Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 137: Contes de l’île Maurice

C’est l’heure du Throwback Thursday Livresque ! Cette semaine, le thème est : Gourmandise

J’ai pensé à un livre qui se dévore rapidement et où on évoque des friandises de l’île Maurice.

Comment Tizan a transformé une sauterelle en vache ? Pourquoi un éléphant et une baleine sont convaincus qu’un petit lièvre est beaucoup plus fort qu’eux ? Autour de Tizan, du compère jaco, du lièvre et des personnages populaires de la tradition orale mauricienne, ce recueil réunit 9 contes rusés et drôles pour découvrir une île Maurice remplie de malice.

Tizan est un personnage populaire de la tradition orale mauricienne. On le retrouve dans 3 des contes qui composent ce recueil: la sauterelle de Tizan, Tizan et ses gâteaux-cannettes, Tizan et le panier volant.

Comme tous les enfants mauriciens, Tizan aime plus que tout les gâteaux-cannettes, des bonbons multicolores en forme de billes, avec lesquels on joue avant de les déguster. Cette envie de gâteaux-cannettes va le conduire sur le chemin d’une sorcière. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé ce conte découvert dans Contes d’Afrique.

Le recueil de contes est entraînant. Au programme: de l’ingéniosité, de la débrouillardise, des taquineries, du rire. J’ai apprécié qu’il y ait des hommes mais aussi des animaux comme personnages de ces contes. J’ai apprécié le contenu de ces contes et la douceur de leurs illustrations.

Quel livre auriez-vous choisi pour ce thème ?

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

54 contes d’Afrique – Première partie

CHEZ NOUS, POUR TRANSMETTRE, ON RACONTE !

Comme vous le savez, les contes chez nous, sont un moyen de transmettre les valeurs, le savoir, les principes mais aussi de s’évader après une longue journée.

Ultimes Griots a donc réuni dans ce livre, de beaux récits pleins d’illustrations colorées qui vous plongeront au coeur des pays d’Afrique !

Un conte par pays d’Afrique, c’est la règle d’or. Le premier volume est dédié à 27 pays : Kenya, Maurice, Ethiopie, Ouganda, Soudan, Somalie, Tanzanie, Angola, Mozambique, Afrique du Sud, Zimbabwe, Algérie, Egypte, Tunisie, Guinée Equatoriale, Cameroun, Burundi, Congo Brazzaville, Congo Kinshasa, Ghana, Mali, Bénin, Sierra Léone, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Nigéria.

Seul ou avec vos enfants, vous prendrez plaisir à lire ces petites histoires et à découvrir les aventures de nos différents héros : hommes ou animaux.

PLUS QU’UN LIVRE DE CONTES, 54 CONTES D’AFRIQUE C’EST AUSSI :

  1. Une mosaïque de styles graphiques : huit illustrateurs ont participé au projet.
  2. Un merveilleux moyen d’apprendre l’Afrique : les contes évoquent des noms, des villes et des mets des pays africains. Il y a un lexique à la fin. Les capitales des 54 pays d’Afrique sont présentés avec en bonus quelques détails sur les 27 pays du 1er volume.

En partenariat avec la plate-forme de livre audio africaine AyokAfrica, Ultimes Griots met à disposition une version audio. Pour ceux qui voudraient vivre ou revivre les nuits au clair de lune ou les instants dans les bras attendrissants d’un parent, c’est par ici.

J’ai acheté ce livre au SILA à 10 mille francs CFA (environ 15 euros). Je trouvais l’idée géniale d’avoir un conte représentatif de la culture de chaque pays africain. J’aurais d’ailleurs aimé que ces 54 pays soient représentés en un seul volume au lieu de deux.

Savez-vous pourquoi l’écureuil et la taupe ne sont plus amis ?

Quelle est l’origine des rayures du zèbre ?

Comment le chimpanzé a perdu sa magnifique queue ?

Quelle est l’origine de la pluie et du tonnerre ?

Pourquoi la carapace de la tortue ressemble à plusieurs morceaux raccommodés ?

Vous aurez des réponses à travers ce recueil de contes.

J’ai apprécié leur diversité. Il n’ y a pas que des animaux qui sont les personnages principaux. Des Hommes sont les personnages principaux de 16 contes.

Les moralités des contes sont belles, autant utiles aux enfants qu’aux adultes. J’ai particulièrement apprécié l’histoire d’Igal le peureux que j’ai trouvée très touchante. Aucun spoil, je vous laisse découvrir cette histoire par vous-même.

Il ne me reste plus qu’à espérer que la seconde partie de ces contes d’Afrique ne tarde pas.

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun

L’auteur de L’Enfant de sable et de La Nuit sacrée est un grand familier de la tradition des contes et légendes, lui qui puise dans les rites et les mythes ancestraux une bonne partie de sa matière romanesque. Et c’est avec une évidente gourmandise qu’il a entrepris de réécrire dix contes de Perrault (Riquet à la houppe, Le Petit Poucet, Barbe-Bleue, La Belle au bois dormant, Les Fées, Le Chat botté, Peau d’Âne, Le Petit Chaperon rouge, Les Souhaits ridicules et Cendrillon) en les installant dans un contexte «arabe et musulman», en les orientalisant dans le style des Mille et Une Nuits. La réussite est totale. Surprises en tous genres, clins d’œil et savoureux rebondissements sont au rendez-vous. Sans doute le livre le plus enchanté de Tahar Ben Jelloun.

La réécriture de conte est un gros challenge pour l’auteur qui s’y aventure. Une réécriture demande un pouvoir d’imagination au-dessus de l’auteur original, de l’audace, de l’originalité selon moi. J’admire ces auteurs qui osent le faire.

J’ai déjà présenté sur le blog quelques réécritures de contes à savoir les contes des royaumes et la belle et la bête.

Les réécritures de contes que proposent Tahar Ben Jelloun ont accentué ma curiosité de par leur contexte arabo-musulman.

J’ai eu un coup de cœur pour le petit chaperon rouge qui devient la petite à la burqa rouge. Tahar Ben Jelloun ne change pas profondément le squelette de l’histoire mais ici le loup est un homme. Selon Tahar Ben Jelloun, l’homme n’est pas un loup pour l’homme, l’homme est un homme pour l’homme. J’ai apprécié le contexte de l’islam radical et de la lutte contre l’extrémisme.

J’ai apprécié redécouvrir Peau d’âne lue et vue à la télé, il y a plus de 20 ans et les routes détournées empruntées par Tahar Ben Jelloun.

Je pense que le conte de la belle au bois dormant est davantage transporté par l’exotisme oriental que les autres contes.

J’ai découvert grâce à l’auteur deux contes de Perrault : Riquet à la houppe et Les Souhaits ridicules.

Certaines réécritures sont réussies et d’autres non. Cendrillon est mon conte préféré et j’avoue avoir été déçue parce que Tahar Ben Jelloun n’a pas fourni à mon sens un travail de réécriture original, audacieux de ce conte. A part les prénoms arabes, on reste collé à la version initiale.

Mes contes de Perrault aborde des thèmes d’actualité comme le féminicide, le racisme, les droits des femmes, l’obscurantisme religieux. C’est un recueil intéressant et dépaysant les pré-ado, les ado et les adultes.