Publié dans Périple

Africa Tour Challenge – 24 heures à Kumasi

Vivre c’est être curieux, découvrir,

Vivre c’est voyager.

 

Je rêve depuis quelques années  de connaître un peu plus mon continent africain, l’Afrique subsaharienne en particulier. Cette année, j’ai eu l’occasion de réaliser mon rêve. J’ai passé 24 heures à 471 km de chez moi dans la ville de…

KUMASI

Si par un heureux hasard vous débarquez à Kumasi pour quelques heures, voici quelques règles qu’il vous faudra respecter :

 

1. Tes affaires personnelles, tu protégeras.

Kumasi est une ville sécurisée mais on ne sait jamais, des esprits mal intentionnés peuvent se réveiller alors on fait attention à ses affaires quand on est dans des lieux publics.

 

2. Ton anglais, tu réviseras.

Oubliez la langue de Molière, le Ghana est un pays anglophone. Et à part l’anglais, les ghanéens parlent le Twi, une langue locale. Si vous ne parlez pas un mot d’anglais, soyez toujours accompagnés.

 

 

3. Te désaltérer, tu ne t’en lasseras pas

J’étais en février à Kumasi et il faisait hyper chaud. Ayez toujours une bouteille d’eau avec vous pour vous rafraîchir. 

source de vie

 

4. Aux maisons royales, tu ne feras point de photos

Kumasi est une ville royale (Le Ghana est un pays très attaché à ses traditions). Dans chaque quartier, vous trouverez une maison royale. Vous pourrez faire un tour au palais royal mais attention les photos sont strictement interdites. Vos souvenirs ne resteront que dans votre tête. 😦

 

5. Au Golden Tulip, tu iras 

L’état ghanéen a des structures privées. Il a construit des hôtels 4 étoiles Golden Tulip dans chacune des 10 régions du Ghana mais aussi des pubs. J’ai fait une petite halte au Golden Tulip de Kumasi pour voir à quoi l’hôtel ressemble de l’intérieur. 😀

Sous l’un des parasols du coin piscine, j’ai profité du calme en sirotant un verre de coca. J’y reviendrai un jour pour tester les chambres, le buffet à volonté du midi et la piscine. 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

6. Un tour au Baba Yaya Stadium, tu feras 

Pour les ivoiriens, ce stade rappelle beaucoup de choses. Pour ceux qui n’ont jamais eu vent de cette histoire, laissez-moi vous la conter.

1993. L’Asec et l’Asanté Kotoko s’affrontent en demi-finale retour à Kumasi. L’Asec se qualifie. Le début de l’enfer pour les supporters de l’Asec présents au stade. Certains sont tués.  En représailles, des Ghanéens vivant à Abidjan sont aussi tués. Le match de Kumasi s’est transformé en drame du football africain.

Je suis donc allée en pèlerinage. Non, je rigole. Le jour de ma visite, il y avait une compétition sportive inter-écoles au stade. Malheureusement, je n’ai pas pu rester jusqu’à la fin. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

7. Le sanctuaire Marial, tu visiteras

Le sanctuaire marial de Buoho, près de Kumasi, fut construit en 1949, et béni par le premier évêque de Kumasi.

Il a une reproduction de la grotte de Lourdes et il est devenu le centre d’un pèlerinage. Je ne suis pas catholique mais je saisis toujours les opportunités pour visiter les beaux endroits. J’ai été charmée par le silence qui règne dans cet endroit et ces sculptures faites par un prêtre. Ce sanctuaire a été le coup de cœur de ma journée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

8.  Ton ventre tu réjouiras

Au Ghana, il y a des fast-food, des chop bars où on peut trouver de la cuisine traditionnelle et le fameux fried rice, il y a aussi des restaurants à l’occidental comme The View, Bar & Grill. 

Résultat de recherche d'images pour "the view bar and grill kumasi"
Source Tripadvisor

 

Source Ghanarising

 

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire un tour à Adanmowase, le village où se fait le kente. J’aurais dû le mettre en tête des choses à visiter. 😦

 

Image associée
Source : Ghana Travels

 

Kente village in Kumasi-Ghana, via Flickr
Source Pinterest

 

Je vous laisse découvrir maintenant le portrait chinois de cette ville royale

portrait-chinois-1

 

Si Kumasi était une couleur, ce serait …

Le marron. Kumasi c’est le calme et la chaleur, le rustique, la sérénité.

 

Si Kumasi était une des 7 merveilles du monde ?

Les pyramides de Gizeh.

 

Si Kumasi était un personnage Disney, ce serait …

 

Grimsby

 

Grimsby est le principal conseiller politique mais aussi le confident privilégié du Prince Éric (dans La petite Sirène). C’est un personnage très rigide et attaché au protocole comme aux traditions dans sa façon d’appréhender les choses…

 

Si Kumasi était un signe de ponctuation, ce serait…

Les points de suspension

 

Si Kumasi était un des cinq éléments fondamentaux, ce serait…

La terre. Terre des ancêtres Ashanti.

 

Si Kumasi était une partie du corps humain, ce serait…

La main qui effectue divers travaux.

 

Si Kumasi était un des 7 péchés capitaux, ce serait…

L’orgueil. Kumasi est une ville fière de son sang royal.

 

Si Kumasi était un des cinq sens, ce serait…

Le goût.

 

Si Kumasi était une pièce de la maison, ce serait …

Un salon royal pour recevoir des nobles. 

 

Si Kumasi était une heure de la journée, ce serait …

5 heures. La ville s’éveille tôt.

 

Si Kumasi était un épice, ce serait …

Le piment d’Espelette.

 

Si Kumasi était un type de café, ce serait …

Un Mokaccino.

Résultat de recherche d'images pour "mokaccino"

 

Vous avez déjà visité cette ville ? Vous avez de bonnes adresses à partager ?

 

GM signature

 

 

Publié dans Périple

Africa Tour Challenge – 48 heures à Lomé, capitale de la moto

Vivre c’est être curieux, découvrir.

Vivre c’est découvrir l’inconnu, l’autre

Vivre c’est voyager.

comme-tout-ce-qui-compte-dans-la-vie-un-beau-voyage-est-une-oeuvre-dart-1

Je rêve depuis quelques années  de connaître un peu plus mon continent africain, l’Afrique subsaharienne en particulier. Cette année, j’ai eu l’occasion de réaliser mon rêve. J’ai passé une semaine à  environ 727 km de chez moi dans la ville de…

LOME

3h 30. C’est la durée du trajet Accra- Aflao en mini-car. Aflao est la ville frontalière avec le Togo.

Il n’y a pas grand chose à visiter à Lomé alors si par hasard, vous arrivez dans cette ville, voici les 10 commandements qu’il vous faudra respecter 

les-10-commandements-du-touriste

1. Tes affaires personnelles, tu protégeras.

On ne sait jamais, des esprits mal intentionnés peuvent se réveiller alors on fait attention à ses affaires quand on est dans des lieux publics. Si comme moi, vous venez  (ou quittez) à Lomé par le car, à la gare d’Aflao, méfiez-vous des inconnus. Il y a souvent des trafiquants et des voleurs. Évitez d’emprunter des moto-taxis pour entrer au Togo. Privilégiez les transports en commun afin de ne pas vous trouver tout seul.

En quittant Lomé, aux postes de contrôle, il y a un jeune homme qui m’a abordée et qui voulait soit disant m’aider dans mes démarches aux postes de contrôle frontalier ghanéens. Il voulait que j’achète des élastiques chez un spécialiste assis derrière une cabine pour faire des liasses de mes billets de francs CFA. Selon lui, les policiers pouvaient me taxer si je ne le faisais pas. Il m’a prise pour une go nunuche, le mec. J’ai heureusement réussi à me débarrasser de lui.

2. La moto, tu respecteras

J’ai été surprise de voir que le 1er moyen de transport à Lomé était la moto. Il y a plus de motos que de voitures, c’est hallucinant ! Ils sont omniprésents et ne sont pas souvent d’excellents conducteurs. Faites donc bien attention si vous partagez la route avec eux. 

Résultat de recherche d'images pour "moto-taxi à Lomé"
Source : la plume parlante

3. Un tour à la cathédrale du Sacré-Cœur, tu feras

La cathédrale de Lomé est un monument historique de la capitale togolaise. De style gothique, elle a été construite en 1901-1902 par des missionnaires catholiques allemands. Malheureusement, en janvier dernier, la cathédrale a subi un important incendie. Je n’ai donc pas pu visiter l’intérieur. 

 

4. Au marché, tu t’épanouiras

J’ai apprécié mon séjour pour les bonnes affaires que j’ai pu faire au grand marché  adawlato.  J’ai acheté à bas prix des ballerines (2500 francs CFA, environ 4 euros) , des tissus dont le mètre est à 500 francs (moins d’un euro), des pagnes, de la lingerie. Je retournerai volontiers à Lomé pour faire du shopping.

5. A la villa, tu prendras un verre

Si vous aimez la vie nocturne et les bars lounge classes, la villa est faite pour vous. L’endroit est agréable, le service impeccable, les prix raisonnables.

la villa bar lounge Lomé

6. A la plage, tu te détendras

Lomé est une ville maritime. Si vous voulez profiter de la plage au calme, rendez-vous à Agbodrafo, une ville à quelques kilomètres de Lomé. 

Il n’y a pas grand monde, seul ou en famille vous pourrez profiter de l’air frais, contempler la nature, nager.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7. A la maison clandestine des esclaves, tu te recueilleras

Agbodrafo est un lieu de détente, un lieu qui fait vivre la mémoire également. Dans cette ville, j’ai été surprise de découvrir une maison clandestine d’esclaves : la maison Wood ayant appartenu au négrier John Wood et désormais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les pièces supérieures étaient utilisées comme hébergement pour les négriers, tandis que les caves servaient de casernement des esclaves. Ces derniers y étaient poussés depuis l’extérieur à travers plusieurs soupiraux. Une petite trappe située dans le salon permettait un accès aux caves pour les négriers. Je suis descendue dans la cave à travers cette trappe.

maison des esclaves trappemaison des esclaves togo

Contrairement à ceux enfermés dans les forts construits sur la côte du golfe de Guinée dans le cadre du commerce triangulaire, les esclaves de la Maison de Wood ne pouvaient pas se tenir debout dans leur lieu de confinement. Ils étaient à quatre pattes dans cette cave ! J’ai essayé et ça devait être horrible de rester dans cette position pendant des heures. L’esclavage a vraiment été un crime contre l’humanité. 

Après cette visite de groupe qui nous a coûté 5000 francs CFA, nous sommes allés dans un endroit incontournable de Lomé : Chez Marcelo.

8. Au Marcelo Beach Club, un tour, tu feras

Cet espace situé en bord de mer à Baguida vous offre un cadre relaxant pour profiter du week-end. Sous des paillotes, allongés sur des transats, faites-vous servir des cocktails avant d’aller piquer une tête dans la mer houleuse. 

marcelo beach club lome

Avec mes amis, nous avons pris une girafe de monaco. Une activité à refaire avec grand plaisir. 

MARCELO BEACH GIRAFE MONACO

9. A la cuisine togolaise, tu goûteras

  • A midi, tu feras découvrir à tes papilles gustatives, le pinon

Le pinon est une pâte préparée avec du gari (une semoule finement granulée obtenue à partir de la pulpe de manioc fermentée, écrasée, tamisée puis séchée au feu) accompagnée de sauce tomate. Nous l’avons dégusté avec du poisson frais. 

  • A 16 heures, tu goûteras au Kélé wélé

Ce sont des frites de bananes coupées généralement plus fines et pimentées. 

Résultat de recherche d'images pour
source : cuisine 228
  • Au dîner, tu prendras du com 

Un plat à base de farine complète de maïs fermenté, moulé dans des feuilles de maïs. Il se mange avec du poisson frit, de la sauce tomate et un piment spécial dit « piment noir ». Testé et approuvé !

com-plat-togolais

10. A des salons, tu participeras

Au risque de me répéter, à Lomé, il n’ y a pas grand chose à faire alors s’il y a des salons organisés, allez-y ! J’ai donc accepté d’accompagner mon amie au salon du mariage organisé au Radisson Blu Hôtel. 

Ce salon m’a permis de découvrir Wina Max, une marque togolaise de création de pagne. 

 

 

salon du mariage lome

 

J’ai acheté un morceau du pagne ci-dessous (2 yards) à 3500 francs (environ 5 euros)

Résultat de recherche d'images pour "salon du mariage lomé wina wax"

 

Qui dit mariage, dit dragées. Rose Claire était présente au salon et nous a fait goûter des dragées à la mangue, passion, melon, chocolat blanc. Une très belle découverte.

rose claire dragees

 

Mon prochain séjour au Togo se fera à l’intérieur du pays. En attendant, êtes-vous prêts pour le portrait chinois de la ville ? 

portrait-chinois-1

 

Si Lomé était un type d’art ?

Les arts de la scène (théâtre, danse, cirque).

 

Si Lomé était une couleur ?

Le marron. 

Si Lomé était un personnage de Cartoon ou Disney  ?

Pumbaa dans le Roi Lion. 

Si Lomé était un moyen de communication ?

La radio.

Si Lomé était un signe de ponctuation ?

Les parenthèses.

Si Lomé était une planète ?

Pluton, la planète naine.

Si Lomé était  un des quatre éléments fondamentaux ?

L’eau

Si Lomé était un type de nage ?

La brasse.

Si Lomé était un des cinq sens ?

L’ouïe.

Si Lomé était une forme géométrique ?

Un cercle.

 

Si Lomé était une pièce de la maison ? 

La chambre.

Si Lomé était une heure de la journée ?

15 heures.

 

Si Lomé était un épice ?

Le curcuma.

 

Avez-vous déjà entendu parler de cette ville ? A quelle occasion ? Y a-t-il une ville africaine que vous aimez particulièrement ?

GM signature

Publié dans Périple

Africa Tour challenge -48 heures à Accra

Vivre c’est être curieux, découvrir.

Vivre c’est voyager.

comme-tout-ce-qui-compte-dans-la-vie-un-beau-voyage-est-une-oeuvre-dart

Je rêve depuis quelques années  de connaître un peu plus mon continent africain, l’Afrique subsaharienne en particulier. Cette année, j’ai eu l’occasion de réaliser mon rêve. J’ai passé deux jours à 535 km de chez moi dans la ville de…

ACCRA

Mon séjour ayant étant très court, je pense que je reviendrai dans cette ville pour mieux la cerner.

En attendant, si par un heureux hasard vous arrivez à Accra, voici les 10 commandements qu’il vous faudra respecter

 

les-10-commandements-du-touriste

 

 

1. Tes affaires personnelles, tu protégeras.

Accra est une ville sécurisée mais on ne sait jamais, des esprits mal intentionnés peuvent se réveiller alors on fait attention à ses affaires quand on est dans des lieux publics. A l’hôtel, on laisse la clé de sa chambre à l’accueil. Si vous l’emportez avec vous et qu’il y a un vol dans votre chambre, l’hôtel déclinera toute responsabilité.

 

2. Ton anglais, tu réviseras.

Oubliez la langue de Molière, le Ghana est un pays anglophone. Et à part l’anglais, les ghanéens parlent le Twi, une langue locale. Si vous ne parlez pas un mot d’anglais, soyez toujours accompagnés, sinon…

 

Faceplant

3. Le chef de la négociation, tu deviendras.

Les ghanéens ne vous voleront sûrement pas vos affaires mais attention ils peuvent le faire dans vos achats au marché, les transports en taxi. Les prix peuvent être multipliés par 3 alors négociez !

Privilégiez les tro tro (mini-car de transport en commun) si vous voulez économiser. 

 

4. Le christianisme, tu respecteras.

Sur le chemin qui menait à Accra, j’ai été étonnée de voir une église de dénomination différente à chaque coin de rue. Il y a plus de pancartes de publicité religieuse que de publicité commerciale. Les ghanéens sont chrétiens et ils ne badinent pas avec. Dieu est partout même dans les noms des magasins. 

business names in ghana, africa | Day 18, West Africa Cruise – Takoradi, Ghana

christianity in ghana | Nothing is sacred, or rather, everything is.

business names in ghana, africa | many of the signs reflect their religious beliefs and roots or perhaps ...

Hair salon off Labadi Road, Accra.

Image

 

Image

Hair salon off Labadi Road, Accra.

 

5. Au fried rice, tu goûteras

Le fried rice est un mets à base de riz frit, de poulet et d’une salade à base de chou blanc et de carotte. J’ai acheté mon plat dans un restaurant à ciel ouvert non loin de mon hôtel à Kokomlemle. Ce plat absolument délicieux m’a coûté 7 ghana cedis. J’avais tellement faim que j’ai oublié de prendre une photo. 😀

6. Le Kwame Nkrumah Memorial Park, tu visiteras

Si vous aimez l’histoire et les parcs, vous devez absolument faire un tour au Parc commémoratif Kwame Nkrumah situé dans le centre d’Accra.

Kwame Nkrumah est le père de la nation du Ghana. Il a été premier ministre puis président après l’indépendance du pays en 1957 jusqu’à ce qu’il soit renversé par un coup d’Etat en 1966. Il a travaillé sans relâche pour réunir les dirigeants nationalistes africains dans une lutte collective contre le colonialisme.

Il y a un musée à l’intérieur du parc qui retrace son parcours de vie. Vous pourrez y voir ses affaires personnelles. L’entrée coûte 10 ghana cedis. (environ deux euros)

Dans le parc, vous trouverez le mausolée de Kwame Nkrumah entouré de fontaines et de statues.

Cette statue a été vandalisée lors du coup d’état de 1966. La tête a été cassée lors du transport. Elle a été retrouvée par un citoyen et transmise aux autorités. 

N’hésitez pas à vous recueillir quelques instants sur la tombe de ce grand leader. 

Image associée

Plus loin, vous pourrez voir la voiture de Kwame Nkrumah. 

voiture-de-kwame-nkrumah

Le parc séduit par la tranquilité qui s’y dégage. Des arbres ont été plantés par différents chefs d’état dont Nelson Mandela et Laurent Gbagbo, ancien président de mon pays. 

arbre-plante-par-laurent-gbagbo

7. Aux malls, tu te perdras

Il y a pas mal de malls à Accra. Si vous faites un court séjour comme moi, visitez au moins Accra Mall ou West hills Mall.

West hills mall est assez éloigné du centre-ville. Le taxi du memorial park jusque là m’a coûté 50 ghana cedis (environ 10 euros)

Résultat de recherche d'images pour "west hills mall accra"

 

8. Le marché de Makola, tu visiteras

Je pense que tous les marchés d’Afrique de l’Ouest se ressemblent jusqu’aux odeurs 😀

Si vous avez envie d’acheter un tissu typique d’Accra comme le Kente, rendez vous au marché de Makola.

J’y suis allée non pour acheter mais pour l’animation du marché. J’y suis allée pour me perdre dans les étals de vêtements, de chaussures, de pagnes, de nourriture, d’ustensiles de cuisine. 

J’y suis allée pour voir de multiples visages. Visage dépité parce qu’on attend désespérement des clients, visage heureux parce qu’on vient de faire une bonne affaire, visage irrité parce que le commerçant refuse de baisser les prix. 

Le marché est très grand. En faire le tour épuise mais ça en vaut la peine. 

makola-market

 

9. A Labadi Beach, tu te détendras

L’entrée est payante (5 ghana cedis, environ 1 euro) Cet endroit est une grande bouffée d’air frais. J’y suis allée le matin et il n’ y avait pas grand monde. L’endroit était tellement paisible que j’ai poussé la chansonnette 😀  

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai aussi assisté à un joli spectacle. Des pêcheurs aidés par des visiteurs sur la plage chantant pour se motiver. J’espère qu’ils ont pu prendre de gros poissons.

pecheurs-a-la-plage

10. Accra by night, tu feras

Un sympathique ami m’a fait d’abord fait découvrir le Honeysuckle, un pub situé à Osu au décor assez british. Le pub est fumeur, c’est assez délicat quand on ne supporte pas la fumée. 

Résultat de recherche d'images pour "honeysuckle accra"

J’ai pris un virgin colada qui a coûté 21 ghana cedis et nous avons mangé dix-huit ailes de poulet épicées à 48 ghana cedis. C’était un vrai régal.

virgin-colada-honeysuckle-accra

La soirée étant loin d’être terminée, nous sommés allés à Afrikiko, un superbe endroit à quelques mètres de l’ambassade de France où vous trouverez plusieurs restaurants et cafés :  Thai Islands, Tam-tam, Toros Tapas Bar… Vous pouvez vous installer au jardin ou en salle. Il y a aussi de la musique live, des soirées salsa et kizomba ! Je me suis régalée. 

Au bar, j’ai pris encore pris un cocktail non alcoolisé. 😉

afrikiko-cocktail-accra

 

Le tour d’Accra est terminé. Place au portrait chinois de la ville.

portrait-chinois-1

Si Accra était un type d’art ?

La musique. D’ailleurs, j’ai voyagé en car d’Elubo à Accra et le chauffeur avait un joli grain de voix. 

Si Accra était une couleur ?

Le vert, couleur du dollar américain. Les ghanééns sont de vrais businessmen. 

 

Si Accra était un personnage Disney ?

Dr. Facilier de « LA PRINCESSE ET LA GRENOUILLE ». Sa principale motivation est l’argent. 😛

 

 

Si Accra était un moyen de transport ?

La radio. 

Si Accra était un instrument de musique ?

Le Ghana étant très traditionaliste, Accra serait un kpanlogo, un tambour originaire d’Accra.

 

Si Accra était un signe de ponctuation ?

Les points de suspension.

Si Accra était une partie du corps humain ?

Ce serait le pied. Accra est une ville qui bouge, plusieurs commerçants font des kilomètres à pied pour vendre leurs marchandises : chips de banane, chaussettes…

Si Accra était un type de nage ?

Le crawl.

Si Accra était un des 7 péchés capitaux ?

La gourmandise.

Si Accra était une forme géométrique ?

Un carré.

Si Accra était un épice ?

Le safran.

Si Accra était une viennoiserie ?

Le pain sucré. C’est le pain ghanéen. Il y a plusieurs variétés. A Accra, il  y a rarement des baguettes. Pour votre petit déjeuner, il faudra vous contenter des pains sucrés. 

A très bientôt les amis pour une autre visite de capitale africaine !

fleur v1

 

Publié dans Périple

Africa Tour Challenge -168 heures à Dakar

Vivre c’est partir.

Vivre c’est rêver.

Vivre c’est être curieux, découvrir.

Vivre c’est voyager.

le-voyage-cest-la-part-du-reve-2

Je rêve depuis quelques années  de connaître un peu plus mon continent africain, l’Afrique subsaharienne en particulier. Cette année, j’ai eu l’occasion de réaliser mon rêve. J’ai passé une semaine à 2400 km de chez moi dans la ville de…

Dakar

 

Mon périple a commencé un lundi. Convoquée une heure plus tôt pour l’enregistrement, j’ai dû patienter. L’attente a été plus ou moins difficile, j’avais hâte de découvrir Dakar, de voir en vrai ce que les photographies sur Google relatent.

En attendant d’embarquer, je lis, j’imagine, je rêve ma semaine à Dakar. C’est avec grand plaisir que je rejoins l’avion d’Air Côte d’Ivoire. C’est la première fois que je voyage avec la compagnie nationale et j’ai beaucoup aimé. Je suis fan de leur slogan ❤ ❤ ❤

 

 

Après deux heures de vol, je suis enfin à Dakar. J’inspire un grand coup à ma sortie de l’aéroport. Il fait froid à Dakar, ça change de la grande chaleur à Abidjan. Je me dirige vers la gare de taxis. Ma charmante amie chez qui je dois séjourner habite à la Medina. La course doit faire 3000 ou 3500 francs CFA (environ 5 euros) m’a t-elle dit. C’est cette somme que je dis au chauffeur de taxi mais il ne démord pas, la course fait 5000 francs CFA. Il passe le mot à ses collègues. Ne parlant pas wolof, je ne peux pas aller bien loin dans les négociations. J’accepte de payer 4000 francs CFA, ma première dépense à Dakar. 

Le paysage défile, j’ouvre grand les yeux, regarde chaque visage, chaque bâtiment. Medina est visiblement bien loin de l’aéroport. Après une vingtaine de minutes de trajet, je suis à Medina, un quartier populaire qui me fait penser à Treichville, l’une des communes d’Abidjan. 

Je m’installe chez ma généreuse amie et dans ma tête se peaufine l’agenda de mon circuit touristique, les choses sérieuses peuvent commencer. 

J’ai bougé, j’ai visité, j’ai admiré les merveilles de la nature, les réalisations des hommes.

Si un jour, vous arrivez à Dakar, voici les 10 commandements qu’il vous faudra respecter

les-10-commandements-du-touriste

 

 

1. Ton sac et ton porte-monnaie, tu protégeras.

Je n’ai pas été volée mais bon on ne sait jamais, des esprits mal intentionnés peuvent se réveiller alors on fait attention à ses affaires quand on est dans des lieux publics.

 

2. Le monument de la renaissance africaine, tu visiteras

monument-de-la-renaissance-africaine

Le Monument de la Renaissance africaine est un monument de 52 mètres en bronze et cuivre à Ouakam, une commune de Dakar, sur l’une des deux collines volcaniques qui surplombent la capitale sénégalaise, les Mamelles, la plus haute portant déjà le phare des Mamelles.

Le monument représente un couple et son enfant, l’homme portant son enfant sur son biceps et tenant sa femme par la taille, « une Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière ».

Le monument est tourné géographiquement vers la statue de la liberté.

monument-de-la-renaissance-africaine-message-wade

monument-vu-den-bas
Monument  de la renaissance vu d’en bas

 

 

monument-de-la-renaissance-vue-de-dos
monument vu de dos

 

A l’intérieur du monument, il y a un agréable musée que j’ai pris plaisir à visiter. La visite simple du musée jusqu’au 3e étage coûte 1000 francs CFA et celle du 15e étage coûte 3000 francs CFA. 

Un super guide vous donnera les moindres détails du monument, il vous fera visiter la salon authentique africain où le président Abdoulaye Wade a reçu les invités officiels lors de l’inauguration du monument, la salle est agrémentée de jolies œuvres d’art, dons de pays d’Afrique comme la Côte d’Ivoire, le Ghana. 

monument-salle-de-reception

Au 3e étage, vous prendrez plaisir à voir la sociosculpture réalisée par l’artiste Djibril Goudiaby. Ces sculptures représentent d’une part la diversité culturelle du Sénégal à travers les différentes ethnies qui le composent et d’autre part les hommes du futur qui sont très loin des robots. 

 

En quittant le monument, que vos pas se portent vers la boutique de souvenirs ou les boutiques des artisans. Achetez-vous des bracelets, colliers, sacs…

3. Le marché de sandaga, tu verras de loin

Ce marché est dans le quartier du Plateau. Les vendeurs sont assez agressifs. Une fois arrivée, je n’avais qu’une envie : repartir. Privilégiez les marchés de quartier comme HLM si vous voulez acheter des boubous par exemple. A Sandaga, ils sont assez chers.

Mettez-vous très loin, prenez une photo pour dire que vous y êtes passés et continuez votre visite du Plateau. Passez devant la Présidence où on ne peut malheureusement plus faire de photos. Faites également un tour à la cathédrale.  

 

4. A la galerie Antenna, tu marqueras un arrêt

Si vous avez une âme d’artiste, faites un tour à la galerie Antenna située dans le quartier du Plateau. On y trouve une grande quantité d’objets variés, anciens et récents, peintures modernes, masques et statuettes, bijoux et bibelots. C’est hyper beau à regarder. 

5. Des inconnus qui te proposeront de venir voir leurs oeuvres d’art, tu éviteras

Lors de ma promenade au Plateau, j’ai rencontré un sénégalais qui s’appelait Paco et qui m’a suggéré de juste venir voir ses oeuvres d’art. Il insistait tellement que j’ai accepté. Il m’a menée vers un magasin où l’on vendait des sacs en tissu africain, des accessoires qui étaient très jolis soit dit en passant. Il m’a ensuite proposé d’être mon guide pour ma visite du Plateau. C’est gratuit m’a-t-il dit. « Ce n’est pas l’argent qui compte mais l’art des gens. » Belle phrase qu’il a certainement dû oublier à la fin de la visite de la cathédrale et du marché de Sandaga puisqu’il m’a demandé des sous. Je lui ai remis 500 francs CFA (moins d’un euro) pour son plus grand bonheur 😛

6. A la plage, tu te perdras.

La plage non loin du Sea Plaza (un centre commercial) est magnifique et il y a une salle de sport en plein air. J’ai beaucoup aimé le concept. 

plage-dakar-faire-du-sport

J’ai aimé me perdre dans le bleu de cette plage bien entretenue avec ces rochers. Un endroit idéal pour faire le vide, respirer l’air pur, s’extasier devant la beauté de la nature.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7. Du passé esclavagiste, tu te souviendras

C’est un gâchis d’être à Dakar et de ne pas aller sur l’île de Gorée, l’île-mémoire. Marcher sur la terre de ceux qui ont été privés de leur dignité, vendus comme du simple bétail, ceux qui ont douloureusement fait le chemin du non -retour.

J’ai été émue de visiter chaque recoin de cette île surtout la maison des esclaves et qui rappelle l’un des plus grands crimes contre l’humanité. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

goree-la-porte-de-non-retour
Les esclaves embarquaient à cette porte. Franchir cette porte signifiait le déracinement, l’éloignement définitif, la séparation. Cette porte est appelée la porte de non retour 

 

goree maison des esclavagistes.jpg
la cuisine des marchands d’esclaves.  C’est révoltant de voir qu’au dessus de l’horreur, des hommes vivaient la belle vie. Comment peut-on vivre au-dessus de gens que l’on fait souffrir ?

 

Le village tout entier est à visiter. C’est encore mieux si vous avez un guide pour vous expliquer l’histoire de cette île. Ils vous aborderont dans le bateau qui mène à Gorée ou à votre descente du bateau. Il est préférable de les choisir, avec les guides de la commune, vous paierez 8000 francs CFA. Moi, j’ai donné la moitié à mon sympathique guide 🙂

La visite dure environ une heure. Les ruelles du village de Gorée sont magnifiques. Les couleurs des façades des maisons sont chatoyantes : rouge, rouge-orangé, jaune, rose. La diversité de son architecture provient de la domination de l’île par les portugais, hollandais, français et anglais.

Promenez-vous et tombez sous le charme des palmiers, baobabs, bougainvillées et hibiscus. Découvrez le Musée historique qui expose des objets de la préhistoire africaine, l’Église Saint-Charles-Borromée, l’ancienne École William-Ponty, l’une des plus anciennes mosquées en pierre du Sénégal, l’ancien palais du Gouverneur.

La promenade peut se poursuivre jusqu’au plateau du Castel, la partie la plus élevée de l’île, qui offre une vue panoramique sur la mer et sur la ville de Dakar. Les vieux canons pointés vers la mer rappellent la présence coloniale dans l’île.

 

 

 

Faites un tour à la plage et quand la faim commencera à vous oppresser, privilégiez les restaurants un peu à l’écart de la plage. 

J’ai mangé dans l’un des restaurants qui font face au débarcadère et j’ai eu droit à un yassa au poulet dont le riz était froid. Heureusement que mon bissap était bon. 

De plus, je n’étais pas très détendue durant mon déjeuner. Je n’aime pas les chats et ils n’arrêtaient pas de venir quémander la nourriture. 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

8. Au Lac Retba, tu t’émerveilleras

Je ne sais pas pour vous mais je crois fermement que la nature ne s’est pas faite elle-même, qu’il y a un être extrêmement doué derrière tout ça. Je lui ai exprimé mon admiration quand je suis arrivée au lac rose. 

Le lac Rose, de son vrai nom lac Retba doit sa renommée à la teinte originale et changeante de son eau. 

Il est difficile à atteindre pour ceux qui n’ont pas de voiture. J’ai loué un taxi de Medina qui m’a menée jusque-là moyennant un tarif de 20000 francs CFA (environ 30 euros) sans compter les péages. Le chauffeur a été très sympathique, d’autres chauffeurs contactés me demandaient au moins 30000 francs CFA. 

La couleur du lac est due à une cyanobactérie, organisme microscopique qui fabrique, surtout par temps de vent sec, un pigment rouge pour résister à la concentration de sel. C’est vraiment impressionnant.

En février, il fait froid, j’ai eu beaucoup de chance que le lac soit rose parce qu’il ne l’est que lorsqu’il fait vraiment chaud. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

9. Au Bideew, tu te rafraîchiras, à L’endroit, tu mangeras et te divertiras

Le Bideew est situé dans le jardin du Centre Culturel Français de Dakar. C’est un restaurant très calme où vous pourriez vous détendre après une longue visite du quartier du Plateau.

J’ai dégusté une crème caramel. Le voyage gustatif m’a coûté 2500 francs CFA (environ 4 euros)

creme-caramel-restaurant

 

L’endroit, restaurant situé sur le VDN, on mange bien même si le service tarde un peu. Il y a également de la très bonne musique live. Mon goût et mon ouie ont passé un bon moment. 

restaurant-dakar

 

10. Tu ne quitteras pas Dakar sans aller à Marina Bay.

Ce cadre magnifique est une petite plage aménagée. Vous pourriez profiter du restaurant, de la piscine. C’est l’endroit idéal pour ne pas se soucier du temps qui passe.

 

Résultat de recherche d'images pour "marina bay dakar"

 

Maintenant que vous avez vos 10 commandements en poche, et si je vous montrais le portrait chinois de cette belle ville ?

 

portrait-chinois-1

 

 

Si Dakar était un type d’art ?

La peinture. Je pense aux tableaux vus à Gorée et faits avec différents sables venant de toutes les contrées du Sénégal.

Si Dakar était une couleur ?

Le bleu pour les belles mers, la fraîcheur, le calme ressenti en parcourant les artères de la ville.  

 

Si Dakar était un genre musical ?

L’ethno-jazz qui s’inspire des musiques du monde.

 

Si j’étais un signe de ponctuation ?

Le point d’exclamation. Il y a tant de raisons de s’exclamer à Dakar : la nature par exemple ou encore lorsque le chauffeur de taxi nous annonce un montant exorbitant. 

Si Dakar était un prix littéraire ?

Le Prix Senghor.

Si Dakar était une planète ?

Mars.

 

Si Dakar était un des 7 péchés capitaux ?

L’avarice 😛

 

Si Dakar était un des cinq sens ?

La vue pour capter tous les endroits magnifiques.

Si Dakar était une pièce de la maison ?

Le balcon pour le grand bol d’air frais, le calme, la relaxation. Et du balcon, on a un oeil sur l’extérieur. 

 

Si Dakar était un parfum ?

Opium d’Yves Saint Laurent. Dakar séduit. 

 

Si Dakar était un épice ?

Ce serait le gingembre. Plein de fraîcheur et doux à la fois.

Si Dakar était une variété de café ?

L’arabica. Doux qui se distingue par sa finesse.

 

Si Dakar était une boisson sans alcool ?

Lipton Ice Tea saveur citron vert- menthe. Toujours pour la frâicheur ressentie à Dakar. 

J’espère que vous avez apprécié l’escapade. Avez-vous voyagé récemment ? Où étiez-vous ?

signature coeur graceminlibe

Publié dans Périple

TAG: Instants de voyage inoubliables

C’est le 200e article du blog et vous savez quoi ? Je suis fière d’être arrivée jusque là, fière d’être régulière dans mes publications, fière de vous avoir avec moi dans cette aventure de vie. 

Pour ce 200e article, j’ai voulu vous écrire autre chose que ma vie de célibataire, des poèmes, des notes de lecture. J’ai décidé de reprendre le TAG Voyage que j’ai vu sur le blog de Didi. J’ai modifié / ajouté quelques questions. 

 

Vous avez fait vos valises ? Vous êtes sûrs de n’avoir rien oublié ? Super ! Go ! 

 

Une chanson qui t’invite ou qui te rappelle un voyage ?

La première chanson qui me vient en tête est KOLE SERE de Philippe LAVIL et Jocelyne BEROARD. C’est la chanson que je mets quand je prépare mes valises. 

Quel était ton premier voyage en avion ?

Mon départ pour le Maroc, j’avais 17 ans et j’étais toute excitée !

Quelle sera ta prochaine destination voyage  ? 

Accra, la capitale voisine de mon pays. Je pense qu’il est important de connaître les pays limitrophes de son pays et encourager le bon voisinage. 

Y a-t-il un endroit que tu revisiterais avec plaisir ?

Genève. Je l’ai visité assez rapidement. J’ai beaucoup apprécié mes promenades dans la Vieille-Ville, le quartier international avec le siège des différentes organisations internationales ;  le jardin anglais  et son horloge fleurie qui comprend 6500 fleurs. Les motifs et arrangements sont recomposés selon la saison. Au-delà de son ambition décorative, l’horloge fleurie délivre l’heure avec une précision helvétique.

Bref, Genève a un côté chic et classe que j’adore. 

Montage créé avec bloggif

Tu pars demain et l’argent n’est pas un problème. Tu pars où ?

TAHITI !!! Je m’imagine sur une plage, le cerveau vidé des problèmes du monde, deux cocktails en main en train de sourire à la vie. Je m’imagine en train de plonger dans les aquariums naturels, passer au moins une nuit dans un bungalow sur pilotis, faire une escapade sur Moorea, l’île sœur de Tahiti ; ne pas oublier de découvrir Bora Bora et sa petite sœur, sauvage et préservée, Maupiti ; visiter un atoll des Tuamotu, explorer l’intérieur des îles et la terre des hommes. 

tahiti

Tes photos préférées ?

Elle sont le souvenir de mon séjour à Ischia, une île italienne, située à une vingtaine de kilomètres de Naples. 

Montage créé avec bloggif

 

isola d'ischia
Le château Aragonese d’Ischia

Quel est ton moyen de transport préféré: train, voiture ou avion ?

L’avion. Il me donne une allure de business girl haute gamme que j’aime bien. (rires)

 

Ta compagnie aérienne préférée ? 

brussels airlines

Brussels Airlines ! Oh là là qu’est-ce qu’ils m’ont fait bien manger ! Les escales étaient longues mais ça n’a pas été un souci pour moi tant j’ai bien mangé. May GOD bless u , Brussels Airlines ! 

 

Où irais-tu juste par attrait pour la nourriture locale ?

L’Italie, le pays où j’ai réussi à prendre 2 kilos en dix jours ! C’est fou, tous les plats qu’ils arrivent à confectionner avec de simples pâtes ! 

 

Tu as résidé dans un pays étranger. Quel est l’endroit ou monument que tu as préféré ?

J’ai résidé à Paris et j’ai beaucoup aimé cette ville. Les endroits que j’ai préférés sont Champ de mars – tour Eiffel et le quartier Saint Michel. J’y ai passé de beaux moments avec mes amis, des souvenirs que je chéris.

Montage créé avec bloggif

 

Préfères-tu un siège couloir, milieu ou fenêtre ?

Fenêtre, fenêtre, fenêtre. J’aime bien regarder le ciel et m’émerveiller du génie du créateur de ce monde. 

 

Comment passes-tu le temps dans un avion ?

Je profite de la playlist de films et de musique que la compagnie met à ma disposition. 

 

 

Voilà les amis, notre voyage tire à sa fin. J’ose espérer que vous l’avez apprécié. 

Juste pour leur faire un clin d’oeil et les remercier de faire partie des Top 5 des blogueurs actifs qui commentent mes articles, je tag Take-Cy, Juliet595 et Yasmine D.

Allez les amis, parlez-nous de nos voyages en répondant aux même questions que moi.

J’aimerais bien vous lire également mes abonnés, ça me permettrait de vous connaître davantage. A vos claviers, les voyageurs dans l’âme.