Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Je me suis tue de Mathieu Menegaux

Depuis un moment, je n’arrive pas à dire grand chose sur les romans que je lis ou j’ai la flemme de rédiger les chroniques. Des chroniques entamées mais non publiées se prélassent dans mes brouillons.

Mais certains livres arrivent à imposer leur délai de publication. Leur intensité et pertinence rend volubile.  Je me suis tue de Mathieu Menegaux fait partie de cette classe de livres.

Couverture Je me suis tue

Livre découvert dans le groupe de lecture « Accro aux livres » sur Facebook. Les nombreux avis élogieux m’ont convaincue.

La 4e de couverture de « Je me suis tue » est réussie. Elle nous dit l’essentiel sans révéler l’intrigue. En écrivant cette chronique, je me suis demandé s’il fallait rester dans la logique du résumé ou en dire plus.

J’ai choisi la 2e option mais rassurez-vous je n’irai pas dans les moindres détails.

 

Claire, notre narratrice est une férue de musique. 

Encore une chanson. Toutes les situations de la vie, des plus gaies aux plus noires, des plus courantes aux plus improbables, ont été décrites en chansons. 

Elle glisse dans le flot de ses paroles des extraits de chanson. Parfois, on ne s’en rend pas compte parce que les extraits collent au texte parfois ils apparaissent comme un cheveu sur la soupe. 

 

Claire est en prison depuis deux ans. Du fond de sa cellule de la maison d’arrêt des femmes à Fresnes, elle nous livre l’enchaînement des faits qui l’ont conduite en prison. Elle nous livre son témoignage, ce qu’elle a refusé de révéler aux instances judiciaires, à son mari.

Elle nous joue une partition de musique aux notes silencieuses et noires, rythme saccadé, tempo crescendo.

Victime d’une expérience traumatisante crainte par toutes les femmes, elle va s’emmurer dans le silence. Faire comme si cela ne s’était jamais passé. Ce choix du silence va lui porter préjudice. La victime deviendra bourreau, pire son propre bourreau…

J’ai apprécié ce récit qui s’étale sur moins de 200 pages. Je l’ai terminée en moins de 3 heures et j’en profite pour dire merci à tous ces auteurs qui savent qu’on n’a que 24 heures dans la journée et répondent de façon optimale à mon envie de lecture quotidienne et rapide. 😀

La plume de Menegaux a été une belle découverte. Travaillée, fluide, mélancolique et vive, elle est.

Ce récit a été une claque, une leçon de vie pour moi. Les choix que nous faisons conditionnent nos vies mais aussi celles de nos proches. Croire qu’on peut s’en sortir toute seule est carrément faux. Non, on ne peut pas tout garder en soi surtout lorsqu’on a vécu une expérience traumatisante. Il est nécessaire d’en parler ne serait-ce qu’à un psychologue.

J’ai eu de l’empathie pour cette femme désorientée après cette expérience traumatisante même si j’ai eu envie de la secouer voire de la gifler à chacune de ses mauvaises décisions. Non, tous les secrets ne sont pas bons à taire. Le poids du silence est parfois trop lourd à porter et son prix trop élevé. Claire aurait eu une autre vie si elle n’avait pas fait ses mauvais choix, si elle n’avait pas tant tenu à son image. 

Arrogante, je n’ai pas eu l’humilité de te faire confiance. Suffisante, j’ai voulu m’en sortir toute seule. J’ai été orgueilleuse, stupide et indigne.

 

Lorsqu’on arrive au twist final qui peut être abracadabrant à première vue, on ne peut qu’affirmer que Claire et son mari auraient dû aller jusqu’au bout pour confirmer leur hypothèse, effacer leurs doutes. On arrive au point final de cette histoire et on ne peut s’empêcher de dire : quel gâchis !

 

Je vous invite à découvrir ce livre percutant qui offre une belle réflexion sur la communication dans le couple, la culpabilité, le poids du silence, la gestion de cette expérience traumatisante qu’est la contrainte à un acte sexuel. 

 

En fouinant sur le net, j’ai découvert qu’un autre roman traitait du sujet et avait beaucoup de similitudes avec « Je me suis tue« . Il s’agit du roman le malheur du bas d’Inès Bayard. Coïncidence, influence ou plagiat ? Je referme la parenthèse.

 

signature coeur graceminlibe

 

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Comme le bon pain de Mariama Ndoye

« Je dédie ce livre à toutes les « Dames pâtes », qu’elles soient pétries par des mains pures ou moins pures ; qu’importe, le levain fera monter la pâte et le bon pain nourrira le monde. Paraphrasant Térence, j’affirme : « Je suis femme, je veux que rien de ce qui est féminin ne me soit étranger. »
Toute femme, à la lecture de ce livre, se retrouvera à l’une ou l’autre page, ce n’est pas un hasard… J’ai donc peint un panneau de l’immense fresque que constitue l’éternel féminin. »

l'Afrique écrit

Ce roman est arrivé dans ma wishlist après l’avoir vu dans la liste des coups de cœur d’Isaïe Biton Koulibaly l’un des auteurs les plus célèbres de mon pays. J’ai voulu savoir pourquoi il avait adoré ce roman.

J’ai déjà lu une biographie de Mariama Ndoye et j’avais apprécié sa plume. La douceur émane de ses écrits, chose commune aux auteures sénégalaises que j’ai lues.

Dans ce roman, Bigué est la narratrice. Elle m’a fait sourire dès les premières lignes. avec sa forte confiance en elle. Elle est consciente de ses atouts et elle les égrène sans en oublier aucun.

Bigué nous fait des confidences. Des confidences qui lui appartiennent et celles des femmes de son entourage.

On le dit souvent dans mon pays : si ton homme croise le chemin d’une sénégalaise, tu es foutue ! Les femmes sénégalaises savent s’occuper des hommes et ce que Bigué nous confie dans ce livre ne font que confirmer ces dires. Les femmes sénégalaises sont dangereuses ! (rires)

Avec Bigué, on en apprend beaucoup sur l’art conjugal. Les femmes sénégalaises sont aux petits soins de leurs hommes, on leur inculque ces valeurs dès l’enfance. On leur apprend qu’elles doivent lutter pour garder leur mari près d’elle et être la préférée si elles sont dans un foyer polygame. Elles sont donc prêtes à tout pour assurer la stabilité de leur foyer. A la guerre, comme à la guerre !

Bigué nous livre ses états d’âme de femme qui aura bientôt une co-épouse. Elle nous livre les peines des femmes mariées, ces femmes mariées aux hommes volages, polygames.

Ce qu’elle a enduré dans son ménage, le pain ne l’a pas enduré dans le four.

 

Le mot est lâché: la polygamie. Notre mal n’est pas ailleurs, nous ne sommes ni voilées, ni dévoilées d’ailleurs, contre notre gré. Nous ne sommes ni excisées, ni infibulées, ni vendues, ni violées. Non ! Pire que cela ! Nous n’avons pas le droit d’aimer et d’être aimées en paix.

 

Elle nous dresse aussi le portrait de la société sénégalaise :

La vie dans ma société consiste en cela, sauvegarder les apparences au mépris parfois de son propre équilibre mental. Cela s’apprend. Comme tout dans la vie, cela se maîtrise petit à petit puis cela devient une seconde nature, puis une vraie nature, entre-temps on est devenu une autre. La maturité accouche aussi dans la douleur. On mûrit en perdant un être cher, une situation sécurisante, une bonne santé. Moi, j’étais appelée à mûrir en perdant mes certitudes.

 

J’ai bien aimé ce livre qui raisonne sur l’amour. J’ai souri en lisant certains proverbes et réflexions.

Au bout d’un certain temps, il ne reste rien d’un amour, si grand fût-il. Il aura pu se muer en amitié, en tendresse apitoyée, en fraternité, voire se dénaturer en indifférence, haine ou mépris.

 

“Le cœur est un tombeau” nul ne doit voir ce qui s’y trame, ce qui s’y joue, ce qui s’y passe réellement.

 

Aussi dans la famille, notre miroir préféré est-il devenu le regard des hommes. Il est presque plus flatteur que le vrai et pour cause, souvent intéressé.

 

L’intrigue est assez linéaire, du coup je me suis un peu ennuyée à la moitié de l’ouvrage. Heureusement le livre ne compte pas plus de 200 pages. J’ai compris pourquoi Isaïe Biton Koulibaly a aimé ce livre, il aborde son sujet de prédilection : les relations conjugales.

CONCLUSION : Comme le bon pain est une douce lecture. Si vous avez envie d’avoir quelques astuces pour “pimenter” votre vie de couple ou rire des mésaventures conjugales, n’hésitez pas à  lire ce roman.

ATTENTION : Ce livre est fortement déconseillé aux féministes. Elles vont péter une durite ! 

Christmas

Editions : Nouvelles Editions Ivoiriennes

Nombre de pages : 190

Date de publication : 2001

signature coeur graceminlibe

Publié dans Psyché

« challenge un peu con mais pas trop » saison 1, #épisode 1

Chers amis d’ici et d’ailleurs,

C’est avec une vive émotion que je vous écris. Vous savez, j’ai souvent envie de vous écrire mais pas pour parler de livres. Je ne savais pas trop comment vous l’annoncer et Encore une connasse parisienne a eu la brillante idée de lancer un challenge : le « Challenge un peu con mais pas trop ».

Il s’agit de 12 thèmes sur lesquels idéalement on écrira 300 mots minimum et c’est encore mieux si on peut accompagner son texte d’une photo. Ce challenge requiert une bonne dose d’humour, de dérision, de folie. 

J’ai découvert ce challenge grâce à la plus folle des blogueuses que je suis : Juliet595 ! Bisous ma belle même si tu te fais rare sur mon blog ces temps-ci. 😛

Parce que les premières fois doivent marquer, j’ai décidé de débuter ce challenge avec le thème qui me parle le plus : 

Deux ou trois célébrités à qui vous ne diriez pas « non » si vous les croisiez par hasard dans la vraie vie.

Pour ceux qui ont assisté au 3e award de ma vie de blogueuse, vous devinez sans doute le nom de cet homme à qui je chanterai volontiers : Prends moi cadeau oooo, emmène-moi où tu veux, fais de moi ce que tu veux, emmène-moi où tu veux, fais de moi ce que tu veux. (Seka Seka de Dj Marechal à partir de la 40e seconde)

Il s’agit de Keanu REEVES !   J’aime tout en lui même ce que j’ignore…. Pour rappel, nous étions déjà mariés dans une vie antérieure et je veux que ça se reproduise dans cette vie.

Grâce Minlibé en couple avec Keanu Reeves
Photo collée sur la porte des toilettes

Notre second mariage aura pour thème le Cinéma et deux beaux enfants viendront sceller notre union. Dans la vie antérieure, nous en avions eu quatre et qu’est-ce qu’ils étaient difficiles à gérer ! 

Thème cinema
Crédit photo : les filles de Gaia

Si je ne croise pas Keanu Reeves, j’aimerais bien pouvoir croiser MIKA ! mon Michael, mon nounours, mon instant douceur.

Mika en couple avec Grâce Minlibé

Je lui chanterai :

« Parce que c’est toi, j’oserais tout affronter
Et c’est toi à qui j’pourrais pardonner
Parce que c’est toi
Rien que pour ça
Parce que c’est toi, j’voudrais un jour un enfant
Et non pas parce que c’est le moment
Parce que c’est toi
Je veux te voir dedans
J’verrais dans ses yeux tous ces petits défauts
Parce que parfait n’est plus mon créneau
Parce que c’est toi »
Notre mariage aura pour thème la Musique et nous aurons quatre beaux  enfants dont trois adoptés en Afrique, en Asie. Notre famille sera universelle 😀
Source : mariage moderne
Le troisième à qui je ne dirai jamais non c’est Ryan Gosling. Il est trop canon ! 
Grâce Minlibé et Ryan Gosling
Voilà la chanson qu’il m’inspire.
« Des yeux qui font baisser les miens
Un rire qui se perd sur sa bouche
Voilà le portrait sans retouche
De l’homme auquel j’appartiens
Quand il me prend dans ses bras
Il me parle tout bas
Je vois la vie en rose
Il me dit des mots d’amour
Des mots de tous les jours
Et ça me fait quelque chose
Il est entré dans mon cœur
Une part de bonheur
Dont je connais la cause
C’est lui pour moi, moi pour lui dans la vie
Il me l’a dit, l’a juré pour la vie
Et dès que je l’aperçois
Alors je sens en moi
Mon cœur qui bat
Des nuits d’amour à ne plus en finir
Un grand bonheur qui prend sa place
Des ennuis, des chagrins, s’effacent
Heureux, heureux à en mourir »
Notre mariage aura pour thème le champêtre chic. 
Theme Champêtre chic 1
Source : les filles de Gaia
Nous n’aurons qu’un seul enfant qui aimera beaucoup passer les week-end chez ses cousins pour que j’exploite au maximum celui avec qui je ne ferai qu’une seule chair 😀
Ah, ces hommes ! Je pourrais en parler toute la journée mais bon on est Lundi et il faut bien que je fasse ce pour quoi on me paie gracieusement. 
Dites-moi avec lequel je forme le plus beau couple et si vous avez envie de me confier le nom des célébrités à qui vous ne diriez pas « non », faites-le en commentaire 🙂

Excellente journée les amis ! Soyons fous, vivons heureux !

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Le 3e award de ma vie de blogueuse

Résultat de recherche d'images pour

Après avoir été nominée au Dragon’s Loyalty Award et au BOOK FANGIRLING AWARD, les blogueuses de Ma vie, mes humeurs et Côté positif m’ont nominée au Liebster Award.

Yasmine de Ma vie, mes humeurs est une blogueuse en or. Elle est l’une des blogueuses les plus actives sur mon blog. Sur le sien, vous trouverez des articles lifestyle. 

Côté positif , elle, a des articles inspirants sur le développement personnel. 

C’est une agréable surprise d’être doublement nominée par ces femmes pétillantes. 

Mais le Liebster Award, c’est quoi ?

C’est un petit jeu de blogueurs en blogueurs qui vise à faire découvrir et promouvoir des blogs peu connus. 

Les règles sont les suivantes : 

  1. Mentionner le blog qui vous a nominé
  2. Citer onze points à savoir sur vous.
  3. Répondre aux questions que je vous ai posé au-dessus.
  4. Nominer à votre tour onze blogs de moins de 200 abonnés (autant que faire se peut), insérez leur lien et informez-les de cette nomination.
  5. Ne pas oublier de prévenir le blog qui vous a nominé que votre billet est en ligne !
  6. Faire la liste des 11 questions que vous posez aux  blogs que vous choisissez de nominer. Vos propres questions, pas un vulgaire copier-coller des autres (même si vous avez le droit d’en piocher une à droite, à gauche).

Il m’a été difficile de dire 7 choses intéressantes sur moi lors du  Dragon’s Loyalty Award, arriverais-je à dire 11 choses cette fois-ci ?

Résultat de recherche d'images pour

  1. J’adore étudier, apprendre de nouvelles choses.
  2. Je suis la reine de l’économie. Je fais d’énormes analyses avant d’acheter. Est-ce que j’en ai réellement besoin, est-ce vital, est-ce vraiment urgent ?
  3. Je suis une carnivore. Je meurs si on m’oblige à être végétarienne.
  4. Mes affaires sont ordonnées mais pas pour longtemps. 😀
  5. Je suis hyper fan du caramel au beurre salé ! Rien qu’en l’écrivant, je salive.
  6. J’étais Je suis fan des nounours. J’ai eu du mal à me séparer d’Anna, mon dernier nounours (elle ne rentrait pas dans ma valise et une jeune fille de 20 ans qui prend l’avion avec un nounours en main, ça ne le fait pas)
  7. Je ne pourrais pas me lasser de regarder Something New. La preuve, je l’ai regardé la semaine dernière et deux fois 😀
  8. Je suis une militante néo-féministe. Oui, l’homme ne fait pas la femme mais nous ne sommes pas en guerre contre les hommes, plutôt contre les idées.
  9. Je suis une introvertie.
  10. Dans une autre vie, j’étais l’épouse de Keanu Reeves ! Sans rire, c’est mon acteur préféré. J’aimerais beaucoup le rencontrer. ❤ ❤ ❤
  11. Je suis une tata poule.

Passons maintenant aux réponses aux questions de Ma vie, mes humeurs 

questions liebster awards

  1. Quel type d’émission aimerais tu animer ? Une émission de divertissement, les jeux
  2. En quel animal tu voudrais être réincarné ? Je ne crois pas à la réincarnation mais pour jouer le jeu ce serait un chien.
  3. Quel est le livre qui t’as le plus marqué ? Le 1er qui me vient à l’esprit : Purgatoire des innocents.
  4. Où souhaiterais-tu être en ce moment ? Au Cap-vert, sur une plage.
  5. La dernière fois que tu t’es énervée ? La faute à ma nièce qui ne soigne pas son écriture.
  6. Si on te donnait un vœu, ce serait ? Devenir best-seller.
  7. Ton péché mignon ? L’affairage ( le terme commérage est un peu fort pour moi 😛 )
  8. Entre les deux tu es Tim Burton ou Quentin Tarantino ? Tim Burton.
  9. Si tu pouvais être un super héros ? Batman.
  10. Le mot qui te décrit le plus ? Authentique.
  11. Que dirais tu à ton blog ? Tu n’es pas populaire mais tu as de la valeur, tu es utile. 

 

 

Les réponses aux questions de Côté positif 

  1. Si tu ne pouvais laisser qu’un seul conseil à tes enfants, lequel serait-il ? Craignez Dieu, cherchez sa Présence en tout temps.
  2. Quel est ton hobby favori ? La lecture
  3. Eau, feu, terre, air: lequel de ces 4 éléments te correspond le mieux ? Air !
    Je suis aussi légère qu’une plume. 
  4. Qu’est ce qui rendrait notre monde meilleur ? Que chaque Homme craigne Dieu.
  5. Qu’est-ce qui t’a le plus rendu fière en tant que blogueuse ? Pouvoir être utile aux autres, savoir que j’inspire des femmes. 
  6. Quel est l’article dont tu es le plus fière ? Il y en a pas mal mais puisqu’il faut choisir je dirais le rencontrer au bon moment. Je suis très fière de mon analyse. 🙂
  7. Comment te décrirais-tu en 2 adjectifs (une qualité et un défaut) ? Rigoureuse et égoïste.
  8. Crois-tu au coup de foudre ? Non, pour moi c’est un amour à court terme.
  9. De quelle religion es-tu ? J’appartiens à Jésus Christ ❤ ❤ ❤
  10. Quelle était ta dernière expérience joyeuse ? Inspirer des jeunes filles de différents lycées de Bingerville à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme en partageant mon parcours académique et professionnel. 
  11. Que tu préfères dans ton blog que certains blogs n’ont pas ? Euh… ma thématique sur le célibat sain et épanoui. 

Résultat de recherche d'images pour

Mes nominés sont :

  1. Le Blog du Poète de l’Espoir (litterature)
  2. Le libre penseur (célibat)
  3. Les livres de Zélie (littérature)
  4. Chris poète officiel (actualités)
  5. Elisamodish (mode)
  6. Alec à la bibliothèque (littérature)
  7. Audrey (littérature)
  8. Deslivres en poutoulou (littérature)
  9. Lady sunshine (lifestyle, mode)
  10. Lire à la folie (littérature)
  11. Le cactus sahélien (littérature)

Voici les 11 questions auxquelles vous devez répondre

  1. Pourquoi tu blogues ?
  2. Pourquoi ce nom pour ton blog ?
  3. Un article dont tu es fier ?
  4. Quelles sont tes inspirations quotidiennes ?
  5. Si tu devais choisir une chanson pour décrire ton blog, ce serait … ?
  6. La thématique (ou rubrique) que tu préfères dans ton blog ?
  7. Quel est ton réseau social préféré ?
  8. Quel est ton moment préféré de la journée ?
  9. Un artiste (écrivain, architecte, artisan, graphiste ou autre) qui te transporte ? 
  10. De quel livre ne pourras-tu jamais te séparer, même pour un prêt ?
  11. Une citation, pensée que tu voudrais partager. 

Hâte de lire vos réponses. Et si vous voulez en savoir davantage sur moi, n’hésitez pas à poser des questions supplémentaires 🙂

GM signature

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 13 – Girl Power

Voici le Throwback Thursday Livresque !

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres !

Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Print


Cette semaine, le thème est Girl Power (féminisme ou des romans avec un personnage principal féminin) proposé par La tête en Claire

 

girlpower

Puisqu’on est le lendemain de la journée de la femme, j’ai choisi de vous présenter un livre à l’univers très féminin : 

Une si longue lettre de Mariama Ba

Résultat de recherche d'images pour "une si longue lettre"

Une si longue lettre est une oeuvre majeure, pour ce qu’elle dit de la condition des femmes. Au coeur de ce roman, la lettre que l’une d’elle, Ramatoulaye, adresse à sa meilleure amie, pendant la réclusion traditionnelle qui suit son veuvage.
Elle y évoque leurs souvenirs heureux d’étudiantes impatientes de changer le monde. Elle rappelle aussi les mariages forcés, l’absence de droit des femmes comme le droit à l’éducation. Et tandis que sa belle-famille vient prestement reprendre les affaires du défunt, Ramatoulaye évoque alors avec douleur le jour où son mari prit une seconde épouse, plus jeune, ruinant vingt-cinq années de vie commune et d’amour.
La Sénégalaise Mariana Bâ est la première romancière africaine à décrire avec une telle lumière la place faite aux femmes dans sa société.
Ce puissant livre parle des douleurs et des espoirs d’une femme. Il exhorte les femmes à s’impliquer de plus en plus à la gestion des choses publiques, à dire non quand il le faut.
J’ai lu cette oeuvre au collège et elle m’a laissé un bon souvenir. Cette longue lettre est touchante, pleine de sensibilité. J’ai aimé le ton doux amer de l’oeuvre. J’ai eu mal au coeur en voyant tous les combats à mener pour une  meilleure valorisation de la femme en Afrique. Le statut de veuve en Afrique est parfois si éprouvant. Souvent, la belle-famille vous spolie, vous humilie, c’est écoeurant. 
Une si longue lettre est une oeuvre à lire et à faire lire. J’espère que vous l’inscrirez dans votre PAL. 🙂
Et dire que j’ai aimé cet homme, dire que je lui ai consacré trente ans de ma vie, dire que j’ai porté douze fois son enfant. L’adjonction d’une rivale à ma vie ne lui a pas suffi. En aimant une autre, il a brûlé son passé moralement et matériellement, il a osé pareil reniement… et pourtant. Et pourtant que n’a-t-il fait pour que je devienne sa femme !
 Alors que la femme puise, dans le cours des ans, la force de s’attacher, malgré le vieillissement de son compagnon, l’homme, lui, rétrécit de plus en plus son champ de tendresse. Son œil égoïste regarde par-dessus l’épaule de sa conjointe. Il compare ce qu’il eut à ce qu’il n’a plus, ce qu’il a à ce qu’il pourrait avoir.
Il faut inciter la femme à s’intéresser davantage au sort de son pays. Même toi qui rouspètes, tu as préféré ton mari, ta classe, les enfants à la chose publique. Si des hommes seuls militent dans les partis, pourquoi songeraient-ils aux femmes? La réaction est humaine de se donner une large portion quand on partage le gâteau.
Quand on pense que chaque seconde écoulée abrège la vie, on doit profiter intensément de cette seconde, c’est la somme de toutes les secondes perdues ou cueillies qui fait les vies ratées ou réussies.
Quel livre choisirez-vous pour ce thème ? 
signature coeur graceminlibe
Publié dans Ma poésie

Mots d’une mère à son fils et vice versa

Résultat de recherche d'images pour "mère noire et bébé"

 

C’est parfois si…

Entre lui et moi, il y a
Une fusion et des abandons
De la fierté et du déshonneur
Une attente et des absences

Entre lui et moi, il y a cet amour
Sincère mais parfois si…

Résultat de recherche d'images pour "mère noire et adolescent noir"

Entre elle et moi, il y a
Berceuses et éclats de voix
Lourdes exigences et indulgence
Cris de peine et larmes de joie

Entre elle et moi, il y a cet amour
Authentique mais parfois si…

Entre mère et fils, il y a
Des étreintes et des mésententes
Du soutien et de l’affection
Des coups et des réconciliations

Entre mère et fils, il y a cet amour
Indéfinissable mais parfois si…

Résultat de recherche d'images pour "black mother and black teenager"

© Grâce Minlibé 14/02/2015

J’ai écrit ce texte suite à un appel de textes sur un texte. Il s’agissait d’une demande d’une chanteuse (la cinquantaine) qui aurait aimé avoir une chanson parlant de la relation entre elle et son fils ou sa fille. J’avais également un autre texte que vous pourrez lire ici.

Je les ai écrits avec beaucoup d’entrain mais je n’ai eu aucun retour. J’ai été un peu peinée mais je ne regrette pas. Je compte m’exercer à être une parolière. Qu’en pesnez-vous ? Comment trouvez-vous le texte ? Aidez une parolière en devenir 😀

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Tu me fous les boules ! Vaincre le cancer

[…] Personne ne sait d’où tu viens, ni comment tu prends possession des vies. Il faut que tu le saches : moi, mes amis, je les choisis. Mais puisque cette fois-ci tu ne me laisses pas le choix, je vais essayer de te supporter. Mais dis-toi, une fois pour toutes, que nous n’allons pas cheminer ensemble. T’imposer à moi ne fait pas de toi un ami. C’est vrai que nous vivons côte à côte, mais nous ne vivons pas ensemble. Nuance. Tout comme vivre à côté de, n’est point vivre aux côtés de… Nuance encore (…) 

tu me fous les boules !

Agnès Kraidy, journaliste-écrivain ivoirienne a eu le cancer du sein. Diagnostiquée très tôt, correctement traitée, elle a pu se débarrasser de ce mal.

Guérie, elle décide de partager son expérience, diffuser un message d’espoir :  « le cancer bien qu’étant une affection grave, n’est plus une fatalité ».

Dans ce long monologue qui s’étale sur 65 pages, Agnès Kraidy personnifie le cancer, lui balance à la figure toute la rage et l’aversion qu’elle éprouve pour lui. Ses mots portent sa douleur, son refus de perdre la bataille pour la vie ; ils sont bruts, forts.

A cet intrus, cet adversaire tenace, elle crie : « Tu viens toujours sur la pointe des pieds. Comme un voleur. Voleur de vies ! Voleur de vies ! Voleur d’espoirs ! Voleur d’espérances ! Voleur de rêves ! Violeur de sèves de vie. Violeur de sérénité. »

Agnès Kraidy ne veut pas reculer devant son adversaire, elle ne pense pas au pire.

« Et puis, dans tous les cas, le pire n’est pas ce qu’il y a de plus désespérant. » Affirme-t-elle

Tout se passe comme si tout était normal. Je n’ai peut-être pas encore pris conscience de toute la gravité de ma situation. Mais quelle situation ? Elle n’est pas si dramatique quand on prend le temps de la regarder de près. Je suis en vie, je vais vivre. Et je veux vivre. Mon aventure avec la vie, je veux la poursuivre… Longtemps. Longtemps encore

La mort et la vie sont les deux faces d’une même pièce. On ne peut apprécier la vie en ayant peur de la mort.

Agnès Kraidy veut que son expérience serve aux femmes. Elle les sensibilise, les invite à faire un dépistage et à être l’écoute de leurs corps. Elle rappelle ceci : « s’aimer, c’est se sauver soi-même. »

Elle sensibilise également les compagnons de ces femmes.

Toucher sa compagne, c’est aller au-delà des caresses. C’est prendre le temps de la palper.

Elle nous donne de précieuses informations. J’ignorais par exemple que le sport était un allié de taille dans la lutte que le patient menait contre le cancer.

Une pratique régulière d’une activité physique diminue le risque de récidive de 50%, aide à lutter contre la fatigue.

J’ai apprécié ce livre pour la beauté de ses mots, pour l’émotion qu’il draine, pour la note d’espoir qu’il joue.

J’ai été à la 1ère cérémonie de dédicace de l’oeuvre et j’ai été attristée et fortifiée par les témoignages d’homme ou de femme ayant eu le cancer.

Le cancer n’est pas un mythe. Faisons-nous dépister, encourageons notre entourage à le faire.

Publié dans Panaché

Le 1er Award de ma vie de blogueuse

Coucou les amis ! J’ai été nominée au Dragon’s Loyalty Award !!! 

Qu’est ce que c’est ? C’est un tag qui permet à un blogueur de remercier les visiteurs – blogueurs eux aussi – les plus actifs sur un blog.

Les règles sont les suivantes:
  • Poster l’Award sur son blog.
  • Annoncer que l’on a gagné et mettre un lien vers la personne qui vous a nominé.
  • Présenter 6 blogs qui méritent l’Award.
  • Mettre un lien vers leur blog et leur faire savoir qu’ils ont reçu un Award.
  • Écrire 7 choses intéressantes sur soi.

DRAGON LOYALTY AWARD

C’est ma 1ère nomination à un tag et ça me fait très plaisir d’y participer. J’ai été très flattée d’avoir été tagué par Lectures familiales.

Je l’ai découverte récemment grâce à son article Les 100 livres préférés des blogueurs dont elle avait publié le lien dans un groupe de lecture sur Facebook.

J’ai décidé de la suivre parce que j’aime découvrir de nouveaux blogs et de nouvelles idées lecture mais aussi pour sa sympathie et son ouverture d’esprit.

Je ne la connais pas personnellement mais on sent qu’elle aime aller vers les autres, a soif de  découvrir l’inconnu.

L’aimable personne qui m’a nominée étant présentée, il est temps de passer aux blogueuses qui méritent un Award.

Les nominées sont :

Roulements de tambour ……

cropped-cropped-cropped-siteweb21

Loranna Crew

L’une des premières blogueuses à m’avoir accompagnée dans cette aventure. Elle m’a même fait l’honneur d’être interviewée !!!! Cette jeune dame a écrit un roman psychologique que je vous présenterai bientôt. Ses articles de blog sont axés sur la promotion de son roman, de l’écriture et des jeunes auteurs.

Les motordusd’AnneJu

Je ne peux  remercier les blogueurs les plus actifs sur mon blog et ne pas la nominer.

I-M-P-O-S-S-I-B-L-E

Elle like la majorité de mes articles et les commente souvent. J’apprécie son blog pour sa variété. Elle est fan de polars, fait découvrir de nouveaux livres et de nouvelles séries.

Mamiemissivory

Ivoirienne, elle nous fait découvrir les bons restaurants à Abidjan. J’aime beaucoup son blog culinaire. Ses photos me font saliver à chaque fois.

Lilirose

Elle fait partie de ma communauté Blogueuses/ Youtubeuses Noires Francophones et est hyper douée en nail art. C’est toujours un plaisir pour moi de regarder ses créations.

NAIL ART

Be Black’N’Pretty

Elle fait également partie de ma communauté Blogueuses/Youtubeuses Noires Francophones. Elle est passionnée de beauté et cheveux afro. Je lis ses articles quand je veux rafraîchir ma culture en makeup.

May for you

Un blog bien sympa où on parle mode. Ce n’est pas ma passion mais c’est agréable de voir de jolies tenues.

Alors maintenant les 7 choses sur moi ….

Je ne savais pas du tout quoi dire au début alors j’ai fait une recherche google. 😀

à propos de moi

Les résultats n’étant pas très concluants, j’ai fouillé dans ma mémoire.

  1. Le premier livre que j’ai lu est Hansel et Gretel.
  2. J’ai vécu 3 ans au Maroc et 5 ans en France.
  3. J’ai passé 10 jours incroyables à Ischia (en Italie), j’ai réussi à prendre 2 kilos en 10 jours !!!!

ischia

4. Jusqu’en classe de première, je rêvais d’être pédiatre. Après une conférence sur la diplomatie, j’ai abandonné cette envie. Je pense que ma mère a un peu de regret mais bon… 🙂

5. J’ai pratiqué le scoutisme activement pendant 8 ans.

scoutisme

6. Je préfère les longs-métrages aux séries. J’aime regarder et passer à autre chose. En règle générale, j’aime ce qui est court, ne dure pas.  Je n’aime pas attendre la suite, devenir accroc.

7. Les piliers de ma vie sont DIEU, ma famille, mes amis.

GOD, family and friends

Voilà, j’espère que vous avez apprécié ce petit moment intime. Je vous envoie plein de bisous. (je ne le fais pas souvent alors profitez !!!!! 😀 )

Malheureusement, le tag ne s’adresse pas aux abonnés actifs qui n’ont pas de blog. Je ne vous oublie pas, je vous décernerai un Award spécial.

Merci à tous d’être là !  (et hop ! Une autre série de bisous ! 🙂 )

Publié dans Quand on est célib'

Futur partenaire de vie: ma wishlist

Il y a quelques jours, je suis tombée sur lui en classant des dossiers, je l’ai revu et j’ai souri. Il n’avait pas pris une ride, il était resté le même: celui qui prenait plaisir à garder mes vœux.

Lui, c’est mon cahier de vie affective et il a 6 ans!!!!! 😀

Dans quelles circonstances est-il né? Après la grande vague de mes déboires amoureux que vous pouvez lire dans Chimères de verre.

Je voulais redonner une seconde vie à mon cœur, lui dire qu’il avait encore de bonnes raisons de croire en l’amour.

Mes désillusions amoureuses ont eu l’avantage de me permettre d’identifier les qualités que je voudrais retrouver chez mon partenaire non d’une nuit mais de toute une vie.

Ma wishlist se présentait de cette façon:

Ce que je veux  

  • Un homme passionné de DIEU

C’est mon premier désir basé sur la vérité universelle qui est: « notre vie doit être partagée avec quelqu’un qui a des besoins identiques aux nôtres. »

  • Un homme intelligent

Un homme qui fait preuve de discernement, de jugement et de bon sens.

  • Un homme drôle

Parce que rire c’est bon pour la santé.

  • Un doux

Rien ne vaut un homme affectueux avec un petit air de candeur.

wishlist

  • Un leader demandeur

J’avoue: je ne sais pas ce que je mettais derrière ces mots. A 19 ans, je trouvais ces mots très classes. 😀

Comme quoi on émet souvent  des qualités qu’on n’a pas vraiment creusées.

Aujourd’hui je pourrais dire un homme avec de l’ambition mais qui est d’un caractère simple, sans prétention.

  • Un homme qui fait attention à lui

Pas un homme qui a plus de produits de beauté que moi, juste un homme soigné, faisant attention à sa santé (ce qui inclut une non-consommation de tabac, une consommation sobre d’alcool. Eh oui, on ne va pas boire que de l’eau au dîner!!!)

  • Plus âgé que moi (différence limitée à 10 ans)

J’ai toujours eu un faible pour les hommes plus âgés que moi parce que je les juge plus matures.

Ce que je ne veux pas 

  • Un homme négligent

Qui néglige son apparence, son âme, sa santé parce qu’il faut bien mourir de quelque chose.

  • Autoritaire

Celui qui a une mauvaise conception de la soumission, celui qui veut me priver de ma liberté.

  • Timide et mou

Un homme hésitant, qui manque de caractère ?! Non, merci!

J’ai écrit ces mots avec toute la candeur d’une jeune fille de 19 ans.  Avouez que je n’étais pas trop exigeante, je n’ai pas désigné son niveau d’études, le nombre d’enfants qu’il voudrait ;  je n’ai pas évoqué les critères physiques 😛

Physiquement, je voulais un homme avec un visage charmant qui serait bien plus grand que moi mais pas comme Taylor.

Ma liste faite, j’attendais que l’homme qui possède ces traits de caractère se présente à moi. Il s’est  présenté avec mais ça a été la catastrophe!!!

Il m’a au moins permis d’ajuster ma wishlist:

Ce que je veux

  • Plus âgé que moi (différence limitée à 5 ans)

Ce que je ne veux pas

  • Plus attaché à sa confession religieuse qu’au Christianisme

Ma liste mise à jour, j’attendais mon homme idéal. Puis un jour, j’ai fait une rencontre qui m’a permis de reconsidérer mon célibat. Cette rencontre m’a bouleversée et je me suis rendu compte que je ne devrais pas attendre l’amour pour être heureuse, le bonheur se trouvait dans ce que j’avais déjà.

J’ai cessé de courir après l’amour. Je cours maintenant après moi. 🙂

Je me plais dans mon célibat mais la vie nous réserve bien des surprises. Il se pourrait qu’elle mette quelqu’un sur mon chemin.

Quelqu’un qui satisfera aux exigences de ma wishlist ? Oui et non.

Je m’explique.

Personne ne peut prétendre se connaître parfaitement, connaître précisément ce qui est meilleur pour lui. Par méconnaissance,  j’ai sûrement omis des qualités essentielles que mon partenaire devrait avoir.

La Providence  connaissant  parfaitement ce qui est meilleur pour moi, je décide donc de lui faire confiance  et de me laisser surprendre par elle.

Mandy Hale

Ainsi s’achève le récit de l’évolution de ma wishlist.

Avez-vous une wishlist, mes chers amis célibataires? A-t-elle évolué dans le temps?

Pour celles qui sont mariées, aviez-vous une wishlist? Êtes-vous tombée sur votre homme idéal?