Publié dans Quand on est célib'

Le rencontrer au bon moment

futur conjoint célibataire

L’homme de ta vie te cherche aussi. Laisse-lui le temps de te trouver. 

A l’heure des nouvelles technologies et de la consommation à une vitesse fulgurante, cette phrase peut attrister les célibataires en quête de leur moitié. Le mot temps effraie parce qu’il est vaste, infini.

On peut attendre 6 mois avant de tomber sur l’homme de ses rêves (attention quand j’emploie le terme homme de ses rêves je ne fais pas référence aux princes charmants des contes de fée mais au type d’hommes qui nous correspond) mais on peut aussi attendre 10 ans avant de trouver l’homme de ses rêves.

au bon moment

L’attente peut être très longue, dure à éprouver mais elle est nécessaire et je vais vous dire pourquoi.

Prenons un exemple: l’homme de vos rêves doit avoir un boulot, être de bonne familleaffectueux, humble, généreux, déterminé…

Considérons que vous avez 25 ans et êtes célibataire depuis trop longtemps à votre goût. Vous voulez rencontrer l’homme de vos rêves avant la fin de l’année 2015.

Vous le rencontrez avant la fin de l’année 2015 parce que vous l’avez fortement désiré mais votre relation ne sera pas pérenne  (ou pour être moins catégorique connaîtra des conflits inutiles) parce qu’elle a été prématurée.

Il y a un ordre dans l’univers, un temps est prévu pour chaque chose et chaque chose doit se faire au temps prévu. Si vous précipitez les choses, vous désorganisez ce qui est prévu et sachez-le rien ne subsiste dans le désordre.

Il est possible de marcher en sens inverse mais il est très difficile de le faire sur une longue durée surtout quand le chemin nous est inconnu. 😉

Il se pourrait que l’homme de vos rêves n’ait pas encore les qualités définies dans votre wishlist .

Je m’explique.

L’homme de vos rêves vient peut-être de terminer ses études, il aura peut-être du mal à trouver son premier boulot, son destin est peut-être d’expérimenter le chômage pendant un an voire deux. Si vous le rencontrez avant la fin de l’année 2015, vous risquez de ne pas vous intéresser à lui parce qu’il ne remplit pas votre premier critère.

Il risque de ne pas paraître sous son meilleur jour à cause des difficultés qu’il traverse, cela pourra le rendre taciturne, terne, mélancolique. Quelqu’une me dira qu’elle saura dépasser cela. Alléluia! Votre relation débutera mais il y aura des turbulences, vous aurez des soucis pour gérer sa mélancolie et tous ses états que peut entraîner le chômage.

Ces turbulences auraient pu être évitées si vous vous étiez rencontrés un ou deux ans plus tard quand il serait déjà en poste. 🙂

Un autre point moins superficiel que le premier: l’homme de vos rêves sort d’une relation amoureuse tumultueuse, la rupture date de janvier 2015.  Il est renfermé, froid, distant. Vous le rencontrez avant la fin de l’année 2015, vous débutez une relation mais vous souffrez parce qu’il ne s’investit pas, il n’a pas encore guéri de ses blessures. Il guérira mais cela prendra du temps, peut-être un an, voire deux.

Vous auriez pu éviter sa froideur si vous étiez entrée dans sa vie un ou deux ans plus tard. 🙂

Permettez-moi de vous dire une chose: Beaucoup de couples n’ont pas eu d’avenir non pas parce qu’ils ne s’aimaient pas ou ne se correspondaient pas mais parce qu’ils ne s’étaient pas rencontrés au bon moment. 

Vous voulez rencontrer l’homme de vos rêves? Attendez avec calme qu’il arrive au niveau où il doit être, qu’il prenne le temps qu’il faut pour travailler son humilité, guérir de ses blessures, avoir une situation.

Laissez-lui le temps de croître et d’être celui que vous attendez.

Ne désirez pas trouver l’homme de vos rêves, désirez le trouver au bon moment!

Ne vous précipitez pas, vous risquez d’expérimenter une relation prématurée, en dents de scie et qui finit en queue de poisson.

pré-requisJe ne suis pas en train de dire qu’attendre le bon moment vous permettra de rencontrer un homme sans défaut, comme je l’ai dit plus haut l’homme de nos rêves n’est pas un prince charmant de contes de fée. Rencontrer votre partenaire au bon moment c’est être assuré d’une chose: il se présentera à vous avec les pré-requis nécessaires pour construire une vie de couple.

A l’école, certains apprentissages ou leçons nécessitent des pré-requis. Il en est de même pour la vie à deux qui est une leçon de caractère.  Il y a des qualités indispensables (pré-requis) que votre partenaire et vous devez avoir avant de débuter une vie à deux.  Ces pré-requis, vous les apprenez dans l’attente. 

Votre célibat dure un peu trop à votre goût? Dites-vous ceci: mon partenaire et moi sommes en train de nous faire gagner du temps et nous éviter des conflits inutiles. Nous sommes en train d’apprendre nos pré-requis. 🙂

Ne réduisez pas votre espoir à zéro, n’ayez pas peur. L’homme de vos rêves existe déjà, il se présentera à vous au moment opportun.

Ne soyez pas pressées. Continuez à travailler votre confiance en soi, à affirmer votre caractère, à prendre soin de vous, à travailler vos talents,  à préserver vos valeurs car vous n’êtes pas la seule à avoir des exigences. Votre partenaire en a aussi!

“keep on movin’! Someone out there is looking for exactly what you’ve got and will never try to undercut your value or question your worth.” Mandy Hale

Je vous souhaite une bonne attente et si vous ne voulez pas voir le temps passer, j’ai quelques astuces. Vous savez où me trouver. 😉

Grâce Minlibé

Auteur de Chimères de verre

Publié dans Quand on est célib'

LA VOIE ABSOLUE du bonheur

la voie absolue

«Dans un couple, peut-être que l’important n’est pas de vouloir rendre l’autre heureux, c’est de se rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre.»

J’aime beaucoup cette citation de Jacques Salomé parce qu’elle souligne un point important pour moi : se rendre heureux et ne pas léguer cette responsabilité qui est la nôtre à autrui s’applique autant à un célibataire qu’à une personne en couple.

Nous sommes nombreux à vouloir être heureux et certains pensent qu’être en couple est  LA VOIE absolue, strictement nécessaire et suffisante pour connaître LE BONHEUR.

On ne fuit pas le célibat parce qu’on a envie d’être heureux, on décide de quitter le célibat parce qu’on est déjà heureux et qu’on a envie de partager ce bonheur avec une personne qui est déjà heureuse et qui a envie de partager son bonheur avec nous.

Je suis de ceux qui pensent que LE BONHEUR a plusieurs facettes et j’ai décidé de me rendre heureuse même en  étant célibataire.

Dites-moi, elle remonte à quand la dernière fois où vous vous êtes rendu heureux?

Si votre réponse est hésitante, confuse, alors les questions qui suivent sont pour vous. Nous sommes souvent loin de la joie, de la satisfaction parce que nous sommes proches de la tristesse, de la peur, du doute, d’une sous-estimation de ce que nous sommes.

 Pour chacune des questions ci-dessous, énoncez une réponse précise.

  • De quoi avez-vous le plus peur? Pourquoi?
  • Comment vos amis du sexe opposé vous définissent-ils?
  • Quelle est votre plus grande blessure sentimentale?
  • Quel type d’hommes (ou de femmes) vous attendez?
  • Quel est votre plus grand regret?
  • Qu’est-ce qui vous fait baisser les bras?
  • Quelles sont les valeurs importantes pour vous et parmi elles quelles sont celles que vous avez tendance à négliger?
  • Avec qui passez-vous la majeure partie de votre temps?
  • Quel est le sujet de votre dernier dialogue intérieur (quand vous vous parlez à vous-même) ?
  • De quoi êtes-vous fier(e)?
  • A qui est-ce que vous vous comparez?

Vous avez des réponses précises et vous vous demandez à quoi elles vous serviront ? Envoyez-moi un message privé sur ma page facebook

https://goo.gl/ghwLjE

Si des points vous paraissent flous, n’hésitez pas à le dire pour qu’on en discute.

A très bientôt pour une autre découverte de l’univers joyeux des célibataires !!!!

Grâce Minlibé

Auteure de Chimères de verre

Célibataire épanouie