Publié dans Panaché

Plus narcissique que moi, tu meurs ?

Hello World ! This is me !

Aujourd’hui, je tiens à vous présenter une personne merveilleuse : moi ! 😀

J’ai vu le Tag du narcissique chez Prends un livre et détends toi et j’ai voulu me prêter au jeu.
Etes-vous prêts à découvrir mon côté narcissique ?

Résultat de recherche d'images pour "je m'aime trop"

TOUS LES ARTICLES QUE VOUS ÉCRIVEZ SONT FABULEUX, MAIS SI VOUS DEVIEZ N’EN GARDER QU’UN LEQUEL SERAIT-CE ?

Ma chronique de L’Innocente, le roman d’une écrivaine dont Molière (paix à son âme) serait très fière. J’ai concocté cette attendrissante chronique avec un zeste de simplicité et une louche de profondeur. Cette revue de lecture ressemble à une vraie critique littéraire et l’inspiration dont j’ai fait preuve me charme beaucoup. Par ailleurs, je suis la seule blogueuse à avoir fait une chronique de ce roman. Si vous cherchez des chroniques uniques, vous savez donc où les trouver. 🙂

Résultat de recherche d'images pour "je suis fiére d'etre moi"

VOTRE BLOG EST BIEN ENTENDU LE MEILLEUR QUI SOIT ET AUCUN AUTRE NE LUI ARRIVE À LA CHEVILLE, MAIS SI VOUS DEVIEZ N’EN PROPOSER QU’UN AUTRE LEQUEL SERAIT-CE ?

Le blog  A l’horizon des mots. Je l’ai découvert à mes débuts dans la blogosphère et elle a failli me foutre un complexe d’infériorité. On sent bien qu’elle a la fibre littéraire, ses comptes rendus de lecture ont une qualité déroutante. 

VOUS EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ DE VOUS DIRE : « EN VOILÀ UNE BELLE CRITIQUE QUI N’EST MALHEUREUSEMENT PAS DE MOI » OU ALORS, COMME TOUT NARCISSIQUE QUI SE RESPECTE CETTE IDÉE NE VOUS A MÊME PAS TRAVERSÉ L’ESPRIT ?

Bien sûr que ça m’a déjà traversé l’esprit ! Il y a toujours des gens qui écrivent mieux que moi. Comme je l’ai dit plus haut, j’admire les articles de Horizon des mots,  ceux de Ju lit les mots et bien d’autres. 

POSSÉDEZ-VOUS UN EX-LIBRIS ?

Pour ceux qui comme moi n’avaient jamais entendu ce mot avant ce merveilleux moment que nous passons ensemble, Un ex-libris est une vignette dessinée ou gravée que les bibliophiles collent au revers des reliures de leurs livres et qui porte leur devise ou leur nom. 

Je n’en ai pas mais je vais y remédier. Quelle brillante idée ! 😀

VOUS ARRIVE-T-IL DE SUIVRE LES CONSEILS DES AUTRES BLOGUEURS, OU BIEN SEUL VOTRE AVIS COMPTE ?

Je m’aime beaucoup, passionnément, à la folie mais il m’arrive de temps en temps d’aimer les autres donc oui je suis les conseils des autres blogueurs. Je note leurs coups de cœur. Le dernier conseil que j’ai suivi m’a permis de découvrir le sel de nos larmes de Ruta Sepetys. 

Quand nous avons des lectures communes, je trouve très intéressant d’avoir des avis différents du mien. Ça me permet de vivre ma lecture sous un autre angle. 

PARLEZ-VOUS DE VOTRE BLOG AUTOUR DE VOUS ?

Oui, si je n’en parle pas qui le fera ? 

Résultat de recherche d'images pour "show your talent"

VOUS EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ DE VOUS DIRE QUE VOS CRITIQUES SONT MEILLEURS QUE CELLES DES PROFESSIONNELS ?

Oh non ! J’ai encore beaucoup à apprendre dans le domaine de la critique littéraire.

AVEZ-VOUS DÉJÀ GOOGLISÉ LE NOM VOTRE BLOG POUR VÉRIFIER SON PAGERANK ?

Non, par contre j’ai googlisé mon nom et Chimères de verre

VOUS SOUVENEZ-VOUS DE LA PREMIÈRE PERSONNE QUI A COMMENCÉ À PARTICIPER À VOTRE BLOG ?

Je pense que ça doit être mon amie Bénédicta  ou mon merveilleux grand-frère. Leur présence m’a fait beaucoup de bien aux premières heures où le blog était méconnu.

 

VOUS EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D’ACHETER UN LIVRE SIMPLEMENT PARCE QUE L’AUTEUR PORTAIT LE MÊME PRÉNOM OU BIEN LE MÊME NOM QUE VOUS ?

Oui ! J’ai acheté mes livres ! 😀 😀 😀

Sans rire, je ne l’ai jamais fait. Peut-être parce que je suis la seule auteure à posséder le charmant prénom qu’est Minlibé et le prénom Grâce, je le vois rarement.

Voilà les amis ! J’espère vous retrouver très bientôt pour des chroniques de lecture. Le temps d’évasion me manque cruellement, la faute à une charge accrue au boulot. 

Bises et prenez bien soin de vous. 

signature coeur graceminlibe

Publié dans Psyché

« Challenge un peu con mais pas trop » saison 1 épisode 2

Voici le 2e épisode du « Challenge un peu con mais pas trop » imaginé par la blogueuse une connasse parisienneWouhou !

J’ai choisi pour ce 2e épisode d’écrire sur le thème : une lettre à mon futur moi dans dix ans

C’est parti pour dix minutes de : je dis tout et n’importe quoi. 😀

Une lettre à mon futur moi grace minlibe

Ma chère Grâce qui se rapproche tout doucement de la quarantaine, 

Je voulais t’écrire une lettre manuscrite en gras mais je n’ai pas de stylo-feutre, du coup je le fais sur Word. 

J’espère que tu n’as pris aucune ride, que tu as quelques kilos en plus et que tu es comme sur un nuage quand tu mets des talons de plus de 10 cm.

Côté cuisine, j’ose espérer que tu as enfin eu la volonté d’apprendre à faire des gâteaux et des crêpes. 

Rassure-moi, tu écris des livres sensationnels, n’est-ce pas ? Tu sais, ces livres  poignants qui s’oublient difficilement.

Et Chimères de verre est reconnu mondialement, j’espère ! Dis-moi qu’il est étudié au secondaire et/ou à l’université, qu’on en fait des thèses d’étude.

Dis-moi qu’il se vend hyper bien, que tu as enfin des livres best-seller.  J’ai semé en pleurant, si tu peux moissonner en riant, ce serait hyper bien, non ?

Si tes poèmes passent toujours incognito, si aucun de tes livres n’est un best-seller,  ne me le dis surtout pas. Fais-moi croire le contraire s’il te plaît. Ta réalité me tuerait.

Oui, je veux que tu me mentes. Fais-moi rêver. Dis-moi que les artistes contemporains se battent  pour chanter tes poèmes.  Dis-moi que tu as au moins reçu un prix littéraire d’au moins 2000 euros et qu’il a financé ton safari au Kenya.

Mens-moi. Dis-moi que tu fais des conférences, que tu es invitée à des centaines d’ateliers d’écriture « all over the world » et que tu es toujours entre deux avions. L’expression m’a toujours fait rêver, j’ai toujours voulu l’expérimenter. 

Pas besoin de le demander, je sais que tu es toujours célibataire et que tu le vis très bien. Tu continues de partager ton expérience de femme épanouie et tu encourages les femmes à ne pas se laisser définir à travers un homme. Tu leur rappelles que leur bonheur est leur responsabilité. Oh là là, j’imagine toutes ces femmes qui pleurent en entendant tes mots. OMG !

Tu es invitée à plusieurs conférences sur le #womenempowerment, tu es l’invitée des talk-shows à l’américaine. La classe, que t’as ma chérie ! Tu es magnifiqueeeeeee (si tu lis la lettre à haute à voix, lis cette phrase avec l’accent de Cristina Cordula, ta grande amie)

As-tu enfin mis les pieds au Cap-Vert, au Gabon, en Afrique du Sud, en Égypte ? Etait-ce comme tu l’imaginais ? 

Le design du blog, tu l’as changé ? As-tu enfin ton propre nom de domaine ? Allez, ne sois pas si radine. 

Tu es enfin bilingue français-anglais, j’espère ! Depuis le temps que tu fais des cours 😀 

 

Dis-moi surtout que tu es hyper généreuse, que tu penses plus aux autres qu’à toi et que des milliers d’enfants dans le monde s’endorment chaque soir en  disant merci à Dieu de t’avoir créée. 

T’es une fille bien, je l’ai toujours su 🙂

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Throwback Thursday Livresque #14 – Un livre jamais chroniqué sur votre blog et pourtant apprécié

Voici le Throwback Thursday Livresque ! Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres !

Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Print

Le thème de cette semaine est : un livre jamais chroniqué sur votre blog et pourtant apprécié.

livrejamais

Pour ce thème, j’ai choisi…. L’alchimiste (Editions France Loisirs).

Résultat de recherche d'images pour

Résumé

Merveilleux conte philosophique, ce récit narre la quête de Santiago, jeune berger andalou à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Initié par l’alchimiste, rencontré dans le désert, le jeune homme apprendra à écouter son propre cœur, à retrouver ses envies profondes et à prendre le chemin de l’accomplissement de son rêve.
Quête humaine bouleversante, une ode à la vie à lire, relire et à offrir à ceux qu’on aime.

Au début, j’étais un peu perdue.  L’alchimie et toutes ces théories, je n’y connaissais rien. Petit à petit, le voyage initiatique  de Santiago m’a poussé à faire mon propre voyage. 

Le rêve que poursuit Santiago m’a projetée dans l’univers de mes propres rêves et espoirs.

Par son voyage initiatique, j’ai refléchi, je me suis interrogé, je suis partie à ma recherche. 

Santiago est prêt à tous les sacrifices pour réaliser son rêve. Suis-je aussi passionnée par mes rêves ? Est-ce que je me donne les moyens de les réaliser ? Est-ce que j’écoute mon coeur ? Suis-je sensible à tout ce qui m’entoure ? Comment est-ce que je traite mon présent ?

« C’est dans le présent que réside le secret ; si tu fais attention au présent tu peux le rendre meilleur. Et si tu améliores le présent, ce qui viendra ensuite sera également meilleur. Oublie le futur et vis chaque jour de ta vie selon les enseignements de la Loi, et en te fiant à la sollicitude de Dieu à l’égard de ses enfants. Chaque jour porte en lui l’Eternité. »

Le bonheur est-il une destination ? 

Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l’entendre comme une récompense et non comme un but.

La vie de chacun de nous a un sens, à nous de le découvrir !

Chacun de nous a sa Légende Personnelle, à nous de la vivre !

L’alchimiste est un roman à lire en prenant son temps. C’est un livre délicat, reposant, spirituel, optimiste que j’aurais chroniqué sur mon blog si je l’avais créé au 1er semestre 2013. 🙂

Tout ce qui arrive une fois peut ne plus jamais arriver. Mais tout ce qui arrive deux fois arrivera certainement une troisième fois.

« Une quête commence toujours par la Chance du Débutant. Et s’achève toujours par l’Epreuve du Conquérant. »

Quel livre auriez-vous choisi pour ce thème ? Avez-vous des romans sur la quête intérieure / épanouissement personnel à me recommander ?

L’image contient peut-être : tasse de café et texte

Cet article est également écrit dans le cadre du challenge d’écriture du Café des blogueuses sur le thème lecture

Toujours dans le cadre du challenge, je vous mets trois liens de blogueuses dont j’apprécie le travail. 

Dessins sans gluten – Journal de l’aurore – My trendy Lifestyle

signature coeur graceminlibe

Publié dans Panaché

Le 3e award de ma vie de blogueuse

Résultat de recherche d'images pour

Après avoir été nominée au Dragon’s Loyalty Award et au BOOK FANGIRLING AWARD, les blogueuses de Ma vie, mes humeurs et Côté positif m’ont nominée au Liebster Award.

Yasmine de Ma vie, mes humeurs est une blogueuse en or. Elle est l’une des blogueuses les plus actives sur mon blog. Sur le sien, vous trouverez des articles lifestyle. 

Côté positif , elle, a des articles inspirants sur le développement personnel. 

C’est une agréable surprise d’être doublement nominée par ces femmes pétillantes. 

Mais le Liebster Award, c’est quoi ?

C’est un petit jeu de blogueurs en blogueurs qui vise à faire découvrir et promouvoir des blogs peu connus. 

Les règles sont les suivantes : 

  1. Mentionner le blog qui vous a nominé
  2. Citer onze points à savoir sur vous.
  3. Répondre aux questions que je vous ai posé au-dessus.
  4. Nominer à votre tour onze blogs de moins de 200 abonnés (autant que faire se peut), insérez leur lien et informez-les de cette nomination.
  5. Ne pas oublier de prévenir le blog qui vous a nominé que votre billet est en ligne !
  6. Faire la liste des 11 questions que vous posez aux  blogs que vous choisissez de nominer. Vos propres questions, pas un vulgaire copier-coller des autres (même si vous avez le droit d’en piocher une à droite, à gauche).

Il m’a été difficile de dire 7 choses intéressantes sur moi lors du  Dragon’s Loyalty Award, arriverais-je à dire 11 choses cette fois-ci ?

Résultat de recherche d'images pour

  1. J’adore étudier, apprendre de nouvelles choses.
  2. Je suis la reine de l’économie. Je fais d’énormes analyses avant d’acheter. Est-ce que j’en ai réellement besoin, est-ce vital, est-ce vraiment urgent ?
  3. Je suis une carnivore. Je meurs si on m’oblige à être végétarienne.
  4. Mes affaires sont ordonnées mais pas pour longtemps. 😀
  5. Je suis hyper fan du caramel au beurre salé ! Rien qu’en l’écrivant, je salive.
  6. J’étais Je suis fan des nounours. J’ai eu du mal à me séparer d’Anna, mon dernier nounours (elle ne rentrait pas dans ma valise et une jeune fille de 20 ans qui prend l’avion avec un nounours en main, ça ne le fait pas)
  7. Je ne pourrais pas me lasser de regarder Something New. La preuve, je l’ai regardé la semaine dernière et deux fois 😀
  8. Je suis une militante néo-féministe. Oui, l’homme ne fait pas la femme mais nous ne sommes pas en guerre contre les hommes, plutôt contre les idées.
  9. Je suis une introvertie.
  10. Dans une autre vie, j’étais l’épouse de Keanu Reeves ! Sans rire, c’est mon acteur préféré. J’aimerais beaucoup le rencontrer. ❤ ❤ ❤
  11. Je suis une tata poule.

Passons maintenant aux réponses aux questions de Ma vie, mes humeurs 

questions liebster awards

  1. Quel type d’émission aimerais tu animer ? Une émission de divertissement, les jeux
  2. En quel animal tu voudrais être réincarné ? Je ne crois pas à la réincarnation mais pour jouer le jeu ce serait un chien.
  3. Quel est le livre qui t’as le plus marqué ? Le 1er qui me vient à l’esprit : Purgatoire des innocents.
  4. Où souhaiterais-tu être en ce moment ? Au Cap-vert, sur une plage.
  5. La dernière fois que tu t’es énervée ? La faute à ma nièce qui ne soigne pas son écriture.
  6. Si on te donnait un vœu, ce serait ? Devenir best-seller.
  7. Ton péché mignon ? L’affairage ( le terme commérage est un peu fort pour moi 😛 )
  8. Entre les deux tu es Tim Burton ou Quentin Tarantino ? Tim Burton.
  9. Si tu pouvais être un super héros ? Batman.
  10. Le mot qui te décrit le plus ? Authentique.
  11. Que dirais tu à ton blog ? Tu n’es pas populaire mais tu as de la valeur, tu es utile. 

 

 

Les réponses aux questions de Côté positif 

  1. Si tu ne pouvais laisser qu’un seul conseil à tes enfants, lequel serait-il ? Craignez Dieu, cherchez sa Présence en tout temps.
  2. Quel est ton hobby favori ? La lecture
  3. Eau, feu, terre, air: lequel de ces 4 éléments te correspond le mieux ? Air !
    Je suis aussi légère qu’une plume. 
  4. Qu’est ce qui rendrait notre monde meilleur ? Que chaque Homme craigne Dieu.
  5. Qu’est-ce qui t’a le plus rendu fière en tant que blogueuse ? Pouvoir être utile aux autres, savoir que j’inspire des femmes. 
  6. Quel est l’article dont tu es le plus fière ? Il y en a pas mal mais puisqu’il faut choisir je dirais le rencontrer au bon moment. Je suis très fière de mon analyse. 🙂
  7. Comment te décrirais-tu en 2 adjectifs (une qualité et un défaut) ? Rigoureuse et égoïste.
  8. Crois-tu au coup de foudre ? Non, pour moi c’est un amour à court terme.
  9. De quelle religion es-tu ? J’appartiens à Jésus Christ ❤ ❤ ❤
  10. Quelle était ta dernière expérience joyeuse ? Inspirer des jeunes filles de différents lycées de Bingerville à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme en partageant mon parcours académique et professionnel. 
  11. Que tu préfères dans ton blog que certains blogs n’ont pas ? Euh… ma thématique sur le célibat sain et épanoui. 

Résultat de recherche d'images pour

Mes nominés sont :

  1. Le Blog du Poète de l’Espoir (litterature)
  2. Le libre penseur (célibat)
  3. Les livres de Zélie (littérature)
  4. Chris poète officiel (actualités)
  5. Elisamodish (mode)
  6. Alec à la bibliothèque (littérature)
  7. Audrey (littérature)
  8. Deslivres en poutoulou (littérature)
  9. Lady sunshine (lifestyle, mode)
  10. Lire à la folie (littérature)
  11. Le cactus sahélien (littérature)

Voici les 11 questions auxquelles vous devez répondre

  1. Pourquoi tu blogues ?
  2. Pourquoi ce nom pour ton blog ?
  3. Un article dont tu es fier ?
  4. Quelles sont tes inspirations quotidiennes ?
  5. Si tu devais choisir une chanson pour décrire ton blog, ce serait … ?
  6. La thématique (ou rubrique) que tu préfères dans ton blog ?
  7. Quel est ton réseau social préféré ?
  8. Quel est ton moment préféré de la journée ?
  9. Un artiste (écrivain, architecte, artisan, graphiste ou autre) qui te transporte ? 
  10. De quel livre ne pourras-tu jamais te séparer, même pour un prêt ?
  11. Une citation, pensée que tu voudrais partager. 

Hâte de lire vos réponses. Et si vous voulez en savoir davantage sur moi, n’hésitez pas à poser des questions supplémentaires 🙂

GM signature

Publié dans Panaché

Invitation pour un dîner littéraire

Bonne et heureuse année les amis ! J’espère de tout coeur que 2017 vous apportera  le sourire. 

Pour mon 1er dîner de l’année, j’ai décidé d’avoir à ma table d’illustres personnes tirées de livres lus.

Le but du jeu est de sélectionner des personnages de livres en fonction de traits de caractères et qui se rejoindraient autour d’une table pour partager un repas. Aucune restriction, on est libre de choisir les personnages que l’on souhaite, ceux que l’on apprécie tout comme ceux que l’on déteste. Il nous faut donc sélectionner les invités en fonction des particularités suivantes :

 

1. Un personnage qui sait ou aime cuisiner

 

Vaudace

Eloïse, la femme forte dans Vaudace. Le poulet yassa ou les feuilles de manioc n’ont aucun secret pour elle. J’ai hâte de savoir ce qu’elle va nous cuisiner pour ce dîner. 

Résultat de recherche d'images pour "poulet yassa"

 

Résultat de recherche d'images pour "feuilles de manioc cuisine gabon"

 

2. Un personnage qui finance la soirée

Rencontre avec l'amour

Sasha  dans Rencontre avec l’amour la belle métisse asiatique, fille d’un opulent homme d’affaires. Je suis sûre qu’elle nous fera vivre l’une des plus belles soirées de l’année. 

 

3. Un personnage qui pourrait causer une scène

 

Résultat de recherche d'images pour "memoire d'une tombe"

 

Blédia, l’épouse du camarade n°2 dans Mémoire d’une tombe.  La femme  qui aime les festivités, les dépenses et dont la bouche ne connait aucun répit, celle qui démarre au quart de tour quand on ne lui accorde pas de l’importance. 

 

4. Un personnage drôle/amusant

L'innocente

Zéphirin dans l’innocente. Il m’a tellement fait rire avec ses coups bas. 

 

5. Un personnage sociable/populaire

 

Résultat de recherche d'images pour "verre cassé mabanckou"

 

Robinette dans Verre Cassé, cette femme qui urine comme un homme. Elle ne viendra sûrement pas seule. L’escargot entêté, le type aux Pampers, l’Imprimeur et Verre Cassé seront là et pour eux, j’aurai toujours de la place. Je ne raterai pour rien au monde leurs anecdotes.

6. Un vilain

Résultat de recherche d'images pour "mes larmes coulent en silence"

Briano dans Mes larmes coulent en silence. Il me doit des comptes ce malotru. Je l’ai placé en bout de table. Il a intérêt à rester bien droit. 

7. Un couple (compte pour deux), pas forcément romantique

 

Résultat de recherche d'images pour "lagos lady"

Guy Collins et Amaka de Lagos Lady  ! C’est mon couple de l’année, un mix de force et de douceur. J’ai aimé leur rapprochement, la naissance de leur couple. C’est mon conte de fée moderne. 

 

8. Un héros ou une héroïne

si-daimer

Moussa dans Si d’aimerMon héros national, un homme loyal, discret. Il est celui qui se  sacrifie pour sa famille, prêt à tuer ceux qui font du mal aux gens qu’il aime. 

 

9. Un personnage qui n’est pas apprécié à sa juste valeur

 

Résultat de recherche d'images pour "ce que murmurent les collines"

Anonciata dans Ce que murmurent les collines. C’est une femme marginalisée parce qu’elle est la proie du Malheur, ses 4 enfants étaient morts. La mort des enfants ne surprenait personne, beaucoup d’enfants mouraient à la naissance sur la colline ou après le sevrage. Ce qui étonnait dans la mort des enfants d’Anonciata, c’est qu’ils ne mourraient ni à la naissance ni au sevrage, non, ils mouraient quelques années plus tard, à l’âge de six ou sept ans, alors qu’on les croyait en pleine santé.

Avec la mort du cinquième enfant d’Anonciata, tout contact fut interdit avec elle afin d’éviter que le malheur ne se propage.

 

10. Un personnage au choix

yasmina khadra

Docteur Amine dans l’Attentat. Après le suicide de sa femme, il a bien besoin d’être entouré, de rire, faire de belles rencontres. 

 

Et vous, quels personnages tirés de vos lectures inviteriez-vous ? Je suis toute ouïe. 

 

GM signature

Publié dans Quand on est célib'

Ta personnalité crée ton célibat ?

Certaines personnalités favorisent-elles plus le célibat que d’autres ? C’est la question qui m’est venue à l’esprit en cherchant le thème du prochain article de ma rubrique « Célib à terre« 

J‘ai fouiné dans google pour voir les sujets traités en rapport avec ma question et je suis tombée sur…

les troubles de la personnalité ou personnalités pathologiques.

Les termes ne m’étaient pas inconnus mais je ne savais pas vraiment ce qu’ils renfermaient. J’ai donc continué à fouiner sur google pour avoir des informations précises. Après les définitions de base de la personnalité et des troubles de la personnalité :

La personnalité renvoie à un système stable et répétitif; elle désigne l’intégration stable et individualisée d’un ensemble d’émotions, de cognitions et de comportements. Elle correspond aux modes de réactions (à l’environnement) émotives, cognitives et comportementales qui caractérisent chaque individu.

Les troubles de la personnalité constituent une modalité durable de l’expérience vécue et des conduites qui dévient notablement de ce qui est attendu dans la culture de l’individu.

je suis arrivée au point essentiel : les descriptions détaillées de ces personnalités pathologiques.

personnalité pathologique

personnalité pathologique

schizorypique

personnalité pathologique

personnalité pathologique

personnalité pathologique

personnalité pathologique

personnalité pathologique

personnalité pathologique

personnalité pathologique

En lisant ces descriptions, je me rends compte qu’un :

  • célibat de répulsion (peur des relations sexuelles ou de la maternité/paternité),
  • célibat de démission (peur de ne pas être à la hauteur, de s’ engager, confiance en soi instable),
  • célibat résigné (celui qui n’a pas trouvé son partenaire idéal et qui pense qu’il ne le trouvera jamais parce que l’être humain est menteur et manipulateur)

peuvent être synonymes d’un trouble de la personnalité.

Dans le 1er article sur le célibat que j’ai écrit, j’ai insisté sur le fait qu’il était important de mettre un nom sur son célibat, faire une introspection et désigner la source de son célibat. 

Posez-vous ces questions : « Où suis-je ? » Qui suis-je ? et répondez-y avec sincérité.

 Le célibat est une opportunité inédite pour apprendre à se connaître. Ne la ratez pas.

 

Je vous confie une expérience personnelle. En lisant la description de la personnalité évitante, j’ai eu  un doute. Ai-je cette personnalité ?

  • J’ai choisi le célibat
  • la solitude ne me fait pas peur,
  • la place de l’imagination est grande,
  • il m’arrive de temps en temps d’avoir des doutes sur mes capacités et de dire quand je fais une bourde que je suis nulle

mais

  • j’ai de bonnes relations sociales,
  • je n’ai pas peur du jugement et des critiques,
  • je ne suis ni indécise, ni anxieuse.
  • Je n’ai pas choisi un emploi obscur

Pour me rassurer, j’ai fait un test de personnalité et j’ai appris que je suis une IFSJ – A. 😀

Pour les ISFJ, le défi est de faire en sorte que l’on remarque ce qu’ils font. Ils ont tendance à minimiser leurs accomplissements et, même si leur bonté est souvent respectée, des personnes plus cyniques et plus égoïstes sont susceptibles de profiter du dévouement et de l’humilité des ISFJ en leur confiant un travail dont ils récolteront plus tard le mérite. Il faut que les ISFJ sachent dire non et se défendre s’ils veulent conserver leur confiance et leur enthousiasme.

Naturellement sociables, qualité étrange pour des Introvertis, les ISFJ utilisent leur excellente mémoire non pas pour retenir des données et des futilités mais pour se souvenir des gens et des informations relatives à leur vie. Quand on en vient au don de cadeaux, les ISFJ n’ont pas leur pareil, car ils utilisent leur imagination et leur sensibilité naturelle pour exprimer leur générosité de façons qui touchent le cœur de leurs destinataires. Même si cela s’applique certainement à leurs collègues, que les gens qui ont le type de personnalité ISFJ considèrent souvent comme leurs amis personnels, c’est dans la famille que leurs expressions d’affection s’épanouissent pleinement.

 

Vous pouvez faire ce test en cliquant ici.

J’aime beaucoup les tests de psychologie, ceux qui portent sur la personnalité m’ont permis de mettre des mots sur qui je suis, trouver le sens de réactions qui me paraissaient anodines. 

 

Je vous mets les liens de tests psychologiques que j’ai faits. Je me retire, je vous laisse avec vous-même. Bonne découverte ! 

 

Quel(le) célibataire êtes-vous ?

Vous connaissez-vous ?

Savez-vous être authentique ?

Quel égoïste êtes-vous ?

Ce que révèle votre vie intérieure

Quelle est votre part d’ombre ?

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Âmes sœurs – Tome I, Nous ?

Lara est une jeune étudiante souriante, vive, et pleine de vie. Elle dissimule pourtant un lourd secret, qui la handicape depuis l’enfance. Une fois tous les ans depuis onze ans, elle combat ses cauchemars, et se relève immanquablement, plus forte que la fois précédente.
Richard est un enseignant-chercheur passionné de mathématiques. Énigmatique, calme et imposant, il est tout ce que Lara déteste. C’est un homme, cette raison seule suffit.
Entre Lara et Richard, un duel s’engage. D’affrontements violents en affrontements sensuels, une corde se noue, un lien se tisse. Avec une inéluctabilité effrayante. Lara, la femme-enfant aux ailes brisées, et Richard, l’adulte froid et mystérieux, réussiront-ils à briser ce lien avant qu’il ne se noue irrémédiablement, établissant entre eux une chaîne indestructible ? Deux êtres aussi différents et torturés peuvent-ils trouver l’apaisement ensemble ? Peuvent-ils redéfinir le don de soi, le rapport à l’autre ?

« Un choc, un souffle qui se perd. Une chute, la peur, des mains, le soulagement. Des paupières qui frémissent, s’ouvrent sur un regard… Et s’y perdent.
Vous est-il déjà arrivé de rencontrer quelqu’un, et de vous dire que vous avez trouvé LA personne ? Vos yeux se croisent et vous savez, vous savez de manière certaine que cette personne va changer votre vie à jamais. De quelle façon ? Vous n’en avez aucune idée, mais il est plus qu’évident pour vous que vous êtes à un tournant de votre existence.
Ça aurait dû se passer comme ça. En théorie. J’aurais dû savoir que la collision -au propre comme au figuré- de nos deux vies allait provoquer un incendie. C’est comme ça que j’appelle le brasier incandescent qui surgit lorsque nous sommes en présence l’un de l’autre, un terme plus approprié me viendra sans doute à l’esprit un jour. Ou pas.
Mais vous devez vous demander de quoi je parle. Reprenons depuis le début, voulez-vous ? »

cropped-cropped-cropped-siteweb21

L’auteur, à l’occasion de la sortie du 1er tome de sa saga l’automne dernier, avait lancé un jeu-concours sur son blog qui permettait de gagner un exemplaire du roman. N’étant pas très chanceuse en matière de jeu-concours, j’avais été très surprise de figurer parmi les gagnantes.

Âmes sœurs est un roman psychologique. Dans ce genre de littérature, le personnage et sa caractérisation sont plus développés et approfondis que dans un autre genre : l’auteur s’attache à l’analyse psychologique de ses personnages. Le roman psychologique peut ainsi s’appeler le roman de l’« homme intérieur ».

Dans de nombreux cas, l’écrivain utilise les techniques de courant de conscience ou de monologues intérieurs pour mieux illustrer le travail interne de l’esprit humain, ainsi que l’inclusion de flash-back. Une autre ressource utilisée pour rechercher à l’intérieur des personnages, est l’utilisation de textes émanant directement du personnage, comme des journaux intimes ou des correspondances.

 Bien ! Ne restons pas à la porte de ce roman, entrons dans le séjour.

Comment décrire ce livre ? C’est comme entrer dans un restaurant qu’on a découvert en faisant une balade dans le quartier. Un samedi soir, on se laisse tenter et on y entre. On consulte le menu, on tombe sous le charme d’un plat de résistance que l’on commande sans tarder. Un serveur nous apporte un plat, petite déception : c’est un apéritif offert par la maison, ce n’est pas le plat de résistance que l’on attendait.

Pas grave, notre estomac est assez grand. On consomme l’apéritif.

Le serveur revient avec une autre assiette, une entrée toujours offerte par la maison. Ok, on mange.

Le serveur vient à nouveau avec une autre entrée. Le taux d’impatience monte crescendo. Où est donc le plat de résistance ?

On projette de quitter le restaurant en se promettant d’avertir tous les internautes sur la qualité de celui-ci quand le plat de résistance arrive enfin …

Aux premières pages du roman, on découvre Lara, une jeune étudiante d’origine africaine et sa joyeuse bande d’amis : Aude, Xavier, Souma… On découvre comment ils se sont connus, leurs activités à la fac (on a en cet instant un peu de nostalgie) et en dehors de celle-ci.
On assiste à la première rencontre de Lara et Richard, leurs premiers échanges, leurs premières impressions. On s’attend à ce que l’histoire commence mais non. Les joyeux amis refont surface !
Ils sont sympathiques, je l’accorde, mais décrire leurs péripéties sur plus d’une centaine de pages alors qu’on s’attend à lire une histoire d’amour, c’est trop… La lecture devient lassante, on commence à lire en diagonale.
Le roman prend ensuite l’allure d’un entonnoir, nous fait pousser un cri de joie. Ça y est ! La multitude de personnages s’efface, adieu la bande d’amis ! Seuls restent en piste ceux qui nous intéressent vraiment : Lara et Richard, l’étudiante et le professeur, l’élève et le maître…

Richard est l’homme dont toute femme rêve. Quelle femme, en effet, n’aimerait pas être courtisée par le RIB : le Riche, Intelligent et Bel Homme ?

Richard est parfait, singulier dans sa façon d’être, sa façon de faire.

Je ne savais pas qu’embrasser quelqu’un pouvait être un acte aussi … Voluptueux. On aurait dit deux créatures majestueuses se battant pour la suprématie sur l’autre. Une bagarre mi-brutale, mi-lascive durant laquelle ils se mouvaient sans bruits, bougeant avec une grâce insolente pleine de violence contenue.

 

-Je vais t’apprendre à me vouloir autant que je te veux. Je vais t’apprendre à être aussi affamée que je le suis.

Je marque une pause, pour la laisser s’imprégner de mes exigences. Ses yeux s’agrandissent, effroi, avidité. Elle commence à prendre la mesure de ce que nous allons devenir. Nous. C’est troublant.

Je poursuis :

– Je vais t’apprendre à me dévorer. Et seulement ensuite, je t’apprendrai à m’aimer.

C’était son dernier souhait.

– Tu ne vas pas m’apprendre à te désirer ? demande-telle, les yeux vibrants d’un défi silencieux. Il ne s’agit pas d’inconscience, réalisé-je, il s’agit d’audace.

– C’est quelque chose que tu as appris toute seule. dis-je, définitivement conquis.

 

Lara et Richard… Quelle attraction ! Quelle passion ! Quelle dépendance !

Leur rapprochement se fait très vite, le besoin soutenu de l’autre s’accroît. Leur relation est particulière, caresse, sensualité mais pas sexualité. J’ai beaucoup apprécié cette possession non sexuelle. Ça change des  sagas érotiques.

Petit bémol : les échanges entre Lara et sa conscience m’ont un peu gênée. J’ai eu l’impression de retrouver Anastasia de 50 nuances de Grey.

 

Lara et Richard intriguent. Ils se dévoilent au compte-gouttes. J’ai été émue par les quelques bribes de son passé que Richard a dévoilées, sa part d’ombre m’a effrayée.

Ils multiplient aussi les points d’interrogation dans l’esprit du lecteur.

Quel est le lourd secret de Lara ? Qui est vraiment Richard ? A-t-il un dédoublement de personnalité ?

Lara veut une relation exclusive, un duo mais seront-ils réellement que deux dans leur couple ?  La fin du Tome I ne nous conforte pas…

En résumé, ai-je apprécié ma lecture ? Oui, à 70%.

L’auteur a une belle plume, ses descriptions sont très bien faites, l’ossature du roman respecte bien celui du roman psychologique.

Ce Tome I est un joli mélange de peur, d’incertitude, d’audace, de lutte, d’abandon, de passion, de rêve, de mystère, de mixage de culture.

Le décor de la saga est planté, on s’attend à ce que le tome II soit tumultueux, fort en rebondissements et qu’il résolve tous les mystères.

Envie de vous laisser charmer par le beau Richard ?  Cliquez ici

Publié dans Histoires

Saint Valentin – BYNF CHALLENGE

En ce doux mois de février, la sympathique communauté des blogueuses/youtubeuses noires francophones a choisi comme thème  pour le  BYN French Challenge : «Saint Valentin». 

La Saint Valentin est la fête des amoureux. Je ne participe donc pas à l’ effervescence populaire puisque je suis célibataire.

Mais être célibataire veut-il dire qu’on n’a personne à aimer ou personne qui nous aime ? Le célibataire manque-t-il d’amour ? Je ne le crois pas. Il donne et reçoitde l’amour de ses proches.

Le célibataire apprend à s’aimer soi-même parce qu’il a compris qu’il faut pouvoir s’aimer avant de pouvoir aimer l’autre.

En cette Saint–Valentin, j’aimerais célébrer une personne : moi. J’aimerais dire à mon être que je l’aime. 

 « Non, l’amour de soi, n’est ni de l’égoïsme, ni du nombrilisme, ni de la prétention, mais l’indispensable condition pour être à l’aise dans la vie et … aimer les autres. »

Ma Grâce,

Je t’ai vue ce matin et j’ai failli ne pas te reconnaître tant tu dégageais de l’assurance. Tu n’es plus l’adolescente naïve et frêle que j’ai connue, tu as grandi.

Je suis fière de la femme que tu es devenue, je suis émerveillée par tes aspirations, ta détermination, tes convictions. Tu n’as pas peur de ramer à contre-courant.

Cette jeune femme qui veut être un modèle, a envie d’être éternelle à travers ses écrits et ses actes me fascine.

Mille et une douleurs ont transpercé ton âme mais tu as décidé de ne pas être l’ éternelle victime, tu t’es relevée, tu as continué ton chemin de vie. Tu ne gémis plus sur ces choses que tu espérais et qui ne sont toujours pas venues. Tu as compris qu’il faut de la patience, de la persévérance et que toute chose se fait au bon moment.

La femme menue que tu es apprend à ne plus gémir sur son corps, à ne plus en avoir honte. Tu as appris à rire des remarques déplacées, tu as pris de la hauteur concernant les moqueries. Tu as appris à t’accepter. Je me rappelle encore de toutes ses paroles positives que tu disais devant le miroir de ta salle de bains. Tu n’as pas tout mais tu as quelque chose. Ce quelque chose, tu le mets en valeur.

J’oublie un truc, laisse moi quelques instants… Ah oui, je me souviens ! Comment ai-je fait pour oublier l’essentiel : tous ces moments de qualité que tu passes en Sa Présence ? Tu le cherches et tu ne t’arrêteras pas tant que tu ne l’auras pas trouvé. Tu sais que « la beauté est vaine, la grâce trompeuse, seule la femme qui craint l’Éternel sera louée ».

J’ai tant de choses à célébrer en toi mais je m’arrêterai là. Dire « je t’aime » c’est bien, le montrer par les actes c’est encore mieux.

Je t’offre donc :

  • Une escapade impériale au Spa Odena
  • 10 boîtes de chocolat
  • Un week-end à Praia.
  • Une Bague en or blanc et diamants poire et diamants Signé Constant

Profite au maximum de cette journée et à chaque instant sois consciente de mon amour pour toi.

Laisse-moi te dire une dernière chose : je t’estime, je t’admire, je t’aime. Je suis heureuse d’être toi.

SAINT VALENTIN

Retrouvez les participations des autres membres de la communauté ci-dessous :

Chacha

NuellaSource

MllePaker

Lilirose

Madebymechristelle

Be Black’N’Pretty

Des fleurs et des fraises

Amsapourelles

Les mignonneries de Malika

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Messagerie fantomatique

Jeune auteur de dix-neuf ans, Christy Nemiroff est passionnée depuis toujours par la lecture. Débordante d’imagination, elle a rapidement décidé d’inventer ses propres histoires et contes. Aujourd’hui, elle se lance dans la création de son propre univers au delà de ses premiers écrits publiés.

Elle a gentiment proposé à des lecteurs/blogueurs de lire sa nouvelle  « Messagerie fantomatique ». S’il y a  une chose que je ne refuse jamais de faire c’est de lire alors j’ai sauté sur l’occasion !

J’ai lu cette nouvelle et je vous dévoile mon ressenti.

Messagerie fantomatique

Le titre de la nouvelle est très accrocheur. En le découvrant, j’ai d’abord pensé à une histoire qui fait frémir de peur, une histoire pleine de suspense, une histoire étrange….

Mon hypothèse sur la peur et le suspense était fausse mais pas celle sur le caractère étrange de l’histoire.

Une femme appelle quotidiennement un inconnu, tient un monologue journalier puisque la personne censée être à l’autre bout du fil ne répond jamais.

Est-ce la conséquence de son métier de standardiste ? On s’interroge tout en n’omettant pas de laisser traîner notre oreille, de ne rien perdre du fil de son monologue.

A cet inconnu, elle confie son état de santé physique et moral. On découvre une femme qui a connu une grande tristesse et essaie d’aller mieux, de positiver.

Tu le dis souvent, de toute façon, je suppose que tu as raison et qu’il ne faut pas continuer à mourir quand le corps est encore là.

Le jour suivant, on découvre la face visible de l’iceberg : son prénom, ses consultations chez sa psychologue, la perte brutale de son mari.

La face cachée de l’iceberg ? C’est une Kathleen qui a complètement perdu ses repères. Elle n’est plus dans le monde que l’on connaît mais dans celui du deuil, un deuil qui l’a certainement conduite loin d’elle-même, loin de sa personnalité…

J’ai apprécié cette courte nouvelle pour sa chute, cette douce tristesse qu’elle émane, l’intrigue qui se dévoile au fur et à mesure qu’on avance dans notre lecture, ainsi que pour le thème du deuil exploré.

Cette nouvelle nous prouve qu’un deuil mal géré peut avoir d’immenses dégâts.

J’espère que vous aurez un bon moment de lecture avec cette nouvelle.

Pour vous la procurer, juste un clic par ici .

Quelle histoire sur le deuil vous a touché dans votre carrière de lecteur ?

Publié dans Ma poésie

Mon autre

6

Parce qu’on a tous une part de nous qu’on veut cacher, étouffer…

Ce poème révèle l’autre, celle que je pourrais être si je perds mon bon sens…

Je n’en dis pas plus. Plongez dans l’univers de Chimères de verre et découvrez votre autre…

Disponible en format papier et numérique, le recueil de poèmes est en vente sur Amazon.fr

 http://goo.gl/EdyG6k

 

Sur le site de l’éditeur

http://goo.gl/393hnI

et sur Fnac.com

http://goo.gl/qHn9W2

Grâce Minlibé

Auteure de Chimères de verre