Publié dans Ma poésie

Affinité illusoire

16

Dans « l’amour et ses dérivés », je décris la façon d’aimer assez étrange d’une adolescente ainsi que son scepticisme sur l’amour.

Je dirais que c’est l’un de mes poèmes favoris de par sa structure.

Vous pourrez lire l’intégralité de ce poème en vous procurant Chimères de verre.

Pour la version numérique, rendez vous sur le site d’Edilivre

http://goo.gl/393hnI

Pour la version papier, privilégiez Fnac.com. Vous avez une remise de 5% si vous vous faites livrer en magasin. 🙂 

http://goo.gl/qHn9W2

Je vous souhaite une agréable découverte de Chimères de verre.

Grâce Minlibé,

Auteure de Chimères de verre