Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Throwback Thursday Livresque #12 – Si je devais relire un livre

Voici le Throwback Thursday Livresque ! Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres !

Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Print

Le thème de cette semaine est :  Relecture ou Si je devais relire un livre

relecture

Je relis de temps en temps des passages de livres qui m’ont marquée mais jamais un livre en entier. Il y a trop de livres à découvrir.

Mais pour l’occasion, il y a un polar dont je garde un beau souvenir de lecture. Je voudrais le relire pour plusieurs raisons. Il s’agit de …

Résultat de recherche d'images pour "tu me manques de harlan coben france loisirs"

Dix-huit ans que Kat a perdu son père, flic abattu dans une rue de New York. Et que son petit ami, Jeff, l’a quittée sans explication.
Aujourd’hui, Kat est flic à son tour. Toujours célibataire.
Sa meilleure amie l’inscrit sur un site de rencontres. Là, un visage. Le sien. Jeff, son premier amour.
Un contact. Froid. Étrange.
Le doute s’installe. Qui est-il ?
Et puis, cet adolescent aux révélations troublantes.
Pour Kat, c’est le début de l’enquête la plus effroyable, la plus sordide, la plus risquée de sa carrière.
Des femmes piégées sur le net ; un tueur sadique en liberté ; des événements sanglants déterrés du passé.
Les mensonges qui nous lient peuvent-ils aussi nous tuer ? Machiavélique, obsédant, terrifiant, le nouveau séisme du maître de vos nuits blanches.

Je me souviens de l’intrigue intéressante, du personnage d’Aqua, prof de yoga et ami de Kat, personnage complètement décalé qui amène un peu d’originalité et de fantaisie, des rebondissements fréquents, des surprises, du rythme haletant (surtout après les 100 premières pages) mais je ne me souviens pas de la fin qu’on dit surprenante (source Babelio). J’ai un gros trou noir.  😦

J’aimerais relire ce roman pour me plonger à nouveau dans cette fin surprenante et dans  l’univers des méchants plutôt violents, des gentils souvent tourmentés.  

Et vous, quel livre voudriez-vous relire ?

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Une chance de trop

Douze coups de feu, le trou noir…

Douze jours de coma…

Marc se réveille : sa femme est morte et Tara, sa petite fille de six mois, a disparu. 

La demande de rançon est claire : deux millions de dollars et Tara aura la vie sauve. 

une chance de trop

La première oeuvre de l’auteur que j’ai lue est « Tu me manques ». J’avais beaucoup apprécié parce que l’action était continue, les rebondissements multiples.

Désirant retrouver cette dose d’action, j’ai choisi de lire « Une chance de trop« . Ai-je fait le bon choix ?

Mon avis est mitigé.  

Commençons par les points positifs

Le suspense est très présent dans le roman.  On s’interroge, on pose des hypothèses :

Tara est-elle encore en vie ?

Et si c’était Marc qui avait tué sa femme Monica ? 

Edgar et Carson (respectivement le père et l’oncle de Monica) ne sont-ils pas impliqués dans le kidnapping de Tara ? 

Quels rôles ont joué Stacy (la petite sœur de Marc) et Rachel (l’ex-petite amie de Marc) dans le meurtre de Monica et le kidnapping de Tara ? 

On imagine des scénarios, notre liste de suspects s’allonge mais à aucun moment le nom du meurtrier n’apparaît…. Son identité dévoilée, on ne peut dire qu’une chose à l’auteur : tu m’as bien eue.

J’ai apprécié le thème développé par l’auteur : le trafic d’enfants. J’ai été émue par les histoires de Katarina et Tatiana.

Enchaînons sur les points négatifs

Trop de redites et de longueurs,  je me suis ennuyée à certains passages du livre.

Le narrateur décrit dans les moindres détails, il va jusqu’à donner la marque du papier mouchoir ! Je pense que ce n’était pas nécessaire.

Je n’ai pas aimé le happy end de Marc et Rachel, trop prévisible selon moi.

Je n’ai pas aimé le happy end de Larissa Dane. (vous saurez qui c’est quand vous lirez le roman) J’ai trouvé injuste qu’elle s’en sorte si facilement. Ça m’a laissé un goût d’amertume.

Si vous avez-lu le roman, j’aimerais bien savoir ce que vous en avez pensé.

******

Le blog a dépassé la barre des 3000 visiteurs. Merci à ceux qui vont et viennent, à ceux qui restent. 🙂