Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Maman a tort de Michel Bussi

Résultat de recherche d'images pour "maman a tort"

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. Il est le seul… Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé. Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Que les masques tombent. Qui est Malone ?

 

l'Afrique écrit

 

Après avoir lu et apprécié n’oublier jamais, j’ai voulu découvrir un autre roman de Michel Bussi. En 2017, mon choix s’est porté sur Maman a tort. Je ne sais plus pour quelles raisons. J’ai commencé ma lecture et n’ayant pas été captivée, je l’ai mis de côté.

En avril dernier, Michel Bussi était l’auteur du mois d’un challenge sur Livraddict. J’ai décidé de participer et de finir la lecture de ce roman.

 

Le résumé du livre fait envie. Qui est donc la maman de Malone si ce n’est pas celle qui l’amène régulièrement à l’école ? Où est donc sa vraie mère ? Ce petit garçon s’imagine-t-il une autre vie ?

Des questions qui assiègent notre esprit durant la lecture. Le roman fait 76 chapitres et qu’est-ce que j’ai trouvé long les 50 premiers chapitres ! Pendant que Vasile, le psychologue beau gosse sur lequel fantasme la commandante Marianne Augresse, essaie de rassembler les pièces du puzzle afin de vérifier les dires de l’enfant, la commandante mène une autre enquête. Un cambriolage effectué par un quatuor dont l’un des membres échappe à la police. A chaque fois, ils sont à deux doigts de le coincer mais il réussit à leur filer entre les doigts. Au fil du temps, ça a fini par m’agacer.

Vasile est le seul personnage auquel je me suis attachée. Grâce à lui, j’ai appris un peu plus sur le fonctionnement de la mémoire d’un enfant. Marianne, elle, m’a agacée avec son horloge biologique. C’est une obsession ! Elle revient souvent là-dessus et je n’en pouvais plus. Ça ne m’a émue que quelques instants, après j’ai eu envie de passer à autre chose. Je désirais de l’action, des rebondissements.

Je trouve que l’auteur a mis trop de temps à dresser le décor, étoffer le mystère de l’histoire. Il m’a tellement donné de temps libre durant sa narration que j’ai pu deviner certains indices sur le dénouement de l’intrigue.

Rassurez-vous, n’étant ni Sherlock Holmes, ni Hercule Poirot, Michel Bussi a réussi à me berner durant les derniers chapitres avec ces révélations. Là, j’ai trouvé le suspense, le rythme haletant que je cherchais.

Pour épater le lecteur exigeant, l’auteur a fait montre d’une complexité sans égale. J’ai trouvé que certains faits étaient trop tirés par les cheveux notamment l’âge de Malone. C’est un gamin de 3 ans qui arrive à faire tout ça ? Est-ce un surdoué ?

J’ai trouvé très maladroit le dénouement final pour Marianne. Il est digne d’un feuilleton insipide de Novelas TV.

En conclusion ?

Maman a tort est une lecture fluide mais qui n’a pas su me captiver du début à la fin. C’est un roman incomplet pour moi pour toutes les raisons citées précédemment.

 

Avez-vous regardé l’adaptation télé de ce roman ?

 

Je lirai peut-être Nymphéas noirs l’an prochain, ce roman de Bussi qui a épaté bon nombre de lecteurs. Et vous, l’avez-vous lu ?

 

fleur v1

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

La Kube du romantisme entre joie et désillusion

Ce mois-ci nous vous embarquons dans le thème du romantisme avec la collection &moi, une collection 100% romance !

La Kube

 

Nous étions en février et vous savez mon attrait pour la romance, comment aurais-je pu passer à côté de cette Kube ?

J’ai donc sauté sur l’occasion et passé commande.  

img_20190401_204403

La préface

C’est ma 3e Kube et j’ai trouvé cette préface utile car elle indique les coups de cœur des libraires : trois livres sur l’Amérique des paumés. Il y a également une chronique de Page des Libraires et l’une des nouvelles libraires Kube propose une sélection de cinq romances : 

  • Dévorez Toute résistance serait futile de Jenny Colgan
  • Nos étoiles contraires de John Green
  • La Petite librairie des cœurs brisés d’Annie Darling
  • Un jour de David Nicholls
  • Carry on de Rainbow Rowell

Elle les a classées en 5 thèmes : la romance la plus improbable, la plus longue, la plus magique, la plus triste, la plus littéraire. Sauriez-vous rattacher chaque livre à un thème ?

Vous avez 5 minutes pour le faire 😀

J’ai bien envie de me laisser tenter par les livres de Jenny Colgan et Annie Darling. Et vous ?

 

Le cadeau de l’éditeur du mois

J’ai été déçue. Je m’attendais à des extraits de livre, des nouvelles romantiques personnalisées, hélas ! Je n’ai reçu que trois grandes cartes représentant trois romans des éditions &moi. Elles sont jolies mais je vais sûrement les insérer dans mes prochains swaps ou ma box Aïkan car j’ignore personnellement ce que je peux en faire 😦

img_20190401_204430

 

Les goodies

  • Un marque-page

img_20190401_204512

  • Un joli carnet et un crayon pour écrire nos pensées

img_20190401_204331

  • Deux sachets Clipper Teas dont un sachet d’infusion bio fleurs de sureau, hibiscus et camomille et un sachet de thé blanc framboise bio aromatisé

img_20190401_204314

J’ai commencé par le thé blanc car je n’en avais jamais goûté. J’ai apprécié le parfum, doux en bouche mais je l’ai trouvé légèrement acide. J’ai moins apprécié le second.

  • Une carte postale que j’enverrai promis, juré, craché à Sarah, ma libraire spéciale Kube. Elle est mon élue depuis ma première commande car elle est fan de littérature africaine.

img_20190401_204446

Ici également, j’ai été déçue car ces goodies ne sont pas en accord avec le thème.  Je m’attendais à du sensationnel romantique : un marque-page en cœur ou des bougies parfumées par exemple. 

sad cry GIF

 

Le livre

Je désirais lire une histoire d’amour de couple hétéro mixte (blanc/noir) ou de couples afro. J’ai indiqué la liste suivante à Sarah :

Le sel et le miel de Candy Miller – Cendrillon de Jean-Claude Derey – The hate you give d’Angie Thomas – Le clan des femmes d’Hemley Boum

J’étais sûre de recevoir Le sel et le miel mais Sarah a choisi

img_20190401_204504

 

Ce livre mérite un 18/20 ! Il est excellent. Telles sont les phrases que j’ai prononcées en refermant le livre.

J’ai l’habitude de mettre les livres reçus dans la Kube dans ma box littéraire Aïkan mais celui-là je pense que je vais le garder.

J’avais demandé à lire une belle histoire d’amour. Le clan des femmes a obéi à mon souhait.

Je vous l’avoue, en le mettant dans ma liste, je ne pensais pas qu’il s’agissait d’une histoire d’amour. Des amoureuses de littérature afro en ont dit beaucoup de bien et je désirais ardemment le lire.

Merci Sarah de m’avoir envoyé ce livre.

l'Afrique écrit

Hemley Boum nous raconte la vie de la mère de son père, une biographie un peu romancée mais on a la chance d’avoir très souvent les pensées directes de la grand-mère. Elle a décidé de l’appeler Sarah et elle a bien choisi le nom car sa grand-mère_comme Sarah_ va éprouver la stérilité et être obligée de partager son homme.

le clan des femmes

Mais l’histoire ne commence pas avec la stérilité. Sarah a été mariée à un sénile lorsqu’elle avait environ 9 ans. Une petite fille qu’on va forcer à grandir. Un mariage précoce et forcé qui met en colère et on espère que les mentalités vont changer pour que cela s’arrête définitivement.

Hemley Boum nous décrit l’organisation de la communauté et la place des femmes dans celle-ci.

img_20190402_075043

 

Elle fait le portrait touchant de plusieurs femmes en particulier Première épouse, la première épouse de l’époux de Sarah. Une femme qui va l’épauler, la faire grandir.

Le clan des femmes

 

Hemley Boum

Sarah va avoir la chance de vivre un véritable amour, une réelle intimité avec un homme. Un homme qui n’a aimé qu’elle comme je suis sûre qu’Abraham a aimé Sarah.

J’ai été touchée par sa façon d’aimer Sarah dans le meilleur comme dans le pire. Cet homme est impressionnant. J’espère que mes sœurs et amies connaîtront cet amour.

Un autre portrait admirable est celui de la guérisseuse qui va livrer de belles pensées sur la maternité.

 

Le clan des femmes

citation le clan des femmes

J’ai passé un très bon moment de lecture. Je déclare solennellement que ce livre est à lire et à faire lire.

Pour l’acheter, cliquez ICI

 


 

Pour la première fois, je ne suis satisfaite qu’à 60% du contenu de ma Kube. J’espère que ma prochaine commande me fera oublier ma déception. J’attends d’avoir le coup de cœur pour l’un des prochains thèmes. 

Avez-vous déjà tenté l’expérience Kube ?

 

signature coeur graceminlibe