Publié dans Arrêt sur une oeuvre

Oser ses rêves – Elizabeth Lim

Incapable de prouver qu’elle est la princesse que tout le royaume recherche, Cendrillon décide de tourner la page et de prendre un nouveau départ : elle n’acceptera pas plus longtemps d’être l’esclave de Lady Trémaine, sa marâtre. Cette période est révolue.

Portée par sa nouvelle résolution, elle laisse derrière elle sa vie passée et sillonne le royaume en quête d’une place de couturière dans une bonne maison. Le Grand-Duc lui donne sa chance et la met au service de la sœur du roi, en visite au château. Seulement, rien ne se passe comme prévu… Cendrillon devient malgré elle le témoin d’un complot visant à faire tomber le roi et le prince. Pire encore, elle comprend que les fées sont depuis longtemps les victimes d’une terrible injustice – et sa propre Marraine-fée en subit elle-même les conséquences…

Confrontée à de telles menaces, Cendrillon doit trouver un moyen de mettre un terme à toutes ces machinations… avant qu’il ne soit trop tard.

Ceci n’est pas l’histoire de Cendrillon telle que vous la connaissez. C’est une histoire de loyauté. De courage. D’amour. Une histoire où seul un détail peut tout changer.

Cendrillon est ma princesse Disney préférée. Je n’ai d’yeux que pour elle que ce soit en long métrage, comédie musicale et réécriture de conte.

La réécriture que propose l’auteure m’a intéressée car dans nos vies, il suffit d’un détail pour que notre vie bascule.

Cendrillon n’a malheureusement pas pu essayer la pantoufle de verre et sa marâtre veut la vendre ! Sa fée marraine ne peut pas intervenir à chaque fois pour la sortir de l’embarras car la magie est interdite dans le royaume. Cendrillon ne peut compter que sur elle-même et sur son chien Pataud.

Elle compte sur ses talents de couturière pour vivre et va se retrouver par la force du destin au château. Celui qui a fait battre son cœur le temps d’un instant la reconnaîtra-t-il ?

Ce fut un plaisir de retrouver ma préférée et de partager ses états d’âme. J’ai apprécié ses diverses rencontres avec le prince et la tendresse de leurs sentiments.

Cette réécriture compte sur un arrière-plan politique pour se démarquer. J’ai apprécié cette intrigue politique même si par moment j’ai trouvé que certaines péripéties étaient tirées par les cheveux. 

Autre bémol ? La redondance de certaines descriptions.

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse et me permet d'avoir plusieurs prix dont le Prix Horizon 2018. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.