Publié dans Panaché

Une journée mémorable pour les enfants atteints d’hydrocéphalie et spina-bifida

L’ONG Charitis a réalisé son 3e arbre de Noël, le samedi 26 décembre dernier en partenariat avec l’Association Ephrata.

Toute l’équipe Charitis s’est mobilisée pour offrir une journée mémorable aux enfants atteints d’hydrocéphalie et spina-bifida. Chaque membre a sollicité famille, amis, connaissances et collègues pour mobiliser des fonds afin de non seulement offrir un Noël joyeux à ces enfants mais prendre en charge les opérations chirurgicales de deux atteints atteints d’hydrocéphalie.

A la suite des allocutions de la directrice générale de Charitis et de la responsable de l’association Ephrata, nous avons reçu, avec beaucoup d’émotion, le témoignage d’Adamo auparavant atteint d’hydrocéphalie et aujourd’hui totalement indépendant. 

Une quarantaine d’enfants ont reçu leurs cadeaux des mains du Père Noël.

© Charitis

Les voir danser, rire, passer un bon moment nous a mis des paillettes dans les yeux. Mettre un sourire sur le visage d’un enfant est le plus beau des trésors.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, danse et sur scène
© Charitis
© Charitis

Par ma voix, tous les membres de Charitis remercient ces centaines de personnes qui ont répondu favorablement à notre appel. Grand merci à tous ces hommes et ces femmes qui ont compris que Nul n’a le droit d’être heureux tout seul comme le disait Raoul Follereau. 

 

Une page se tourne mais Charitis a encore de beaux chapitres à écrire pour améliorer le quotidien des populations, engendrer une génération de leaders. Nous ne comptons pas en rester là. Nous préparons activement de prochaines actions environnementales et citoyennes.

 

Si vous voulez rejoindre l’ONG Charitis, contribuer à nos différentes actions ou en savoir un peu plus sur l’ONG, ci-après les différents moyens de contact :

Site internet : ICI

Page Facebook : ICI

E-mail : ong.charitis@gmail.com

Twitter : ICI

Youtube : ICI

 

Contribuons chacun à notre niveau à rendre notre monde meilleur.

 

signature coeur graceminlibe

 

 

Publié dans Psyché

Charitis offre une journée mémorable aux enfants à besoin particulier

Après le premier arbre de Noël organisé en 2017, l’ONG Charitis à laquelle j’appartiens a décidé d’offrir une journée mémorable aux enfants à besoin particulier : autistes et trisomiques.

Madame Miyala Touré Kieffoloh, directrice du Centre d’Action Médico-Psychosociale de l’Enfant (CAMPSE) fait un travail formidable avec ces enfants autistes et trisomiques avec le peu d’infrastructures dont elle dispose. Nous avons voulu en choisissant sa structure pour notre Arbre de Noël 2019 lui montrer notre admiration et lui affirmer qu’elle n’était pas seule dans cette noble tâche qu’elle s’est assignée.

 

 

L’image contient peut-être : sapin de Noël et texte

 

Durant des semaines, chaque membre de l’ONG a sollicité famille, amis, connaissances, collègues pour mobiliser des fonds afin d’offrir un Noël joyeux à ces enfants.

Nous avons célébré Noël avec eux la matinée du samedi 21 décembre 2019. Après la série d’allocutions de la responsable du centre, de la directrice générale de Charitis et de la présidente de l’Association des parents des enfants à besoin particulier, nous avons eu droit à des prestations artistiques des enfants : un défilé de mode et des chorégraphies.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout

 

 

 

94 enfants du CAMPSE entre 3 et 18 ans ont reçu des cadeaux des mains du Père Noël.

 

img_20191221_115807

 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

Les voir danser, rire, passer un bon moment nous a mis des paillettes dans les yeux. Mettre un sourire sur le visage d’un enfant est le plus beau des trésors.

img-20191221-wa0013

 

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène et chapeau

 

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout et chapeau

Conscient des besoins du CAMPSE, nous avons, avec le soutien financier de nos généreux donateurs comme Didier Drogba, équipé le CAMPSE en offrant des matelas, des nattes, des tableaux ainsi qu’une télévision.

Une généreuse dame a répondu favorablement à notre appel de fonds et a donné plus d’une vingtaine de paires de chaussures aux enfants.

 

 

L’image contient peut-être : 10 personnes, nourriture

 

Par ma voix, tous les membres de Charitis remercient ces centaines de personnes qui ont répondu favorablement à notre appel. Grand merci à tous ces hommes et ces femmes qui ont compris que Nul n’a le droit d’être heureux tout seul comme le disait Raoul Follereau. 

 

Une page se tourne mais Charitis a encore de beaux chapitres à écrire pour améliorer le quotidien des populations, engendrer une génération de leaders. Nous ne comptons pas en rester là. Nous préparons activement de prochaines actions environnementales et citoyennes.

 

Si vous voulez rejoindre l’ONG Charitis, contribuer à nos différentes actions ou en savoir un peu plus sur l’ONG, ci-après les différents moyens de contact :

Site internet : ICI

Page Facebook : ICI

E-mail : ong.charitis@gmail.com

Twitter : ICI

Youtube : ICI

 

Joyeux Noël à tous et contribuons chacun à notre niveau à rendre notre monde meilleur.

 

 

signature coeur graceminlibe

 

 

 

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Sans capote ni kalachnikov de Blaise Ndala

Résultat de recherche d'images pour "sans capote ni kalachnikov"

Un roman qui intrigue par son titre. Lorsque je l’ai vu dans la liste des finalistes du Prix Ivoire 2017, j’ai voulu le lire mais il était invisible dans les librairies abidjanaises. J’ai impatiemment attendu et il a fallu le SILA 2018 pour que je le tienne entre mes mains.

Ce roman a également été finaliste de plusieurs prix :

 

Il a quelque chose de particulier pour être autant plébiscité mais il n’est pas exceptionnel pour recevoir un prix ?

Seuls les membres du jury ont la réponse. 😀

 

Je prends un billet pour la région des Grands Lacs, zone du Kapitikisapiang en République Libre et Démocratique de Cocagnie. Une zone qui fait penser à la République Démocratique du Congo vu ses atouts naturels…

Cette zone est devenue par la force des choses le nombril incontesté de la misère nègre sous les tropiques. Un conflit meurtrier est né, conséquence d’un mouvement rebelle mené par le général Mokomboso avec de bonnes intentions au départ : faire cesser la dictature du président.

Ce mouvement qui avait été salué par le peuple a sombré dans un précipice sans fond. La faute à un homme qui prend plaisir à faire la guerre. Il a détourné le mouvement et créé un chaos où les femmes vont devenir des butins. Le viol devient une arme de guerre.

Véronique Quesnel, cinéaste va s’intéresser au destin mutilé de ces femmes, en faire un documentaire qui sera récompensé par un Oscar.

La canadienne est saluée par le monde entier. On admire son courage. Grâce à elle, des gens aux USA, en Europe connaissent l’existence de ce pays et de ce conflit abominable.

Le général Rastadamus, le caporal-chef Fourmi Rouge et Petit Che ne lui vouent aucun culte. Ils la détestent car aux yeux du monde, elle leur a donné le visage des meurtriers. Elle les a surtout bernés et a également berné le lecteur lorsqu’on découvre ce qui se cache derrière ce documentaire.

Sans capote ni kalachnikov est un roman à lire lentement, à l’endroit comme à l’envers pour saisir chaque instant d’ironie, de voyeurisme, d’impuissance, de contestation, de mensonges; chaque moment d’ego charité pour continuer à être après avoir été, de sacrifice pour caresser le soleil de la gloire.

 

 

Blaise Ndala a une plume mordante que j’ai découverte avec plaisir. Il nous interroge sur notre identité, le sens de notre charité à travers le joueur Rex Mobeti, enfant du pays qui devenu footballeur a pris la nationalité française, n’a jamais voulu se prononcer  sur le conflit qu’a traversé le pays. Après des années de multiples déconvenues, il se tourne enfin vers son pays.

Qu’est-ce qui se cache réellement derrière un acte de charité ? Un élan d’humanisme ou un sentiment de paraître ?

Il nous montre ouvertement le commerce de la misère. Triste à dire mais la guerre fait plus d’heureux que de malheureux.

Il fait référence à certains auteurs que j’ai un peu retrouvé dans sa plume : Ahmadou Kourouma, Sony Labou Tansi, Alain Mabanckou.

Il m’a fait découvrir une dame remarquable : Lucille Teasdale-Corti que je vous invite à découvrir.

 

Les personnages sont bien construits, intéressants, animés d’une vie qui dépasse la fiction. J’ai ri avec le caporal Fourmi Rouge, j’ai admiré l’humanisme du docteur Miguel.

 

C’est un bon roman. Un roman à mettre dans les mains de tous ceux qui aiment interroger leur monde…

 

Quelques extraits en images

 

blaise ndala sans capote ni kalachnikovsans capote ni kalachnikov blaise ndala

enfant soldat sans capote ni kalachnikov

 

Pour l’acheter, cliquez ICI

 

fleur v1

Publié dans Psyché

Charitis allume une bougie contre le cancer pédiatrique

Mes chers amis, comme je vous l’annonçais dans le 1er je balance tout, je suis membre d’une organisation caritative : Charitis.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air

L’ONG intervient dans l’humanitaire, le développement humain, la formation et la lutte contre la pauvreté. Elle a pour objet de :

– Unir par des liens de solidarité et d’amitié des hommes et des femmes sans distinction de religion, de sexe, de race, de couleur en communiquant des valeurs d’amour, de bien être, de joie et de partage 
– Favoriser le développement des relations et de la compréhension internationale en proposant et entretenant un idéal de paix, de bonne volonté et d’amitié entre les hommes et entre les peuples.
– Donner l’occasion de servir en toutes circonstances, l’intérêt général
– Participer activement à la recherche des moyens et actions tendant à réduire les misères humaines, améliorer les relations entre les hommes
– Assister les veuves et les orphelins, soutenir les enfants de la rue, les victimes de guerre et les personnes souffrant d’un handicap
– Assister médicalement et financièrement toutes les couches sociales démunies
– Venir en aide aux personnes démunies et aux enfants défavorisés et déscolarisés
– S’investir durablement pour l’alphabétisation
– Contribuer à l’amélioration du cadre de vie (multisectoriels) et de l’environnement
– Veiller au respect des droits des citoyens et même des prisonniers
– Former une génération de leaders

Pour notre première action sociale de 2017, nous avons décidé d’apporter un souffle de joie à des enfants atteints de cancer. Nous avons mobilisé nos ressources pour offrir un Noël joyeux à des enfants qui luttent pour rester en vie.

 

Le 23 décembre dernier, nous avons organisé un arbre de noël en partenariat avec les ONG L’éléphant Bleu et Soleterre.

En Côte d’Ivoire, plus de 42% des enfants malades de cancer meurent, faute de dépistage précoce, et surtout du coût de la prise en charge. « L’Éléphant Bleu » s’est donné pour mission d’aider à la lutte contre le cancer pédiatrique.

« Soleterre », association italienne qui a une représentation à Abidjan intervient dans l’immigration, les droits de l’homme, l’éducation et la santé. Dans le cadre d’un grand programme international d’oncologie pédiatrique, ils forment les médecins au diagnostic précoce du cancer en collaboration avec le ministère de la santé, mènent des activités de sensibilisation, apportent un soutien psychologique, financier, matériel et social aux familles des enfants malades en liaison avec l’unité d’oncologie du CHU de Treichville.

Aucun texte alternatif disponible.

Lors de son mot d’allocution, le premier responsable de Charitis a signifié le désir de l’association de s’engager sur le long terme dans l’accompagnement de ses enfants et leurs familles. Il leur a rappelé qu’ils n’étaient pas seuls.

L’image contient peut-être : 1 personne, téléphone

Les enfants présents ont dansé et chanté pour ceux qui le pouvaient.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes sur scène et personnes debout

 

 

Charitis a offert plus d’une quarantaine de cadeaux aux enfants et ils les ont reçus avec beaucoup de joie. Nous étions heureux d’allumer la bougie de la joie sur leur sentier de vie assez éprouvant. 

Je revois encore ce garçon tout excité qui n’a pas attendu la fin de la cérémonie pour déballer son cadeau. Il était tout content d’avoir reçu un Monopoly. 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout

 

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout

 

L’image contient peut-être : 19 personnes, personnes souriantes, personnes sur scène et personnes debout

 

Certains enfants pour lesquels nous avions prévu des cadeaux étaient hospitalisés. Nous avons eu la tristesse d’apprendre que l’un des enfants ne recevra jamais le cadeau emballé avec soin. Il a rejoint le Ciel…

 

Durant toute la cérémonie, j’ai essayé de ne pas exposer ma tristesse à ces enfants dont le cancer s’amuse à grignoter des organes essentiels. Essentiels pour découvrir le monde qui les entoure et vivre comme des enfants de leur âge. 

« Pourquoi souffrent-ils autant » n’est plus la question que je me pose mais plutôt « que puis-je faire pour eux ». Je pense que cette question doit animer chaque être humain. 

Les femmes du REFACI (Réseau des Femmes Artisanes de Côte d’Ivoire) ont aussi répondu à cette question en apportant des dons en nature à la maison akwaba, maison hôte qui accueille des familles d’enfants cancéreux. Sa capacité d’accueil est de 7 familles (un parent et un enfant).

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, personnes sur scène et personnes debout

Ces femmes ont apporté leur joie de vivre et ont fait de jolis maquillages aux enfants. 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes assises et chapeau

Un déjeuner avec les enfants a été la dernière note jouée dans notre mélodie du bonheur. 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et table

 

Nous avons emporté leurs sourires avec nous.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, plein air

 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis

Nous croyons que cette chaîne d’amour, de soutien, d’aide ne se brisera pas.

Nous croyons que la bougie allumée ce samedi 23 décembre ne s’éteindra pas.

 

Nul n’a le droit d’être heureux tout seul disait Raoul Follereau.

 

Si vous voulez rejoindre l’ONG Charitis et/ou contribuer à nos différentes actions ou en savoir un peu plus sur l’ONG, ci-après les différents moyens de contact :

Page Facebook : ICI

E-mail : ong.charitis@gmail.com

Twitter : ICI

Youtube : ICI

 

signature coeur graceminlibe

 

 

 

Publié dans Panaché

« Challenge un peu con mais pas trop » saison 1 épisode 3

Voici le « Challenge un peu con mais pas trop » imaginé par une connasse parisienne.

Wouhou ! Ça faisait longtemps, n’est-ce pas ?

Le principe pour ceux qui l’auraient oublié ou qui sont nouveaux sur le blog c’est écrire des textes fous, pleins d’humour. 300 mots minimum et c’est encore mieux si on peut accompagner son texte d’une photo. 

La 2e saison a été lancée début juin mais je préfère terminer mes deux derniers épisodes du challenge du mois de mars avant de passer à autre chose. Je suis trèssssss en retard mais vaut mieux tard que jamais, n’est-ce pas ? 😛

Pour ce 3eme épisode, j’ai choisi le thème :

Vous gagnez 5 millions d’euros, vous faites quoi avec ?

 

5 millions d’euros ? Vous avez dit 5 millions d’euros ?!

 

 

 

Mais avec ces 5 millions d’euros, je refais toute ma vie de A à Z !

 

Pitaing ! Je suis milliardaire en francs CFA (3 milliards 279 millions et 785 mille francs CFA) !!!!! C’est un beau pactole et je ne cracherai pas dessus.

Je prie immédiatement pour que le Père de Gloire me garde en vie. Je veux profiter à fond de ces milliards !

En bonne chrétienne, je paye ma dîme qui s’élève à 327 millions 978 mille 500 francs. Je donne la totalité de la somme, je ne tricherai pas. Je n’ai pas envie de finir comme Ananias et Saphira.

 

ne pas mourir comme saphira

Après avoir donné à Dieu ce qui est à Dieu, il me reste 2 milliards 951 millions 806 mille 500 francs.

Je pète le meilleur champagne avec ma famille !

 

Je m’achète un chic appartement à Abidjan où je pourrai avoir ma bibliothèque de rêve, une belle villa à Yamoussoukro quand je voudrai m’évader de la vie trépidante d’Abidjan. Ces beaux cadeaux me coûteront approximativement 40 millions.

Je suis toujours milliardaire ! J’y crois pas !

 

Je profite des largesses de mon compte en banque pour réaliser l’un de mes rêves. Ne comptez pas sur moi pour vous livrer ma brillante idée. Non, non, je ne vous rendrai pas riche. Ma famille et moi d’abord !

Et en parlant de famille, j’assure la retraite de mes parents et je les fais voyager à chaque fois qu’ils éternuent. Ils feront le tour de l’Afrique. Je laisse le soin à mes sœurs de leur organiser le tour de l’Amérique, mes frères le tour de l’Europe et tous les enfants qu’ils ont aidés leur feront faire le tour de l’Asie. Il faut bien qu’ils soient un peu reconnaissants, non ?

Je fais construire de belles maisons d’hôte dans les principales villes de la Côte d’Ivoire : Abidjan, Korhogo, Yamoussoukro, Bouaké, Man, San-Pedro. Je fais construire un immeuble avec de superbes appartements que je ferai louer. Les bénéfices assureront le reste de mes jours et vont me permettre d’éviter de travailler pour autrui. 

Résultat de recherche d'images pour "keep calm i'm a millionar"

Il n’ y a pas assez de bibliothèque en Côte d’Ivoire. Que voulez-vous, chez moi on n’a pas assez compris l’importance de la lecture. Dans mon élan de générosité, je vais y remédier et créer d’immenses bibliothèques dans les principales villes du pays. Je les équipe d’abord avec les livres que j’ai écrits et ceux que j’aime bien. 

Je vais également mettre le temps et l’argent mis à ma disposition par les forces célestes pour voyager. Je m’offre des voyages à Tahiti, au Cap-Vert, aux USA, en Afrique du Sud, Ethiopie, Kenya, Egypte. Je dors dans les meilleurs hôtels, je dîne toute seule dans les plus grands restaurants.  

Je vais spécialement en Colombie pour rencontrer Christian Meier. Cet homme a marqué mon adolescence avec sa classe, son charisme dans la telenovela colombienne Luna, la heredera. 

Nous allons dîner ensemble et faire le plein de photos qui seront disposées dans toutes les pièces de mon appartement. ❤ ❤ ❤

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, foule

 

Je vais également créer un immense parc d’attractions. Je dois diversifier mes sources de revenus parce que je veux rester milliardaire à vie. Pas question de rétrograder. Je vais payer des gens assez intelligents pour me créer un concept de ouf ! Ça va cartonner !

Je refais ma garde-robe, j’achète un ou deux tableaux comme La nuit étoilée de Van Gogh. J’achète tous les livres qui me font envie, je fais des prêts aux particuliers. Bref, je fais du bien autour de moi sans m’oublier.

 

DIEU du Ciel, quand est-ce que j’aurai ces 5 millions ?!

Et une voix du Ciel se fit entendre : « Jamais ma fille, contente toi de ce que tu as actuellement. »

 

Et vous, vous ferez quoi avec 5 millions d’euros ?

 

signature coeur graceminlibe