Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Le secret au quotidien – Rhonda Byrne

J’ai participé de Juillet à Août à un challenge sur Livraddict. A la fin du challenge, le gagnant donne un gage à chaque joueur : chacun a un mois pour lire un livre de sa propre PAL choisi par le gagnant. 

La gagnante a choisi pour moi Le secret de Rhonda ByrneUn livre de développement personnel que j’avais commencé en mai dernier je crois et puis, n’ayant pas d’entrain je l’avais mis de côté.

Des bribes d’un grand Secret ont été découvertes au fil des siècles dans les traditions orales, la littérature, les religions et les philosophies. Pour la première fois, toutes les pièces du Secret sont rassemblées dans une incroyable révélation qui risque de transformer la vie de tous ceux qui en prendront connaissance. Le Secret renferme la sagesse des maîtres des temps modernes. Les hommes et femmes qui l’ont utilisé et mis en pratique ont accompli des choses extraordinaires : ils ont supprimé la maladie, acquis d’immenses fortunes, surmonté des obstacles et réalisé l’impossible. Dans cet ouvrage, vous apprendrez à utiliser Le Secret dans tous les aspects de votre vie. Vous accéderez alors au pouvoir caché, inexploité qui sommeille en vous, et cette révélation pourra devenir une source de joie de tous les instants.

 

l'Afrique écrit

Rhonda Byrne et 24 auteurs nous livrent Le Secret à appliquer pour obtenir tout ce que nous voulons dans la vie.

Au début, je m’ennuyais, je n’apprenais rien. Il était question de foi, de processus créateur, de loi d’attraction. Ce sont des sujets qui m’intéressent mais ce que je lisais dans Le Secret n’était que redite des livres de développement personnel comme ceux de Napoleon Hill, de Robert Kiyosaki et de la Bible. En effet, des paroles de Jésus (extraits des Évangiles) sont citées dans ce livre : 

« Et tout ce que vous demanderez dans une prière pleine de foi, vous l’obtiendrez. » Matthieu 21 verset 22

C’est pourquoi je vous dis : tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous sera accordé. » Marc 11 verset 24

 

Etant donné que la répétition est une vertu pédagogique, j’ai poursuivi ma lecture. Arrivée à la section sur la gratitude et l’amour, mon rapport au livre a changé.

Nous attirons tout ce à quoi nous pensons et tout ce pour quoi nous sommes reconnaissants. Dr John Demartini

J’ai découvert que Le Secret  n’était pas à lire mais à pratiquer. J’ai donc pratiqué certains exercices du Secret notamment le Secret et l’Argent, le Secret et la santé. 

 

Ce livre renforce la positivité, la foi, la joie, le sentiment d’abondance. Il nous encourage à rire, être heureux, utiliser notre imagination pour créer la vie que nous désirons, croire et ressentir que le meilleur est à notre portée.

C’est un livre à lire lorsqu’on va mal, c’est un moyen utile pour remonter la pente. 

 

Je me suis rendu compte en lisant ce livre que la Bible est une source inépuisable pour le renouvellement de la pensée notamment le Livre des Proverbes. Je vais davantage le méditer et l’appliquer. 🙂

 

« Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. » Jean 13 verset 17

 

Un amour interdit Alyssa Cole

 

Il n’est pas nécessaire que vous sachiez comment vos prières seront exaucées. Il n’est pas nécessaire que vous sachiez comment l’Univers se restructurera.
Le comment ne vous concerne pas. Permettez à l’Univers de travailler pour vous. Lorsque vous tentez de déterminer comment cela se produira, vous émettez une fréquence qui traduit un manque de foi, vous dites que vous ne croyez pas avoir déjà reçu ce que vous avez demandé. Vous pensez alors que vous devez agir, et vous ne croyez pas que l’Univers le fera pour vous. Le comment ne fait pas partie du processus créateur.

 

Vous êtes l’héritier du royaume. La prospérité est pour vous un droit inné, et vous détenez la clé de plus d’abondance que vous ne pouvez l’imaginer, et ce, dans tous les domaines de votre vie. Vous méritez toutes les bonnes choses que vous désirez, et l’Univers vous les donnera à condition que vous les appeliez dans votre vie. Maintenant, vous connaissez Le Secret. Vous avez la clé. Cette clé se trouve dans vos pensées et dans vos sentiments, et vous possédez cette clé depuis votre naissance.

 

L’amour et la gratitude peuvent ouvrir des passages dans l’océan, déplacer des montagnes et créer des miracles. L’amour et la gratitude peuvent éradiquer toute maladie.

 

« Tentons de ne pas oublier que toute pensée désagréable est une mauvaise graine que l’on sème littéralement dans notre corps. » Prentice Mulford

 

Le raccourci pour obtenir tout ce que vous voulez dans la vie consiste à Etre heureux et à vous SENTIR heureux dès maintenant ! C’est la façon la plus rapide d’attirer l’argent et tout ce que vous voulez dans la vie. Irradiez la joie et le bonheur et lancez ces signaux dans l’Univers.

 

 

Etes-vous adepte des livres de développement personnel ? Quel est celui qui a changé votre mode de pensée, votre manière de vivre ou qui vous a tout simplement marqué ?

 

fleur v1

Publié dans Panaché

Top Ten Tuesday 8 : les 10 critères qui font qu’un roman est un coup de cœur

Photo

C’est l’heure du Top Ten Tuesday !
Le thème de cette semaine (Les 10 livres futuristes que vous aimeriez lire ou que vous avez lus)  ne m’inspirant pas trop, j’ai décidé de reprendre le TTT du
 8 septembre 2015

 

Les 10 critères qui font qu’un roman est un coup de cœur
 
J’ai observé les livres qui sont mes coups de cœur et j’en ai ressorti les critères suivants :
L’originalité : le livre doit être original dans sa forme comme Photo de groupe au bord du fleuve qui présente une narration à la deuxième personne du singulier.
Photo de groupe au bord du fleuve
Une source d’inspiration : ce livre doit m’inspirer, me donner envie d’écrire, de créer tout simplement. Ce fut le cas de On ne badine pas avec l’amour qui a été une source d’inspiration pour mes écrits datant de 2013. 
Résultat de recherche d'images pour "on ne badine pas avec l'amour"
L’enchantement : la plume de l’auteur doit m’émerveiller. J’aime les écritures soignées, les auteurs qui savent agencer les mots, les font chanter et construisent des phrases percutantes. Ce fut le cas avec Mémoire d’une tombe.
Résultat de recherche d'images pour "mémoire d'une tombe"
Les thèmes : les thèmes abordés sont des thèmes auxquels je m’intéresse particulièrement : spiritualité, développement personnel, célibat, racisme, féminisme, amour impossible, situation sociale en Afrique, fatalité, etc…
Comment ne pas citer Ce que le jour doit à la nuit ?
 Résultat de recherche d'images pour "ce que le jour doit à la nuit livre"
L’intrigue : elle n’est pas linéaire, plutôt bien ficelée. C’est ce qui s’est passé avec ça va être ta fête !
Résultat de recherche d'images pour "ça va être ta fête texte edition"
Les rebondissements et effets de surprise : Les actions s’enchaînent. Le récit est plein de rebondissements et de surprise. C’est ce qui s’est passé avec Purgatoire des Innocents.
 Résultat de recherche d'images pour "purgatoire des innocents"
Il me rend accro : Le récit est captivant au point de me rendre accro : je dois avoir du mal à arrêter ma lecture même pour une minute. Ça a été le cas avec Lagos Lady
Lagos lady par Adenle
Florilège d’émotions : peur, amour, tristesse, joie, colère. Les sentiments doivent me submerger. C’est ce qui s’est passé avec Lettres à son frère Théo
 Résultat de recherche d'images pour "lettres à son frère théo"
Les personnages : Ils sont attachants, me donnent l’impression d’être de réelles personnes, des personnes que je côtoierai  dans la vraie vie avec joie. Ce fut le cas avec Onze minutes.
Résultat de recherche d'images pour "onze minutes"
Une séparation difficile : j’ai un pincement au cœur quand j’arrive à la fin ou je ressens un grand vide. Je prolonge l’instant en allant relire mes passages préférés. Ce fut le cas avec La fille de papier.
La fille de papier par Musso
Les critères en rouge sont les critères qui prédominent. Si l’un de ces critères manquent à l’appel, le livre est presqu’un coup de cœur. 😀
Et vous, vous avez des critères pour déterminer un coup de cœur ou ça marche au feeling ?
fleur v1
Publié dans Panaché

Le 4e award de ma vie de blogueuse

Deuxième nomination au Liebster Award par Chris Poete Officiel et ma belle Coeur d’encre.

Celle de Chris date de plus d’un an. Je suis désolée mon cher ami. Je n’avais pas vu l’article passer ! 😦

J’aime bien faire des tours sur leurs blogs. Chez Chris, je suis l’actualité et Chez Cœur d’encre, je retrouve toujours une cuillère à soupe de folie et de bonne humeur. Merci pour ce que vous faites, les amis. 

 

Pour ceux qui l’ignorent, le but du Liebster Award est de raconter 11 choses sur soi, répondre aux 11 questions du blogueur qui vous a nominé, et poser à son tour 11 questions à 11 autres blogueurs.

J’ai déjà raconté plein de choses sur moi aux Dragon’s Loyalty Award, le  BOOK FANGIRLING AWARD, et mon 1er Liebster Award. Je ne vais donc répondre qu’aux questions.  

questions liebster awards

…. de Cœur d’encre

 

Est-ce que tu collectionnes quelque chose à part les livres (les marques-pages, les billes, les crânes de tes ennemis) ?

Les photos numériques, ça compte ? (rires)

 

Y a-t-il un poète qui te plaise en particulier, ou une citation ?

ALFRED DE MUSSET ! Il a été une grande source d’inspiration pour moi.

Il y a une citation de Bernard B. Dadié que je garde précieusement dans un coin de ma tête :

 

L’image contient peut-être : texte

 

Quel est ton dernier rêve ?

Euh… si j’avais répondu juste au réveil, j’aurais pu répondre avec exactitude. Je me souviens juste que j’avais porté une robe bleue, des espadrilles de la même couleur et je cherchais un gilet de la même couleur également. Je devais accompagner l’une de mes sœurs mais je ne sais plus où.

 

Quels sont les trois livres que tu recommanderais envers et contre tout ?

Je vous recommanderai mes gros coups de cœur :

Résultat de recherche d'images pour "ce que le jour doit à la nuit livre"

 

Résultat de recherche d'images pour "lagos lady"

 

Résultat de recherche d'images pour "purgatoire des innocents"

 

Quel film a la meilleure bande-son selon toi ?

Je peux prendre un joker ? Je ne me souviens pas des bandes-son, shame on me. 

 

Es-tu déjà allé(e) à un festival ou une convention, et si oui, qu’en as-tu pensé ?

Oh là là, tes questions sont difficiles ! La mémoire me manque mais je pense avoir participé à un festival de film quand j’étais encore en France. 

Quel est ton fond d’écran ? (rejoins-moi dans la folie des 1000 fonds d’écran et plus…)

Mon fond d’écran est la photo de mon doudou, mon neveu chéri ❤ ❤ ❤

 

Quel était ton doudou ? ^^

Il s’appelait Jacques, je l’emmenais partout avec moi même à l’église. C’était un ours brun. 

Manga, anime ou aucun des deux ? Pourquoi ?

Plutôt anime même si j’en regarde rarement. J’ai trop de livres à lire. Récemment, un collègue m’a parlé de Death Note. J’ai commencé la 1ère saison et je l’aime bien.  

 

Résultat de recherche d'images pour "death note"

 

Cite un livre qui présente une originalité qui t’a marqué (en bien ou en mal)

Babyface de Koffi Kwahulé. Il est un mélange de prose, de correspondance, de poème, de  réalité et de fiction, de journal intime et narration à la troisième personne. 

 

Et pour finir en beauté, quelle est la meilleure manière de tuer un zombie ? (créative si possible 😉 )

On lui fait boire un mélange de laxatif, de bière et de vin. Ensuite on le place au milieu d’une voie d’autoroute, deux voitures roulant à vive allure et venant en sens contraire l’aplatissent. Si ça ne marche pas, on l’expose dans le désert, la lumière du soleil finira bien par le cramer. 

 

 

Les questions de Chris

 

Quels sont les grands thèmes de votre blog ?

La lecture, l’écriture et le célibat épanoui. 

 

Pourquoi avez-vous créé votre blog ? 

Occuper mon temps libre, garder une trace de mes lectures et partager mon expérience de femme libre. Une sainte liberté s’il vous plaît 😀

 

Quel est votre rêve le plus fou ? 

Devenir Prix Nobel 😀

 

Pour un dîner en amoureux, quel serait ton cadeau le plus fou  ?

Mauvaise question pour une célibataire 😀

Je joue le jeu jusqu’au bout. Si on n’est pas encore fiancé, je  lui acheterai une belle montre. Si on est marié, je lui offrirai un dîner dans un jet privé. Dîner entre ciel et terre, c’est ouf non ?! 😀

 

Si tu étais un pays lequel serais tu ? 

L’Italie pour la variété de sa gastronomie, ses paysages, sa chaleur.

 

Si, vous étiez un trait de caractère lequel seriez vous ? 

La patience. Non, je rigole ! Je serais la rigueur.

 

Qui est votre chanteur préféré ? 

Florent Pagny !!!! ❤ ❤

 

Qu’aimez-vous dans la vie ? 

Manger, voyager, dormir, rire, lire, écrire…

 

Avez-vous des passions ?

J’adore lire, écrire, voyager.

 

Que signifie le bonheur pour vous ? 

  • Faire ce que j’aime.
  • Etre aimée, goûter à des mets délicieux, écouter de belles mélodies, voyager, être en bonne santé et ne pas avoir de soucis financiers.

 

Quel livre me recommanderiez-vous ? 

Le chuchoteur de Donato Carrisi.

 


 

En parlant d’Award, je participe à l’E-voir Blog Awards. C’est la « Coupe nationale des blogs », à l’intention des blogueurs de Côte d’Ivoire ou des blogs sur la Côte d’Ivoire, pour soutenir la production d’informations alternatives et l’expression des citoyens.

Vous pouvez voter pour mon blog littéraire en cliquant sur le lien suivant : http://eba.ci/les-notes-de-grace-m/

puis cliquez sur le bouton j’aime de Facebook. Partagez également à vos amis. Je compte sur vous, je suis loin loin dans les votes. Merci d’avance !  🙂

 

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 24 : Mon époque préférée

Cette semaine, notre rendez-vous préféré du jeudi a pour thème : Mon époque préférée.

J’aime bien l’époque de la monarchie française. Je m’imaginais souvent invitée au bal au palais du roi, faire les longs voyages en calèche 😀

Côté littérature ou peinture, mon époque préférée est celle du 19e siècle, celle qui a vu naître mon cher   Alfred de Musset et des peintres talentueux comme Van Gogh.

Self-portrait with Felt Hat by Vincent van Gogh.jpg

 

J’ai été impressionnée par ses œuvres lors de ma visite au musée d’Orsay en 2011. J’ai même acheté une reproduction de son tableau la Nuit étoilée. Un ami cher à mon cœur m’a offert ce jour-là le livre qui regroupe les correspondances du peintre à son frère Théo.

Résultat de recherche d'images pour "lettres à théo"

Quatrième de couverture

Traduit du néerlandais par Louis Roëdlant Introduction et chronologie par Pascal Bonafoux La première lettre de Vincent Van Gogh à son frère Théo, datée d’août 1872, est envoyée de La Haye. Il a dix-neuf ans. Il ne sait pas qu’il va peindre. La dernière lettre, inachevée, Théo la trouve dans la poche de Vincent qui s’est tiré une balle dans la poitrine le 27 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise. Des dizaines de toiles encombrent sa chambre. Presque quotidiennement, dix-huit ans, Vincent a écrit à Thëo. Et Vincent écrit à propos de tout à Théo comme il lui envoie toutes ses toiles. Il lui montre ce qu’il peint comme ce qu’il est. Ces lettres incomparables – des récits, des aveux, des appels – sont nécessaires pour découvrir le vrai Van Gogh devenu mythe… Il n’est pas un peintre fou. Au contraire, solitaire, déchiré, malade, affamé, il ne cesse d’écrire, lucide, comme il traque la lumière.

 

J’ai lu ce livre de plus de 500 pages avec beaucoup d’engouement. Je l’ai savouré à petites doses. Il m’a servi de compagnon lors de mes trajets en RER.

Il est émouvant.

Le souffle d’espérance qu’il porte est beau et touchant.

On devient l’intime du peintre. Van Gogh dévoile sa sensibilité, ses doutes, ses espoirs, ses sources d’inspiration, sa profonde mélancolie engendrée par les échecs, les vicissitudes de la vie, son envie de jours meilleurs. 

On est ébloui par sa nécessité d’être aimé, soutenu par ceux qui comptent pour lui, la puissance de son amour fraternel, l’importance qu’il accorde à une affection profonde, sérieuse.

J’ai refermé ce livre avec un pincement au cœur. 

Cette correspondance de plus de 652 lettres a été une source d’inspiration pour moi. L’un des poèmes de Chimères de verre a pour titre SORROW, le nom de l’un des tableaux du peintre.

Je recommande ce livre à tous les passionnés d’art, aux âmes sensibles, à ceux qui perçoivent la beauté dans la tragédie.

 

Contemple les belles choses le plus possible, la plupart n’y prêtent guère attention

 

Ayez plus d’espérance que de souvenirs ; ce qu’il y a eu de sérieux et de béni dans votre vie passée n’est pas perdu

 

Tenir le présent et ne pas le laisser s’envoler sans s’efforcer d’en extraire d’abord quelque chose

 

Il doit être bon de mourir avec la conscience d’avoir fait quelque chose de bien dans sa vie, d’être assuré de survivre au moins dans le souvenir de quelques personnes, et de léguer un exemple à ceux qui viendront ensuite

 

Il n’ y a rien de plus réellement artistique que d’aimer les gens.

 

Aimez-vous les tableaux de Van Gogh ? Quel roman auriez-vous proposé pour le thème de cette semaine ?

 

signature coeur graceminlibe

Publié dans Ma poésie

Contours d’une vie difforme en 12 lignes

Avez-vous déjà éprouvé la frustration ? Avez-vous été fortement en proie à la confusion ? Avez-vous déjà connu cette détresse qui vous fait confondre mort et espérance ?

Avez-vous déjà eu l’impression que vous étiez en train de sombrer dans le vide ?

Vous êtes-vous déjà dit : qu’ai-je pu faire de mal pour expérimenter tout ceci ?

Vous êtes-vous déjà demandé : jusqu’à quand ?

Je l’ai expérimenté, il y a quelques années. Heureusement, cette période sombre est loin derrière moi. 😀

Je vous partage l’un des poèmes écrits pendant cette période grise. (J’ai décidé à partir de maintenant d’utiliser le gris pour désigner tout ce qui est mauvais au lieu du noir. 😛 )

 

Le chaos

Lendemain incertain
Présent qui n’est que néant
Passé handicapant
Contours d’une vie difforme…

Le froid me réchauffe
La chaleur me fait trembler
A l’automne, mes fleurs refleurissent
Contours d’une vie difforme…

Mon corps raisonne, ma pensée exécute
Je ne vais mieux qu’en état de plaintes
Cœur incirconcis, intelligence obscurcie
Contours d’une vie difforme…

© Grâce Minlibé 29/03/2015 _ 15h22

 

Comment réagissez-vous quand vous traversez une période difficile ? Vous pleurez tout le temps, vous vous gavez de sucreries et de programme télé pour fuir la réalité ? Vous écrivez votre peine ? Vous réclamez de l’aide ? 

Dites-moi tout. 🙂

 


 

En relisant tous les poèmes que j’ai écrits dans l’incertitude et la douleur, je souris et repense à cette locution : à quelque chose malheur est bon.

J’ai fait jaillir la beauté de la souffrance 😀

Comme l’a écrit l’éditeur, écrivain Yahn Aka, j’ai compris la pédagogie de la souffrance et des épreuves de la vie. 

Les chutes et les souffrances inhérentes au lieu d’être une tragédie, se transforment bien au contraire en force morale et spirituelle.

 

Je vous invite à découvrir sa chronique littéraire sur mon recueil de poèmes Chimères de verre.

Grace minlibe dans lintelligent dabidjan.jpg

 

Voici quelques-uns de ses mots : 

La majorité de ses textes sont faits de rimes et cela donne une musicalité dynamique  forte intéressante. L’on apprécie sa créativité et son imagination qui défend une thématique tout en respectant les rimes et la versification qui caractérisent son style d’écriture. Si certains textes étaient mis en musique, ils auraient du succès. Grâce développe également d’autres thématiques didactiques qui portent sur la société, la femme, les valeurs… quelques unes sur la satire politique. La force de la passion qui domine la majorité de ses textes donne une lecture appétissante de son recueil poétique. La folie d’amour qu’elle décrit, les images qu’elle utilise montrent sa culture et l’habitude de lecture des « poètes maudits » : Baudelaire, Ronsard, Rimbaud, Mallarmé… On y retrouve également un peu de style de Victor Hugo.  

Comme le disait l’artiste reggae Afrikaf ex Blacko, écrire semblait être pour Grâce une : nécessité, un besoin vital, c’est comme respirer, c’est fondamental… L’auteure écrit ses illusions, ses désillusions, ses peines, ses joies, ses tristesses, ses angoisses, ses doutes, ses craintes, ses espoirs, ses désespoirs, sa vision, ses valeurs …

Etes-vous aussi fan de la chronique que moi ? 😀

J’aimerais bien mettre mes textes en musique, j’espère de tout cœur que les grands compositeurs vont tomber un jour ou l’autre sur mes textes…

 

 

 

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque 19 : Fête des pères

Ravie de vous retrouver pour le Throwback Thursday Livresque ! Pour ceux qui ont déjà oublié, ce rendez-vous permet de ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres, de se faire plaisir à parler de livres !

 

Print

Le thème de cette semaine est : Fête des pères (un père dans la littérature, tous genres acceptés)

 


 

Je vous assure que j’ai trituré mes méninges pour trouver un livre qui colle au thème et dont je n’ai pas encore parlé sur le blog. Vous savez bien que j’aime vous offrir du neuf, de l’exclusivité 😀

Malheureusement, ma mémoire n’a pas obéi à mon désir. J’en ai lu des œuvres mais je ne me rappelle pas exactement de l’une d’entre elles qui a abordé le thème du jour. J’ai aussi cherché dans les chroniques africaines lues mais je vous avais déjà présenté certaines chroniques dans le Top Ten Tuesday.

Du coup, j’ai décidé d’interpréter le thème à ma façon. J’aimerais aujourd’hui rendre hommage à un écrivain hors pair que je considère comme l’un de mes pères dans la littérature : Alfred de Musset.

 

Description de cette image, également commentée ci-après

 

Alfred de Musset est un poète et dramaturge français de la période romantique, né le 11 décembre 1810 à Paris, où il est mort le 2 mai 1857. Alfred de Musset est  l’un des grands écrivains romantiques français, dont le théâtre et la poésie lyrique montrent une sensibilité extrême, une exaltation de l’amour et une expression sincère de la douleur. 

Il est une source constante d’inspiration pour moi, j’aimerais comme lui laisser une empreinte indélébile dans l’univers de la poésie romantique. 

Pour rester dans le Throwback Thursday, je vous partage l’un de ses poèmes que j’ai découvert il y a bien longtemps et que j’ai publié sur ma page Facebook, le jeudi 9 avril 2015.

C’est un extrait de son recueil Poésies nouvelles. 

poésie dici et dailleurs

 

Se voir le plus possible…

Se voir le plus possible et s’aimer seulement,
Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,
Sans qu’un désir nous trompe, ou qu’un remords nous ronge,
Vivre à deux et donner son cœur à tout moment ;

 

Respecter sa pensée aussi loin qu’on y plonge,
Faire de son amour un jour au lieu d’un songe,
Et dans cette clarté respirer librement –
Ainsi respirait Laure et chantait son amant.


Vous dont chaque pas touche à la grâce suprême,
C’est vous, la tête en fleurs, qu’on croirait sans souci,
C’est vous qui me disiez qu’il faut aimer ainsi.
Et c’est moi, vieil enfant du doute et du blasphème,

 


Qui vous écoute, et pense, et vous réponds ceci :
Oui, l’on vit autrement, mais c’est ainsi qu’on aime.

 

Vous avez apprécié l’instant poésie ? Je ne vous propose que pour seule réponse : OUI 😛
Quel livre proposeriez-vous pour ce thème ?
GM signature
Publié dans Arrêt sur une oeuvre

10 leçons à tirer de Réfléchissez et devenez riche

Résultat de recherche d'images pour "réfléchissez et devenez riche"

 

Vous trouverez dans ce livre ce que personne ne vous enseignera jamais ailleurs : comment assimiler et appliquer les principes qui vous permettront de faire fortune et d’atteindre les buts que vous vous êtes fixés. Napoleon Hill parvient avec brio à démontrer comment vos pensées et vos croyances peuvent changer le cours de votre vie. Fruit d’une recherche de plus de vingt ans sur la richesse et le talent, Réfléchissez et devenez riche développe treize principes universels qui stimuleront votre confiance et vous mèneront vers une réussite garantie.

l'Afrique écrit

 

Vous voulez être riche ?” c’est la question qui m’a été posée par toutes ces personnes ayant vu ce livre entre mes mains.

J’ai lu ce livre par curiosité, pour savoir s’il mérite toutes les louanges qu’on lui fait.

Je l’ai surtout lu parce que je ne veux pas être pauvre. Dites-moi qui veut l’être ?  😀 

Réfléchissez et devenez riche est un bon outil de développement personnel pour réussir sa vie financière et sa vie en général.

J’ai retenu 10 leçons à appliquer pour faire de nos rêves financiers et notre épanouissement une réalité.

 

  1. Désirer la réussite financière, avoir un but précis et s’y tenir 

Il faut savoir ce que l’on veut vraiment. Une intention bien ancrée aide à surmonter de nombreuses difficultés.

La richesse ne vient pas en réponse à des souhaits. Elle vient seulement à ceux qui ont des plans précis, des désirs définis et une persévérance constante. Ne dites pas :  » je veux être riche ou je veux beaucoup d’argent.  » Soyez précis et indiquez clairement la somme que vous désirez obtenir sur un papier. Indiquez avec précision le plan d’actions à mettre en oeuvre pour obtenir cette somme et la date limite pour l’atteindre. 

2. Être prêt à persévérer jusqu’à la réalisation de son désir.

Il ne faut jamais abandonner tant qu’on n’a pas obtenu ce que l’on désire. Un esprit décidé fait naître un pouvoir extrêmement puissant.  

 

3. Avoir la foi

L’espoir ou la volonté ne suffisent pas, il faut encore la foi. La foi en soi, la foi en l’Infini. 

Ce que vous désirez, croyez que vous l’avez déjà reçu. 

La foi est le seul antidote connu de l’échec. La foi est un état d’esprit qui peut être induit ou créé par l’affirmation ou la répétition d’instructions directement au subconscient grâce au pouvoir de l’autosuggestion.

La concrétisation du désir nécessite l’autosuggestion. Elle est l’agent par lequel on peut atteindre et influencer le subconscient. On appelle autosuggestion toute suggestion que l’on s’adresse à soi-même et qui par l’intermédiaire des cinq sens atteint notre cerveau. 

 

  1. Donner des ordres positifs à son subconscient

Le subconscient a un rôle d’intermédiaire dans la transformation du désir en son équivalent physique ou monétaire. Vous pouvez utiliser sa force créatrice. Le langage que comprend le mieux le subconscient est le langage de l’émotion ou du sentiment. Il faut puiser dans les bonnes émotions (désir, tendresse, espoir, amour…) lorsqu’on donne des instructions à son subconscient . Nos pensées dominantes doivent être positives. 

Ces pensées dominantes, sont si fortes qu’elles hypnotisent en quelque sorte notre cerveau, celui-ci par un phénomène qui reste inexpliqué, attire alors, comme le ferait un aimant, les forces, les gens et les circonstances qui s’accordent à ces pensées.

 

  1. Avoir un cerveau collectif

Avant d’être sûr de votre capacité de transformer le désir en argent, vous aurez besoin de connaissances spécifiques relatives au service, au produit ou à la profession que vous comptez proposer en retour de l’argent que vous désirez. Puisqu’on ne peut pas détenir toutes les connaissances indispensables pour accéder à la richesse, il est nécessaire d’avoir un cerveau collectif : les personnes qui seront nécessaires à la création et au développement de votre ou de vos plans  pour devenir riche.  Il faut savoir profiter de l’expérience des autres. Ces membres du cerveau collectif ne doivent jamais se laisser abattre.

 

  1. Nourrir son imagination

Les idées sont à la base de la richesse et ces idées jaillissent de l’imagination. L’esprit humain a besoin de stimulants pour vibrer, s’enthousiasmer, créer et développer son imagination. N’arrêtez jamais de solliciter votre imagination.

Dans ce livre, vous trouverez les 8 stimulants constructifs les plus efficaces (l’amour, la musique, l’autosuggestion par exemple) pour stimuler votre imagination. Plus elle est sollicitée, plus elle grandit. Un peu à la façon d’un muscle.

 

  1. Ne pas gaspiller son énergie sexuelle.

Celui qui a découvert comment transformer son énergie sexuelle en une énergie créatrice peut s’estimer heureux. La transmutation sexuelle c’est l’esprit qui s’éveille et remplace des pensées d’expression physique par des pensées d’un autre ordre. Le désir d’un contact physique doit être transmuté en une autre forme de désir ou d’action. L’émotion sexuelle a trois raisons d’être dont la transformation de la médiocrité en génie. Cette énergie doit être utilisée avec intelligence et discernement.

 

  1. Vaincre la peur

Il y a trois ennemis à chasser de son esprit : l’indécision, le doute, la peur. Il faut analyser le type de peur qui nous habite, ne pas avoir recours aux excuses et éviter la procrastination. Le “bon moment ne vient jamais. Il faut se mettre immédiatement à l’ouvrage avec les outils dont on dispose; peu à peu, vous en trouverez de meilleurs “.

 

9. S’inspirer des “grands”, ceux que l’on admire

Vous avez des modèles de réussite ? Étudiez leurs vies, leurs caractères. Par l’imagination, faites d’eux vos conseillers.

 

10. Apprendre à donner

Pour gagner de l’argent, il faut d’abord donner. Ce principe a été très bien détaillé dans Père riche père pauvre.

 

J’ai noté tous ces conseils et je suis en phase d’expérimentation.  😀

C’est un livre à lire si on a envie d’atteindre ces objectifs et passer à l’action.

 

Quel livre de développement personnel recommanderiez-vous ?

GM signature

 

 

 

Publié dans Psyché

« Challenge un peu con mais pas trop » saison 1 épisode 2

Voici le 2e épisode du « Challenge un peu con mais pas trop » imaginé par la blogueuse une connasse parisienneWouhou !

J’ai choisi pour ce 2e épisode d’écrire sur le thème : une lettre à mon futur moi dans dix ans

C’est parti pour dix minutes de : je dis tout et n’importe quoi. 😀

Une lettre à mon futur moi grace minlibe

Ma chère Grâce qui se rapproche tout doucement de la quarantaine, 

Je voulais t’écrire une lettre manuscrite en gras mais je n’ai pas de stylo-feutre, du coup je le fais sur Word. 

J’espère que tu n’as pris aucune ride, que tu as quelques kilos en plus et que tu es comme sur un nuage quand tu mets des talons de plus de 10 cm.

Côté cuisine, j’ose espérer que tu as enfin eu la volonté d’apprendre à faire des gâteaux et des crêpes. 

Rassure-moi, tu écris des livres sensationnels, n’est-ce pas ? Tu sais, ces livres  poignants qui s’oublient difficilement.

Et Chimères de verre est reconnu mondialement, j’espère ! Dis-moi qu’il est étudié au secondaire et/ou à l’université, qu’on en fait des thèses d’étude.

Dis-moi qu’il se vend hyper bien, que tu as enfin des livres best-seller.  J’ai semé en pleurant, si tu peux moissonner en riant, ce serait hyper bien, non ?

Si tes poèmes passent toujours incognito, si aucun de tes livres n’est un best-seller,  ne me le dis surtout pas. Fais-moi croire le contraire s’il te plaît. Ta réalité me tuerait.

Oui, je veux que tu me mentes. Fais-moi rêver. Dis-moi que les artistes contemporains se battent  pour chanter tes poèmes.  Dis-moi que tu as au moins reçu un prix littéraire d’au moins 2000 euros et qu’il a financé ton safari au Kenya.

Mens-moi. Dis-moi que tu fais des conférences, que tu es invitée à des centaines d’ateliers d’écriture « all over the world » et que tu es toujours entre deux avions. L’expression m’a toujours fait rêver, j’ai toujours voulu l’expérimenter. 

Pas besoin de le demander, je sais que tu es toujours célibataire et que tu le vis très bien. Tu continues de partager ton expérience de femme épanouie et tu encourages les femmes à ne pas se laisser définir à travers un homme. Tu leur rappelles que leur bonheur est leur responsabilité. Oh là là, j’imagine toutes ces femmes qui pleurent en entendant tes mots. OMG !

Tu es invitée à plusieurs conférences sur le #womenempowerment, tu es l’invitée des talk-shows à l’américaine. La classe, que t’as ma chérie ! Tu es magnifiqueeeeeee (si tu lis la lettre à haute à voix, lis cette phrase avec l’accent de Cristina Cordula, ta grande amie)

As-tu enfin mis les pieds au Cap-Vert, au Gabon, en Afrique du Sud, en Égypte ? Etait-ce comme tu l’imaginais ? 

Le design du blog, tu l’as changé ? As-tu enfin ton propre nom de domaine ? Allez, ne sois pas si radine. 

Tu es enfin bilingue français-anglais, j’espère ! Depuis le temps que tu fais des cours 😀 

 

Dis-moi surtout que tu es hyper généreuse, que tu penses plus aux autres qu’à toi et que des milliers d’enfants dans le monde s’endorment chaque soir en  disant merci à Dieu de t’avoir créée. 

T’es une fille bien, je l’ai toujours su 🙂

signature coeur graceminlibe

Publié dans Interviews, Quand on est célib'

Le célibat est un état, pas une identité

Isabelle Moumié est une maman trentenaire camerounaise. Calme, rêveuse, et simple, elle est célibataire depuis 6 ans. J’ai découvert son blog grâce à sa puissante Lettre aux femmes célibataires.

 

Rencontre avec une femme dont « la passion est d’aider les personnes à être plus épanouies dans leurs vies spirituelles et émotionnelles, grâce au renouvellement de l’intelligence. »

L’image contient peut-être : texte

Isabelle, pour toi, c’est quoi la solitude ?

C’est me retrouver avec moi-même. C’est une bulle d’oxygène, pas une finalité.

A quoi pourrais-tu associer le célibat ?

Une solitude positive.

Nouvelle réforme de l’orthographe : le mot célibat est banni. Par quoi le remplacerais-tu ?

Je ne sais pas,… Singulier ?

 Quelle est ta fierté en tant que femme ?

Etre une femme inspirée et inspirante.

Te sens-tu différente des autres femmes parce que tu es célibataire ?

Parfois. 

Comment gères-tu tes complexes ?

Quel complexe ? Celui d’être célibataire ? Déjà je ne le considère plus comme un complexe. J’essaie d’en tirer le maximum de profit.

Quel est le sentiment qui t’a animée les premiers jours après t’être retrouvé célibataire ?

Le soulagement.

Ces sentiments t’habitent-ils aujourd’hui ?

Parfois encore oui. Je désire me remettre en couple, mais parfois je suis soulagée de ne pas l’être !

Pourquoi ?

Peut-être un peu la peur de devoir réaménager ses habitudes en considérant la présence de l’autre. Car on finit par s’habituer au célibat !

Depuis que tu es célibataire, quel est ton plus grand regret ?

Ne pas m’être séparée plus tôt.

Vis-tu plus ta vie de mère que ta vie de femme ?

Il me semble que oui.

 

Comment ta famille ou tes amis perçoivent ton célibat ?

Ils souhaitent que je rencontre un homme avec qui former un couple. Certains pensent que je rate ma vie en restant célibataire. D’autres veulent juste que je sois heureuse, célibataire ou pas. Alors je me confie en Dieu et me concentre sur ce qui m’épanouit et me rend heureuse.

Qu’apprends-tu  pendant cette période ?

J’apprends à mieux me connaître et à assumer pleinement qui je suis. Je gagne en assurance. J’ai compris que j’étais beaucoup plus forte que je ne le pensais, que je pouvais avoir confiance en mes idées, et que je pouvais être fière de qui je suis.

Quelle est ta fidèle habitude depuis que tu es célibataire ?

Lire et écrire.

Quel est ton secret pour être une célibataire heureuse ?

Faire ce qui m’épanouit et me permet d’exprimer ma véritable personnalité.

Et qu’est-ce qui t’épanouit ?

Ecrire, écouter pour conseiller, chanter et danser !

Je suppose que la chair veut reprendre le dessus parfois. Comment fais-tu pour ne pas vivre dans la fornication ?

Ma relation avec le Seigneur est devenue vitale ! Donc je bannis déjà de mon cœur l’option fornication. Ça aide énormément d’être très claire avec soi-même sur ce point. Quand mon corps se réveille trop là, faire de l’exercice physique m’aide à évacuer la tension !

Que dirais-tu aux femmes qui vivent mal leur célibat ?

Je leur dirai que tant qu’elles se focalisent sur le célibat, il restera à leurs yeux un problème. Le célibat est un état, celui d’une personne qui n’est pas marié, pas une identité ! On ne se définit pas par rapport à son statut matrimonial.

Si tu croisais la femme que tu étais hier dans la rue qu’est-ce que tu lui dirais ?

Epanouis toi, apprends à te connaître et à grandir. Découvre ce que tu aimes et ce que tu n’aimes pas. Sois libre d’être toi-même.

Propos recueillis par Grâce Minlibé – copie interdite sans son autorisation ou celle de l’interviewée.

Résultat de recherche d'images pour

 

Pour aller plus loin avec Isabelle,

http://lesnotesdisa.com/dans-ma-detresse-il-ma-secourue/

http://lesnotesdisa.com/comment-etre-liberee-dune-dependance-affective/

http://lesnotesdisa.com/la-guerison-des-coeurs-brises/

http://lesnotesdisa.com/ote-ta-carapace-d-invulnerabilite/

 

 

Pour vous procurer l’e-book d’Isabelle, c’est par ICI

 

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque #8 : Coup de coeur absolu

 

Print

Voici le Throwback Thursday Livresque ! Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Chaque semaine Bettierose books fixe un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Cette semaine, le thème est : 

 

coupdecoeur

 

Et le livre qui est une illustration parfaite du coup de coeur est

On ne badine pas avec l’amour, une pièce de théâtre d’Alfred de Musset

 

 

Résultat de recherche d'images pour "on ne badine pas avec l'amour"

La pièce se déroule au château du Baron et a pour principaux personnages Camille, sa nièce, une jeune fille de 18 ans qui sort du couvent, et son fils de 21 ans, Perdican, récemment titulaire d’un doctorat. Les deux jeunes gens se retrouvent après dix ans de séparation dans ce château si cher à leurs cœurs, où ils ont grandi, joué, et où ils se sont aimés. Le Baron projette de marier les deux cousins.

Perdican et Camille s’aiment depuis toujours, mais cette dernière, endoctrinée par les sœurs du couvent toutes victimes d’amours malheureuses, a appris à ne pas avoir confiance en les hommes. Elle a donc pris la décision d’y retourner et de vouer sa vie à Dieu.

Camille continue malgré tout de cacher ses sentiments pour Perdican, par pur orgueil. Elle envoie donc une lettre à Louise, une religieuse de son couvent qui l’a fortement influencée par l’exemple de ses propres malheurs pour la dissuader de quitter ce lieu où elle « est en sécurité », lettre où elle explique qu’elle a tout fait pour se faire détester de Perdican, et où elle affirme que ce dernier est au désespoir à cause de son refus de mariage.

Au cours d’une dispute entre Dame Pluche et Maître Blazius, Perdican tombe sur cette lettre. Touché dans son amour-propre, il laisse l’orgueil et la vanité le dominer, et décide de la détromper en séduisant Rosette, une jeune paysanne, sœur de lait de Camille…

Cette pièce m’a impressionnée par sa beauté, sa vivacité, sa qualité, sa puissance, sa vérité. J’ai aimé ces réflexions sur l’amour, le mariage, elles ont inspiré l’écriture de mes romances. 

 

CAMILLE

L’amitié ni l’amour ne doivent recevoir que ce qu’ils peuvent rendre.

 

CAMILLE

Je veux aimer, mais je ne veux pas souffrir ; je veux aimer d’un amour éternel, et faire des serments qui ne se violent pas. Voilà mon amant. (Elle montre son crucifix.)

PERDICAN

Cet amant-là n’exclut pas les autres.

 

CAMILLE

Je vous demandais tout à l’heure si vous aviez aimé ; vous m’avez répondu comme un voyageur à qui l’on demanderait s’il a été en Italie ou en Allemagne, et qui dirait : Oui, j’y ai été ; puis qui penserait à aller en Suisse ou dans le premier pays venu. Est-ce donc une monnaie que votre amour pour qu’il puisse passer ainsi de main en main jusqu’à la mort ? Non, ce n’est pas même une monnaie ; car la plus mince pièce d’or vaut mieux que vous, et dans quelques mains qu’elle passe, elle garde son effigie.

 

PERDICAN

Sais-tu ce que c’est que des nonnes, malheureuse fille ? Elles qui te représentent l’amour des hommes comme un mensonge, savent-elles qu’il y a pis encore, le mensonge de l’amour divin ?

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueuilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.

On est souvent trompés en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueuil et mon ennui.

 

 

Quel livre est votre coup de coeur absolu ? 

signature coeur graceminlibe