Publié dans Arrêt sur une oeuvre

The Buchanans, Book 1 : FIRST SITE de Rose Fresquez

When Leila’s students challenge her to go camping, she sets out armed with a bucket list designed to force her out of her comfort zone—the indoors. Her trip starts with a broken car, a twisted ankle, and several forces of nature. She expected a few bumps along the way, but not the handsome stranger who comes to her rescue.

Ezra has no time for romance, preferring to spend his rare time off from work as a firefighter enjoying nature. He definitely didn’t plan on playing hero on his camping trip, especially not to a beautiful woman who looks like she’d be more at home in a five-star resort.

A connection sparks between them, and despite Ezra’s doubts and ever-present commitment issues, this one fire he doesn’t want to put out. Can these opposites find a happily ever after?

J’ai eu envie de lire des « clean romance » c’est-à-dire des histoires sans scène de sexe. J’ai donc fait une petite sélection Kindle de ces romances et mon marathon a commencé par le 1er tome de la trilogie Buchanan. Le tome 1 est réservé au cadet Ezra, le 2nd à la benjamine et le dernier à l’aîné.

Ezra est un pompier, attaché à sa famille et surtout au Seigneur. J’ai beaucoup apprécié l’arrière-plan chrétien qu’offre cette romance. J’ai apprécié la place de la prière, des méditations. J’ai envié les personnages qui arrivent à faire une chose qui me manque : la dévotion matinale. 😀

Ezra est célibataire et il a trouvé son équilibre de vie entre son boulot, sa famille, ses activités à l’église et ses activités sportives au grand air. C’est un habitué du camping contrairement à Leila.

Leila est enseignante. Si Ezra a baigné dans le christianisme depuis son enfance, elle est une jeune convertie. J’ai apprécié les circonstances dans lesquelles ils se rencontrent tous les deux même si ça n’a rien d’original. J’ai apprécié leur rapprochement qui s’est fait très lentement. C’est d’ailleurs le gros bémol de cette histoire: le rythme est très lent.

Ezra s’interroge beaucoup sur cette relation naissante. C’est mignon au début mais à la longue, ça a fini par m’agacer. J’aurais voulu qu’il soit plus sûr de lui. L’auteure aurait fait un gain de pages et moi un gain de temps.

L’histoire se déroule en majeure partie dans un camp et j’ai apprécié ce contact visuel avec la nature et le parallélisme fait avec Dieu.

L’auteure a inséré quelques moments de tension entre nos amoureux notamment sur leur différence raciale. Sûrement pour apporter un peu plus de rebondissement et de relief au récit mais j’aurais aimé que ces moments soient plus originaux.

First site est une douce et légère romance dans l’ensemble. J’ai lu en anglais et ai trouvé le niveau de langue accessible. J’ai débuté le 2e tome et j’ai hâte de vous confier mon ressenti.

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Avant toi de Jojo Moyes ou la question de la fin de vie

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

 

l'Afrique écrit

Avant toi est un coup de cœur pour bon nombre de lecteurs. Inconditionnelle fan de la romance, j’ai décidé pour une fois de faire comme tout le monde et de m’embarquer dans cette histoire.

Pour être honnête, le gros point positif que je trouve à l’histoire est le thème du handicap, de la fin de vie et de l’aide au suicide. Jojo Moyes nous fait vivre le quotidien d’un handicapé et on voit combien il reste à faire pour que celui-ci se sente à l’aise en dehors de sa maison : dans les transports en commun, dans les restaurants et lieux publics.

J’ai découvert l’existence de Dignitas, une association en Suisse dont l’une des activités est l’accompagnement en fin de vie et aide au suicide (suicide accompagné).

 

« Nous connaissons tous des passages difficiles à un moment ou un autre de notre vie. Peut-être votre ami en est-il là. Ne le laissez pas vous repousser. Restez positive. Et rappelez-lui que ce n’est pas à lui de décider de l’instant où il vient en ce monde et où il le quitte. Cette décision appartient au Seigneur. Dans Sa sagesse, Il a décidé de changer la vie de votre ami, et sans doute y a-t-il un enseignement… »

J’ai souri en lisant cette réponse chrétienne sur le forum que consulte Lou. Une réponse incompréhensible quand la personne en souffrance n’est pas chrétienne.

Mes valeurs chrétiennes me donnent comme but de défendre la vie mais je respecte les décisions de ceux qui veulent mettre fin à leurs jours en raison de problèmes médicaux lourds comme c’est le cas de Will. Parfois, la mort est un soulagement lorsque les souffrances sont intenables.

Comme dirait le Docteur Karma, respecter ne veut pas dire adhérer.

 

Parlons de Will. Il est attachant avec son humour, son pragmatisme et son authenticité mais je ne peux pas en dire autant de Lou. Elle m’a fait rire par moment mais je l’ai trouvé assez passive et je déteste les gens mous, ceux qui refusent de se bouger, ceux qui n’ont pas d’ambitions. 

 

Il y a assez de longueurs dans le récit et vous savez combien ça me fait lever les yeux au ciel. On passe de longs moments sur la préparation des activités de Will pour lui redonner le goût de vivre et je suis désolée de le dire mais ce n’est pas intéressant. J’avais hâte d’arriver à la fin émouvante.

Quant aux autres personnages, je les ai trouvés attachants pour certains, agaçants pour d’autres. J’ai eu beaucoup de peine pour la mère de Will mais Patrick et sa passion dévorante pour le sport ainsi que Katrina et son foutu égoïsme m’ont agacée.

 

La romance, on en parle ?

Je ne m’attendais pas à une histoire d’amour classique. Je voulais une romance qui sorte des clichés mais la romance que j’espérais a germé aux 3/4 du récit et elle a été très furtive pour moi. Elle n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Pour moi, ce livre n’est pas de la romance mais un roman contemporain avec une tentative d’histoire d’amour.

 

Conclusion ?

Lecture mitigée pour moi. Je ne lirai pas les autres tomes. Il n’y avait que Will que je jugeais digne d’intérêt. 

 

Avez-vous lu ce roman ? Faites-vous partie de ceux qui l’ont adoré ?

 

GM signature