Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 123: The pastor’s dirty secret – Sherie Keys

C’est l’heure du Throwback Thursday Livresque ! Cette semaine, le thème est : S comme…

Secret

Aisha Williams a tout connu et tout vu lorsqu’il s’agissait de sortir avec des hommes.

Mais quand elle a commencé à tomber amoureuse du beau pasteur Daniel Lancaster, elle a senti qu’il était différent. C’était le premier homme blanc avec lequel elle sortait et, en plus, il était capable de parler à son âme et de la comprendre d’une manière qu’elle ne pourrait jamais expliquer.

Cependant, Daniel avait un secret. Un secret comme aucun autre. Un secret si incroyable qu’il était presque impossible à croire. Un secret si choquant qu’il allait changer leurs vies respectives de plus d’une façon.

La 4e de couverture est intrigante. Elle attise la curiosité. N’avez-vous pas, à la lecture du résumé, envie de découvrir quel est ce secret ?

Le rideau s’ouvre sur Aisha. Sa relation avec Sammy, son frère de dix ans son cadet, est décrite. Une relation à la fois maternelle et fraternelle qui a perdu de sa ferveur au fil des années.

Il y a quelques mois, son frère a été accusé de meurtre, il est recherché par la police. Aisha, impuissante face à cette situation, se réfugie dans la prière.

Le pasteur Daniel Lancaster est le nouveau pasteur de l’église que fréquente Aisha. Une position qu’il occupe temporairement le temps qu’un pasteur permanent soit trouvé.

Une attirance réciproque prend forme. D’abord tue, elle finit par apparaître au grand jour mais avec pudeur et retenue. J’ai apprécié leur rapprochement, cette relation amoureuse non charnelle mais l’éternelle romantique que je suis aurait aimé plus de moments romantiques entre nos héros. 

En ce qui concerne le secret du pasteur qui est l’une des pièces maîtresses du récit, j’ai imaginé les pires scénarios. Un pasteur qui avait volé ou tué par le passé ou qui avait eu une relation adultérine.

L’auteure a réussi à me surprendre. Elle n’entretient pas longuement le mystère autour du pasteur. Son secret est révélé dans les premiers chapitres du récit.

J’ai passé un bon moment avec cette histoire au goût de suspense et romance.

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Throwback Thursday Livresque #14 – Un livre jamais chroniqué sur votre blog et pourtant apprécié

Voici le Throwback Thursday Livresque ! Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres !

Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Print

Le thème de cette semaine est : un livre jamais chroniqué sur votre blog et pourtant apprécié.

livrejamais

Pour ce thème, j’ai choisi…. L’alchimiste (Editions France Loisirs).

Résultat de recherche d'images pour

Résumé

Merveilleux conte philosophique, ce récit narre la quête de Santiago, jeune berger andalou à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Initié par l’alchimiste, rencontré dans le désert, le jeune homme apprendra à écouter son propre cœur, à retrouver ses envies profondes et à prendre le chemin de l’accomplissement de son rêve.
Quête humaine bouleversante, une ode à la vie à lire, relire et à offrir à ceux qu’on aime.

Au début, j’étais un peu perdue.  L’alchimie et toutes ces théories, je n’y connaissais rien. Petit à petit, le voyage initiatique  de Santiago m’a poussé à faire mon propre voyage. 

Le rêve que poursuit Santiago m’a projetée dans l’univers de mes propres rêves et espoirs.

Par son voyage initiatique, j’ai refléchi, je me suis interrogé, je suis partie à ma recherche. 

Santiago est prêt à tous les sacrifices pour réaliser son rêve. Suis-je aussi passionnée par mes rêves ? Est-ce que je me donne les moyens de les réaliser ? Est-ce que j’écoute mon coeur ? Suis-je sensible à tout ce qui m’entoure ? Comment est-ce que je traite mon présent ?

« C’est dans le présent que réside le secret ; si tu fais attention au présent tu peux le rendre meilleur. Et si tu améliores le présent, ce qui viendra ensuite sera également meilleur. Oublie le futur et vis chaque jour de ta vie selon les enseignements de la Loi, et en te fiant à la sollicitude de Dieu à l’égard de ses enfants. Chaque jour porte en lui l’Eternité. »

Le bonheur est-il une destination ? 

Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l’entendre comme une récompense et non comme un but.

La vie de chacun de nous a un sens, à nous de le découvrir !

Chacun de nous a sa Légende Personnelle, à nous de la vivre !

L’alchimiste est un roman à lire en prenant son temps. C’est un livre délicat, reposant, spirituel, optimiste que j’aurais chroniqué sur mon blog si je l’avais créé au 1er semestre 2013. 🙂

Tout ce qui arrive une fois peut ne plus jamais arriver. Mais tout ce qui arrive deux fois arrivera certainement une troisième fois.

« Une quête commence toujours par la Chance du Débutant. Et s’achève toujours par l’Epreuve du Conquérant. »

Quel livre auriez-vous choisi pour ce thème ? Avez-vous des romans sur la quête intérieure / épanouissement personnel à me recommander ?

L’image contient peut-être : tasse de café et texte

Cet article est également écrit dans le cadre du challenge d’écriture du Café des blogueuses sur le thème lecture

Toujours dans le cadre du challenge, je vous mets trois liens de blogueuses dont j’apprécie le travail. 

Dessins sans gluten – Journal de l’aurore – My trendy Lifestyle

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Tsubaki – LE POIDS DES SECRETS

téléchargement (1)

Dans une lettre laissée à sa fille après sa mort, Yukiko raconte le quotidien d’une adolescente pendant la Seconde Guerre mondiale, son déménagement à Nagasaki avec ses parents, le travail à l’usine, les amitiés et les amours naissantes avec son voisin. En révélant peu à peu une trame familiale nouée par les mensonges de son père, elle confesse les motifs qui l’ont poussée à commettre un meurtre, quelques heures avant que la bombe atomique tombe sur sa ville.

Je me suis présentée au comptoir de l’une des librairies de ma ville avec un besoin précis: avoir un livre intéressant qui se lit vite. Le libraire m’a alors présenté Tsubaki de Aki Shimazaki, premier roman d’une série intitulée le Poids des secrets.

Le livre fait 115 pages, la quatrième de couverture donne envie et c’est de la littérature nippone, littérature qui m’est étrangère. Ces facteurs combinés m’ont poussée à l’achat.

Fan de la narration à la première personne, j’ai trouvé mon compte dans ce livre. Dès les premières pages, on se laisse emporter par l’écriture délicate de l’auteur. Il nous livre plusieurs conceptions du patriotisme, de l’union maritale.

Il nous invite à écouter la conversation qu’a Yukiko avec son petit-fils et qui porte sur l’envoi des deux bombes atomiques sur le Japon. On écoute Yukiko nous donner son point de vue assez neutre sur ce conflit mondial puis nous partager son quotidien et ce terrible secret de famille qui la poussera à commettre l’irréparable.

Le secret de famille dévoilé n’est pas singulier, il est le vécu de centaines d’hommes et de femmes à travers le monde. Il part d’un sentiment égoïste, sème des grains de discorde et de chagrin, met en péril des amours, bouleverse des vies le plus souvent de façon négative…

Un mot pour résumer ma lecture: délicat.

Lisez-vous de la littérature nippone? Quel livre vous a marqué?

Grâce Minlibé

Auteur de Chimères de verre