profond respect pour eux car leur tâche n’est pas aisée.

 

10. Un souvenir des sculpteurs de bois rouge tu garderas

A Man, il y a un bois que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Il s’agit du bois rouge. J’ai pu assister quelques minutes au travail d’un sculpteur. J’ai ensuite acheté une clé taillée dans ce bois.

dav

 

 

Maintenant que vous avez vos 10 commandements en poche, et si je vous montrais le portrait chinois de cette belle ville ?

 

portrait-chinois-1

 

Si Man était…

 

Un type d’art ?

La sculpture. En regardant les différentes montagnes, j’ai eu l’impression qu’on les avait sculptées.

 

Une couleur ?

Le vert pour la végétation abondante de la ville.  

 

Un signe de ponctuation ?

La virgule. A Man, il faut faire une pause pour admirer sa nature verdoyante. 

 

Une partie du corps humain ?

Le pied

 

Un métal ?

Le cuivre. Sa couleur me fait penser aux routes non bitumées de Man.

 

Un des 7 péchés capitaux ?

La paresse. La vie tourne au ralenti à Man.

 

Un des cinq sens ?

Le goût. Goûter au calme de la nature et capter tous les endroits magnifiques.

 

 Une pièce de la maison ?

La terrasse pour le grand bol d’air frais, le calme.

 

J’espère que vous avez apprécié l’escapade. Avez-vous voyagé récemment ?

 

fleur v1

Publicités
Publié dans Panaché

[TAG] Spécial livres et Chansons Disney

Résultat de recherche d'images pour "tag disney"
©drole de frimousse

 

Le Tag chansons Disney vous connaissez ? C’est un chouette TAG que j’ai vu sur le blog de Homesweetread.

Le principe est simple : faire correspondre un livre à une chanson Disney. 

Etes-vous prêts à chanter et lire en même temps ? 

 

Partir là-bas (La Petite Sirène) – Dans quel univers littéraire voudrais-tu vivre ?

Je suis rentrée de congés il y a un mois et les jours farniente me manquent. J’ai des envies d’ailleurs. En attendant le mois d’août pour vivre ma semaine de princesse à XXX j’aimerais bien vivre ne serait-ce que quelques heures dans Everything Everything et partir à Hawaï !!!

 

Vous n’avez pas envie d’y aller vous aussi quand vous voyez cette photo ?

Image associée

 

 

 

 

 

 

Libérée, délivrée (La Reine des Neiges) – Quel livre aurais-tu voulu vite terminer tellement tu t’ennuyais ?

Et si l’aube nous appartenait, tome 1. Je n’ai pas du tout aimé ce livre. J’ai poussé un gros soupir de soulagement lorsque je suis arrivée à la fin. 

 

 

 

 

 

 

Histoire éternelle (La Belle et la Bête) – Quel livre considères-tu comme intemporel ?

Les frasques d’Ebinto d’Amadou Koné. Les années passent et ne le démodent pas. Les sensations qu’il procure sont intactes, traversent les âges. De l’enfant au vieillard, tout le monde passe un bon moment de lecture. 

 

C’est ça l’amour (Cendrillon) – Quel livre hésitais-tu à lire au départ mais as-tu finalement adoré ?

Pas adoré mais beaucoup apprécié. Il s’agit de La formule du Nez. Je ne l’avais pas sélectionné pour le Prix des auteurs inconnus et j’ai eu tort parce qu’il est poétique ! Une belle lecture sensorielle !

 

Jamais je n’avouerai (Hercule) – Quel héros de roman t’a fait fondre ? 

Sébastien dans Damoclès ! J’aime sa douceur, son côté protecteur.

 

Réflexion (Mulan) – Quel livre t’a fait changer ta façon de voir les choses ?

Pas changé ma façon de voir les choses mais il m’a fait réfléchir sur l’identité, le sens de la charité.

Il s’agit de Sans capote ni kalachnikov de Blaise Ndala.

.

 

 

L’air du vent (Pocahontas) – Quel livre aborde les différences raciales ou célèbre la nature ?

No Home de Yaa Gyasi. Une belle saga familiale entre le Ghana et les Etats-Unis qui évoque le commerce de la traite négrière au Ghana, le racisme, la préservation de notre culture et l’acceptation de l’autre. 

 

Zut ! C’est déjà fini. 😦

Bon bah, n’hésitez pas à partager vos réponses en commentaire.

Excellente journée !

signature coeur graceminlibe

Publié dans Revue cinéma

Girls Trip ou l’hommage à nos folles années, nos folles copines

Bientôt mon retour au boulot après 3 belles semaines de détente. Pour me donner de la pêche et dormir avec le sourire, je décide de regarder Girls Trip. 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "girls trip"
Copyright Allociné

Ryan Pierce (Regina Hall), auteure à succès de livres de développement personnel, invite ses trois meilleures amies de l’université – Dina (Tiffany Haddish), Lisa (Jada Pinkett Smith) et Sasha (Queen Latifah), – qu’elle n’a pas revues depuis plusieurs années, au festival Essence, organisé tous les ans à la Nouvelle-Orléans pour célébrer la diversité et la créativité afro-américaines. Alliances et discordes sont réactivées, le côté sauvage de chacune se réveille et la solidarité féminine est ressuscitée, le tout sous un flot d’alcool, de musique, de soirées, de grabuge et de flirts à en faire pâlir la ville de tous les vices.

 

l'Afrique écrit

 

J’ai adoré ce film pour plusieurs raisons :

 

  1. La mise en avant de la culture afro-américaine

A travers le festival Essence, la culture musicale afro-américaine, la beauté noire ont été mises en valeur.

 

2. L’humour est au rendez-vous

J’ai ri et qu’est-ce que ça fait du bien ! Il y a des scènes tellement comiques.

Mise en garde : l’humour est parfois cru.

Dina est une sauvage ! C’est une fêtarde insouciante au caractère bien trempé. Elle est vulgaire, son comportement est grossier mais on ne peut ne pas l’apprécier. Elle est toujours présente pour ses amies et leur rappelle toujours de mettre un peu de folie dans leur vie. 

 

2. J’ai eu la nostalgie de mes années estudiantines

Ce film m’a replongée dans mes années passées au Maroc, en France avec mes amis. A travers le « Flossy Posse » j’ai revu nos soirées, « nos dégamages », nos instants de commérage, nos douces folies. On avait hâte de travailler pour pouvoir avoir de l’argent mais aujourd’hui je peux affirmer que c’est l’une des meilleures saisons de la vie. Toi qui me lis, si tu es encore étudiant, profite bien.

 

3.  J’accorde une grande importance aux thématiques abordées

Girls Trip c’est la célébration de l’amitié. Une amitié avec des désaccords, des embrouilles, des mots blessants mais une amitié joyeuse, sincère, solide, fidèle qui traverse le temps. A travers le « Flossy Posse », j’ai vu ma bande de copines, les BADS. J’espère que le ciel nous permettra d’être aussi soudées dans 20 ans.

J’ai adoré les mots de Ryan à la fin du film :

Chaque bande d’amis vit un jour une expérience tellement forte que chaque membre la portera en elle jusqu’à la fin de sa vie. J’ignore ce que l’avenir nous réserve, de l’amour ou du chagrin, de la joie ou de la tristesse, la seule chose dont je suis certaine c’est que mes copines seront là. Peu importe qui se glissera dans le tableau, mes copines seront toujours ma toile de fond. Elles me permettent d’être moi-même. Nous serons nous-mêmes, affectueuses, rieuses, précieuses, merveilleuses, nous quoi !

 

Il est également question de l’honnêteté dans cette comédie. Honnêteté envers les autres, honnêteté envers soi-même.

Les coachs de vie sont-ils honnêtes ? Ils nous vendent des formules de bonheur qu’ils n’appliquent pas souvent eux-mêmes. 

Quant on parle d’honnêteté, l’authenticité n’est jamais bien loin.

A quoi ça sert de paraître ? De montrer aux autres une vie qui n’est pas réellement la nôtre ? Girls Trip souligne l’importance d’être soi-même.

 

Ce film est à voir avec ses meilleures copines, ceux qu’on aime. 

 

 

 

Bon dimanche les amis !

 

signature coeur graceminlibe

 

Publié dans Périple

Africa Tour Challenge – 24 heures à Yamoussoukro

Vivre c’est être curieux, découvrir.

Vivre c’est voyager.

comme-tout-ce-qui-compte-dans-la-vie-un-beau-voyage-est-une-oeuvre-dart

Je trouve inadmissible de ne pas connaître les grandes villes de son pays. Avant de lancer la pierre aux autres, j’ai régularisé ma situation. Je suis enfin allée à Yamoussoukro !

J’ai voyagé à bord d’un car de la compagnie UTB. 3 heures de route. Voyage ni pénible, ni ennuyeux car le car climatisé diffuse des films. 

J’ai passé 24 heures à Yamoussoukro et je vous invite à visiter cette ville pour la quiétude qu’elle transporte. L’idéal pour se retirer du tumulte de la vie. 

Si un jour, vous disposez de 24 heures et désirez les dépenser généreusement à Yamoussoukro, voici les 10 commandements qu’il vous faudra respecter

les-10-commandements-du-touriste

  1. Tu séjourneras à l’hôtel Fanon

On m’avait recommandé le Royal Hôtel mais je n’ai pas assez vite effectué ma réservation. L’Hôtel Fanon a aussi de bonnes recommandations et le coût de la nuitée est abordable. J’ai payé 15 mille francs CFA (environ 22 euros). Chambre et salle d’eau propres, la climatisation marchait, la télévision également. La serviette de douche n’était pas immaculée mais bon je ne comptais pas vraiment sur elle.

escapade à Yamoussoukro

2. Tu déjeuneras au Quai

L’hôtel Fanon a un restaurant. Il s’appelle le Quai. Il offre une vue sur un lac.

nor

J’ai dégusté une soupe de poulet avec de l’attiéké pour seulement 3000 francs (environ 5 euros). C’était trop bon ! Le cuisinier est doué. 

déjeuner à l'hôtel fanon restaurant le quai

3. Tu t’émerveilleras à la Basilique Notre Dame de La Paix

Je l’apercevais de loin quand je partais à Daloa, Korhogo. Je l’ai enfin vue de près et elle est magnifique ! Imposante, sublime. C’est une charmante dame, une Doña. Elle garde précieusement son intimité. Les photos ne sont donc pas permises à l’intérieur.

Extérieur de la Basilique Notre Dame de La Paix

 

La visite m’a coûté 500 francs CFA (moins d’un euro). La superbe guide nous a livré tous les secrets de construction de cette magnifique Basilique bâtie sur 130 hectares. Les travaux ont duré 10 ans. L’intérieur de la Basilique peut accueillir 18 mille personnes, l’esplanade 150 mille personnes et les parvis 30 mille personnes.

C’est la Basilique la plus haute du monde grâce à sa coupole. 

hdr

Au sommet de la coupole, figure une colombe, symbole  de la paix.  

hdr

Je salue la finesse d’esprit du premier président de la République de Côte d’Ivoire et le travail de tous les ouvriers. Chaque disposition de vitrail, des sièges a un sens. Le vitrail du péché originel fait face au baptême de Jésus par exemple. 

Les sièges à l’intérieur de la Basilique sont disposés en cercle pour dire que le Christ est universel, il n’a ni commencement ni fin.

Intérieur de la basilique notre dame de la paix

Il y a un beau jardin inspiré des jardins de Versailles. 

hdr

 

 

4. Un tour rapide au lac des caïmans tu feras

Il faut savoir que les transports en taxi dans la ville coûtent 200 francs, 500 francs et plus pour les longs trajets. J’ai donc payé 200 francs pour me rendre au lac des caïmans après la visite de la Basilique. Les caïmans sont assez dangereux alors j’ai observé l’un d’eux de très loin. Excusez-moi mais je tiens à ma vie. 

 

5. La paix, tu en feras ta quête 

Faites un tour à la fondation Houphouet Boigny pour la recherche de la paix. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Fondation a pour principales missions :

  • l’établissement d’une culture de paix au niveau national et international ;
  • la préparation, la formation à la citoyenneté et à son exercice à tous les niveaux ;
  • la mise en place de mécanismes et institutions d’établissement et de renforcement de la paix ;
  • la création d’un cadre de dialogue, d’échanges entre les nations, les communautés, les générations, la société civile et les organisations non gouvernementales.

Elle a abrité le règlement de plusieurs conflits. La visite guidée m’a coûté 600 francs CFA (1 euro). J’ai pu visiter les différentes salles des conférences, le salon d’honneur qui a accueilli Nelson Mandela et Michael Jackson lors de leurs visites. Le décor est luxueux et discret. 

Un hall retrace le parcours et les idéaux de paix du président Houphouet Boigny en peinture, photographie.

dav
Sculpture du président Houphouet Boigny. Son nom Boigny signifie bélier dans sa langue

 

La fondation dispose d’une bibliothèque et d’une librairie. J’y ai acheté deux œuvres que vous verrez plus bas. 

 

6. Tu goûteras au Mimosa 

A défaut de ne pas pouvoir séjourner à l’hôtel Président, vous pouvez au moins déguster des cocktails à leurs bars. Je vous recommande le Mimosa. C’est un cocktail sans alcool, il est hyper bon !

 

dav

 

7. A Lavikam, tu dîneras

Lavikam est un maquis situé à quelques mètres de l’hôtel Fanon. J’y ai mangé un bon poisson braisé avec de l’attieke. J’ai dépensé 3000 francs (environ 6 euros)

 

8. Les parlementaires, tu éviteras

Il n’est pas possible de visiter l’intérieur. Ne perdez pas votre temps à y aller vu qu’il est excentré. 

dav

 

9. Les centres du savoir, tu découvriras

Yamoussoukro forme l’élite de demain. Il y a le lycée scientifique, le lycée Mamie Adjoua et l’Institut National Polytechnique Houphouet Boigny (INPHB). J’ai failli ne pas visiter l’INPHB mais une amie, ancienne étudiante, m’a dit que c’était un sacrilège de visiter Yamoussoukro sans passer à l’INPHB. J’y suis donc allée et ai été éblouie par la grandeur de l’INPHB. Il y a l’INP Nord, Sud, Ouest, Centre. J’ai visité de long en large le Centre, fait un rapide tour au Nord, vu de loin le Sud.  

hdr
INP Centre qui abrite l’ESCA. On aperçoit l’INP SUD 

 

hdr
INP NORD – Section Agronomie

 

 

10. Chez Facebook, tu prendras un verre

Ce bar n’a rien d’extraordinaire. C’est juste son nom qui m’a interpellée. Connaissez-vous des bars qui s’appellent Facebook ?

Posez-vous là et likez la musique zouglou, likez votre verre de Coca, partagez le si vous le voulez.

 

Maintenant que vous avez vos 10 commandements en poche, et si je vous montrais le portrait chinois de cette belle ville ?

 

portrait-chinois-1

 

Si Yamoussoukro était…

 

Un animal

La colombe, symbole de paix, de pureté. 

 

Une couleur ?

Le marron. Yamoussoukro est rassurant, on s’y sent bien. C’est une ville pleine de douceur.

 

 

Un signe de ponctuation ?

Le point d’exclamation. Les édifices sont majestueux, il n’ y a pas d’embouteillage ! 

 

Un des 7 péchés capitaux ?

La paresse. La ville nous donne l’envie de paresser. 

 

Un des cinq sens ?

La vue pour capter tous les endroits magnifiques.

 

Une pièce de la maison ?

Une salle de bains relaxante. 

 

Un moyen de transport ?

Le vélo. Découvrir le monde autour de soi en prenant son temps.

 

Une partie du corps humain ?

La tête. Yamoussoukro est un centre de réflexion. Des écoles prestigieuses y sont. Les autorités gagneraient à rendre effective cette capitale politique. Cela désengorgerait Abidjan. 

 

Un type de nage ?

La brasse. Accessible mais complexe.

Une forme géométrique ?

Le cercle. La Préfecture fait face à la

                         Fondation pour la recherche pour la paix

                     L’Hôtel Président fait face à 

                  La Basilique Notre Dame de la paix

Ces édifices forment un cercle et leurs premières lettres rappellent le Président Félix Houphouet Boigny.

 

J’espère que vous avez apprécié l’escapade. Avez-vous voyagé récemment ? Où étiez-vous ?

GM signature

Publié dans Panaché

Mix and Match: relations mère fille

Vu qu’aujourd’hui nous célébrons nos mères, le thème de ce Mix and Match sera les relations mère-fille.

Les personnages de livres qui vont se rencontrer sont issus des romans La noce d’Anna et Chocolat amer.

Résultat de recherche d'images pour "chocolat amer"

 

Dans le Mexique du début du siècle, en pleine tempête révolutionnaire, Tita, éperdument éprise de Pedro, brave les interdits pour vivre une impossible passion. À cette intrigue empruntée à la littérature sentimentale, Laura Esquivel mêle des recettes de cuisine. Car Tita possède d’étranges talents culinaires : ses cailles aux pétales de roses ont un effet aphrodisiaque, ses gâteaux un pouvoir destructeur. L’amour de la vie est exalté dans ces pages d’un style joyeux et tendre, dont le réalisme magique renvoie aux grandes œuvres de la littérature latino-américaine.

 

 

 

dav

 

Pendant la noce d’Anna, sa mère, Sonia, se souvient. De la jeune femme qu’elle a été, si différente de sa fille aujourd’hui, de ses rêves, de ses espoirs, de ses envies ; parce qu’elle en a encore, des envies, cette femme célibataire qui marie sa fille… Pendant la noce, l’enfance d’Anna resurgit avec le souvenir du père, de l’absent, de l’inconnu… Et un autre bonheur pointe son nez dans la nuit.

 

 

 

 

 

Sonia et sa fille sont totalement différentes. La mère a un brin de folie, la fille marche dans la droiture, voue un culte au sérieux, à la perfection. Mère et fille ne sont pas intimes. 

Mamá Elena n’a pas l’air d’aimer sa fille Tita. Intransigeante, elle ne lui montre aucun signe d’affection. J’aurais voulu que Tita ait une autre mère, ressente l’amour maternel. Grâce à ce Mix and Match, ce sera chose faite.

Vu les tempéraments des mères et filles, j’ai décidé de les faire participer à l’émission « on échange nos mamans » 😀

Elles appartiennent à des époques différentes mais on fera comme si elles appartiennent au 21e siècle. Tout est possible en imagination. 

Sonia devient la mère de Tita et Mamà Elena rencontre Anna. Si je suis sûre que tout se passera bien du côté de Sonia / Tita, je sens qu’il y aura des étincelles de l’autre côté. 

Anna n’aura pas peur de dire ce qu’elle pense à Mamà Elena, elle n’est pas aussi docile que Tita. J’imagine déjà toutes les algarades, les crises de nerfs. J’espère que le temps passé ensemble leur permettra de se rendre compte de la chance qu’elles ont d’avoir leur mère/fille.


 

On ne s’en rend pas souvent compte mais une mère est un précieux cadeau. Je suis reconnaissante envers la mienne pour la vie, l’amour, les heures de veille, les prières, les repas, les vêtements, le soutien inconditionnel et une montagne d’autres choses…

Bonne fête à nos mères ! 

 

signature coeur graceminlibe

 

Publié dans Panaché

Nostalgie du Salon International du Livre d’Abidjan

Il y a des moments qui marquent la carrière littéraire d’un jeune auteur comme la première participation à un salon.  
Du mercredi 16 au dimanche 20 mai 2018 dernier s’est tenu le Salon International du Livre d’Abidjan (SILA).
Aucun texte alternatif disponible.
C’était ma première participation en tant qu’auteure.
Le mercredi 16 mai, le destin de Tristesse au paradis, mon premier roman, a changé. 
Il a reçu le PRIX SILA DE L’EDITION. Ce prix récompense l’éditeur pour la qualité de fabrication du livre : la couverture qui invite à la lecture, la qualité du papier utilisé. N’est-ce pas que la couverture de Tristesse au paradis est magnifique ?!
Impression
Tristesse au paradis a également reçu la mention spéciale du Prix national Bernard Dadié du jeune écrivain.
Deux récompenses pour la jeune écrivaine que je suis !
happy fresh prince GIF by Nick At Nite
Vous n’imaginez pas ma joie, les amis, de recevoir ces distinctions au début de ma carrière d’auteure. Elles m’engagent à encore plus de rigueur dans mes prochains ouvrages.
J’ai reçu des commentaires positifs de lecteurs, des encouragements de ministres présents au Salon.  4 ministres ont en effet fait le déplacement :
  • Le ministre de la culture et de la Francophonie : M. Maurice Bandaman. Il a acheté mon oeuvre et je lui ai renvoyé l’ascenseur. 🙂

 

dav

 

  • Le ministre de l’éducation nationale : Mme Kandia Camara
  • Le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste : M. Bruno Nabagné Koné
Grâce Minlibé et le ministre Bruno Koné
En plein résumé du roman avec le Ministre Bruno Koné
  • Le ministre de l’agriculture : M. Sangafowa Coulibaly qui a acheté des exemplaires de mon roman pour ses filles.

 

Ces cinq jours ont été des moments merveilleux. J’ai dédicacé énormément d’exemplaires, j’ai eu mal au doigt mais cette douleur était joie.

Le SILA c’était aussi des panels littéraires qui gravitaient autour du thème principal : le livre vecteur des identités culturelles. Je n’ai pas pu assister aux différents panels mais j’en animé un avec une consœur : Fatou Diomandé sur les jeunes écrivains et la culture.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises

 

Je suis auteure mais avant tout lectrice. Je me suis échappée par moment du stand de ma maison d’édition pour acheter des livres. 

J’ai acheté « La veste de Grégoire » qui a obtenu le le Prix Jeanne de Cavally (littérature enfantine), « Boni » qui a reçu Le Grand Prix national Bernard Dadié de la littérature et « Toutankhamon, la légende de l’enfant pharaon » qui a obtenu le Prix national Bernard Dadié du jeune écrivain.

livres ayant reçu des prix au sila 2018

 

J‘ai également acheté ces œuvres 

dav

 

J’ai été heureuse de trouver ces 3 livres que j’ai longtemps cherché dans les librairies.

dav

 

J’ai aussi acheté les œuvres de la Box Aïkan pour les petits et les grands.

 

dav

 

 

box aikan

 

Au SILA, j’ai rencontré des auteurs. Ma plus belle rencontre est Serge Bilé, auteur de nombreux ouvrages dont :

  • Noirs dans les camps nazis 
  • La légende du sexe surdimensionné des Noirs 
  • Sur le dos des hippopotames
  • Quand les Noirs avaient des esclaves blancs
  • Le miracle oublié: chronique des apparitions de la Vierge Marie en Martinique 
  • Et si Dieu n’aimait pas les Noirs: enquête sur le racisme aujourd’hui au Vatican 
  • Au secours, le prof est noir!: enquête sur le racisme dans l’Éducation nationale 
  • Blanchissez-moi tous ces nègres 
  • Sombres Bourreaux – collabos africains, antillais, guyanais, réunionnais et noirs américains, dans la deuxième guerre mondiale 
  • La Mauresse de Moret – La religieuse au sang bleu 
  • Singe, les dangers de la banalisation des esprits (avec Audifac Ignace) 

 

C’est un homme simple, profondément humain. 

 

Serge Bilé

 

Le SILA 2018 à travers son thème et toutes les personnes rencontrées a été une leçon pour moi. Je vais tenter d’écrire sur la mémoire noire. 

J’ai été émue de voir autant d’enfants, de collégiens visitant les différents stands. J’espère que cela ne sera pas une parenthèse dans leur vie mais le début d’une aventure éternelle avec les livres.

Mon seul regret : l’absence de la FNAC à cette célébration du livre. J’espère que sa présence sera effective l’année prochaine. Le SILA 2019 se tiendra du 15 au 19 Mai et aura pour invité d’honneur la France. 

 

signature coeur graceminlibe

 

 

 

Publié dans Panaché

Sept péchés capitaux d’AfroLyne pour les 3 ans du blog

Un 460e article pour célébrer les 3 ans d’existence du blog ! 

Merci aux 58 mille visiteurs du blog qui ont généré plus de 110 mille vues des articles.

Merci aux Top Commentateurs du blog : AfroLyne, Yasmine D. , Lire à la folie, Zélie, Landry 241, Bookaddict.

Merci aux Top likeurs : Simply Muriel, Light & Smell, France Fougere, Alexou.

Merci à chacun des abonnés au blog. Votre présence nourrit mon blog.

Un anniversaire est le moment idéal pour se remettre en question. Depuis avril, je pense à bloguer autrement. En attendant de trouver la bonne approche, je vous présente les sept péchés capitaux d’AfroLyne, la meilleure commentatrice du blog. 


 

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes

© AfroLyne

AfroLyne, parle-nous de ta relation avec les livres.

Rires très forts en lisant la question ! Ma relation avec les livres est, comment dire … chaotique selon moi ! Lorsque j’étais petite, je dévorais les livres. On me comparaît souvent à un rat de bibliothèque. En y réfléchissant bien, je ne me souviens plus à quel moment cette fusion s’est défaite. Cependant, avec mon blog, je me rends compte que je lis beaucoup plus qu’avant, mais sur un format numérique. Je lis des blogs (ceux qui parlent de cheveux, de déco, de DIY, de voyages, … et de livres). Alors pour 2018, j’ai décidé de reprendre un peu le format papier !

 

Quel est le livre le moins cher dans ta bibliothèque ?

avarice

Le Monde de Narnia : je ne l’ai pas acheté, car il appartient à mon filleul … il attend toujours que je lui rende d’ailleurs !

Quel livre as-tu dévoré ?

harry potter applause GIF by HBO

La saga complète de Harry Potter ! Je suis une fan inconditionnellement pas du tout raisonnable de cette saga !

 

Quel livre as-tu mis du temps à lire ?

Résultat de recherche d'images pour "Peau noire, cheveu crépu, l’histoire d’une aliénation"

Peau noire, cheveu crépu, l’histoire d’une aliénation … selon mes souvenirs, il m’a fallu 2 ans pour le lire en intégralité ! Il m’a pourtant bien accroché et cela dès les premiers mots ! Cependant, le style de rédaction de ce livre est assez compliqué pour moi. Il y a beaucoup de références à d’autres ouvrages dans ce livre. La tournure de certaines phrases était très compliquée pour moi. Il m’a donc fallu du temps pour bien le lire et le comprendre, car ce livre en vaut vraiment la peine et j’encourage beaucoup de personnes à lire ce livre et particulièrement ceux issus de la culture Afro Caribéenne ! 

Mon opinion sur ce livre arrive cet été sur le blog.

 

Quel livre érotique t’a marquée ?

Luxure
Je n’en ai jamais lu. Cependant, j’ai mis un livre de Lise Marcy dans la BookList …

Quel livre te fait envie en ce moment ?

Il y en a 2 :

  • Think Like A Man : après avoir vu le film, j’aimerais bien lire ce fameux livre. Qui plus est Steve Harvey est le 2° présentateur noir américain que j’apprécie après Oprah Winfrey.
  • Sex & The City : là aussi je suis une fan inconditionnellement raisonnable de cette série. J’ai les DVD des films, mais pas celui de la série (I know, shame on me) et je me dis qu’il est inacceptable, en tant que fan de la série que je n’ai pas encore lu le livre qui a inspiré la série !

Quel personnage as-tu trouvé orgueilleux ?

Euhhh … joker !

 

Quel livre t’a mise en colère ?

Aucun, j’évite de lire les livres qui parlent d’incestes, de viols, … car je sais que je m’énerverais seule et cela risque de ne pas être beau à voir !

angry kitty GIF

 

L’un de tes articles qu’il faut absolument lire ?

Tous voyons, quelle question ! 

 

Quelle est selon toi la meilleure idée pour qu’il y ait moins de célibataires sur terre ?

La communication et le fait de savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas !

 

Quelle est la destination idéale de voyage pour toi ?

palm trees summer GIF by haydiroket (Mert Keskin)

Là où il y a une plage et une température minimum de 28°C ! Cependant si quelqu’un sait comment on se rend à Wakandaland, qu’il prenne contact avec moi !

 

Un film que tu recommanderais avec la plus vive énergie ?

Black Panther, Intouchable, Bagdad Café, Rue Case Nègre, Ray, Elephant (celui de la fusillade du lycée Columbine), Dope, Le Gang des Antillais.
Oups je viens de citer certains films qui font partie de ma DVDthèque et qui selon moi méritent d’être vus au moins une fois dans son existence !

 

Quelle chanson écoutes-tu régulièrement en ce moment ?

Sérieusement, qui écoute une seule chanson en boucle ? Je te laisse avec un bout de ma playlist du moment !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je te donne un mot : afro-féminisme. Que représente-t-il pour toi ?

Oulala, en voici un joli mot ! Je dirais qu’il faudrait reprendre la définition du féminisme et l’associer à la culture black. Cependant, si ma culture G n’est pas trop nulle, il me semble que cela appartient au mouvement « Black Feminisms » des années 70 ou 80. Ce mouvement prenait en compte les problématiques des Noirs dans ces années. Au final, ma définition personnelle est proche du mouvement initial … si je ne suis pas trop mauvaise côté culture G …

 

Y a-t-il une question que tu aurais aimé que je te pose ? Tu peux y répondre ?

Combien de livres comptes-tu lire en 2018 ? J’aurais aimé en lire 12. Un par mois, mais là, je pense qu’on va dire quatre. C’est pas mal pour une reprise non ?

 


 

Merci ma belle AfroLyne.

Chers tous, si vous avez des suggestions d’amélioration du blog, n’hésitez pas à l’inscrire en commentaire ou via le formulaire de contact.

Je vous fais plein de bisous. ❤ ❤ ❤

GM signature

 

 

 

Publié dans Panaché

Mix and match 2 : mères célibataires

Le Mix and Match se poursuit. Le principe reste le même : deux livres, deux personnages, une rencontre. 

C’est la fête des mères aux USA, au Québec, en Espagne, Belgique, Autriche, Danemark  ! Pour faire la fête avec eux, j’ai choisi de rendre hommage aux mères célibataires à travers deux romans : Theresa du roman Une bouteille à la mer et Anna de Never Cry

Résultat de recherche d'images pour "une bouteille à la mer livre"Never Cry: Back to Seattle par [Deryckere, Angie L.]

 

Mère célibataire divorcée, Theresa a renoué avec l’amour. Une histoire qui s’est achevée brutalement. Depuis, elle ne se dédie qu’à son fils, convaincue qu’elle n’est pas faite pour goûter à ce bonheur.

Mère célibataire veuve, Anna porte encore en elle la séparation brusque d’avec son mari. Les problèmes que rencontre son fils aîné vont la pousser à se reprendre en main, retrouver sa féminité, ses amis, un travail pour subvenir aux besoins de ses enfants. 

 

Mon imagination a fait rencontrer ces bouts de femmes. 🙂

 

Theresa de passage à Seattle fera donc la connaissance d’Anna. Les deux jeunes femmes deviennent des amies et vont s’épauler dans leurs rôles de mères célibataires. Theresa sera d’un grand soutien pour Anna durant la maladie de Braden. 

 

Etre mère célibataire n’est pas du tout évident. Etre parent est une lourde responsabilité, raison pour laquelle le Ciel a établi père et mère. Quand l’un des parents se retrouve tout seul à accomplir son rôle, cela peut être épuisant et demande courage et abnégation.

 

Si vous connaissez des mères célibataires dans votre entourage, n’hésitez pas à leur donner un coup de main : garder les enfants, les aider à faire leurs devoirs, faire leurs courses. Parlez avec elles, souvent elles ont grand besoin d’une oreille attentive. 

 

A toutes ces femmes qui se retrouvent seules à éduquer leurs enfants, que la force soit avec vous !

 

On termine en musique avec ce chant magnifique de Patience Dabany : l’amour d’une mère. 

 

 

Pour ceux qui fêteront leurs mères le 27 Mai, avez-vous des idées cadeaux à partager ?

 

fleur v1

Publié dans Panaché

Mix and Match : clin d’œil aux femmes fortes

Le Mix and Match revient ! Le principe reste le même : deux livres, deux personnages, une rencontre. 

J’ai choisi comme thème le féminisme et deux livres me sont venus à l’esprit: La tresse et Cueilleuse de thé.

Résultat de recherche d'images pour "la tresse"Couverture Cueilleuse de thé

Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Shemlaheila est cueilleuse de thé dans une plantation. Depuis dix ans déjà, elle ploie sous les lourds sacs de feuilles de thé et sous le joug des contremaîtres, mais, à l’aube de ses vingt ans, la jeune femme a d’autres rêves. Elle est bien décidée à partir, à échapper à la condition de celles qui, dans les théiers et dans les maisons, sont au service des hommes. Elle ne sera pas cueilleuse de thé toute sa vie, comme sa mère, comme toutes ces femmes asservies qui n’ont d’autres horizons que les interminables rangées de théiers.

J’ai admiré la force, le courage, la révolte intérieure, le non à la fatalité de ces deux femmes. Vu les nombreux points qu’elles ont en commun, il fallait absolument qu’elles se rencontrent. C’est chose faite grâce à mon imagination 😀

Elles se rencontrent donc à Delhi lors d’une manifestation contre les agressions sexuelles que subissent les femmes. Elles découvrent qu’elles ont un but commun : le désir de changer les conditions des femmes et des enfants dans ce pays. Unissant leurs forces, les deux S vont bouleverser l’ordre patriarcal de la société indienne, lutter contre le sexisme, l’analphabétisme des femmes, le mariage précoce des enfants, le gynécide. 

Déterminées à donner plus de droits aux femmes et enfants indiens, elles feront le maximum pour changer les mentalités même au péril de leur vie.  

 

Et vous, quels personnages issus de livres différents allez-vous unir sur ce thème ?

 


Parlons en

Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes villes indiennes dimanche 15 avril pour protester une nouvelle fois contre les violences faites aux femmes. Cela fait suite à deux horribles affaires d’agressions sexuelles sur mineures. L’un des cas a particulièrement outré l’opinion publique – il s’est déroulé au Cachemire, et la fille, âgée de 8 ans, a ensuite été tuée, car elle était musulmane. (Source RFI)

****

Quatorze personnes ont été arrêtées après le viol dans l’est de l’Inde d’une adolescente qui a ensuite été brûlée vive, a annoncé ce samedi une source policière consultée par l’Agence France-Presse (AFP), dernière affaire en date dans une série d’agressions sexuelles contre les femmes dans le pays. La jeune fille, âgée de 16 ans, a été enlevée de chez elle le 3 Mai alors que sa famille assistait à un mariage, avant d’être violée dans une forêt de l’Etat de Jharkhand, a précisé la police locale.

La famille s’est alors plainte auprès du conseil des anciens du village qui a ordonné vendredi à deux accusés d’effectuer cent abdominaux et de verser une amende de 50.000 roupies (750 dollars). Furieux devant cette sentence, les accusés ont roué de coups les parents de la jeune fille. Ils se sont précipités vers la demeure (de la victime) et l’ont brûlée vive avec l’aide de complices. (source BFMTV)

OMG ! Cent abdominaux,  c’est une punition, ça ?! 

oh my god omg GIF

 

La police locale a annoncé qu’une seconde jeune fille avait été violée et brûlée le même jour. La jeune fille, qui «souffre de brûlures au premier degré sur 70% du corps», lutte actuellement pour survivre a déclaré un responsable policier du Jharkhand à l’AFP. Après le viol de la jeune fille de 17 ans, les forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation d’un jeune homme de 19 ans, vivant dans le même quartier. «Il a versé du kérosène sur la fille et l’a brûlée»

 

J’espère que les femmes vont refuser de se taire et qu’il y aura des hommes féministes dans ce pays qui vont soutenir leur lutte. Au 21e siècle, c’est inadmissible de mépriser autant la vie des femmes.

 

 

fleur v1

Publié dans Panaché

RDVBAM 7 : En avant pour le changement de cap

Ah les amis, c’est triste quand la muse vous fait prendre des congés forcés !

Le challenge RDVBAM a repris et le thème de ce mois est : Changement de cap (mariage, nouveau boulot, nouvelle saison, enfant…).

J’ai eu du mal à donner une orientation à mon article pour ce challenge. J’ai voulu remettre ma participation au mois prochain mais c’est ma copine Afrolyne qui a été l’organisatrice du challenge ce mois. Elle s’est donnée à fond pour remotiver les troupes, je ne pouvais pas la laisser comme ça.

J’ai alors concocté ce petit récit…

 

 

Dessine-moi une autre vie

Le vent de l’ennui souffle intensément dans ma chambre. Je ne sais que faire de mon après-midi. J’ai déjà lu la dernière chronique de Leila Marmelade sur Facebook, mon passe-temps favori depuis mon entrée officielle dans l’antre des chômeurs, il y a six mois. Je suis titulaire d’un BTS en gestion commerciale, une filière populaire puisque la majeure partie des bacheliers en Côte d’Ivoire optent pour elle. 

Aucune émission télévisée ne captant mon attention, je vais sur mon site de téléchargement favori. Que les auteurs veuillent bien me pardonner, je suis au chômage, sans aucun revenu. Avec quoi pourrais-je payer leurs livres ? Les cauris ne sont plus acceptés comme moyen de paiement.

Le livre est mon moyen privilégié d’évasion. Grâce à lui, je peux être dans la peau d’une autre, je peux vivre mille et une vies :

Je peux être Caroline dans Le Pari de l’amour et être multimillionnaire. Cent vingt millions de francs CFA, ça change une vie, surtout la mienne ! Une nouvelle saison s’ouvrirait à moi. Je pourrais voyager, acheter des terrains, construire des immeubles et être rentière à vie. Je confierais les encaissements des loyers à mon père. Il a toujours désiré être à la place de notre propriétaire. 

Je peux aussi être Deanna dans En souvenir du passé. Avoir une vie professionnelle bien remplie, jouer un rôle important dans une société. Prévoir tout dans ma vie sauf l’adoption d’un enfant. Accepter ce gros imprévu, accepter qu’un enfant dépende de moi, accepter d’avoir peur, de douter, ne pas chercher à être la maman parfaite. 

Je peux être un homme, prendre l’aspect d’Archer dans Archer’s Voice. Un homme coupé du reste des hommes suite à une catastrophe. L’irruption de Bree dans ma vie fera vaciller mon petit monde et m’entraîner beaucoup plus loin que ce que j’aurais pu imaginer.

 

J’envie ces personnages de livre. Ils ont la chance de vivre des aventures, de quitter la routine. Un, deux, trois soupirs. Je finis par arrêter de les compter, ils s’enchaînent.

Allez, quittons cette vie d’ennui. dis-je en ouvrant ma bibliothèque virtuelle. Lire « Demain est un autre jour » de Lori Spielman ou  « Heroes » de Battista Tarantini ?

La sonnerie de mon téléphone me distrait. Quelqu’un essaie de me joindre via un numéro fixe. C’est l’indicatif de la commune du Plateau, le centre des affaires. Est-ce une entreprise qui m’appelle ? Je porte rapidement mon téléphone à l’oreille, les battements de mon cœur s’affolent. Cet appel donnera-t-il une nouvelle orientation à ma vie ? 

 


Vous avez aimé ? N’hésitez pas à me donner votre avis sur les livres cités dans le récit si vous les avez lus.

Pour découvrir les participations des autres membres de la communauté, cliquez sur leurs liens : 

N’hésitez pas à rejoindre la communauté des blogueurs afro-métissés.
GM signature