Publié dans Panaché

Top Ten Tuesday 1 : Les 10 auteurs dont vous ne relirez plus de romans d’eux

Photo

Me revoilà pour un nouveau rendez-vous hebdomadaire : Le Top Ten  Tuesday !

Je ne sais pas pour vous mais moi, j’aime bien les nouveautés. 

Meryl Streep hell yes

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blog Frogzine.

Photo

 Les 10 auteurs dont vous ne relirez plus de romans d’eux
1. Isaie Biton Koulibaly, un écrivain ivoirien dont l’absence d’originalité dans ses romans m’a lassée. 
Résultat de recherche d'images pour "isaie biton koulibaly"
2. Douglas Kennedy, je n’ai pas du tout aimé Murmurer à l’oreille des femmes. Je l’ai rayé de ma liste d’auteurs. 
Résultat de recherche d'images pour "douglas kennedy"
3. Sylvie Granotier, je n’ai pas du tout aimé Tuer n’est pas jouer.
Résultat de recherche d'images
4. Patrick Modiano, je me suis ennuyé avec Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier.
Résultat de recherche d'images pour "patrick modiano"
5. Olivier Poivre d’Arvor. L’amour à trois ne m’a pas donné l’envie de connaître davantage sa plume.
Olivier Poivre d'Arvor
6. Marie Ndiaye, ses romans que j’ai lus ont tellement été complexes que je préfère prévenir une éventuelle déception. 
Résultat de recherche d'images pour "marie n'diaye"
7. Anna Gavalda,j’ai apprécié La vie en mieux mais je n’ai pas été bouleversée. je n’ai pas envie de retenter une autre aventure livresque avec elle. 
Résultat de recherche d'images pour "anna gavalda"
8. Alain Mabanckou, je l’aime beaucoup mais mon intuition me dit qu’il n’arrivera plus à m’étonner avec ses prochaines oeuvres.
Résultat de recherche d'images pour "henri mabankou"
9. Marc Levy, j’ai plus ou moins apprécié  toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites et je me suis terriblement ennuyé avec Le voleur d’ombresJe ne juge pas utile de découvrir l’auteur encore plus.
Résultat de recherche d'images pour "marc levy"
10. Alice Munro, j’ai plus ou moins apprécié deux de ses oeuvres que j’ai lus. Je ne juge pas vital de lire une troisième. 
Résultat de recherche d'images pour "alice munro"
Quels auteurs ne relirez-vous plus ? 
signature coeur graceminlibe
Publié dans Arrêt sur une oeuvre

La vie en mieux

Mathilde a 24 ans. Elle a abandonné ses études d’histoire de l’art pour un petit boulot sans intérêt et vit en colocation avec deux sœurs jumelles. Elle dit qu’elle est heureuse, mais est toujours obligée de boire pour s’en souvenir.
Un jour, elle oublie son sac à main dans un café. Un homme le lui rend la semaine suivante.
Plusieurs mois plus tard et à cause de cet homme justement, elle envoie tout balader et décide de changer de vie.

Yann a 26 ans. Il est aussi diplômé qu’on puisse l’être, mais n’a pas trouvé de travail. En attendant des jours meilleurs, il est vendeur dans un magasin d’électroménager Hi-Tech. Il vit en couple avec Mélanie et ne dit pas qu’il est malheureux, mais souvent, quand il traverse la Seine, il s’imagine qu’il saute et se voit en noyé.
Un soir, alors qu’il est seul, il rend service à son voisin de palier. Pour le remercier ce dernier l’invite à dîner.
Le lendemain matin, il envoie tout balader et décide de changer de vie.

Deux histoires. Deux histoires de jeunes gens de notre temps, repus, mais affamés, polis, mais enragés, qui préfèrent encore prendre le risque de se tromper de vie plutôt que de n’en vivre aucune. 

Anna Gavalda

Au début,  j’ai pensé que les deux histoires étaient liées, que les destins allaient se croiser, qu’on aborderait l’histoire commune du point de vue de Mathilde puis de celle de Yann. Eh bah non ! Ce sont deux histoires bien différentes.

J’ai été surprise par le style de narration de Mathilde. Je ne m’attendais pas au langage sms, langage des jeunes, aux émoticônes, à la rature des mots. J’ai apprécié ce côté décalé, ça m’a rappelé mes articles de blog. 😀

Concernant le fond de l’histoire… Le mal-être de Mathilde ne m’a pas attendrie. J’ai juste partagé sa frayeur quand elle a perdu son sac à main contenant une grosse somme d’argent.

Le côté positif que j’ai trouvé à l’histoire est sa rencontre avec Jean-Baptiste, côté qui ressemble un peu au rose bonbon des contes de fée et comédies romantiques. Les derniers mots de l’histoire laissent perplexes mais bon on imagine qu’une histoire d’amour se profile à l’horizon.

J’ai apprécié l’histoire de Yann parce que son style de narration était plus « correct », différent de celui de Mathilde. Heureusement que l’auteur a eu l’idée de donner un style de narration unique à chacun de ses héros sinon le langage des jeunes pendant 286 pages, ça aurait fait trop.

Le fond de l’histoire m’a également plu parce qu’elle rappelle combien le voisinage peut nous apporter le meilleur, combien vivre pour soi inclut vivre pour l’autre. Les personnages secondaires ont de vrais caractères et ça donne une vraie force à l’histoire.

Cette histoire n’a pas révolutionné ma conception de la vie mais ça a été un bon moment de distraction. N’est-ce pas ce que l’on demande à un livre ?

Grâce Minlibé

Auteur de Chimères de verre