Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Séduit par sa rivale – Brenda Jackson

Couverture The Westmoreland Legacy, book 1: The Rancher returns

Ce roman est le 1er tome de la saga The Westmoreland Legacy qui raconte les histoires de cœur de cinq frères d’armes : Gavin, Coop, David, Bane et Mac.

Sans le savoir, j’avais lu le 3e tome de la saga qui n’est autre que En mission séduction.

 

Ce 1er tome est consacré à Gavin. Le 3e tome annonçait la grossesse de Crystal, la femme de Gavin. Laissez-moi vous dire que j’ai longtemps cherché cette Crystal dans le récit. J’ignore si c’est une erreur de traduction mais la femme de Gavin s’appelle Layla et non Crystal.

Par ailleurs, je trouve que le titre de la version française ne correspond pas à l’histoire. Il n’est à aucun moment question de rivalité entre Gavin et Layla. 

 

Passons à l’intrigue.  

 

Layla Harris est docteur en histoire et archéologie. Elle est la plus jeune enseignante de l’université de Seattle. C’est une jeune femme qui a suivi son propre chemin et non celui désiré par ses parents.

Convaincue que le célèbre Jesse James a enterré le butin du hold-up de la banque de Tinsel sur les terres des Eperons d’argent, elle décide d’y mener des fouilles.

Ce ranch appartient à Gavin Blake. Layla réussit à avoir l’autorisation de la grand-mère de Gavin pour réaliser ses fouilles. Une autorisation que Gavin remet en question avec une furieuse énergie. Il n’est pas convaincu par cette histoire de trésor enterré sur ses terres. 

Il aimerait que les fouilles ne soient pas faites mais l’intrusion de la jeune femme dans sa propriété ne le dérange pas tant que ça. Il est attiré par elle, la veut dans son lit. Même si Layla le nie et désire se concentrer sur ses fouilles, l’attirance sexuelle est réciproque. On se demande quand elle flanchera et quel sera l’élément déclencheur.

Encore une fois, Brenda Jackson nous livre un sympathique couple. Fidèle à elle-même, elle use du schéma du mâle dominant qui initie son amante aux jeux de l’amour. Le superlatif des descriptions des amants m’a un peu dérangée. La perfection n’étant pas de ce monde, j’aurais voulu des descriptions physiques plus réalistes.

Les plus de cette histoire sentimentale sont la recherche du trésor _jusqu’à la fin, on se demande si le trésor y est vraiment_ et les révélations sur la mère de Gavin. J’ai aimé cet effet de surprise qu’elles apportent dans le récit. 

 

Bon dimanche à tous !

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Le défi de Gemma Westmoreland – Brenda Jackson

En apprenant qu’elle a été choisie pour décorer l’immense propriété australienne de Callum Austell, Gemma Westmoreland a du mal à contenir son excitation. Certes, elle se méfie un peu de ce séduisant milliardaire qu’elle juge arrogant et bien trop sûr de lui, mais n’est-ce pas là l’occasion idéale pour faire décoller sa carrière ? Cependant, sa joie est de courte durée, car, très vite, elle s’aperçoit que Callum ne l’a pas recrutée seulement pour ses qualités professionnelles…

 

mon-avis-de-lecture

L’auteure nous met dans la confidence dès le prologue. On découvre les intentions louables de Callum envers Gemma. Il l’aime depuis trois ans en silence et veut la conquérir…

Dans les ouvrages de Brenda Jackson que j’ai lus jusqu’ici, l’attirance sexuelle vient avant l’amour. Dans ce tome 19 de la série Westmoreland, l’amour vient avant. J’ai apprécié l’envie de Callum de faire de Gemma sa femme sans l’avoir connu sexuellement. Il l’aime, il veut son bonheur, il veut la combler. Il le répète sans se lasser tout au long du roman et en ces temps moroses, ça fait du bien de lire tant d’amour ressenti. 

A part cette nouveauté si je peux l’appeler ainsi, on retrouve le schéma classique de Brenda Jackson : hommes beaux à couper le souffle avec un compte en banque bien fourni et l’héroïne vierge.

C’est assez lassant que ce schéma revienne sur plusieurs tomes. Et surtout quand on veut bien faire les choses, autant perdre sa virginité à la nuit de noces, non ? 😀

Le récit se déroule entre Denver et Sydney. Les descriptions de la ville de Sydney m’ont donné l’envie de l’inscrire dans mes souhaits de voyage.  

La série Westmoreland met un accent non négligeable sur l’importance de la famille. Nos deux héros sont très attachés à leurs familles, je me suis retrouvée à travers eux. 

Ce tome a été l’occasion d’avoir des nouvelles de ma chère Delaney et de Durango.

Je me suis attachée à Callum et Gemma mais leur douce histoire était trop courte à mon goût. Ils m’ont donné l’envie de lire d’autres romances du coup j’ai enchaîné sur une autre.

Laquelle ? Ça c’est une autre histoire…

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 58: En mission séduction – Brenda Jackson

Qui dit jeudi, dit Throwback Thursday Livresque. Cette semaine, le thème est : Une histoire d’amour

 

J’ai immédiatement pensé à En mission séduction de Brenda Jackson.

 

 

J’ai lu la traduction française mais la couverture d’Harlequin France n’étant pas assez représentative des personnages, je préfère vous partager la couverture originale. 

Résumé 

David Holloway _alias Flipper pour ses coéquipiers_ fait partie des forces spéciales de la Marine de guerre américaine, les SEAL. Il est convoqué par l’Amiral Norris Martin pour une mission spéciale.

D’après le rapport préliminaire des agents du Bureau renseignement de la Marine, Key West serait le théâtre d’actes d’espionnage. Quelqu’un transmet des informations Secret-Défense à la Chine mais l’Amiral refuse de croire que le suspect désigné est coupable. Pour lui, impossible de croire que Swan Jamison, sa filleule de 24 ans, propriétaire d’une boutique de bijoux sur l’île soit coupable. 

David a donc trente jours pour prouver l’innocence de Swan et débusquer le traître. Mais saura-t-il se concentrer sur sa mission et ignorer la beauté renversante de Swan ? 

 

Mon avis 

L’attirance physique entre David et Swan s’installe rapidement. Ils ne vont pas s’engager dans des réflexions philosophiques avant de tomber dans les bras l’un de l’autre. J’apprécie de moins en moins les romances qui débutent par l’attirance sexuelle. J’ai trouvé aberrant que David se rende compte de ses sentiments pour Swan à la fin d’un acte sexuel. 

Le couple qu’ils forment est sympathique à suivre mais j’aurais voulu ressentir leur amour, l’envier, ce qui n’a malheureusement pas été le cas. Je n’ai pas ressenti la profondeur de leur amour. Ils ne m’ont pas fait rêver. 

C’est la 8e romance de Brenda Jackson que je lis. Ai-je trouvé qu’elle se démarque des autres histoires ?

Non. Elle avait du potentiel mais je trouve qu’il a été sous-exploité. 

La mission spéciale de David apporte mystère et lot d’aventures au récit mais les raisons du complot contre Swan manquent de profondeur. Scénario niais pour moi. 

Swan est métisse et la famille caucasienne de son père n’a jamais voulu établir de lien avec elle. Je pense qu’il aurait été intéressant d’explorer ce rejet. 

Les personnages secondaires que sont les coéquipiers de David sont intéressants à suivre. Ils sont soudés, forment une famille. Leur relation apporte de la chaleur au récit, chose que j’ai grandement appréciée.

En conclusion : En mission séduction est une sympathique histoire d’amour à lire sans nourrir de grosses attentes.  Une histoire pour les moments où on ne veut pas se prendre la tête.

 

En mission séduction est le tome 3 d’une série de cinq tomes : The Westmoreland legacy et j’ai découvert que j’avais également la traduction du tome 1 de la série dans ma PAL… 

 

Quel livre auriez-vous proposé pour ce thème ?

 

fleur v1

 

 

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Vide-grenier 3 avec l’héritage des Granger

Dans mon vide-grenier, cette semaine, il y a : Un Bonus

Je retrouve ma chère Brenda Jackson 

Couverture L'héritage des Granger

Des années plus tôt, Jace, Caden et Dalton Granger ont laissé derrière eux Charlottesville, la maison de leur enfance, et les terribles souvenirs qui y sont attachés. Mais, aujourd’hui, ils sont de retour pour exaucer le dernier souhait de leur défunt grand-père : sauver l’entreprise dans laquelle des générations de Granger ont mis toute leur énergie et leur passion.

Lorsqu’il découvre que Granger Aeronotics, qu’il a toujours connue florissante et à la pointe du progrès, est aujourd’hui au bord de la faillite, Jace n’a qu’une envie : claquer la porte et retourner à la vie qu’il s’est construite loin de Charlottesville. Hélas, comment le pourrait-il alors qu’il a solennellement juré à son grand-père, sur son lit de mort, de reprendre les rênes de l’entreprise familiale ? S’il veut sauver Granger Aeronotics et démasquer le traître qui a vendu certains de leurs secrets de fabrication à leur plus grand concurrent, Jace n’a qu’une solution : faire appel à Shana Bradford, la meilleure consultante de la ville.
Mais à peine pose-t-il les yeux sur la jeune femme qu’il pressent que cette collaboration sera bien plus difficile qu’il ne l’avait envisagé. Comment consacrer toute son énergie à sauver Granger Aeronotics, comme la situation l’exige, alors que les formes pulpeuses, la voix douce et le regard lumineux de Shana l’obsèdent jour et nuit ?

 

Ce premier volet d’une trilogie nous fait découvrir l’histoire d’amour du frère aîné, Jace. Le roman débute quinze ans plus tôt, le jour où Sheppard, le père de Jace est déclaré coupable du meurtre de sa femme, Sylvia. Les trois garçons sont donc élevés par leur grand-père. 

Avant de mourir, ce dernier leur demande de reprendre les rênes de l’entreprise familiale en faillite. C’est à ce moment que Shana intervient. Je me suis retrouvée en elle car elle est consultante et ne cuisine que lorsqu’elle est obligée 😀

Ils assument très vite leur attirance. C’est un couple intéressant mais il ne m’a pas émue. Il ne restera pas longtemps dans ma mémoire. Ce qui m’a réellement intéressée dans ce roman, ce sont les énigmes à résoudre:

  • Qui est le traître qui a vendu certains de leurs secrets de fabrication à leur plus grand concurrent ? 
  • Qui a tué la mère de Jace ?

La réponse est donnée pour la 1ère question, quant à la 2eme, elle se trouve sûrement dans les 2 autres tomes dédiés aux frères de Jace.

Ce premier tome évoque également les prémices des vies amoureuses du père de Shana, de Caden et Dalton. On sait plus ou moins de quoi il sera question dans les autres tomes. Celui réservé à Dalton m’intrigue plus.

 

Ce qu’en pense la blogo

Au boudoir écarlate

 

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

L’inconnu de Yellowstone ou le défi d’une héritière ?

J’avais mis une pause aux romances mais ayant besoin de lectures rapides afin de prendre de l’avance dans mon challenge en cours sur Livraddict, il m’en fallait une.

J’ai donc lu L’inconnu de Yellowstone, tome 8 de la saga Westmoreland de Brenda Jackson

Le test de grossesse qu’elle tenait devant elle était formel, mais Savannah Claiborne n’en croyait pas ses yeux : c’était impossible, elle ne pouvait pas être enceinte de cet homme qu’elle n’avait jamais revu après la nuit de passion qu’ils avaient partagée lors du mariage de sa sœur ! Pourtant, il lui fallait se rendre à l’évidence : dans sept mois, elle serait mère. Et soudain, elle se rendit compte qu’elle ne savait pratiquement rien du père de son enfant, rien, sinon qu’il lui avait fait connaître cette nuit-là le sens du mot passion. Rien, sinon qu’il vivait en pleine nature, dans le parc de Yellowstone… Et qu’elle allait devoir le retrouver afin de lui apprendre la nouvelle… 

 

l'Afrique écrit

Savannah a 27 ans et elle sera mère célibataire. C’est ce qu’elle a décidé en découvrant le test du résultat de grossesse mais elle tient quand même à informer le père. Elle n’attend rien de lui, surtout pas le mariage qu’il lui propose. Un mariage blanc ! Durango veut assister aux premiers mois de vie de son enfant.  Ils se sépareront quelques mois après la naissance du bébé.

Il ne sera pas question d’amour. Durango, trentenaire et célibataire endurci n’y croit plus après avoir été blessé. Je commence à me lasser de ce scénario en romance.

Bref ! Qu’auriez-vous décidé à la place de Savannah ? Je pense que j’aurais dit oui vu que Durango a le physique de l’homme parfait, il n’est pas au chômage, a un toit et semble prévenant. 

Savannah hésite, finit par accepter mais pose une condition : aucune intimité ne sera possible entre eux durant toute cette période. 

Durango acceptera-t-il cette condition vu le désir qu’il ressent pour elle ? 

Avouons le, l’intrigue n’a rien d’original. Le scénario où les amants se rendent compte qu’ils se sont aimés dès le premier regard, ça me fatigue ! Attendez, l’amour ne peut pas venir au fil d’une relation qui a commencé de manière charnelle ?

Mais bon le roman se laisse lire. Les personnages sont intéressants et l’histoire est bien écrite.

Durango a un meilleur ami et associé dans l’élevage des chevaux : McKinnon, un métis indien. 

Mon intuition me dit qu’il pourrait faire l’objet d’un autre tome de la saga. Un petit tour sur internet confirme mon intuition. Je fais appel à mon dealeur de romance et en quelques minutes j’ai le livre. Dès les premières lignes, je sens qu’il a du potentiel. Je fais une pause dans ma lecture du tome 8 et me plonge avec avidité dans ce tome 10.

 


 

Le défi d’une héritière, tome 10 de la saga Westmoreland 

Les Westmoreland tome 10 : Le défi d'une héritière de Brenda Jackson Images?q=tbn:ANd9GcTl15y-O6_Vt4xyFAqRITTu5fDoG-W6LEBzz3Pb6VcD_ZHqe7AJ

Troublée par l’ironie avec laquelle McKinnon Quinn la dévisage, Casey ne peut s’empêcher un instant de douter. Malgré son arrogance, cet homme l’attire inexplicablement, avec son visage anguleux aux pommettes saillantes, ses yeux noirs comme du jais, sa mâchoire têtue et ses lèvres sensuelles. Pourtant, même s’il éveille en elle d’ardents désirs, Casey sait qu’elle ne doit pas oublier les raisons qui l’ont poussée à venir lui parler. Elle doit absolument le convaincre de l’engager et, s’il pense qu’elle n’est pas à la hauteur, lui montrer de quoi est capable une Westmoreland…

l'Afrique écrit

 

Des personnages avec du caractère, voilà ce qu’on demande dans les romances modernes !

Casey, femme menue arborant la trentaine, est la cousine de Durango. Elle est venue dans le Montana pour se rapprocher de son père dont elle ne connaît l’existence que depuis deux ans. Elle a toujours voulu entraîner des chevaux mais sa mère I’a dissuadée d’embrasser cette carrière. Elle disait qu’il était essentiel dans notre monde d’aller à l’université et d’obtenir des diplômes. Casey a donc mis son rêve entre parenthèses mais, aujourd’hui, elle est plus déterminée que jamais à le réaliser et ce ne sera pas McKinnon qui l’empêchera. 

Quand elle vient lui demander du travail, il refuse catégoriquement mais Casey a de lourds arguments parmi lesquels figure son savoir équestre et sa détermination.

Casey et McKinnon nous captivent dès les premières lignes. On adore quand ils se tiennent tête, on adore quand ils résistent un peu à l’autre avant de s’abandonner à la passion qui les dévore. 

L’héroïne est vierge. Ça peut être ringard, déjà-vu mais il y a encore des pucelles dans ce monde qui comme Casey croient à l’unique amour et se réservent pour lui. Pourquoi les oublier dans les romans, ne pas leur donner une voix ? 

Lorsqu’on lit beaucoup de romance, on cherche parfois à aller au-delà de l’amour. On cherche des thèmes forts et Brenda Jackson l’a bien compris. Ce roman aborde la parentalité dans le cas où l’un des partenaires est porteur d’une maladie rare. 

J’ai passé un très bon moment de lecture. Je n’avais plus envie après de retourner lire L’inconnu de Yellowstone.😀

Si vous devez faire un jour un choix entre les deux tomes de cette saga, choisissez le tome 10. Conseil d’une amie qui veut vous faire gagner du temps.

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Baiser du scandale ou Coup de foudre à Savannah ?

Aujourd’hui, spécial Brenda Jackson ! De cette auteure afro-américaine, j’ai lu :

Serments interdits

Tête à tête inattendu

En principe, je mets de côté un auteur à partir de trois livres lus dans sa bibliographie mais Brenda Jackson a un gros atout : ses romances mettent en avant des couples noirs, très peu représentés dans la littérature à l’eau de rose.

J’ai donc rajouté quelques uns de ses livres dans ma bibliothèque. Je vous présente aujourd’hui le baiser du scandale et Coup de foudre à Savannah.

 

 

Couverture Westmoreland, tome 3 : Le baiser du scandale

Le baiser du scandale – Brenda Jackson

Le baiser du scandale est le tome 3 de la saga Westmoreland. Souvenez-vous, après avoir lu le tome 1, j’ai eu envie de découvrir Thorn et Tara, des personnages qui m’avaient l’air sûrs d’eux et pas commodes. Deux personnalités de feu. C’est avec hâte que je suis allée à leur rencontre.

 

Thorn Westmoreland est un homme compliqué, il le sait. Et les femmes sont les premières à pâtir de son caractère capricieux et volage. Du moins, jusqu’à ce qu’il rencontre Tara. Désormais, la seule chose qui compte pour lui est de séduire cette femme qui ne cache pourtant pas son mépris à son égard…

Thorn et Tara se désirent depuis près de deux ans ! Trop fiers, ils refusent de faire le premier pas. Thorn cède, Tara devient son challenge. Les armes offensives de séduction sortent. Le premier qui baissera la garde tombera lourdement.

Le roman est très axé sur le désir, les sentiments d’amour enfouis sont révélés à la fin. Le couple est intéressant mais on est dans le romantique à outrance, échappant un peu à la réalité que ce soit dans le vocabulaire utilisé comme dans les tournures des événements.

Il n’y a pas d’originalité dans les rebondissements, le schéma romantique : la princesse charmante sans défaut physique rencontre le prince charmant sans défaut physique.

 

Coup de foudre à Savannah sera-t-il plus original ? Les lignes suivantes nous en diront plus. 

Couverture La dynastie des Danforth, tome 04 : Coup de foudre à Savannah

Le soir où Jasmine Carmody décide de s’introduire dans la propriété de Wesley Brooks, un proche de la famille Danforth, elle fait taire ses scrupules. Après tout, c’est son devoir de journaliste d’informer les habitants de Savannah au cas où Abraham Danforth, qui se présente au Sénat, ne serait pas aussi intègre qu’il le prétend. Et Wesley Brooks pourrait bien détenir les preuves qu’elle cherche… Sauf que Jasmine aurait préféré ne pas rencontrer en chair et en os le séduisant playboy qui rentre inopinément d’une soirée. Fou de rage que la jeune femme puisse penser un seul instant à salir la réputation de ceux qu’il considère comme sa vraie famille, Wesley lui annonce que, à partir de maintenant, il va la suivre dans tous ses déplacements… Jour et nuit ! Mais cette intimité forcée va leur réserver bien des surprises…

Coup de foudre à Savannah est le tome 4 de la saga des Danforth. C’est le seul couple noir de cette saga qui compte 12 tomes. 

Jasmine est une jeune journaliste ambitieuse. Orpheline de mère, elle n’a pas de tendres relations avec sa belle-mère et ses sœurs par alliance. J’ai cru lire une version moderne de cendrillon, heureusement l’impression s’est vite dissipée.

Wes et Jas sont mignons et nous offrent une romance fluide et sympathique. J’ai apprécié la formation de leur couple même si certaines péripéties et dénouements sont très plats et donnent des arguments à ceux qui détestent la romance.

Sur 4 romances lues de Brenda Jackson, 3 héroïnes sont vierges. J’apprécie vu que cela correspond à mes convictions mais cela nous ôte l’effet de surprise lorsqu’on lit ses romans à la chaîne. 

J’aimerais maintenant que soit mise en avant la virginité des hommes dans la tranche d’âge 25-30 ans mais existe-t-il vraiment des hommes beaux comme des dieux et puceaux dans cette tranche d’âge ?

 

signature coeur graceminlibe

 

 

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Tête-à-tête inattendu-tome 1 saga Westmoreland

Après avoir lu Serments interdits, j’ai voulu découvrir un autre roman de Brenda Jackson. Quatre de ses romans ont donc débarqué dans ma PAL.

J’ai commencé par le tome 1 de la saga des Westmoreland.

Delaney Westmoreland est diplômée de la fac de médecine. Après huit années d’études intenses, Reggie, son cousin, a estimé qu’un mois au chalet lui ferait le plus grand bien. Sauf que le chalet est déjà habité par le cheikh Jamal Ari Yassir, prince de Tahran.

Son ami Philip, co-propriétaire du chalet avec Reggie, lui a proposé le chalet par amitié. Il avait besoin de s’isoler quelque temps. Chaque fois que la presse a vent de sa présence aux USA, il est harcelé par les journalistes.

Chacun aimerait que l’autre débarrasse le plancher afin de profiter de la solitude. Ils finissent tous les deux par capituler. Le chalet compte trois chambres avec salle de bains privée. Il devrait donc y avoir assez de place pour deux sans crainte.

Sans crainte ? Et les regards pénétrants et torrides échangés ?

Il y a urgence du désir, nos deux protagonistes sont subjugués par le corps parfait de l’autre.

Il y a urgence du plaisir. Nos protagonistes ne perdent pas le temps. C’est la marque de fabrique de Brenda Jackson selon moi. L’attirance est perceptible dès les premières pages.

Delaney et Jamal ont deux cultures différentes. Jamal est habitué aux femmes dociles, soumises et sans caractère. Dans son pays, les femmes font ce qu’on leur dit. Il est habitué à ce que ses désirs soient exaucés.

Delaney n’est pas une petite nature. C’est une femme forte. Féministe jusqu’au bout des ongles, elle refuse les stéréotypes liés au genre. Petite sœur de cinq grands frères, elle a très tôt appris à ne pas s’en laisser conter par les représentants du sexe opposé. J’ai beaucoup apprécié sa personnalité. 

Jamal opina, puis une autre question lui vint à l’esprit.

– Et ta lingerie ?

– Ma lingerie ? répéta-t-elle, manifestement surprise. Quoi, ma lingerie ?

– C’est le style de dessous, euh… – il toussota avant d’enchaîner- le style qu’une femme porte pour séduire les hommes. Pourquoi avoir emporté une telle tenue pour ton séjour au chalet, alors que tu pensais être seule?

– Même s’il n’y a personne pour le remarquer, j’aime être sexy. J’achète mes dessous pour moi, avant de le faire pour un homme.

drunk fresh off the boat GIF

 

 

Jamal et Delaney vont s’apprivoiser, s’aimer passionnément, devenir un besoin, une drogue, le destin de l’autre.

Puis une autre émotion, plus forte, plus durable, le submergea. Émotion qui jusqu’à ce jour était restée une donnée abstraite et inconnue, mais qui soudain prenait une ampleur, une épaisseur, au centre même de son cœur…

L’amour.

Il l’aimait.

Ce tome 1 de la saga est une belle romance de couple mixte. Lecture fluide et divertissante. Il n’y a pas de rebondissements complexes. Dans la vraie, je pense que le mariage entre un prince arabe et une afro-américaine aurait engendré des remous.

J’ai noté une incohérence.

« Quel moment sublime que la sensation de ce petit bout de chair rose se durcissant sous sa langue ! »

Delaney est afro-américaine et je ne pense pas que le bout des seins des noires soit rose (rires)

 

Ce tome nous fait découvrir les frères Westmoreland qui feront l’objet des prochains tomes. Ils sont drôles, intéressants.

J’ai maintenant envie de lire le tome 3 afin de découvrir Thorn et Tara, l’amie de Delaney qui a un caractère bien trempé. Leurs deux personnalités m’ont plu. Ils feront des étincelles !

J’ai soif de romance de couple mixte. Si vous les voyez quelque part, signalez-les moi.

 

veronica lodge please GIF by Camila Mendes

 

PS : Je préfère la couverture en anglais à celle proposée par Harlequin qui n’a rien à voir les héros du roman. La couverture en anglais illustre l’une des scènes du livre. 

Résultat de recherche d'images pour "delaney's desert sheikh [book]"

 

 

Bon mercredi en lecture les amis !

signature coeur graceminlibe

 

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Serments interdits – Brenda Jackson

J’ai des romans contemporains à lire et les thèmes qu’ils abordent sont durs. De plus, il me manque ma dose de romance. Oui, je suis une junkie. J’ai donc appelé mon fournisseur qui m’a donné Serments interdits, le tome 2 de la saga des Elliott.

Serments interdits (Saga) : T2 - La saga des Elliott par [Jackson, Brenda]

Renee Williams a 28 ans. Assistante sociale à l’hôpital universitaire de Manhattan, elle a en charge le dossier médical de Karen Elliott, belle-fille de Patrick Elliot, le magnat de la presse. Atteinte d’un cancer du sein, Karen doit se faire opérer. Teagan, son fils le plus proche d’elle a décidé de rencontrer Renee afin de savoir ce qu’elle compte faire pour elle.

Le portrait physique de Teagan nous fait oublier son arrogance : Avec son mètre quatre-vingt, toujours tiré à quatre épingles, ses traits fins, ses yeux azur expressifs, ses lèvres bien dessinées, son accent du nord raffiné, sa ressemblance avec Pierce Brosnan, comment ne pas le trouver  extrêmement séduisant ?

Résultat de recherche d'images pour "pierce brosnan young"

Renee est attirée par cet homme mais tout les sépare : leurs couleurs de peau, leurs milieux, leurs origines… Lui, l’un des richissimes héritiers du groupe Elliot. Et elle, l’assistante sociale qui a grandi dans une petite ville de l’Ohio.

Elle se refuse à imaginer une histoire entre eux mais Teagan n’est pas de son avis. Elle voit les montagnes d’obstacles qui se dresseront contre eux s’ils osent s’aimer, Teagan lui ne voit qu’un sentier de la passion. Cet homme qui pense toujours davantage au travail qu’à la romance est sous le charme de Renee. C’est une vraie beauté, il y a quelque chose d’apaisant chez elle qui le réconforte.

Renee refuse de s’engager à cause du qu’en dira-t-on. Elle revient inlassablement sur leurs différences sociales et ethniques. Cela m’a fait sourire dans le texte, le fait que ethnique soit plus utilisé que race. 

Renee geint sur leur relation et cela peut agacer. On a envie de la secouer, de lui dire d’affronter le monde. Son comportement sert l’intrigue. Sans sa peur, le roman n’aurait fait que 30 pages.  

Renee craint que la puissante famille, en apprenant la vérité, s’oppose à cet impossible amour. Je m’attendais à des remous, des coups bas mais je n’ai rien vu. J’ai été un peu déçue.

Teagan est mon nouveau book boyfriend. Désolée Sébastien et Tyler mais je ne pouvais pas résister. Son charisme, sa beauté sa bienveillance à l’égard de Renee, sa détermination à vivre leur amour m’ont fait craquer. J’ai apprécié toutes les premières fois expérimentées avec Renee.

Ce couple mixte m’a fait passer un bon moment de tendresse, de rêverie, d’amour. C’est une lecture divertissante. Pensez-y si vous avez envie de vous évader.

 

signature coeur graceminlibe