Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque #14 – Un livre jamais chroniqué sur votre blog et pourtant apprécié

Voici le Throwback Thursday Livresque ! Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres !

Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Print

Le thème de cette semaine est : un livre jamais chroniqué sur votre blog et pourtant apprécié.

livrejamais

Pour ce thème, j’ai choisi…. L’alchimiste (Editions France Loisirs).

Résultat de recherche d'images pour

Résumé

Merveilleux conte philosophique, ce récit narre la quête de Santiago, jeune berger andalou à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Initié par l’alchimiste, rencontré dans le désert, le jeune homme apprendra à écouter son propre cœur, à retrouver ses envies profondes et à prendre le chemin de l’accomplissement de son rêve.
Quête humaine bouleversante, une ode à la vie à lire, relire et à offrir à ceux qu’on aime.

Au début, j’étais un peu perdue.  L’alchimie et toutes ces théories, je n’y connaissais rien. Petit à petit, le voyage initiatique  de Santiago m’a poussé à faire mon propre voyage. 

Le rêve que poursuit Santiago m’a projetée dans l’univers de mes propres rêves et espoirs.

Par son voyage initiatique, j’ai refléchi, je me suis interrogé, je suis partie à ma recherche. 

Santiago est prêt à tous les sacrifices pour réaliser son rêve. Suis-je aussi passionnée par mes rêves ? Est-ce que je me donne les moyens de les réaliser ? Est-ce que j’écoute mon coeur ? Suis-je sensible à tout ce qui m’entoure ? Comment est-ce que je traite mon présent ?

« C’est dans le présent que réside le secret ; si tu fais attention au présent tu peux le rendre meilleur. Et si tu améliores le présent, ce qui viendra ensuite sera également meilleur. Oublie le futur et vis chaque jour de ta vie selon les enseignements de la Loi, et en te fiant à la sollicitude de Dieu à l’égard de ses enfants. Chaque jour porte en lui l’Eternité. »

Le bonheur est-il une destination ? 

Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l’entendre comme une récompense et non comme un but.

La vie de chacun de nous a un sens, à nous de le découvrir !

Chacun de nous a sa Légende Personnelle, à nous de la vivre !

L’alchimiste est un roman à lire en prenant son temps. C’est un livre délicat, reposant, spirituel, optimiste que j’aurais chroniqué sur mon blog si je l’avais créé au 1er semestre 2013. 🙂

Tout ce qui arrive une fois peut ne plus jamais arriver. Mais tout ce qui arrive deux fois arrivera certainement une troisième fois.

« Une quête commence toujours par la Chance du Débutant. Et s’achève toujours par l’Epreuve du Conquérant. »

Quel livre auriez-vous choisi pour ce thème ? Avez-vous des romans sur la quête intérieure / épanouissement personnel à me recommander ?

L’image contient peut-être : tasse de café et texte

Cet article est également écrit dans le cadre du challenge d’écriture du Café des blogueuses sur le thème lecture

Toujours dans le cadre du challenge, je vous mets trois liens de blogueuses dont j’apprécie le travail. 

Dessins sans gluten – Journal de l’aurore – My trendy Lifestyle

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque #4 : Livre doudou ou Feel good

Print

C’est l’heure du Throwback Thursday Livresque !

J’aime bien ce rendez-vous parce qu’il me permet de vous parler des livres que j’ai lus avant la création du blog.

Le thème de cette semaine est : Candy Cane (Sucre d’orge) – Livre doudou ou Feel good 

 

candycane

 

J’ai pensé aux livres qui ont été un délice pour moi, j’ai fait un voyage dans mon passé livresque et regardez ce que je vous ai ramené

 

ONZE MINUTES de PAULO COELHO !

Toute jeune Brésilienne du Nordeste, Maria n’aspire qu’à l’Aventure, au grand amour. Elle travaille comme vendeuse dans un magasin de tissus et s’offre une semaine de vacances à Rio de Janeiro. Sur la plage de Copacabana, un Suisse lui propose de devenir danseuse de cabaret à Genève. Elle voit là le début d’un conte de fées, mais la réalité sera tout autre. Maria en vient à se prostituer – sans honte, puisqu’elle apprend à son âme à ne pas se plaindre de ce que fait son corps, et qu’elle s’interdit de tomber amoureuse. Après tout, la prostitution est un métier comme un autre, avec ses règles, ses horaires et ses jours de repos. Mais le sexe – tout comme l’amour – reste pour elle une énigme. Pour découvrir le sens sacré de la sexualité, Maria devra trouver le chemin de la réconciliation avec elle-même. Paulo Coelho décrit pas à pas l’initiation d’une jeune femme, un parcours qui montre les limites de la prétendue libération sexuelle et s’achève par un retour romantique aux valeurs de cœur et de l’esprit.

Résultat de recherche d'images pour "onze minutes jai lu"

Ma 1ère rencontre avec Paulo Coelho a eu lieu en 2013 via ce livre et ça a été une belle rencontre. 
La vie de Maria, l’héroïne, nous est contée. On découvre une jeune adolescente qui s’interroge sur le sexe, le plaisir ; elle se sert de tous les moyens en sa possession pour le découvrir.

Bien que mon objectif soit de comprendre l’amour, et bien que j’aie souffert par ceux auxquels j’avais livré mon cœur, je constate que ceux qui ont touché mon âme n’ont pas réussi à éveiller mon corps, et que ceux qui ont touché mon corps n’ont pas réussi à atteindre mon âme.

Dans sa quête de l’amour, dans toute son innocence, elle emprunte un  chemin qu’elle n’a pas souhaité, un chemin qu’elle accepte et dont elle veut en tirer le meilleur.

Décision étrange mais on n’ose pas la juger. J’ai été touchée par son parcours, j’ai beaucoup aimé son duo avec Ralf, cet homme désintéressé par le sexe. Leur initiation à l’amour est pure, trop attendrissante ! 

« Tu sais, Maria. Apprends-moi. Peut-être que cela me sauvera, te sauvera, nous fera retrouver la vie. Tu as raison, je n’ai que six ans de plus que toi, et cependant j’ai déjà vécu l’équivalent de plusieurs vies. Nous avons eu des expériences complètement différentes, mais nous sommes tous les deux désespérés. La seule chose qui puisse nous apporter la paix, c’est être ensemble. »

Ralf voulut savoir qui était Maria. « Il y a trois personnes en moi, cela dépend de qui vient me voir. La Petite Fille ingénue, qui regarde l’homme avec admiration et feint d’être impressionnée par ses histoires de pouvoir et de gloire. La Femme fatale, qui attaque d’emblée ceux qui se sentent le moins sûrs d’eux et, agissant ainsi, prend le contrôle de la situation et les met à l’aise puisqu’ils n’ont plus besoin de s’inquiéter de rien. Et enfin, la Mère affectueuse, qui dorlote les hommes avides de conseils et écoute d’un air compréhensif des histoires qui entrent par une oreille et ressortent par l’autre. Laquelle des trois veux-tu connaître ? — Toi. » Maria raconta tout, elle en avait besoin. C’était la première fois qu’elle le faisait depuis qu’elle avait quitté le Brésil. A la fin de son récit, elle se rendit compte que, en dépit de son métier peu conventionnel, elle n’avait pas éprouvé de grandes émotions après la semaine passée à Rio et son premier mois en Suisse. C’était seulement maison, travail, maison, travail.

Le récit est « érotico-philosophique », il tente de répondre au pourquoi et comment de la sexualité. Certaines scènes peuvent déranger la pudeur mais il ne faut pas s’y arrêter. Dans ce roman, Paulo Coelho décrit avec délicatesse la désacralisation du sexe dans notre société et notre impatience, notre incapacité à attendre, il  peint la tristesse et la beauté de la sexualité, nos égarements et nos retrouvailles. 

Elle se rendit dans une librairie qu’elle avait remarquée lors de sa promenade avec Ralf sur le chemin de Saint-Jacques, et elle demanda à consulter des titres sur ce thème. « Il y en a énormément, répondit la libraire. En vérité, on dirait que les gens ne s’intéressent qu’à ça. En plus du rayon spécialisé, dans tous les romans que vous voyez là il existe au moins une scène de sexe. Même si c’est dissimulé derrière de touchantes histoires d’amour ou des traités arides sur le comportement humain, le fait est que les gens ne pensent qu’à ça. »

A force de fréquenter les gens qui viennent ici, j’en arrive à la conclusion que l’on se sert du sexe comme de n’importe quelle autre drogue : pour fuir la réalité, oublier ses difficultés, se détendre. Comme toutes les drogues, c’est une pratique nocive et destructrice. Si quelqu’un veut se droguer, que ce soit au sexe ou à toute autre substance, libre à lui ; les conséquences de ses actes seront plus ou moins heureuses selon les choix qu’il aura faits. Mais, quand il est question d’avancer dans la vie, il y a un fossé entre ce qui est « assez bon » et ce qui est franchement « meilleur ». Contrairement à ce que pensent mes clients, le sexe ne se pratique pas n’importe quand. Il existe en chacun de nous une horloge intérieure et, pour que deux personnes fassent l’amour, il est nécessaire que leurs aiguilles marquent la même heure au même moment. Ça n’arrive pas tous les jours.

Onze Minutes est un livre écrit avec de jolis mots plein d’émotions que vous prendrez plaisir à lire. 

Quelle lecture proposeriez-vous en rapport avec ce thème ?

GM signature

Publié dans Panaché

Le deuxième Award de ma vie de blogueuse

tag book fangirling award

Un deuxième award pour la douce blogueuse que je suis : Le  BOOK FANGIRLING AWARD

Qu’est-ce qu’elle est belle ma vie de blogueuse ! 🙂

J’ai été nommée par ma blogocopine célibattante LES MOTORDUS D’ANNE-JU !!! 

Merci encore ma belle !

Elle m’a posé 5 questions auxquelles je vais répondre de façon très tordue puis je citerai 5 blogueuses qui méritent cette récompense selon moi. Elles auront à répondre à cinq savantes questions.

On y va !

 Tu organises un dîner en tête, quel héros de livre invites-tu ?

Christian Grey !!!! J’ai bien aimé ses nuances claires, sa tendresse refoulée. Au menu du dîner : du cochon à l’entrée et au plat de résistance, au dessert, des religieuses. (il a bien besoin d’être sanctifié 😀 )

Une bande d’auteurs pour partir en vacances, tu vois qui dedans et qui ferait quoi (le barbecue, nettoyer la piscine, préparer les mojitos… ) ?

Paulo Coelho, Alain Mabanckou, Chimamanda Ngozi Adichie, Karine Giebel et Gilles Legardinier.

Paulo s’occupera du barbecue. La fumée, l’odeur de la viande marinée, un environnement propice pour élaborer des citations  qui changeront le monde.

Karine nettoiera la piscine, on ne sait jamais quelle découverte macabre on peut y faire.

Chimamanda préparera les mojitos, ça lui ôtera son caractère si sérieux.

Alain organisera nos activités ludiques (sorties à la plage, jeux de ludo et awalé, visites de musée)

Gilles nous servira nos petit déj au lit et fera notre lessive, il est tellement humaniste !

bande d'auteurs

Allez avoue que tu aurais aimé écrire ce livre ? Et pourquoi ?

Le chuchoteur de Donato Carrisi parce que ce thriller est tout simplement génial. Il est haletant, captivant, surprenant. J’aurais aimé recevoir tous les compliments que l’auteur a reçus et continue de recevoir.

Si tu devais écrire la suite d’un livre que tu aimes, lequel serait-il ?

Le chuchoteur de Donato Carrisi.

Donato Carrisi

Et quelle serait la suite ?

Le livre a déjà sa suite : L’écorchée mais je l’aurais écrit différemment.

Goran serait sorti de son long coma et épouserait Mila. La fille de Mila ne serait pas en danger, le chuchoteur serait identifié et livré à DAECH.

Donato Carrisi

Les nominées sont :

Roulement de tambour suivi d’une magnifique musique de suspense 

els

Mes ladies, veuillez répondre aux questions suivantes :

  1. Quel auteur aimerais-tu faire revenir à la vie ? 
  2. Une couverture de livre que tu ne te lasseras jamais de regarder ?
  3. Quelle héroïne (préciser le livre) aimerais-tu incarner et pourquoi ?
  4. De quel livre ne pourras-tu jamais te séparer, même pour un prêt ? 
  5. Le genre de romans que tu ne liras jamais ? 

Mission achevée, à vous de remplir la vôtre. 🙂

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Adultère

Paulo Coelho

Linda a 31 ans et, aux yeux de tous, une vie parfaite : elle a un mari aimant, des enfants bien élevés, un métier gratifiant de journaliste et habite dans une magnifique propriété à Genève. Cependant, elle ne supporte plus de faire semblant d’être heureuse quand, en vérité, elle ne ressent rien d’autre qu’un sentiment grandissant d’apathie et d’indifférence.
Jusqu’au jour où elle retrouve un ancien petit ami. Jacob est un homme politique de premier plan et, lors d’une interview, il éveille en elle un sentiment oublié depuis longtemps : la passion.
Elle fera tout pour conquérir cet amour impossible et devra aller au plus profond d’elle-même pour enfin trouver le bonheur.

Ah, le mariage! Une structure pleine de défis et d’enjeux importants, une aventure qui nécessite une profonde réflexion sur le choix de son partenaire…

Quand la passion perd de son éclat, que faire pour lui redonner son lustre d’antan? Suivre l’exemple de Linda?

Je n’ai jamais été si contente de fermer un livre et de passer à autre chose.

La faute à qui? A Linda! J’ai détesté ce personnage!!! 

Je l’ai trouvée hypocrite, feignant un amour pour Jacob, dissimulant l’objectif réel de sa conquête de cet amour de jeunesse: tromper son ennui, satisfaire un caprice.

J’ai eu une profonde admiration pour son mari, l’amour qu’il éprouve pour Linda m’a touchée.

Ses mots sur la vie et l’amour m’ont fait réfléchir:

Nous ne pouvons pas oublier que la vie est de notre côté. Elle aussi veut être meilleure. Aidons-la!

L’amour est en mouvement constant et ne se répète jamais.

C’est la troisième oeuvre de Paulo Coelho que je lis et celle-ci ne m’a malheureusement pas emportée comme l’Alchimiste et Onze minutes. La faute à qui? Linda!

J’ai quand même apprécié les réflexions de l’auteur sur l’ingrédient strictement nécessaire pour réussir la recette du mariage et accéder au bonheur ainsi que ces clins d’œil à la spiritualité

Pourquoi l’Amour est-il plus important que la Foi? Parce que la Foi n’est qu’une route qui nous conduit au Plus Grand Amour.

Dès que nous nous éloignons de Dieu, nous vivons une existence fragmentée. Nous tentons de trouver l’unité, mais nous ne connaissons pas le chemin du retour, alors nous sommes dans un état de constante insatisfaction.

Quelle est votre oeuvre préférée de Paulo Coelho?

Grâce Minlibé

Auteur de Chimères de verre