Publié dans Arrêt sur une oeuvre

TTL 60: La boucherie des amants de Gaetano Bolan

Qui dit jeudi, dit Throwback Thursday Livresque. Deux mois que je n’ai pas honoré ce rendez-vous car les thèmes ne m’inspiraient pas.

Cette semaine, le thème est : L’un de vos premiers livres

N’ayant pas envie d’évoquer l’un de mes premiers livres, j’ai modifié le thème qui devient Premier livre de l’auteur 

 

Gaetaño Bolán est né en 1969 à Arica, au Chili. Il voyage dans le monde entier, pose un temps ses valises en France. C’est là qu’il publie en 2005 son premier roman, « La Boucherie des amants«  qui va bénéficier d’un important bouche à oreille, et faire l’objet d’une adaptation théâtrale. Ce premier livre a été récompensé par plusieurs prix littéraires.

 

Couverture La boucherie des amants

Dans une ville du Chili oppressée par le régime de Pinochet, une boucherie de quartier est le théâtre de curieuses rencontres : des réunions obscures s’y tiennent, des passions s’y nouent… Un enfant aveugle, une institutrice et un boucher fort en gueule composent ainsi le trio majeur de cette fable teintée d’humour et de poésie. Mais derrière l’apparente naïveté s’esquisse une condamnation amère des régimes totalitaires…

 

Mon avis de lecture

Juan est boucher dans une petite ville du Chili. Il élève seul son fils, Tomaseo, surnommé Tom et aveugle de naissance. Tom fréquente une école spécialisée qui accueille les enfants qui souffrent d’un handicap. Il aime beaucoup Dolores, son institutrice et il aimerait beaucoup qu’elle devienne sa maman.

On s’imagine alors une tendre histoire d’amour, une famille qui se compose mais le destin de Juan est autre. Juan n’est pas un simple boucher, il préside un petit groupe de révolutionnaires qui s’oppose au régime totalitaire. 

Les disparitions, soudaines et brutales, étaient depuis quelque temps devenues un exercice national. Disparus les camarades du Parti. Disparus les camarades qui préféraient le rouge au noir. Disparus les camarades de deuil. Disparues les affiches. Disparues les consciences d’hommes et de femmes qui eussent préféré se trancher la gorge plutôt que céder à l’oppresseur.

 

La boucherie des amants est un petit roman de 90 pages (en version poche) qui se lit rapidement. Des personnages intéressants, une révolution étouffée… L’auteur évoque brièvement la dictature politique au Chili, j’ai été très émue par le dénouement.

 

Quel livre auriez-vous proposé pour ce thème ?

 

fleur v1

 

 

Auteur :

En décembre 2014, j’ai publié mon recueil de poèmes «Chimères de verre» aux Editions Edilivre. En 2015, finaliste au prix Littérature et musique 2015 organisé par les éditions Souffle Court, je deviens co-auteure du recueil de nouvelles «Une nuit avec Baker » En 2017, mon 1er roman "Tristesse au paradis" voit le jour aux éditions Vallesse et me permet d'avoir plusieurs prix dont le Prix Horizon 2018. Je lis, j'écris et je n'oublie pas de vivre !!!

7 commentaires sur « TTL 60: La boucherie des amants de Gaetano Bolan »

  1. C’est intéressant comme interprétation, le premier livre d’un auteur est souvent un point de départ vraiment sympa à connaitre 🙂
    Le sujet de la dictature Pinochet est en tout cas très intéressant, malgré le fait qu’il soit petit, il pourrait me plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je m’étais imaginée un roman plus long, mais s’il est arrivé à te toucher malgré le peu de pages, c’est l’essentiel. Ce n’est pas mon genre de lecture habituelle, mais je le note, il devrait être facile à caser entre deux romans.

    Aimé par 1 personne

Un p'ti mot pour me faire plaisir ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.