Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Rencontre avec l’amour

Rencontre avec l'amour

Sasha est une belle métisse asiatique, fille d’un opulent homme d’affaires, elle fréquentait l’établissement scolaire le plus prestigieux de la ville, dans lequel avait aussi été admis via une bourse d’études, Ricky un jeune chrétien passionné de Dieu. Par orgueil, en cherchant à sauver l’honneur de sa beauté, la belle jeune fille conclut un pari avec sa meilleure amie Josiane afin de mettre dans son lit par tous les moyens Ricky, un garçon timide dont l’intégrité était sans faille. Un combat inégal s’entama entre la tigresse et sa proie naïve. Qui sortira vainqueur de ce pari ?

J’ai acheté ce livre sur le stand de La Doxa Editions lors du SILA (Salon International du Livre d’Abidjan) 2016 qui s’est tenu en mai dernier. Je n’avais pas prévu l’acheter mais l’auteur était présent et très sympathique, je n’ai pas pu résister. Oui, je sais, je suis une lectrice facile. 😀 

Une histoire d’amour écrite par un homme, qu’est-ce que ça donne ? En quoi cette histoire qui donne un air de déjà vu se différencie-t-elle vraiment des autres ? 

Par le spirituel. Ricky n’est pas un homme comme les autres. C’est un chrétien passionné de DIEU.

Le narrateur dirige notre attention vers l’état de notre relation avec DIEU. Il nous rappelle les vertus de la prière, la communion avec DIEU, la pureté physique, notre engagement pour le salut des âmes. Il pose une question d’actualité : que faut-il faire lorsqu’on est amoureux d’une personne qui ne partage pas notre foi ?

Dans ce livre, la rencontre avec l’amour se fait à plusieurs niveaux : amour platonique, amour familial, amour Agapé. Ce livre est l’histoire d’une rencontre avec l’Amour de DIEU et j’ai apprécié l’atmosphère de pureté qui règne dans ce roman.

J’ai apprécié le fait que Ricky ait d’abord pour désir de mener Sasha à Christ avant de prétendre à toute relation avec elle. J’ai admiré le zèle de ce jeune homme.

La romance entre Ricky et l’élue de son cœur a la même charpente que celle des romans à l’eau de rose (Harlequin et Adoras) sans le côté spirituel. Ce conte de fée, cet amour naïf m’a légèrement mise mal à l’aise parce que ça ne se déroule pas comme ça dans la vraie vie mais rappelons-nous d’une chose : nous sommes en fiction. L’auteur a par ailleurs voulu  communiquer l’espoir. Qui suis-je pour le fustiger ? 😀

J’ai apprécié ma lecture de manière globale et vous l’apprécierez également si vous êtes  passionné de la vie chrétienne et en quête d’un amour pur.

Quelques détails sur l’oeuvre

Nombre de pages : 136

Date de publication : Avril 2016  

Prix  : 15 € (10000 francs CFA)

POINTS DE VENTE

  • En ligne : ACHETER
  • En France : Les editions LA DOXA  – Téléphone : +33 145604566 | Email : ladoxaeditions@gmail.com
  • En Côte d’Ivoire : La Table de publication de KODESH Vases d’Honneur 
  • Au Gabon : La librairie le PARACLET +241 07 48 27 37

Biographie 

Ingénieur informaticien de formation, DONALD SORO a beaucoup d’imagination pour la fiction. Il sort son premier roman intitulé  » Maudite ? » en 2013. Son écriture est surtout tournée vers des histoires d’amour, pour redonner espoir aux déçus de la vie et à plusieurs cœurs brisés. L’homme endosse plusieurs casquettes, il est : Pasteur, chef d’entreprise, conférencier en coaching et motivation. De nationalité ivoirienne, résidant au Gabon, il est marié à Christine, et est père de deux filles : Annah-Sephora et Kim-Ariel. 

signature coeur graceminlibe

Publié dans Quand on est célib'

Le célibat ou la vie qui investit

J’aimerais élaborer avec vous le dictionnaire du célibataire. Je vous propose de débuter par un verbe qui commence par la lettre I.

Un verbe qui signifie :

  • Placer des fonds dans quelque chose en vue d’en tirer un bénéfice 

  • Mettre toute son énergie dans une action, une activité

  • Attacher une grande valeur affective à quelque chose

Avez-vous une idée du verbe ? Allez, je vous chuchote un indice : il est dans le titre de l’article 😀

INVESTIR 

J’ai donné du sens à mon célibat le jour où j’ai compris qu’il était ma saison d’investissement pour :

  • apprendre à me connaître,

  • progresser dans ma maturité spirituelle,

  • renforcer mes compétences,

  • partir à la découverte de l’inconnu, voyager et apprendre des autres cultures, 

  • lire davantage de bons livres,

  • mettre toute mon énergie dans mon travail et dans mes activités artistiques,

  • cultiver ma confiance en soi,

  • travailler sur mes défauts,

  • prendre des risques,

  • redonner à mon corps la valeur qu’il mérite malgré ses imperfections.

Vous êtes célibataire et il vous manque une compétence ? Vous avez le temps pour l’acquérir.

Vous êtes célibataire et n’arrivez pas à gérer vos émotions ? Vous avez le temps de lire des livres de développement personnel, de pratiquer ce qui y est écrit, regarder des vidéos inspirantes.

Vous êtes célibataire et douée pour la cuisine, la peinture, l’écriture ? Vous avez le temps pour faire mûrir votre talent.

Profitez du célibat, cette période d’exploration pour diversifier vos activités et loisirs, partir sur un coup de tête et aller au bout du monde. 

Profitez du célibat, cette saison de semence pour vous adonner cœur et âme à une cause sociale. Il y a tant de choses à changer dans ce monde. Quelqu’un, à 100 mètres ou à mille kilomètres de vous a besoin de votre cœur, votre soutien. Allez à sa rencontre.  

On est un célibataire épanoui quand on a soif d’apprendre de nouvelles choses sur soi, sur l’autre, quand on aime explorer des univers inconnus. 

Apprenez, voyagez, maximisez. Investissez dans votre vie. Attachez une grande importance à ce que vous apprenez, ce que vous faites professionnellement, bénévolement. Vous en récolterez les fruits et d’autres également.

« Rien » n’a aucune valeur, « rien » ne peut être donné ou offert. Si vous voulez donner quelque chose à l’autre, il faut que vous l’ayez. Et vous savez quoi ? Votre célibat est l’environnement qui vous permettra de l’acquérir. 

Le célibat est un moment mis à part pour effectuer quelque chose de particulier. Une activité unique, qui ne se présente qu’une seule fois dans notre vie.

Laquelle ? A chacun de creuser cette question et d’y trouver la réponse. 

investir en soi

Publié dans Quand on est célib'

Savez-vous ce qui se passe quand on s’aime ?

 

« Aucun amour n’est suffisant pour combler le vide d’une personne qui ne s’aime pas elle-même. »

Irene Orce

Quelle forte citation !
Je pense que le plus grand bien qu’un célibataire peut se faire à lui-même c’est s’aimer.
S’aimer c’est l’une des clés du bonheur. Savez-vous pourquoi je l’affirme ? Savez-vous ce qui se passe quand on s’aime ? 
Shanel Cooper-Sykes  a répondu à cette question de la plus belle des manières. Savourez…

 

Quand on s’aime… Oh ! Quand on s’aime… 

Naturellement, l’on fait des choix, l’on prend des décisions qui nous servent. On s’assure que chaque situation dans laquelle l’on intervient ou s’implique nous sera bénéfique, nous permettra de progresser.

Quand on s’aime, on s’assure qu’on est reconnu à sa juste valeur.

Quand on s’aime, on s’entoure de personnes qui nous valorisent, nous célèbrent.

Quand on s’aime, notre « Non » est ferme, notre « Oui » est dit en toute quiétude.

Quand on s’aime, on se pardonne et on s’accepte même lorsqu’on a merdé.

Quand on s’aime, on rit facilement, on ne prend pas les choses trop au sérieux.

Quand on s’aime, on fait ce qu’il faut pour entretenir notre vie spirituelle et on la considère comme la première priorité. On sait que la réponse à chacun de nos besoins se trouve dans notre vie spirituelle.

Quand on s’aime, on choisit de répondre par l’amour à chaque situation.

Quand on s’aime, on évite aisément ceux qui ne nous honorent pas, et on honore ceux qui nous honorent.

Quand on s’aime, on s’attend à un avenir extraordinaire.

Quand on s’aime, on pardonne facilement (ajout de Grâce Minlibé : parce qu’on sait que la rancœur, l’amertume fait du mal à notre équilibre émotionnel et ne nous aide en rien à progresser).

Quand on s’aime, on garde le contrôle de ses émotions, on ne se laisse pas diriger par elles.

Quand on s’aime, on s’assure que notre corps est impeccable, notre santé aussi.

Quand on s’aime, on attire des gens extraordinaires, des opportunités incroyables.

L’amour de soi est puissant. Et une femme qui a vraiment appris à s’aimer est irrésistible.

noire et célib

Cet article introduit une série d’articles dénommée  « le célibat ou la vie qui …. » qui débutera la prochaine semaine. Hâte d’y être et vous ?

Excellent week-end !

Publié dans Histoires

Saint Valentin – BYNF CHALLENGE

En ce doux mois de février, la sympathique communauté des blogueuses/youtubeuses noires francophones a choisi comme thème  pour le  BYN French Challenge : «Saint Valentin». 

La Saint Valentin est la fête des amoureux. Je ne participe donc pas à l’ effervescence populaire puisque je suis célibataire.

Mais être célibataire veut-il dire qu’on n’a personne à aimer ou personne qui nous aime ? Le célibataire manque-t-il d’amour ? Je ne le crois pas. Il donne et reçoitde l’amour de ses proches.

Le célibataire apprend à s’aimer soi-même parce qu’il a compris qu’il faut pouvoir s’aimer avant de pouvoir aimer l’autre.

En cette Saint–Valentin, j’aimerais célébrer une personne : moi. J’aimerais dire à mon être que je l’aime. 

 « Non, l’amour de soi, n’est ni de l’égoïsme, ni du nombrilisme, ni de la prétention, mais l’indispensable condition pour être à l’aise dans la vie et … aimer les autres. »

Ma Grâce,

Je t’ai vue ce matin et j’ai failli ne pas te reconnaître tant tu dégageais de l’assurance. Tu n’es plus l’adolescente naïve et frêle que j’ai connue, tu as grandi.

Je suis fière de la femme que tu es devenue, je suis émerveillée par tes aspirations, ta détermination, tes convictions. Tu n’as pas peur de ramer à contre-courant.

Cette jeune femme qui veut être un modèle, a envie d’être éternelle à travers ses écrits et ses actes me fascine.

Mille et une douleurs ont transpercé ton âme mais tu as décidé de ne pas être l’ éternelle victime, tu t’es relevée, tu as continué ton chemin de vie. Tu ne gémis plus sur ces choses que tu espérais et qui ne sont toujours pas venues. Tu as compris qu’il faut de la patience, de la persévérance et que toute chose se fait au bon moment.

La femme menue que tu es apprend à ne plus gémir sur son corps, à ne plus en avoir honte. Tu as appris à rire des remarques déplacées, tu as pris de la hauteur concernant les moqueries. Tu as appris à t’accepter. Je me rappelle encore de toutes ses paroles positives que tu disais devant le miroir de ta salle de bains. Tu n’as pas tout mais tu as quelque chose. Ce quelque chose, tu le mets en valeur.

J’oublie un truc, laisse moi quelques instants… Ah oui, je me souviens ! Comment ai-je fait pour oublier l’essentiel : tous ces moments de qualité que tu passes en Sa Présence ? Tu le cherches et tu ne t’arrêteras pas tant que tu ne l’auras pas trouvé. Tu sais que « la beauté est vaine, la grâce trompeuse, seule la femme qui craint l’Éternel sera louée ».

J’ai tant de choses à célébrer en toi mais je m’arrêterai là. Dire « je t’aime » c’est bien, le montrer par les actes c’est encore mieux.

Je t’offre donc :

  • Une escapade impériale au Spa Odena
  • 10 boîtes de chocolat
  • Un week-end à Praia.
  • Une Bague en or blanc et diamants poire et diamants Signé Constant

Profite au maximum de cette journée et à chaque instant sois consciente de mon amour pour toi.

Laisse-moi te dire une dernière chose : je t’estime, je t’admire, je t’aime. Je suis heureuse d’être toi.

SAINT VALENTIN

Retrouvez les participations des autres membres de la communauté ci-dessous :

Chacha

NuellaSource

MllePaker

Lilirose

Madebymechristelle

Be Black’N’Pretty

Des fleurs et des fraises

Amsapourelles

Les mignonneries de Malika

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Fugitives

munro

Huit nouvelles: mise en scène de vies bouleversées, d’une poursuite des marques laissées par le temps et les occasions perdues….

Portraits d’épouse, portraits de mère, portraits de fille, portraits d’amies, portraits de femme…

Des femmes qui partent de plein gré ou qui y sont obligées.

Que fuient-elles? La colère d’un mari? Une mère trop malheureuse, une mère trop plaintive? Un drame familial auquel elles sont associées? Des sentiments trahis?

Qu’espèrent-elles en partant? Retrouver un enfant, réparer les erreurs du passé, assouvir une soif de spiritualité, obtenir une plus grande renommée?

Parmi ces femmes, l’une revient sur ses pas quelques heures après être partie parce que fuir ce serait ne plus se sentir vivante; l’autre revient pour voir si tout n’a pas disparu, si le passé a été préservé…

J’ai aimé le style d’Alice Munro; on sent une maîtrise de l’art d’écrire, on comprend mieux pourquoi elle a reçu le prix Nobel de littérature en 2013.

Que dire du fond des histoires? Un voile de mystère place sur chacune d’elles, ces histoires exposent l’amour et le remords sous plusieurs formes.

Je m’attendais à ressentir beaucoup plus d’émotion et à découvrir à chaque fin d’histoire une chute spectaculaire, cela n’a malheureusement pas été le cas pour l’ensemble des nouvelles.

La nouvelle « Subterfuges » est la meilleure du recueil, l’histoire que je pourrai lire à plusieurs reprises. J’ai aimé les descriptions de l’amour qui arrive à l’improviste dans nos vies, éveille des interrogations, des peurs;  d’occasions que l’on manque parce que l’on réagit sous le coup de l’émotion.

Un mot pour résumer ma lecture de ce recueil de nouvelles: intéressant

Dites-moi, quel recueil de nouvelles vous a le plus touché au cours de votre vie de lecteur? 🙂

Grâce Minlibé

Auteur de Chimères de verre