Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 108 : Hercule Poirot (BD), tome 1 

Qui dit jeudi, dit Throwback Thursday Livresque. Cette semaine, le thème est: Couverture hivernale

Je triche un peu parce que le livre qui correspond à ce thème, je l’ai lu il y a deux semaines. 😀

Couverture Hercule Poirot (BD), tome 1 : Le crime de l'Orient-Express

Hiver 1937. Juste après minuit, une congère force l’Orient-Express à s’arrêter en pleine voie. Le luxueux train est étonnamment plein pour cette période de l’année, mais, au petit matin, on dénombre un passager de moins… Un magnat américain est mort d’une dizaine de coups de couteau, la porte de son compartiment verrouillée de l’intérieur. Hercule Poirot mène l’enquête dans le train coupé du monde…

J’ai lu le roman au collège et je ne me souvenais plus de l’intrigue. Grâce à cette bande-dessinée, je me souviens de la raison pour laquelle cette enquête d’Hercule Poirot est l’une de mes préférées. Le suspense est présent, le final époustouflant.

On suit avec intérêt l’enquête de notre cher Hercule Poirot. On sait que l’assassin est dans le train car aucun passager n’est descendu du train depuis le départ. On suit les différents interrogatoires, recoupe les informations, cherche à déceler les incohérences. Comme toujours, Hercule Poirot a une longueur d’avance…

Bravo au scénariste et surtout à l’illustrateur qui a su retranscrire le décor de l’histoire. Les dessins retranscrivent l’atmosphère glaciale, l’ambiance feutrée. J’ai beaucoup apprécié le style moderne. Pour avoir lu d’autres tomes de la saga BD, je trouve que le dessin d’Hercule Poirot dans ce tome est le plus réussi.

Nul doute que ce n’est pas facile de retranscrire l’histoire originale dans ce format. Pari risqué mais réussi.