Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 49: Rentrée avec le grand saut – Florence Hinckel

Thème de cette semaine : Rentrée

Il était évident pour moi de vous parler du grand saut de Florence Hinckel, roman reçu à un concours #VendrediLecture.

Couverture Le grand saut, tome 1

Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd’hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération?

Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de La Ciotat, chacun sent que l’orage gronde… 
Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l’avenir… tout devient insupportable. Et ce n’est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c’est même peut-être là que tout va définitivement basculer…

 

Des citations introduisent chaque chapitre et une seule m’a réellement marquée :

“La vie ne se comprend que par un retour en arrière, mais on ne la vit qu’en avant.”  Sören Kierkegaard 

 

Sur 300 pages, nous sommes immergés dans la vie de six adolescents aux structures familiales très différentes : mère célibataire, famille recomposée, parents au bord du divorce, parents amoureux…

D’une oreille attentive, nous suivons le déroulement de leur année de terminale et écoutons leurs problèmes de famille, jérémiades, plaintes et peurs, incompréhensions du monde des adultes. Il ne se passe pas grand-chose dans le récit jusqu’à la gigantesque soirée de Madeleine.

Ces adolescents ont des réactions que je ne m’explique pas, mon adolescence ayant été bien différente de la leur (alcool, sexe et fête c’était pas mon truc) mais leurs histoires ne m’ont pas terriblement ennuyée. J’ai apprécié les thèmes abordés : l’acceptation de soi, l’influence des réseaux sociaux, les premiers amours, les secrets de famille, le racisme.

La lecture a été sympathique dans l’ensemble mais elle ne me donne pas assez de raisons valables pour lire les autres tomes.

 

Quel livre auriez-vous choisi ? Faites-moi sortir des sentiers battus ! 

 

fleur v1

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 48 – A.N.G.E d’Anne Robillard, tome 1 Antichristus

Le Throwback Thursday Livresque est officiellement en pause en ce mois d’août chez Carole du blog My Bo0ks. Pour ne pas perdre mon engouement à participer à ce rendez-vous, j’ai décidé de reprendre en ce mois d’août les thèmes de l’an dernier que je n’avais pas faits

1er août : Famille

8 août : Comme un oiseau en cage

15 août : La meilleure héroïne

22 août : Take me anywhere

29 août : Fantasy, fantastique, magie, SF, irréel, incroyable, miracle, au delà, anges et créatures…

Thème de cette semaine

Vous le savez bien, ce ne sont pas mes genres favoris mais le mois dernier, j’avais besoin de lire du fantastique pour valider l’audience de mon roi Bear (un challenge Tara Duncan que je fais sur Livraddict)

Lors d’un Throwback Thursday Livresque, une blogueuse (The teapot library si je ne me trompe pas) avait évoqué la saga A.N.G.E. d’Anne Robillard. Le résumé alléchant m’a donné l’envie de débuter cette saga.

Couverture A.N.G.E., tome 01 : Antichristus

À l’insu des habitants de la Terre, des hommes et des femmes travaillant pour l’Agence Nationale de Gestion de l’Étrange (mieux connue sous le nom de l’A.N.G.E.) veillent sur l’humanité. Peu importe le pays où ils sont affectés, ces courageux agents secrets la protègent des ténébreuses machinations des serviteurs du Mal.
Lors d’une enquête de routine sur les enseignements trompeurs d’un prétendu gourou, les agentes Océane Chevalier et Cindy Bloom de Montréal découvrent que les sombres évènements prédits par des textes bibliques sont sur le point de se produire. Leurs collègues, Yannick Jeffrey et Vincent McLeod, se joignent alors à elles et se heurtent rapidement à la puissance du Faux Prophète.
Aux tueurs de l’Alliance s’ajoutent bientôt des intervenants inattendus qui plongent l’A.N.G.E. dans l’incertitude. Quelle est en effet la véritable mission de l’envoyé du Vatican qui s’intéresse lui aussi aux crimes de l’Alliance ? Qui est vraiment cet homme en noir qui apparaît aux agents de l’A.N.G.E. lorsqu’ils sont en difficulté ? L’Agence pourra-t-elle arrêter la percée de l’Antéchrist en Amérique ?

 

J’aime bien les luttes entre le Bien et le Mal. Le thème du récit me faisant penser à l’Apocalypse, je me suis plongée dans ma lecture qui au final a été mitigée.

J’ai réellement pris plaisir à ma lecture à partir du chapitre 12. Il m’a manqué de l’action dans les 11 précédents chapitres. Je m’imaginais une lutte constante entre le Bien et le Mal mais il y a eu des temps morts.

Les thèmes abordés sont intéressants, je me suis attachée aux personnages surtout Kephas et Ocelus mais j’ai trouvé l’écriture de l’auteure trop simpliste. J’ai eu l’impression que l’écriture et le scénario avait été pensés pour des adolescents et vu que j’ai passé cette période, je n’ai pas été émerveillée. J’aurais voulu un scénario plus corsé. 

Je ne compte pas lire les autres tomes. Le nombre des sagas entamées et non terminées augmente mais je ne peux faire autrement. La lecture doit rester un plaisir.

Si vous avez lu cette saga, j’aimerais bien avoir votre avis.

 

PS: Le mois rétro du Throwback Thursday Livresque s’achève. J’ai pris plaisir à trouver les thèmes et choisir des livres qui correspondent. J’espère que vous avez apprécié 😀

 

fleur v1