Publié dans Périple

Dubaï ou comment tomber amoureuse de l’Arabie

Cette année, je rêvais d’un Girls Trip au Cap-Vert. Les prix des billets d’avion nous ont découragées et Dubaï a commencé à danser sous nos yeux. Une ville qui figurait dans mes projets de voyage mais dans un ou deux ans. Le changement de décennie d’une amie a avancé ce voyage.

Pendant cinq mois, nous avons pensé, organisé, rêvé ce voyage. Nous y sommes allées en Août.

Durant une semaine, nous avons été éblouies par la splendeur de la ville. Dubaï est un gros coup de cœur. J’ai vécu un rêve éveillé.

le-voyage-comme-lamour-represente-une-tentative-pour-transformer-un-reve-en-realite

J’ai un pincement au cœur en écrivant cet article. Je revois photos et vidéos avec nostalgie. J’avoue, à Dubaï, j’aimerais être en ce moment. 

Visiter Dubaï devrait être l’un de vos souhaits à accomplir avant d’expirer votre dernier souffle, les amis. 

Voici les 10 commandements qu’il vous faudra respecter lorsque vous y serez.

 

les-10-commandements-du-touriste

1. Ton voyage, tu organiseras à l’avance

Le temps passe très vite à Dubaï et il faut l’optimiser. Il est préférable de réserver vos activités à l’avance pour profiter des remises et avoir le temps de tout faire. 

Dubaï est aussi une ville où l’argent a envie d’être dépensé à chaque seconde. Il est impératif d’avoir un budget avant d’y aller. 

Apprenez également les basiques en anglais avant d’aller à Dubaï. 

 

  • L’expérience Emirates

Nous avons acheté nos billets trois mois à l’avance avec Emirates et avons bénéficié d’un bon prix : 400 mille francs CFA.

Résultat de recherche d'images pour "emirates"

Les vols ont été à l’heure au départ et arrivée d’Abidjan.

Le vol Abidjan-Dubaï dure près de 10 heures avec une escale d’une heure à Accra. C’est long mais il y a films, jeux et musique et les sièges sont confortables pour dormir ! 

J’ai découvert grâce à Emirates le dernier album de Dadju 

Résultat de recherche d'images pour "gentleman 2.0 dadju"

Et celui de Zahara

Résultat de recherche d'images pour "zahara new album 2018"

 

J’ai regardé Sans un bruit qui ne m’a pas totalement convaincue 

Résultat de recherche d'images pour "sans un bruit 2018"

 

  • L’expérience Emirates Holidays

Nous étions tellement surprises du prix du billet (Sur le site d’Emirates, le billet A/R devait nous coûter 577 mille francs CFA) qu’on a décidé de réserver l’hôtel et nos activités touristiques avec Emirates Holidays. 

Nous avions modifié quelques activités et avant de partir nous n’avions pas la dernière version. Ça nous a un peu perturbées durant les premiers jours mais tout est rentré dans l’ordre après. La hotline d’Emirates Holidays à Dubaï a été très réactive.

N’oubliez donc pas de demander la dernière version de votre réservation avant de voyager !

 

Emirates Holidays nous a fait un package Dubaï City Tour, Dhow Cruise et Safari dans le désert. Ils ont également acheté nos billets pour le Burj Khalifa et le Dolphin Bay. Cela nous a coûté environ 500 mille francs CFA (environ 760 euros), le retour à l’aéroport en voiture privée et 6 nuitées à l’hôtel ROVE CITY CENTRE y compris.

J’ai énormément apprécié ma semaine dans cet hôtel cosy. Il dispose d’une piscine, salle de gym et de jeux. Il n’est pas dans le centre de la ville mais il y a des navettes gratuites pour aller à Dubaï Mall et à la plage. Il y a également une station de métro à moins de 5 minutes de l’hôtel.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

  • Le budget

Ma compagne de voyage est une pro de l’organisation. Nos activités touristiques ont été planifiées via Excel, le budget également. Nous n’avions pas une idée approximative des prix alors nous avons pris une petite marge de sécurité.

A l’aéroport, elle m’a remis un classeur avec des enveloppes pour nos différents budgets (restaurant, transport, loisir, shopping), elle avait même imprimé mon visa électronique !

Je vous conseillerai de télécharger un convertisseur de devises sur votre smartphone. Cela vous évitera de faire des folies. 

Voici notre budget réel pour notre semaine de rêve 

  • Transport (taxi et métro) : 260 Dirhams AED ≅ 40 mille francs CFA
  • Restauration (fast food et restaurant) : 209 Dirhams AED ≅ 32 mille francs CFA
  • Shopping : 3000 Dirhams AED ≅ 460 mille francs CFA
  • Divers : 500 Dirhams AED ≅ 77 mille francs CFA

 

2. Un tour de la ville, tu feras

Visiter les quartiers riches, les maisons royales, apercevoir les grands hôtels, contempler les immeubles aux architectures époustouflantes.

 

 

Nous avons rejoint le groupe à la mosquée de Jumeirah.  

dav

Nous avons ensuite visité musée d’histoire et galerie d’art où nous avons appris un peu plus sur les vêtements des hommes (le Kandura que je trouve sexy) et des femmes (l’abbaya).

Kandura Dubaï

Nous avons aussi pu faire quelques emplettes. Je suis totally in love du parfum acheté à la galerie : Golden Girl. Nous avons bénéficié d’une remise d’environ 60%.

Résultat de recherche d'images pour "golden girl parfum"

Nous avons fait un tour à la plage de Jumeirah Beach où nous avons pu découvrir le Burj Al Arab et ensuite cap sur Palm Island, Dubaï Mall. 

dav
Burj Al Arab

 

3. Un dîner croisière tu testeras

Dîner sur l’eau, je découvre Dubaï by night. Il y a un buffet à volonté. Nous avons eu droit à un superbe spectacle traditionnel durant la croisière.

J’en ai profité pour faire mon premier tatouage au henné. Il m’a coûté 25 dirhams AED.

nor

 

4. Au Burj Khalifa, tu te rendras

C’est un incontournable. C’est quand même la plus grande tour du monde ! N’oubliez surtout pas de réserver à l’avance pour cette expérience unique. Choisissez d’aller jusqu’au 124e étage ou jusqu’au 148e étage !

 

 

 

 

5. Aux Mall et City Centre, ton shopping tu feras

Aller à Dubaï sans passer par Dubaï Mall c’est comme aller à Paris sans aller sur les Champs Elysées. Ce Mall est immense ! Vous pourrez trouver des enseignes comme H&M, Bershka, New Look et les marques de luxe.

dav

A Dubaï Mall, visitez l’aquarium

dav

et assistez au spectacle de la fontaine à partir de 18h 30. L’eau qui danse c’est magique ! 😀

 

 

Le Mall of The Emirates est également à faire.

Mall of the Emirates

Si vous avez un petit budget shopping, les City Centre sont faits pour vous. Vous y ferez de bonnes affaires. 

Le Meena Bazaar est également à faire pour l’achat des boubous à moindre coût. Il est situé à une quinzaine de minutes à pied de la station de métro Al Ghubaiba. A cette station, il y a également un City Centre.

 

 

6. Un Safari dans le désert

Etre à Dubaï sans découvrir le désert ? Impensable ! Il est impératif de faire le safari en 4×4. La conduite sur les dunes ressemble à un tour de manège.

Au camp, nous avons eu droit au buffet à volonté, l’essayage des tenues (l’abbaya pour les femmes), un tour à dos de chameau, un spectacle de la danse du ventre, du feu et une danse traditionnelle que font les hommes.

Soleil dans le désertSafari Desertdav

 

J’en ai profité pour faire un 2ème tatouage au henné qui m’a coûté 20 Dirhams AED.

henna painting in the desert

 

7. Au Kiza, tu te régaleras

Si l’Afrique vous manque lors de votre séjour à Dubaï ou si vous désirez manger et danser à l’Africaine, le KIZA est fait pour vous. Ce restaurant africain a été un véritable coup de cœur pour moi. J’ai apprécié l’ambiance et le repas. Nous avons eu droit à trois consommations gratuites.

Dîner restaurant KIZAnfd

 

8. Avec les dauphins, tu joueras

Rendez vous à Atlantis The Palm et inscrivez-vous pour le Dolphin Encounter ou Dolphin Aventure. Le Dolphin Adventure est en eau profonde (3 mètres). Avec mon amie, nous avons opté pour le Dolphin Encounter.

Nous avons passé des minutes uniques avec Central. C’était ma première fois de voir un dauphin si près et j’avoue que j’ai été émue. 🙂

 

 

 

 

Un photographe professionnel capture vos moments avec les dauphins. Une photo coûte 115 Dirhams AED 18 mille francs CFA. 

 

9. A la plage, tu te relaxeras

Nous avons passé deux heures à la plage de Jumeirah. Détente assurée ! L’eau est calme comparée à celle d’Abidjan. 

Jumeirah Beach Dubaï

N’oubliez pas la crème solaire à la plage et à chaque fois que vous sortez même si vous êtes noir. Le soleil à Dubaï en août, c’est du haut niveau.

 

10. A la Grande Mosquée tu t’émerveilleras

Dernière étape de notre circuit touristique : Abu Dhabi ! La capitale économique des Emirats Arabes Unis est à deux heures en bus de Dubaï. Le ticket aller-retour a coûté 60 Dirhams AED.

A la gare de bus, vous devez prendre un taxi qui vous emmènera à la grande mosquée « Sheikh Zayed»L’aller-retour en taxi vous coûtera environ 74 Dirhams AED. C’est un incontournable à visiter, les amis. Elle est raffinée, d’une pureté éclatante. Elle ressemble à un palais des mille et une nuits. Elle donne envie de prier, je vous assure !

C’est un lieu de prière, il est préférable d’être habillée décemment même s’il fait hyper chaud en août. Il y a des abbayas disponibles à la mosquée.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Maintenant que vous avez vos 10 commandements en poche, et si je vous montrais le portrait chinois de cette belle ville ?

 

Si Dubaï était…

Une couleur ?

Le blanc pour la luminosité et la splendeur de la ville.

 

Un mot ?

Démesure ou grandeur ? J’hésite.

 

Une devise

Impossible n’est pas Emirati.

Burj Khalifa

 

 Une chanson ?

 

 

Une chanson découverte lors du Safari. Dubaï est une ville multiculturelle, une ville qui donne envie de bouger, s’amuser.

 

Un signe de ponctuation ?

Image associée

Il y a tant de raisons de s’exclamer à Dubaï ! Les immeubles aux hauteurs impressionnantes, le sentiment de sécurité, les monuments.

 

Un prix littéraire ?

Le Prix Nobel pour son prestige. 

 

Une planète ?

La planète Dubaï ! Cette ville est un univers à part entière !

 

Un des 7 péchés capitaux ?

L’orgueil. Dubaï est fière de ses immeubles, son histoire, son organisation et elle a bien raison. 😛

 

Un des cinq sens ?

Le goût. Un goût exquis.

 

Une pièce de la maison ?

Un salon VIP.  

 

Un moyen de transport ?

J’ai envie de mettre à l’honneur le métro de Dubaï. Il y a des règles strictes à observer. On ne mange pas de chewing-gum, on ne mange ni ne boit dans le métro. Résultat : on a l’impression qu’il est toujours neuf. Il y a une rame de métro dédiée aux femmes. Je trouve ça génial. 

métro à Dubaï

 

Un parfum ?

parfum masculin pour séduire

Chrome Pure.  Oriental – douceur – addictif.

Un épice ?

Le safran. Épice aux arômes enveloppants, délicats, très parfumés.

Résultat de recherche d'images pour "safran"

 

 

Vous avez aimé l’escapade ?

Je prépare déjà mes prochaines vacances. Où faut-il que j’aille absolument selon vous ?

 

signature coeur graceminlibe

Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Attention polar : L’esquinte – Edwige Decoux-Lefoul

Résultat de recherche d'images pour "l'esquinte publishroom"

Et tout chavirement entraîne les autres dans une tornade dévastatrice…
De Louise qui parcourt le monde pour se reconstruire. De l’obsession de Sacha Malowsky pour elle, qui le conduira à passer un point de non-retour. Il emportera dans une spirale infernale Joy, la sensuelle cambodgienne, Beth Vian-Zerger, le sosie de Louise et tous ceux qui l’approchent. Son pouvoir de séduction, allié à celui de la manipulation va se conjuguer pour alimenter une machination diabolique : manipuler les gens pour arriver au crime parfait. Sonia Conti, la bombe sexuelle qui vit de ses charmes, Arno Bruchini le mafieux, Pauline Lagarde la jeune attachée de clientèle de la banque et Mady Lebolzec, vieille dame riche et élégante, lui serviront de pions pour arriver à ses fins. Et quelles fins !

Trahison et vengeance, amour et humour, rebondissements et retournements, sexe ; la nature humaine dans tous ses états, bons et mauvais.

l'Afrique écrit

La 4e de couverture m’a fait de l’oeil, j’ai succombé.

Le récit débute avec l’arrière plan familial de Louise. On découvre Katia-la-Russe, sa mère qui  était soit merveilleuse de tendresse envers ses enfants, soit terrifiante de colère. 

Louise a pris sa vie en main très jeune, elle aime sa liberté, le mariage ne fait pas partie de son vocabulaire. C’est une femme qui aime la simplicité contrairement à son copain Sasha. Bel homme, matérialiste et carriériste, il aime les femmes qui lui résistent. 

Sasha, très porté sur le sexe rompt son pacte d’harmonie avec Louise. Cette trahison rappelle à Louise, les mots de sa mère :  « Les histoires d’amour finissent toujours mal. » 

Pour s’oxygéner, Louise décide de partir découvrir de nouveaux horizons. L’auteure a eu la délicatesse de ne pas nous plonger dans un cours ennuyeux de géographie. 🙂

Son détour à Paris lui révèle l’existence de son sosie. Là, mon imagination se met en marche, je me demande qui ça peut bien être et comment cela peut affecter l’intrigue de l’histoire. 

Louise s’éclipse et Sasha entre en scène. Au lecteur, il se présente sans masque. Il ne renie pas son obsession dévorante pour Louise, son égoisme, sa détermination à avoir ce qu’il veut sans penser aux autres. 

J’éprouvais de la pitié pour lui lorsqu’il cherchait à retrouver Louise et se faire pardonner mais j’ai fini par le mépriser lorsqu’il a dévoilé son caractère manipulateur en utilisant Sonia Conti, pour arriver à ses fins. Il s’y connaît en stratagème, c’est un personnage effrayant. 

Dans cette oeuvre, les personnages principaux comme secondaires prennent la parole ne serait-ce que sur quelques lignes. Rassurez-vous ce n’est pas un foutoir, le lecteur ne s’y perd pas. C’est d’ailleurs une belle occasion pour mieux comprendre les motivations des personnages. 

J’ai apprécié les retournements de situation, l’enquête méthodique des policiers. J’ai apprécié la nouvelle vie amoureuse de Louise même si je juge la rencontre très romanesque

J’ai moins apprécié le portrait du commandant Justin Braque que j’ai trouvé un peu caricatural. Il y a également quelques moments de l’histoire qui sont un peu tirés par les cheveux comme la visite de Sonia Conti à Ker Barbouille. 

Ce roman policier n’est pas le top des polars mais l’histoire est assez plaisante à lire. C’est un excellent moyen pour découvrir la Bretagne sans se déplacer, observer sans conséquence la nature humaine avec ses bons et mauvais côtés. 

Merci à Publishroom pour ce service presse. 

Un mensonge c’est une part de liberté qui disparait disait Louise

Beth regarda l’accoutrement de Lilou avec consternation. Beth pensait qu’il fallait aider la nature à embellir les choses, Louise trouvait que la nature était naturellement belle pour la repecter telle qu’elle s’offrait. Elle portait donc un Jean propre, un pull-over irlandais en laine blanc cassé et des courtes bottes en peau de mouton retournée. Contrairement à Beth, elle ne se maquillait pas et ne portait aucun bijou. Louise ne s’encombrait jamais de superflu.

des-details-sur-loeuvre

Maison d’édition : Publishroom

Format : Kindle, Epub

En vente sur Amazon, Publishroom.

Nombre de pages : 247

l'auteur du mois

Née à Combourg, au pied du château de François-René de Chateaubriand, Edwige Decoux-Lefoul vit en Bretagne les trente-cinq premières années de sa vie. C’est dans le Pays bigouden, à Pont-l’Abbé et Loctudy qu’elle ancre sa vie et sa famille. C’est également là qu’elle découvre la joie de faire du bateau et qu’elle en fera sa première source d’inspiration.

Le goût de la lecture et de l’écriture par son lieu de naissance, celui de la mer pour ses loisirs, et ses voyages en Asie et en Indes, l’on conduit, au fil des années, à écrire des récits de voyages, des récits de croisières à bord de la Marie-Madeleine, des biographies privés et des romans meurtriers.

Une œuvre importante et privée est réservée à ses trois petits-enfants. Avant, pendant et après leurs naissances. Elle écrit leurs vies, leurs œuvres, leurs familles, le monde dans lequel ils évoluent, avec ses bonheurs et ses malheurs. Des histoires dont ils sont les héros, des contes, des spectacles et autres carabistouilles.

Elle a fait de la communication et de la formation, son principal métier, l’écriture est devenue sa passion.

Elle partage sa vie entre la Bretagne sa terre natale, la Normandie sa terre d’adoption, Paris où elle habite et Saint-Vaast-La-Hougue, port d’attache de la Marie-Madeleine et de ses amis depuis plus de trente ans.

fleur v1